jeudi, 22 octobre 2020
frarzh-CNentr
FLASH INFOS


nigeria demographie population

S’il y a une question (autre que politique) qui embarrasse et divise au plus haut point les nigériens, c’est bien celle de la « maitrise de la croissance de la population ». Le problème était déjà posé depuis les années d’ajustement structurel, mais personne ne savait véritablement par quel bon bout commencer. La peur viscérale de subir une « fatwa » et faire l’objet de « prières collectives » a cloué les becs de tous les « experts ». Entre temps, le taux de croissance de la population du Niger lui ne faisait que croitre. Il est passé de 3.4% dans les années 90 à 3.9% aujourd’hui, le record mondial en la matière. Quand au « Niger, notre beau pays », il a définitivement pris le dossard 188, sur les 188 pays classés de la planète terre.

Zeyna transfert argent bis

Y a-t-il un déterminisme rigoureux entre natalité et pauvreté ? Si oui, quelle communication développer pour amener les nigériens à adhérer à une « politique nataliste volontariste » ?

La pauvreté et la mort au bout de nos bites ?

Parlons à visage découvert ! Si notre « beau Niger » est successivement classé dernier pays de la planète depuis plusieurs années, c’est qu’il ya bien une raison objective en cela. C’est parce que, tout simplement, il y a plus de « bouches à nourrir » que de « plats disponibles » dans le pays. C’est ce « gap symbolique » qui fait que dans notre pays, il y a toujours des gens, pour ne pas dire des familles entières, qui passent la nuit sans manger. Ces « ménages vulnérables » constituent en réalité plus de la moitié des ménages nigériens, si on s’en tient au taux d’incidence de la pauvreté dans le pays qui est de 62%.

Pour classer les pays, la Banque Mondiale et le PNUD ne font pas autre chose que d’additionner les problèmes ou les performances des chefs  de ménages qui les composent. Et là-dessus, nous disent toutes les statistiques, les ménages nigériens sont les plus pauvres, pour une raison bien connue : ils sont tous nombreux avec peu de ressources, dans un environnement austère ; ils n’envoient pas leurs enfants en particulier les filles à l’école ; ils pratiquent le mariage précoce ; les femmes ne font pas recours à la contraception ; … autant de facteurs aggravant leur situation de pauvre. L’urgence aujourd’hui, c’est de sauver les ménages nigériens de la pauvreté. Pour cela, le pays doit équilibrer une équation à priori simple : Adapter le nombre de bouches à nourrir à celui des plats disponibles…

L’Indice Synthétique de Fécondité (ISF) ou le taux de fécondité au Niger suffit à lui seul pour visualiser l’ampleur des problèmes auxquels sont confrontés les ménages nigériens. Il est de (6.89 soit) 7 enfants par femme. Depuis plusieurs années, il reste le plus « ahurissant » au monde. Tout est d’ailleurs résumé dans ce chiffre « colossal ». A titre de comparaison, l’ISF est de 2.2 en Arabie Saoudite, 2.08 en France, 1.87 aux USA, 1.6 en Chine. Notre pays « produit » trois fois plus de bébés que les « pays amis » vers lesquels il se tourne pour quémander régulièrement quand ses chefs de ménages n’arrivent plus à les nourrir. Un gros paradoxe qui devrait sérieusement inquiéter ces « fabricants de bébés » que nous sommes, d’autant qu’il met à nu la redoutable dialectique qui existe entre « pauvreté de masse » et « natalité non maitrisée » dans notre pays.

Cette forte natalité, nous disent tous les experts, est le tronc d’arbre qui barre la route au développement de notre pays. Elle annihile et rend quasiment invisibles tous les efforts des gouvernants dans les domaines de l’éducation et de la santé, notamment, où des  parts importantes du budget national sont englouties chaque année. Elle augmente la pression de la population sur un environnement déjà « maigre », ce qui contribue à l’accélération de sa dégradation et à la récurrence des famines et disettes qui déciment régulièrement des pans entiers de la population et du bétail. Ce qui, souvenez-vous, a inspiré lors de la famine de 2006, le polémiste français Pascal Savran d’accuser les chefs de ménages nigériens d’avoir « la mort au bout de leurs bites ». Des propos qui ont fait grand scandale chez lui, vu leur caractère raciste mais qui n’ont ému personne au Niger, tant la chose est évidente.

