vendredi, 26 février 2021
frarzh-CNentr
FLASH INFOS


blidozeur

Le gouverneur de la région de Niamey, M. Hamidou Garba a, conformément aux décisions qu'il a prises le week-end dernier lors d'un point de presse, procédé au lancement de l'opération de dégagement de tout ce qui occupe de façon anarchique, les voies et espaces publics.

Zeyna transfert argent bis

Pour cette opération, il s'agit d'enlever les plaques indicatives et panneaux publicitaires gênants dans la circulation de Niamey. Le coup d'envoi de cette opération a été lancé hier matin, dans le premier arrondissement communal de Niamey, précisément sur le boulevard Mali Béro en présence du président du Conseil de ville et des maires de différents arrondissements. Ainsi, tous les moyens matériels dont dispose la communauté urbaine de Niamey ont été mobilisés pour mener à bien l'opération sur le terrain.
Selon le conseiller technique en aménagement urbain du maire central de Niamey, M. Ousmane Nakano Tata, cette opération a pour but de procéder à l'enlèvement de tous les panneaux et plaques publicitaires (quel que soit le type) qui gênent ou dérangent les usagers dans la circulation de Niamey. L'opération va concerner toute la ville de Niamey. Et d'ici un mois, toutes les plaques ou panneaux qui constituent un danger pour les usagers dans la circulation seront déposés, a assuré M. Ousmane Nakano Tata. Pendant cette opération, les premiers panneaux et plaques publicitaires déposés ont été transportés dans un camion de la mairie centrale. Les promoteurs de ces panneaux ou plaques peuvent se mettre en rapport avec les collectivités pour réimplanter leurs plaques sous une autre forme qui ne fait pas obstacle aux usagers de la circulation tout en contribuant à embellir la ville.
Après le lancement de cette opération, le gouverneur de la région de Niamey est allé à la rencontre des vendeurs de moutons se trouvant juste après le premier échangeur de Niamey en allant vers Lazaret. Là aussi, le message du gouverneur a été très clair conformément aux mesures prises à l'issue du même point de presse. Il a répété devant les vendeurs de moutons que leur délai pour quitter les lieux expire le 23 Août 2016 à 00 heure précise. La délégation du gouverneur s'est ensuite rendue au grand marché de bétail de Niamey communément appelé Tourakou. A ce niveau, ils ont apprécié l'espace inoccupé jusque là par les vendeurs de moutons. Toutefois, au sein même du marché, une partie de l'espace ne peut pas être occupée en raison des eaux de pluies qui s'y stagnent.
Avant de quitter le marché de bétail, le gouverneur a donné des instructions fermes au gérant pour que les hangars qui occupent les espaces du marché soient déguerpis. A la place de ces hangars anarchiques, il sera planté des arbres pour qu'il ait de l'ombre aussi bien pour les vendeurs que pour le bétail. Dans la commune V de Niamey, le gouverneur est allé au service de la fourrière pour constater son mode de fonctionnement et éventuellement parler des décisions prises lors du point de presse du samedi dernier. ''Tout animal errant dans la ville de Niamey sera automatiquement conduit à la fourrière. « Le propriétaire ne l'aura qu'après avoir payé la pénalité pour une première fois. Un signe indélébile sera marqué à l'animal avant de le remettre au propriétaire. Si le même animal est pris une seconde fois, il sera confisqué au propriétaire et sera immolé pour les prisonniers ou pour les malades dans les hôpitaux », a averti le gouverneur Hamidou Garba.
La dernière étape de cette sortie du gouverneur a concerné l'école primaire Kalley-Est de Niamey où sont stationnés anarchiquement des camions gros porteurs. Le constant est désolant, car ces camions obstruent le passage et gênent non seulement les élèves mais aussi les habitants du quartier. C'est pour cette raison que le gouverneur a promis de mettre fin à cette anarchie dans toute la ville de Niamey. D'ores et déjà, un citoyen de bonne volonté a décidé d'accompagner les autorités de Niamey dans cette initiative qui vise à moderniser la capitale nigérienne. La seule condition posée par ce citoyen est que l'opération soit menée sans aucune injustice. Des délais bien précis ont été donnés lors du point de presse aussi bien pour les propriétaires des kiosques et boutiques aux alentours des écoles ; des centres de santé et des édifices publics, que pour tous les vendeurs de véhicules d'occasion au niveau des espaces publics.
Pour les kiosques et boutiques qui jonchent ces endroits précités, c'est à partir du 29 Août 2016 ; le 5 septembre prochain pour les kiosques aux alentours du grand marché et le 20 septembre 2016 pour les véhicules d'occasion se trouvant dans les espaces publics. S'agissant des charretiers, des véhicules de transport du bois de chauffe, le stationnement des camions, la vente des animaux dans la ville et la divagation de ceux-ci, le délai s'expire à partir de 23 Août à 00 heure. « Tous ces délais seront scrupuleusement respectés », a assuré le gouverneur de la région de Niamey.


