jeudi, 25 février 2021
frarzh-CNentr
FLASH INFOS


Diffa et sa population

A l'initiative de l’ensemble des députés nationaux issus de leurs circonscriptions, plusieurs dizaines de ressortissants de la région de Diffa, hommes et femmes, jeunes et vieux, tous bords politiques confondus, se sont réunis ce 23 juin 2016 à l'Africa Hall à Niamey pour discuter autour de la situation qui prévaut dans leur région.

Zeyna transfert argent bis

En initiant cette rencontre, les députés nationaux ont voulu d'une part, partager avec les ressortissants les informations recueillies sur le terrain lors de la récente visite effectuée à Diffa par une délégation officielle conduite par le Ministre de l'Intérieur; et d'autre part, recueillir les propositions et suggestions des ressortissants sur ce qu'il convient de faire ensemble en vue de contribuer à une meilleure gestion et sortie de la double crise sécuritaire et humanitaire qui secoue la région depuis plus d'une année.
Au cours de cette rencontre, le député Hamet Hameda, qui a participé à la tournée du Ministre de l'Intérieur, a décrit le drame humanitaire que vivent les populations de la région, en particulier les personnes déplacées et les refugiés. Les problèmes constatés sur le terrain sont énormes; mais, les plus urgents demeurent les difficultés d'accès à l'eau potable et à la nourriture. Sans donner des détails, l’honorable député a rapporté également que la délégation conduite par le Ministre de l’Intérieur a été saisie de l’apparition de conflits inter-communautaires qui opposent principalement les budumas et les peuls. Il a fait également cas des doléances soumises par les populations rencontrées à la délégation du Ministre de l’Intérieur. Ces doléances, qui portent aussi bien sur la situation humanitaire que sur la situation sécuritaire, se résument comme suit :
- accroitre l’assistance humanitaire en vue de satisfaire les besoins de base (eau potable, alimentation, santé) et créer les conditions pour l’éducation des enfants;
- renforcer le dispositif sécuritaire et la présence des forces de défense et de sécurité, y compris en veillant à créer un climat de confiance entre ces dernières et les populations ;
-ré-ouvrir les marchés hebdomadaires fermés (Kindjandi, Gagamari) et créer les conditions d’une reprise des activités économiques qui ont été durablement affectées par les mesures prises dans le cadre des mesures de l’état d’urgence ;
-créer les conditions d’un retour rapide des populations déplacées dans leurs localités et revoir l’implantation des sites dédiés à l’accueil des refugiés.
Selon le député Hamet Hameda, le Ministre de l’Intérieur s’est engagé à apporter des réponses immédiates à la plupart des doléances soumises par les populations rencontrées; en particulier celles relatives à l’assistance humanitaire et au nécessaire renforcement du dispositif sécuritaire, condition d’un retour dans leurs foyers des personnes déplacées. L’honorable député a expliqué également à l’assistance que la délégation conduite par le Ministre de l’Intérieur a pu se rendre compte de la présence effective des forces de défense et de sécurité, ainsi que de l’importance des moyens mis à leur disposition ; sans toutefois cacher que plusieurs témoignages, recueillis notamment auprès des populations, ont permis de comprendre que l’enjeu aujourd’hui reste et demeure le relèvement du degré de combativité et de motivation des éléments des forces de défense et de sécurité dans l’accomplissement de leur difficile mission.
Après l’exposé de l’honorable Hamet Hameda, les participants à la réunion ont longuement échangé sur tous les aspects évoqués. Les débats se sont focalisés en particulier sur le risque de voir la situation sécuritaire se dégrader davantage du fait, d’une part de l’apparition de nouveaux types de conflits opposant les communautés entre elles, et d’autre part des velléités de création de groupes d’autodéfense. La plupart des intervenants ont insisté sur l’urgence de prendre des dispositions idoines, non seulement pour créer les conditions d’une réconciliation entre les communautés Peul et Buduma, mais aussi pour arrêter le processus de création des milices d’autodéfense sur une base communautaire. Les participants ont insisté particulièrement sur la nécessité d’amener les pouvoirs publics à assumer leurs responsabilités en matière de protection des populations civiles et de leurs biens ; soulignant clairement qu’aucune milice d’autodéfense ne doit être tolérée, et que la solution réside surtout dans le renforcement des forces de défense et de sécurité. 
Les ressortissants de la région de Diffa se sont quittés en se promettant de se retrouver à une date ultérieure pour mettre en place un comité chargé de faire le plaidoyer auprès des décideurs, d’initier des actions de solidarité et d’organiser leurs contributions à un retour de la paix dans la région. Cette rencontre des ressortissants de Diffa, qui est la deuxième du genre depuis le début des attaques de Boko-Haram au Niger, leur a permis de s’entendre sur le fait qu’ils ont un rôle important à jouer ; aussi bien dans la définition de la réponse à apporter aux problèmes immédiats auxquels sont confrontés les populations, que dans l’élaboration d’une stratégie globale de sortie de la crise de Boko-Haram. L’intérêt de cette rencontre réside également dans le fait qu’elle a été l’occasion pour les ressortissants de faire le bilan de la mise en œuvre des mesures édictées dans le cadre de l’état d’urgence. Les ressortissants de la région de Diffa sont, sur ce point, largement convaincus qu’elles n’ont pas permis d’améliorer la situation ; ils espèrent que les pouvoirs publics vont revenir sur la plupart de ces mesures et accélérer la procédure judiciaire pour les centaines de personnes détenues dans les prisons de Kollo et Koutakalé.