Ainsi donc, le chef de ménage nigérien lambda, avec ses 2 femmes (puisqu’il est aussi polygame) et ses 14 enfants (ISF x 2) est naturellement plus pauvre que le chef de ménage saoudien avec 1 femme et deux enfants, plus que le français qui a la même charge et sans commune mesure avec le chef de ménage américain ou chinois avec 1 femme et 1 enfant à leur charge. S’il a 3 ou 4 femmes, sa situation et celle des membres de sa famille devient encore plus précaire. Additionnez donc les problèmes de tous ces chefs de ménages qui composent le pays, vous comprendrez aisément que le « dossard 188 » est amplement mérité.

Quelle communication pour un changement de natalité ?

Il est clair que, si le Niger veut « émerger » ou même « renaitre », il lui faut maitriser la croissance de sa population. C’est le chemin que la quasi-totalité des pays du monde ont emprunté, certains pendant plusieurs décennies (Europe, Amérique), d’autres récemment (Chine, pays arabes, certains pays africains), pour construire un développement solide et durable.

Alors pourquoi au Niger les gens ne veulent pas qu’on parle de « maitrise de la population » ? Si quelques journaux et médias osent en parler sans grande conviction, les politiciens eux par contre sont extrêmement prudents là-dessus. C’est un sujet autour duquel l’adversaire politique peut manœuvrer et diriger la colère de la population contre vous. Hama Amadou, Premier Ministre sous la 5ème république en sait quelque chose, lui qui a été violemment pris à parti à l’Assemblée Nationale, par un certain … Sanoussi Jakou, député de l’opposition à l’époque et économiste de son état. Aujourd’hui que « la roue » a tourné, sans doute que son point de vue a évolué sur la question.

Si le sujet est difficile à traiter au Niger, c’est à cause de ses implications sexuelles et rien d’autre. Les  gens confondent vaguement « maitrise de la population » et « embargo sur leur libido ». Ils ne perçoivent pas encore comment peut-on « maitriser la population » sans pour autant toucher à leur souveraineté sexuelle. Il faudra pourtant trouver le moyen d’expliquer aux nigériens qu’il ne s’agit pas de limitation à leur sexualité. Ils peuvent même continuer à épouser 2, 3 ou 4 femmes à condition qu’elles aient plus de 18 ans et que ces femmes devront tout simplement utiliser les méthodes contraceptives. Il s’agira aussi de leur faire comprendre qu’aucun chef de famille n’a le droit de compliquer la vie de son pays en faisant plus d’enfants qu’il n’a la capacité de prendre en charge.

Pour cela, un débat sincère doit d’abord être engagé à l’Assemblée Nationale et nulle part ailleurs. Les députés nationaux doivent avoir le courage d’éclairer les chefs de ménages qui les ont élus sur tous les tenants et aboutissants de cette question. Le sujet est sans doute plus facile à poser sur la table aujourd’hui au vu de l’évolution des mentalités et la profusion d’exemples positifs. L’Emir de Kano au Nigéria a récemment interdit le mariage des filles de moins de 18 ans. Une délégation d’oulémas nigériens est revenue toute édifiée d’un voyage d’étude sur la question en Indonésie, le plus grand pays musulman du monde. C’est en effet avec les autorités traditionnelles et religieuses qu’il faudrait mener la communication sur ce sujet.

La Renaissance culturelle doit passer par là.