Hassane Daouda(onep)

Zeyna transfert argent bis

Commentaires  

-8 #1 Gaskia 24-08-2016 17:16
Vraiment cette action a été très mal menée. Les opérateurs n'ont aucun courrier ! C'est en ville qu'ils découvrent leurs supports de publicité mis à grands frais et payés sur au moins un an décroché aussi sauvagement. On pensait que c'est une émeute des étudiants.
Soyons civilisés ! qu'est ce que ça coûte de faire un petit courrier à distribuer à ces Investisseurs qui crée de taxes pour l'Etat, pour les Mairies même des centaines de Millions en plus de nombreux emplois.
Et c'est comme qu'on va parler d'améliorer le climat des Affaires à plus forte raison attirer des Investisseurs ? PZZZTTTT
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #2 ONEP 24-08-2016 17:19
:P
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #3 ABC 24-08-2016 18:43
Citation en provenance du commentaire précédent de Gaskia :
Vraiment cette action a été très mal menée. PZZZTTTT
Gaskia, comme ecrit plus haut:
"Pendant cette opération, les premiers panneaux et plaques publicitaires déposés ont été transportés dans un camion de la mairie centrale. Les promoteurs de ces panneaux ou plaques peuvent se mettre en rapport avec les collectivités pour réimplanter leurs plaques sous une autre forme qui ne fait pas obstacle aux usagers de la circulation tout en contribuant à embellir la ville."
Donc il y a d'abord 1 affaire de securité routiere la dans. En plus si tu regardes les plaques c'est vraiment une installation anarchique. Penses tu que si on demandait aux proprietaires de les enlever eux memes qu'ils le feront? Laisse les aller chercher leurs panneaux et les mettre aux endroits qui leur seront indiqués stp. Je suis sur qu'ils ont recu l'info bien avant le jour "J".
Citer | Signaler à l’administrateur
+4 #4 Aouta 25-08-2016 01:18
L'information à bel et bien circuler dans toutes les télé et toutes les radios et toutes les langues
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #5 JMJ 25-08-2016 06:55
'''es et déjà, un citoyen de bonne volonté a décidé d'accompagner les autorités de Niamey dans cette initiative qui vise à moderniser la capitale nigérienne. La seule condition posée par ce citoyen est que l'opération soit menée sans aucune injustice.''
Quelqu'un a compris ce que veut dire le journaliste ? Nous ne faisons pas parti de la mission, et nous ne pouvons pas deviner la contribution de ce cher citoyen Mr de l'ONEP.
Malheureusement le déguerpissement est un mal nécessaire afin de remettre un semblant 'dre dans nos ville. Les vendeurs de véhicules d'occasion peuvent être tous placé en dehors de la ville. Si le citoyen lambda est capable d'aller jusqu'a lomé pour acheter un véhicule, je pense que faire 20km de niamey n'est pas un problème.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #6 Niger 25-08-2016 11:30
Je félicite vraiment le gouverneur dans cette initiative, mais pourvu qu'elle soit juste et équitable à tous. Déjà les effets positifs commencent à se faire ressentir en sillonnant la ville de Niamey. Bonne chance et soyez seulement juste dans l'exécution par rapport à tous les Nigériens.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #7 seynos 25-08-2016 15:08
Où étiez ces responsables municipaux lorsque ces panneaux ont été implantés? Qui a donné l'autorisation d'implantation de ces panneaux.

Je suis convainc qu'il y a des responsables municipaux chargés d'autoriser l'implantation des panneaux et de dégager ceux qui entravent la circulation; ceux-ci doivent être sanctionnés pour n'avoir pas fait leur travail et attendre que de telles opérations soient menées alors qu'ils sont payés pour qu'il n'en soit pas ainsi
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #8 seynos 25-08-2016 15:12
ABC

Comment est-ce qu'il est possible d'implanter un panneau anarchique dans une ville où il y a un maire, la police, des responsables de services municipaux, etc? Inadmissible? Essayez d'implanter, sans autorisation, un panneau dans une ville européenne !
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #9 NIAMEYEN 25-08-2016 16:00
Si c'était les étudiants, ils seraient accusés de vandalisme ! Mais qui dit mieux ! quand c'est l'autorité elle-même qui s'y adonne ! Qui est responsable de cette situation ?
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #10 GASKIA 25-08-2016 16:49
Tu vois que c'est Ridicule ce que tu dis ABC !