Urgence Diffa

Zeyna transfert argent bis

Commentaires  

+2 #1 Gourmantchizo 26-06-2016 17:19
La cause du Malheur du Niger en général et de Diffa en particulier c'est Issoufou Mahamadou qui a désarmé l'armée nigérienne.. Appelons donc le chat par son nom. Cessons d'être hypocrites car nous allons tous mourir et répondre de nos actes. C'est le silence complice de bon nombre de Nigériens pour des raisons ethno'régionales qui ont encouragé Issoufou Mahamadou à plonger le Niger dans ce DRAME indescriptible. Plus nous observons ce monsieur faire ce qu'il veut plus il va plonger davantage le Niger dans une situation aux conséquences dramatiques incalculables et imprévisibles. Que Dieu sauve le Niger. Amen!
Citer | Signaler à l’administrateur
+5 #2 Sirius 26-06-2016 20:22
Gourma,
Il est bien connu que MI qui a crèe Boko Haram, qui lui a dit d'attaquer le Niger, le Cameroun et le Tchad pour qu'il reste au pouvoir. Les inondations à Ingall, c'est lui, la sécheresse aussi.
Comment peut-on dans ce pays être abruti. Dis bien les choses ! quels calculs ethno... ? Les 65% de la population que constituent les Haoussas soutiennent tous MI ? quelle bêtise !
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #3 ngam 26-06-2016 21:10
Vous avez compris il faut nous pour sauver notre region
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #4 Maiga . O5 27-06-2016 02:47
Ms freres apeler ls bazoum et autres ils vont vs aider c eux vous avez elu non !
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #5 Aha 27-06-2016 03:07
On attendait juste un prétexte pour faire feu de tout bois... Le vrai problème est ailleurs... Indiscipline, corruption, Impunité, ignorance, incivisme... Nous refusons de changer dans la sagesse, et bien la douleur nous l'imposera... Dieu n'aime pas les hypocrites...
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #6 Modibo 27-06-2016 08:39
Le mieux à faire c'est de considérer diffa comme une région militaire sous administration militaire et retiré le gouverneur civile ainsi que tous les préfets civils. Après cela il faut créer une cellule de coordination diriger par un député de la région, un représentant de la presse privé (pour rapporter les vraies informations), un représentant du ministre de l'intérieur, un représentant des jeunes, une représentante des femmes et deux représentant des chefs traditionnels et un représentant de la société civile ressortissant de la région (pourquoi pas Moussa Tchangari). Cette cellule doit être installé à Diffa pour travailler en étroite collaboration avec les FDS et faire un rapport mensuel destiné à l'assemblée qui doit interpeller le Gouvernement qui doit répondre afin d'éviter aux Nigériens les rumeurs et les conférences de presses improvisées. C'est mon avis. Qu'Allah protège le Niger et son peuple. AMEN.
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #7 ibrahim 27-06-2016 09:52
les loumanistes sont des aigris revanchards qui ne souhaitent que le malheur au niger du moment que leur voleur hama amadou n'est pas au pouvoir.
votre mechanceté va vous tuer.c'est DIEU qui donne le pouvoir et il evite de le mettre entre des mains de voyoux-voleurs du bien public.
votre haine va vous amener direct dans la tombe.
comment peut on presenter un pecheur comme Sanda pour faire de la politique?
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #8 La force tranquille 27-06-2016 13:52
oh Niger mon beau pays, les élections ont passé mais on continu toujours les querelles politique au lieu de s'unir pour sauver le pays. Que Dieu nous protège tous ainsi que notre chère nation Ameen.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #9 ABC 28-06-2016 18:25
C'es pas trop tot Mrs les ressortissants pour vous reunir. En tout cas il vaut mieux tard que jamais. La survie de cette région ne peut se faire sans la participation des riverains. L'armée a besoin plus que jamais de votre aide ne serait que pour le renseignement. Le renseignement en temps de guerre est la meilleure arme pour combattre l'ennemi surtout quand il s'agit de terroristes. Cela leur permettra d'eviter les attaques surprises de cette bande de pillards. Merci pour ce sursaut, surtout qu'au Niger on ne demande pas ce qu'on peut faire pour le pays, mais plutot ce que le pays peut faire pour nous.Qu'Allah nous aide dans cette guerre contre BH.
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Booster ACTUNIGER 800-800 pixels Plan de travail1