 

Elh Kaougé Mahamane Lawaly, Le Souffle Maradi

Zeyna transfert argent bis

Commentaires  

+5 #1 Ibro 06-06-2016 15:20
Oui, mais la renaissance culturelle doit aussi se fonder par la une gestion saines de ressources financières et énergétiques, dont le principal pilier doit être la lutte contre la corruption et l'enrichissement illicite, le trafic d'influence et que sais-je, qui grève le cout de certains investissements et certaines dépenses inutiles et non productives faites sur le dos de l'Etat.
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #2 alheri 06-06-2016 15:38
Article très très pertinent qui mérite une large diffusion.
Merci cher frère Elh Kaougé Mahamane Lawaly.
Citer | Signaler à l’administrateur
+4 #3 Apolitique 06-06-2016 17:17
Un texte tres clair ecrit par un professionnel, merci
Ex de nombre d´enfants par femme selon la CIA,2015:
Niger--------------------------------6,76
Mali----------------------------------6,06
Senegal----------------------------4,44
Algerie------------------------------2,78
koweit:------------------------------2,48
Liban -------------------------------1,73
Bahrain-----------------------------1,78
Qatar--------------------------------1,91
Tunisie------------------------------1,99
Arabie Sadouite:-----------------2,12
Lybie-------------------------------- 2,05
Turquie------------------------------2,05
Egypte------------------------------2,83
Oman--------------------------------2,86
Sudan--------------------------------3,79
Pakistan-----------------------------2,75
Maroc---------------------------------2,13
Comme on le voit bien, la machine a bebes Nigerienne n´a rien avoir avec la religion
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #4 expat 06-06-2016 17:37
Merci d'avoir dit ce qui est. Pourquoi faire d'enfant quant ont n'a pas les moyens? pour blamer le gouvernement de manque d'aide?
Citer | Signaler à l’administrateur
+4 #5 Kimi 06-06-2016 19:03
Quand on dit d'espacé les naissances, on dit toujours c'est. Dieu qui nourrit :sigh:
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #6 dan madotchi 06-06-2016 22:13
El Kaouge merci pour cet article clair et précis qui va certainement tempérer les ardeurs de ce qui accusent notre gouvernement d'être responsable de notre place de dernier en matière d'idh. Mais vous n'avez pas eu le courage de poser clairement la question de savoir si le sieur STJ aura la même conviction d'attaquer le responsable gouvernemental en charge des questions de la population comme il l'avait fait avec Hama ? Non je ne crois pas du seul fait que c'est sa fille qui gère ce dossier
Et connaissant le monsieur il ira jusqu'à dire il est prêt à discuter avec les oulémas pour leur démontrer qu'ils ont tort. Et comme tout le monde ou presque a peur de l'affronter, alors ils vont la fermer.
Comme vous el kaouge...
Citer | Signaler à l’administrateur
-5 #7 Dou 07-06-2016 02:10
:zzz :lol
Ton analyse est fausse notre dernière place n'a rien avoir avec la naissance cherche ailleurs
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #8 A.Moumouni 07-06-2016 07:13
Mon cher ami Kountché n'avait autant de moyens en son mais Dieu merci le peuple a été bien nourri. Un ancien d'Agadez m'a dit "ceci, aujourd'hui le pauvres ne sont pas considérés, à l'époque (Kountché) avec ta seule case dans le fin fond de la brousse tu es rassuré d'avoir un jour la visite de Kountché, Ali Saibou ou......
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #9 mes frères 07-06-2016 07:16
Elh Kaougé Mahamane Lawaly je pense qu'il faut voir les choses en face. Moi je dis que la pauvreté du Niger a plusieurs racines : 1- dis nous quel est la densité au Km2 tu verra que le Niger fait des très gros efforts mais son sous peuplement fait qu'il n'arrive pas à entretenir ses infrastructures routières qui est le premier facteur de développement.
Citer | Signaler à l’administrateur
-2 #10 mes frères 07-06-2016 07:18
Elh Kaougé Mahamane Lawaly Dis nous vers qui va l'argent quémandé en tout cas les pauvres ne gagnent pas tous les milliards quémandés la grande partie part ailleurs voilà la source de notre pauvrété
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #11 mes frères 07-06-2016 07:21