Bonne chance dans le désordre ! car ça c'est un désordre. Et d'ailleurs question: que feriez vous des taxes déjà payées par ces privés aux Mairies. Perte sèche ????
on peut pas implanter un poteau sans l'accord de la Mairie.

haahahaha
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #11 zembla 25-08-2016 20:38
Citation en provenance du commentaire précédent de NIAMEYEN :
Si c'était les étudiants, ils seraient accusés de vandalisme ! Mais qui dit mieux ! quand c'est l'autorité elle-même qui s'y adonne ! Qui est responsable de cette situation ?

s'il vous plait , il ne faut pas nous divertir car cette action du gouverneur est vraiment louable. mais il ne faut pas qu'elle soit isolée.
Bon vent Gomna, mouna taré da key. dari bissa dari
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #12 ABC 26-08-2016 14:16
Citation en provenance du commentaire précédent de GASKIA :
Tu vois que c'est Ridicule ce que tu dis ABC !

Bonne chance dans le désordre ! car ça c'est un désordre. Et d'ailleurs question: que feriez vous des taxes déjà payées par ces privés aux Mairies. Perte sèche ????
on peut pas implanter un poteau sans l'accord de la Mairie.

haahahaha

Gaskia (j'aime le nom), tu vois que nous disons la meme chose. J'ai parlé "d'installation anarchique" qui veut dire aussi "désordre", comme tu le soulignes. Concernant les taxes, c'est facile a regler puisqu'ils sont priés de reprendre leurs panneaux et d'aller les installer aux endroits prévus a cet effet. Donc si tu as ton recepissé de taxes, il n y aura aucun probleme. Nous comprenons donc qu'il n y a aucune interdiction de reinstaller les panneaux. Salam.
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Booster ACTUNIGER 800-800 pixels Plan de travail1

Top de la semaine

Publier le 25/02/2021, 18:10
urgent-le-domicile-de-l-opposant-hama-amadou-actuellement-encercle-par-un-imposant-contingent-des-forces-de-l-ordre-images-exclusives Selon le constat fait par Actuniger, un imposant contingent d’éléments d’interventions spéciales ...Lire plus...
Publier le 25/02/2021, 16:10
troubles-post-electoraux-2-morts-et-pres-de-500-arrestations-depuis-mardi-niamey-toujours-sous-haute-tension Les manifestations qui secouent Niamey et plusieurs villes du pays depuis mardi dernier et la...Lire plus...
Publier le 25/02/2021, 14:36
ibrahim-moussa-redacteur-en-chef-du-journal-nigerien-la-roue-de-l-histoire-analyse-pour-apa-les-principaux-chantiers-de-mohamed-bazoum Comment appréciez-vous le déroulement du scrutin présidentiel de dimanche dernier ? En dépit de...Lire plus...
Publier le 25/02/2021, 12:43
tensions-post-electorales-calme-precaire-a-niamey-internet-toujours-bloque Après 48h de violentes manifestations à Niamey, un calme précaire règne dans cette matinée du jeudi 25...Lire plus...
Publier le 24/02/2021, 21:48
elections-la-secretaire-generale-de-la-francophonie-oif-condamne-les-violences-post-electorales-au-niger-communique Dans un communiqué publié ce mercredi 24 février 2021, la Secrétaire générale de l’Organisation...Lire plus...
Publier le 22/02/2021, 10:29
presidentielles-2e-tour-legere-avance-de-bazoum-sur-ousmane-selon-les-premiers-resultats-proclames-par-la-ceni La Commission électorale nationale indépendante (CENI) a commencé depuis quelques heures, la...
Publier le 25/02/2021, 18:10
urgent-le-domicile-de-l-opposant-hama-amadou-actuellement-encercle-par-un-imposant-contingent-des-forces-de-l-ordre-images-exclusives Selon le constat fait par Actuniger, un imposant contingent d’éléments d’interventions spéciales ...
Publier le 24/02/2021, 12:56
presidentielle-le-candidat-de-l-opposition-mahamane-ousmane-revendique-sa-victoire-avec-50-3-des-voix C’est depuis Zinder où il avait installé son QG après la fin de sa camapgne électorale, que le...
Publier le 23/02/2021, 20:28
presidentielle-apres-sa-victoire-bazoum-felicite-ousmane-et-lui-tend-la-main-pour-faire-face-ensemble-aux-defis-majeurs-du-pays-declaration Après la proclamation des résultats provisoires du second tour de la présidentielle qui le donne...
Publier le 24/02/2021, 19:10
tensions-postelectorales-interpellation-du-general-tchanga-ancien-chef-d-etat-major-de-l-armee Les Forces de Défense et de Sécurité (FDS) ont procédé ce mercredi dans l’après-midi à...
Publier le 22/02/2021, 10:29
presidentielles-2e-tour-legere-avance-de-bazoum-sur-ousmane-selon-les-premiers-resultats-proclames-par-la-ceni La Commission électorale nationale indépendante (CENI) a commencé depuis quelques heures, la...
Publier le 23/02/2021, 15:35
elections-l-opposition-denonce-un-hold-up-electoral-et-exige-la-suspension-de-la-publication-des-resultats-par-la-ceni   Dans un communiqué publié ce mardi 23 février 2021, la direction nationale de campagne du...
Publier le 21/02/2021, 21:57
bazoum-mohamed-j-ai-des-raisons-de-croire-que-la-chance-sera-de-mon-cote Le candidat du PNDS Tarraya au second tour de l’élection présidentielle, Mohamed Bazoum, a accompli...
Publier le 24/02/2021, 19:10
tensions-postelectorales-interpellation-du-general-tchanga-ancien-chef-d-etat-major-de-l-armee Les Forces de Défense et de Sécurité (FDS) ont procédé ce mercredi dans l’après-midi à...
Publier le 23/02/2021, 16:57
elections-situation-tendue-a-niamey-en-marge-de-la-proclamation-des-resultats-du-second-tour-de-la-presidentielle De violents heurts ont éclaté ce mardi après-midi dans plusieurs quartiers de Niamey à quelques heures...