Top de la semaine

Publier le 24/02/2021, 21:48
elections-la-secretaire-generale-de-la-francophonie-oif-condamne-les-violences-post-electorales-au-niger-communique Dans un communiqué publié ce mercredi 24 février 2021, la Secrétaire générale de l’Organisation...Lire plus...
Publier le 24/02/2021, 20:48
2e-tour-des-presidentielles-la-mission-d-observation-de-la-cedeao-exhorte-les-acteurs-a-recourir-aux-voies-legales-pour-regler-tout-contentieux-electoral-declaration Déclaration préliminaire de la Mission d’observation électorale de la CEDEAO au 2ème Tour de...Lire plus...
Publier le 24/02/2021, 19:10
tensions-postelectorales-interpellation-du-general-tchanga-ancien-chef-d-etat-major-de-l-armee Les Forces de Défense et de Sécurité (FDS) ont procédé ce mercredi dans l’après-midi à...Lire plus...
Publier le 24/02/2021, 13:08
niger-internet-bloque-suite-a-de-violentes-manifestations-postelectorales Les nigériens se sont réveillés ce mercredi sans accès à internet. Un black out qui concerne tous les...Lire plus...
Publier le 24/02/2021, 12:56
presidentielle-le-candidat-de-l-opposition-mahamane-ousmane-revendique-sa-victoire-avec-50-3-des-voix C’est depuis Zinder où il avait installé son QG après la fin de sa camapgne électorale, que le...Lire plus...
Publier le 22/02/2021, 10:29
presidentielles-2e-tour-legere-avance-de-bazoum-sur-ousmane-selon-les-premiers-resultats-proclames-par-la-ceni La Commission électorale nationale indépendante (CENI) a commencé depuis quelques heures, la...
Publier le 24/02/2021, 12:56
presidentielle-le-candidat-de-l-opposition-mahamane-ousmane-revendique-sa-victoire-avec-50-3-des-voix C’est depuis Zinder où il avait installé son QG après la fin de sa camapgne électorale, que le...
Publier le 23/02/2021, 20:28
presidentielle-apres-sa-victoire-bazoum-felicite-ousmane-et-lui-tend-la-main-pour-faire-face-ensemble-aux-defis-majeurs-du-pays-declaration Après la proclamation des résultats provisoires du second tour de la présidentielle qui le donne...
Publier le 20/02/2021, 11:58
presidentielle-2e-tour-a-zinder-ousmane-cloture-sa-campagne-par-un-gigantesque-meeting C’est par une véritable démonstration de force de mobilisation populaire que le candidat de...
Publier le 23/02/2021, 17:13
presidentielle-bazoum-declare-vainqueur-du-second-tour-avec-55-75-des-voix-ceni La Commission électorale nationale indépendante (CENI) a proclamé ce mardi après-midi, les résultats...
Publier le 22/02/2021, 10:29
presidentielles-2e-tour-legere-avance-de-bazoum-sur-ousmane-selon-les-premiers-resultats-proclames-par-la-ceni La Commission électorale nationale indépendante (CENI) a commencé depuis quelques heures, la...
Publier le 19/02/2021, 22:57
2e-tour-de-la-presidentielle-l-opposition-accuse-le-pouvoir-de-preparer-une-fraude-a-grande-echelle-faux-retorque-la-coalition-bazoum-2021-qui-crie-a-la-manipulation C’est ce vendredi 19 février 2021 à minuit que prend officiellement fin la campagne électorale pour le...
Publier le 23/02/2021, 15:35
elections-l-opposition-denonce-un-hold-up-electoral-et-exige-la-suspension-de-la-publication-des-resultats-par-la-ceni   Dans un communiqué publié ce mardi 23 février 2021, la direction nationale de campagne du...
Publier le 21/02/2021, 21:57
bazoum-mohamed-j-ai-des-raisons-de-croire-que-la-chance-sera-de-mon-cote Le candidat du PNDS Tarraya au second tour de l’élection présidentielle, Mohamed Bazoum, a accompli...
Publier le 23/02/2021, 16:57
elections-situation-tendue-a-niamey-en-marge-de-la-proclamation-des-resultats-du-second-tour-de-la-presidentielle De violents heurts ont éclaté ce mardi après-midi dans plusieurs quartiers de Niamey à quelques heures...