Elh Kaougé Mahamane Lawaly fait un petit calcul le Japon pays très peuplé: près de 150 million d'habitants sur des petites îles. Chaque jour sa TVA peut financer plusieurs projets en Afrique
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #12 mes frères 07-06-2016 07:22
Elh Kaougé Mahamane Lawaly Le Niger a connu des temps de prospérité dans les années 80 il y a des familles de 40 personnes mais le Niger donne de l'aide à d'autres pays
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #13 mes frères 07-06-2016 07:30
Elh Kaougé Mahamane Lawaly revenons au Niger et réfléchissons sur nos problèmes: 1- On a beaucoup d'enfants la jeunesse c'est une grande richesse mais il nous faut savoir comment l'exploiter. 2- Nous avons plus de 600.000 ha de terres irrigables si ma mémoire est bonne . S'il vous plaît donner moi les bons chiffres. A raison de 5000 kg/ha si on essaie de ne plus être dépendant des pluies, on peut produire 3 millions de Tonnes par an de céréales en culture irriguées. Soit de quoi nourrir 15 millions d'âmes. A cela s'ajoute les cultures pluviales que nous faisons actuellement.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #14 mes frères 07-06-2016 07:34
Elh Kaougé Mahamane Lawaly si nous utilisons notre jeunesse pour mettre en valeur nos terres que pensez vous? Pour moi il suffit de ne pas détourner nos ressources provenant de ', pétrole, uranium et autres pour amenager les terres comme le cas de la Lybie, le Maroc, Isreal et beaucoup d'autres qui n'ont pas attaquer leurs enfants mais ont fait travailler leurs fils.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #15 mes frères 07-06-2016 07:35
Elh Kaougé Mahamane Lawaly je pense que le débat est intéressant si vous êtes francs
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #16 Lydia 07-06-2016 07:53
Nul n'a le droit d'ignorer ce qui se passe dans son pays. Merci Kaougé pour cet article. Parler de démographie est tabou dans notre merci d'avoir osé. Tous mes encouragements. Faites un tour dans les quartiers périphiques de Niamey la nuit ou vers le stade municipal vous verrez une des conséquences de la démographie galopante. En 2015, le Niger compte 69% de jeunes cela signifie quoi dans un pays pauvre ou les jihadistes sévissent dans l'est? Arrêtons de jouer la politique de l'autruche. Pour finir je cite le président Mahamadou Issoufou"«La question de la transition démographique fait partie des défis majeurs auxquels est confrontée notre société. J'ai eu, à maintes occasions, à intervenir sur ce sujet brûlant. Face à cette question, on retrouve le même obstacle, celui de la rigidité de nos mentalités, celui de l'ignorance des préceptes religieux. Vous êtes tous des bergers et tout berger est responsable de son troupeau»
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #17 bindigaou 07-06-2016 08:11
dan aucun pays du monde la population n'a constitué un frein au développement, bien au contraire, la population c'est le développement. le problème du Niger ce sont ses hommes politiques, ce qui est considéré comme " nos valeurs culturelles" et notre inclination à refuser l'effort. Tout cela mis ensemble produit une économie d'assistanat, une école qui suicide des générations d'enfants...! Mais il faut reconnaître que 7 gosses en moyenne par femme c'est trop, beaucoup trop...! c'est lourd pour la propre santé de la femme et pour l'économie de la famille. La renaissance culturelle ne doit pas se réduire à organiser des anniversaires de personnes mortes (jamais vu nulle part ailleurs sauf en Corée du Nord) chose qui démontre que c'est sous ce régime qu'on observe que la République s'est mise à genoux devant des familles ou des individus.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #18 bindigaou 07-06-2016 08:22
nos hommes politiques sont les derniers de la planète, ils n'ont pas honte, et ne leur parlez pas de projet de société qu'ils portent. Ils ne portent que leurs ventres et ce qu'il y a en dessous. "nos valeurs culturelles" sont les pires que peut avoir une société: obscurantisme, fainéantise, recherche du gain facile, fatalisme, etc...! avec ce cocktail comment imaginer quitter le dernier rang de la planète..? Une révolution violente passera certainement par là, avant d'avoir une société saine, constituée de gens qui se respectent et qui respectent leurs vis-à-vis.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #19 Angryangry 07-06-2016 08:30