Dans la même Rubrique

Urgent : le domicile de l'opposant Hama Amadou actuellement encerclé par un imposant contingent des forces de l’ordre (images exclusives)

25 février 2021
Urgent : le domicile de l'opposant Hama Amadou actuellement encerclé par un imposant contingent des forces de l’ordre (images exclusives)

Selon le constat fait par Actuniger, un imposant contingent d’éléments d’interventions spéciales  de la Police, de la gendarmerie et de la garde nationale est actuellement déployé au domicile de l’opposant...

Troubles post-électoraux : 2 morts et près de 500 arrestations depuis mardi, Niamey toujours sous haute tension

25 février 2021
Troubles post-électoraux : 2 morts et près de 500 arrestations depuis mardi, Niamey toujours sous haute tension

Les manifestations qui secouent Niamey et plusieurs villes du pays depuis mardi dernier et la proclamation des résultats du second tour de la présidentielle ont deux (2) morts selon les...

Ibrahim Moussa, rédacteur en chef du journal nigérien La Roue de l’Histoire, analyse pour APA les principaux chantiers de Mohamed Bazoum

25 février 2021
Ibrahim Moussa, rédacteur en chef du journal nigérien La Roue de l’Histoire, analyse pour APA les principaux chantiers de Mohamed Bazoum

Comment appréciez-vous le déroulement du scrutin présidentiel de dimanche dernier ? En dépit de quelques irrégularités, notamment la saisie de faux bulletins de vote à Dogondoutchi (Sud-Ouest) par la Commission...

Tensions post-électorales : calme précaire à Niamey, internet toujours bloqué

25 février 2021
Tensions post-électorales : calme précaire à Niamey, internet toujours bloqué

Après 48h de violentes manifestations à Niamey, un calme précaire règne dans cette matinée du jeudi 25 février. La contestation s’est toutefois étendue à Tillabéri où les échauffourées ont nécessité...

Tensions postélectorales : interpellation du «général Tchanga », ancien chef d’Etat major de l’armée

24 février 2021
Tensions postélectorales : interpellation du «général Tchanga », ancien chef d’Etat major de l’armée

Les Forces de Défense et de Sécurité (FDS) ont procédé ce mercredi dans l’après-midi à l’interpellation de l’ex général Moumouni Boureima dit « Tchanga », ancien chef d’état-major des Forces Armées Nigériennes...

Niger : internet bloqué suite à de violentes manifestations postélectorales

24 février 2021
Niger : internet bloqué suite à de violentes manifestations postélectorales

Les nigériens se sont réveillés ce mercredi sans accès à internet. Un black out qui concerne tous les quatre (4) opérateurs que compte le pays et qui fait suite aux...