Dans la même Rubrique

Tensions postélectorales : interpellation du «général Tchanga », ancien chef d’Etat major de l’armée

24 février 2021
Tensions postélectorales : interpellation du «général Tchanga », ancien chef d’Etat major de l’armée

Les Forces de Défense et de Sécurité (FDS) ont procédé ce mercredi dans l’après-midi à l’interpellation de l’ex général Moumouni Boureima dit « Tchanga », ancien chef d’état-major des Forces Armées Nigériennes...

Niger : internet bloqué suite à de violentes manifestations postélectorales

24 février 2021
Niger : internet bloqué suite à de violentes manifestations postélectorales

Les nigériens se sont réveillés ce mercredi sans accès à internet. Un black out qui concerne tous les quatre (4) opérateurs que compte le pays et qui fait suite aux...

Elections : situation tendue à Niamey en marge de la proclamation des résultats du second tour de la présidentielle

23 février 2021
Elections : situation tendue à Niamey en marge de la proclamation des résultats du second tour de la présidentielle

De violents heurts ont éclaté ce mardi après-midi dans plusieurs quartiers de Niamey à quelques heures de la proclamation par la Commission électorale nationale indépendante (CENI), des résultats globaux provisoires...

Orano au Niger : un partenariat pérenne avec de nombreuses années devant lui

22 février 2021
Orano au Niger : un partenariat pérenne avec de nombreuses années devant lui

Interview avec Pascal Bastien, Représentant d’Orano au Niger. Orano est l’un des principaux producteurs d’uranium dans le monde. Quelle est l’implantation actuelle d’Orano au Niger ?

Tillabéri : un véhicule de la CENI saute sur une mine et fait 7 morts et 3 blessés graves, plusieurs incidents sécuritaires signalés dans la région

21 février 2021
Tillabéri : un véhicule de la CENI saute sur une mine et fait 7 morts et 3 blessés graves, plusieurs incidents sécuritaires signalés dans la région

Un véhicule transportant des agents électoraux et du matériel de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) a sauté sur une mine dans la commune de Dargol, dans le département de...

Niamey : trois bandes criminelles mis hors d’état de nuire par la police

19 février 2021
Niamey : trois bandes criminelles mis hors d’état de nuire par la police

Selon la Direction générale de la Police nationale (DGPN), les trois bandes criminelles démantelées sont spécialisées dans la fabrication des faux billets, le braquage et l’escroquerie. Plusieurs personnes ont été...