11. L environnement Nigerien n' est pas '' maigre''. Il ya en effet de la place pour tout le monde. Juste nos voisin da côté sont a 40 millions dhabitants et ils ne crient pas famine.
2...stopper la naissance nest absolument pas la bonne solution. Arretez decouter les blanc. La solution se trouve dans une meilleure gestion du pays et surtout par des hommes responsables. merci.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #20 bindigaou 07-06-2016 08:33
la partie obscurantiste de notre société est constituée des fameux marabouts qu'ils aient été dans des universités arabes ou pas. Regardez comment ils exploitent les petits enfants pour en faire des mendiants (dans les faits c'est une industrie qui leur rapporte gros), regardez comment ils luttent corps et âmes pour maintenir la femme dans son statut de sous homme (en lui refusant l'accès à l'école, en imposant le mariage précoce et la polygamie) et ces marabouts sont les pires déviants que la terre ait porté. C'est pourquoi ils mènent une lutte acharnée contre tout celui qui veut sortir leur vrai visage au grand jour. Le malheur de ce pays est que tout celui qui accède a sa cohorte de marabouts, qui lui font oublier que Dieu existe
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #21 Ado 07-06-2016 09:29
La surpopulation n'est pas synonyme de pauvreté. Il n'y a pas de développement économique s'il manquerait la consommation. La Chine, les USA, l'Inde, l'Europe seraient des Etats malnutris et pauvres. Ne racontez des histoires. le Niger a de nombreuses possibilités de nourrir sa population. Tous les gouvernements cherchent à noyer leurs incompétences par l'indice de croissance de la population. Si cette politique importée de réduction des natalités ne fonctionne pas, il faudrait transformer l'échec en capital c'est çà la politique. merci
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #22 ELHADJI KOLLO M. 07-06-2016 09:59
je presume que le signataire a été payé pour signer ces insanités contre les nigériens. la croissance de la population est un processus naturel qui va atteindre son pic et decroitre jusqu'à la disparition comme le processus en cours en Europe. la pauvreté existe dans tous les pays du monde et elle est liée à une mauvaise repartition des richesses. Maltus etait un prêre qui avait de par la loi , obligation de nourrir ses paroissiens. sa théorie transformée en camisole universelle par les hedonistes de qui proviennent ces écrits ne saurait être acceptable. cherchez à manger autrement que de crier plus fort que le dibble ses diableries.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #23 ibrahim 07-06-2016 10:17
du temps de kountché le Niger comptait seulement 8 millions d'habitants et le climat était stable avec des bonnes saisons de pluies qui donnaient des belles récoltes partout n afrique.sinon kountché n a jamais été un bon président.
aujourdhui le niger compte 17 millions d'habitants et les pluies se font rares et en retard.
donc une forte natalité qui n'est pas soutenue par des recoltes consequantes est une bombe pour le pas.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #24 Avocat El Kaougé 07-06-2016 12:00
Citation en provenance du commentaire précédent de ELHADJI KOLLO M. :
je presume que le signataire a été payé pour signer ces insanités contre les nigériens. la croissance de la population est un processus naturel qui va atteindre son pic et decroitre jusqu'à la disparition comme le processus en cours en Europe. la pauvreté existe dans tous les pays du monde et elle est liée à une mauvaise repartition des richesses. Maltus etait un prêre qui avait de par la loi , obligation de nourrir ses paroissiens. sa théorie transformée en camisole universelle par les hedonistes de qui proviennent ces écrits ne saurait être acceptable. cherchez à manger autrement que de crier plus fort que le dibble ses diableries.

Toi malgré ton bon français, tu es un intellectuel aveugle qui ne voit pas plus loin que son petit nez. il faut lire et relire cet article. El Kaougé n'est pas ton égal. ça se voit, sinon tu écris un article... tchusss!!!
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #25 Maiga One 07-06-2016 12:18
Félicitations pour l'effort de réflexion. Cependant vous avez posé le problème à moitié. Dites nous idéalement combien nous devrons être au Niger en prenant tous les paramètres importants en compte ex: superficie, économie, maitrise de la technologie dans le monde, etc ...Sachez que les puissances font tout pour contrôler nos croissances démographiques de crainte que nous ne les submergions. La terre appartient à tous donc notre surplus dans le temps ira ailleurs comme la chine et l'Inde sont actuellement partout dans le monde!!! Savez vous que des études ont démontrées que l’acuité des famines au Niger a diminué à partir des années 90? Creusez encore; le diagnostic de notre pauvreté doit s'expliquer entre autres par l'irresponsabilité de certains de nos responsables qui manquent de vision et nous même qui sommes abonnés au gain facile. Nous sommes paresseux et fainéants!!!
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #26 Le_serviteur 07-06-2016 13:28
La pauvreté est un phénomène multidimensionnel qu'on ne peut im[mot censuré]r à un seul facteur notamment l'accroissement de la population. Que dire donc de la mauvaise gestion qui faite de nos ressources, du favoritisme et de la corruption qui gangrènent notre administration, sans culture du mérite. Sais-tu combien coûte au trésor un seul voyage présidentiel? sais-tu combien coûte l'entretien de tous ces ministres, sans oublier les conseillers avec rang de ministre? sais-tu combien coûte l'entretien des députés? sais-tu combien coûte les évacuations sanitaires des membres du gouvernement? sais-tu combien est dépensé pour la scolarité de leurs enfants? sais-tu qu'avec 100 millions on peut sortir 500 ménages nigérien de la pauvreté? et les fonds politiques? Qu'en est-il de notre pétrole, de notre or, de notre charbon, de notre fer, de notre oignon, de notre bétail...?On est 65ème sur 203 en terme de population, contre resp. 30; 67; 323; 1374 millions pour l'arabie, la france, l'USA et la chine.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #27 Le_serviteur 07-06-2016 13:48
Tous ces grands Messieurs au lieu de nous aider à lutter contre l’enrichissent illicite en rapatriant l’argent transféré chez eux; en facilitant le transfert de compétence Nord-Sud; en ouvrant leurs frontière conformément à l'esprit de la mondialisation; en favorisant un partenariat gagnant-gagnant notamment pour l'exploitation de nos ressources...; ils nous font comprendre que si on est pauvre c'est à cause de notre population élevée. la France avec une superficie de 643 801 km² a 67 millions d'habitants et beaucoup moins de ressources naturelles que la plupart des pays africains. Vous comprenez qu'il s'agit d'une diversion pour nous détourner du vrai problème qui est la gestion optimale de nos ressources, aujourd'hui exploitées abusivement par ces pays dits développés. Nous allons continuer de nous croitre et les envahir chez eux s'il le faut, car personne n'est né avec une cuillère en or dans la bouche...le monde appartient à nous tous, vive la mondialisation.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #28 zaki 2 08-06-2016 10:24
Merci de l'article,
Le Niger est pris en otages par un groupuscule de marabouts obscurantistes et vicieux et des Hommes politiques mafieux en quête d’électorat.
On arrange d'un coté et on gatte de l'autre, résultat, on stagne ou on recule!!!!
C'est ça la triste realitee des choses !!!!
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #29 Goumour 09-06-2016 09:45
Ils n'ont qu'à cesser de nous aider c'est aussi simple que ça. Je rappelle à l'auteur que la pauvreté des Nigériens est dû au holdup up sur ses richesses d'une puissance impérialiste. Suivez mon regard. Donc Monsieur, le problème de la pauvreté du Niger s'explique par la domination étrangère. En effet comment un pays comme le Niger peut se développer s'il y a des prélèvements automatiques de 50% sur ses recettes d'exportation par le Compte d'opérations du Trésor Français. Je vous demande est ce que ces pays cités en comparaison vivent de telles aberrations? Il faut avoir peur d'Allah Soubhaanahou Wa ta ala, la seule arme qui reste pour le Niger et les autres pays sous domination française est la lutte pour leur souveraineté. Merci
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Coris Bank Epargne

campagne nouvelles chaines ACTU NIGER 800 800 pixels

Top de la semaine

Publier le 21/10/2020, 22:15
infrastructures-routieres-inauguration-officielle-de-la-route-illela-bagaraoua-region-de-tahoua Le Président de la République, Chef de l’Etat, SEM Issoufou Mahamadou, a procédé mercredi, 21 octobre...Lire plus...
Publier le 21/10/2020, 16:23
direction-generale-des-douanes-vulgarisation-du-nouveau-code-des-douanes-et-de-ses-principales-innovations La Direction générale des Douanes (DGD) a organisé le mardi 20 octobre 2020 à Niamey, un atelier de...Lire plus...
Publier le 20/10/2020, 22:32
sahel-central-1-7-milliard-de-dollars-d-aide-humanitaire-promis-par-les-bailleurs-de-fonds-onu Les bailleurs de fonds ont annoncé  ce mardi 20 octobre 2020, plus de 1,7 milliard de dollars...Lire plus...
Publier le 20/10/2020, 22:29
industrie-et-infrastructures-lancement-des-travaux-de-construction-de-la-cimenterie-de-kao-et-de-rehabilitation-de-la-route-rta-kao-tchintabaraden-tahoua  Le Président Issoufou Mahamadou a procédé ce mardi  20 octobre à Kao, dans la région de...Lire plus...
Publier le 20/10/2020, 09:51
semaine-des-nations-unies-un-dialogue-sur-le-role-des-jeunes-et-des-femmes-en-periode-electorale-pour-lancer-la-celebration-de-75-ans-d-engagement-en-faveur-de-la-paix-dans-le-monde Les activités entrant dans le cadre de la commémoration de l’édition 2020 de la Semaine des Nations...Lire plus...
Publier le 16/10/2020, 19:44
inauguration-officielle-de-l-hotel-des-finances-une-infrastructure-ultramoderne-et-multifonctionnelle-au-coeur-de-la-capitale Le Président de la République a inauguré jeudi 15 octobre 2020, l’Hôtel des Finances,  le nouvel...
Publier le 21/10/2020, 22:15
infrastructures-routieres-inauguration-officielle-de-la-route-illela-bagaraoua-region-de-tahoua Le Président de la République, Chef de l’Etat, SEM Issoufou Mahamadou, a procédé mercredi, 21 octobre...
Publier le 20/10/2020, 22:29
industrie-et-infrastructures-lancement-des-travaux-de-construction-de-la-cimenterie-de-kao-et-de-rehabilitation-de-la-route-rta-kao-tchintabaraden-tahoua  Le Président Issoufou Mahamadou a procédé ce mardi  20 octobre à Kao, dans la région de...
Publier le 19/10/2020, 19:16
guinee-l-opposant-cellou-dalein-diallo-proclame-sa-victoire-des-le-premier-tour-a-la-presidentielle-du-18-octobre Au lendemain de l’élection présidentielle du dimanche 18 octobre, l’opposant guinéen Cellou Dalein...
Publier le 16/10/2020, 07:22
journee-mondiale-du-lavage-des-mains-edition-2020-des-progres-enregistres-en-matiere-de-changement-de-comportement  Le Directeur General de l’Assainissement du Ministère de l’hydraulique et de l’assainissement...
Publier le 16/10/2020, 20:13
communique-du-conseil-des-ministres-du-vendredi-16-octobre-2020 Le Conseil des Ministres s’est réuni ce jour, vendredi 16 octobre 2020, dans la salle habituelle des...
Publier le 16/10/2020, 19:44
inauguration-officielle-de-l-hotel-des-finances-une-infrastructure-ultramoderne-et-multifonctionnelle-au-coeur-de-la-capitale Le Président de la République a inauguré jeudi 15 octobre 2020, l’Hôtel des Finances,  le nouvel...
Publier le 20/10/2020, 22:29
industrie-et-infrastructures-lancement-des-travaux-de-construction-de-la-cimenterie-de-kao-et-de-rehabilitation-de-la-route-rta-kao-tchintabaraden-tahoua  Le Président Issoufou Mahamadou a procédé ce mardi  20 octobre à Kao, dans la région de...
Publier le 17/10/2020, 12:38
haroun-printing-les-raisons-de-la-plainte-contre-l-activiste-bana-ibrahim-pour-chantage-et-tentative-d-extorsion-de-fonds Le Directeur général par intérim de la société Haroun Printing, Mahamadou Siradji Issa, a animé la...
Publier le 19/10/2020, 06:56
strategie-nationale-de-securite-de-proximite-des-consultations-multi-acteurs-pour-une-approche-plus-inclusive-en-matiere-de-gestion-securitaire Après Tillabéri et de Dosso et en attendant les autres régions, Niamey a abrité du 16 et 17 octobre...

Dans la même Rubrique

Infrastructures routières: inauguration officielle de la route Illéla-Bagaraoua (Région de Tahoua)

21 octobre 2020
Infrastructures routières: inauguration officielle de la route Illéla-Bagaraoua (Région de Tahoua)

Le Président de la République, Chef de l’Etat, SEM Issoufou Mahamadou, a procédé mercredi, 21 octobre 2020, à l’inauguration officielle de la Route Illéla-Bagaroua, les bretelles PK10-Dandadji, Dandadji-Dangona, et travaux...

Direction Générale des Douanes : vulgarisation du nouveau Code des douanes et de ses principales innovations

21 octobre 2020
Direction Générale des Douanes : vulgarisation du nouveau Code des douanes et de ses principales innovations

La Direction générale des Douanes (DGD) a organisé le mardi 20 octobre 2020 à Niamey, un atelier de vulgarisation du nouveau Code national des douanes. La rencontre qui a réuni...

Semaine des Nations unies : un dialogue sur le rôle des jeunes et des femmes en période électorale pour lancer la célébration de 75 ans d’engagement en faveur de la paix dans le monde

20 octobre 2020
Semaine des Nations unies : un dialogue sur le rôle des jeunes et des femmes en période électorale pour lancer la célébration de 75 ans d’engagement en faveur de la paix dans le monde

Les activités entrant dans le cadre de la commémoration de l’édition 2020 de la Semaine des Nations Unies ont été lancées, ce lundi 20 octobre au Radisson Blu de Niamey...

Stratégie nationale de sécurité de proximité: des consultations multi-acteurs pour une approche plus inclusive en matière de gestion sécuritaire

19 octobre 2020
Stratégie nationale de sécurité de proximité: des consultations multi-acteurs pour une approche plus inclusive en matière de gestion sécuritaire

Après Tillabéri et de Dosso et en attendant les autres régions, Niamey a abrité du 16 et 17 octobre 2020, l’Atelier régional d'analyse et de réflexion pour la contribution à...

Haroun Printing : les raisons de la plainte contre l’activiste Bana Ibrahim pour «chantage et tentative d’extorsion de fonds »

17 octobre 2020
Haroun Printing : les raisons de la plainte contre l’activiste Bana Ibrahim pour «chantage et tentative d’extorsion de fonds »

Le Directeur général par intérim de la société Haroun Printing, Mahamadou Siradji Issa, a animé la semaine dernière une conférence de presse relative à la plainte que l’entreprise en charge...

Inauguration officielle de l’hôtel des Finances : une infrastructure ultramoderne et multifonctionnelle au cœur de la capitale

16 octobre 2020
Inauguration officielle de l’hôtel des Finances : une infrastructure ultramoderne et multifonctionnelle au cœur de la capitale

Le Président de la République a inauguré jeudi 15 octobre 2020, l’Hôtel des Finances,  le nouvel immeuble qui va abriter  tous les services relevant du Ministère des Finances. D’un coût...