vendredi, 26 février 2021
frarzh-CNentr
FLASH INFOS


Jean Pierre Olivier de Sardan

Jean Pierre Olivier de Sardan, un français naturalisé nigérien et résident au Niger depuis plusieurs année où il dirige à Niamey le LASDEL (Laboratoire d'Etudes et de Recherche sur les Dynamiques Sociales et le Développement Local ), a publié dans le journal français Marianne, un texte intitulé « Lettre à mes amis du parti vainqueur : saurez-vous ne pas reproduire les erreurs du passé ?», dans laquelle « lettre » il a « courtoisement » critiqué l’absence de résultats de « la Renaissance » et indexé les choix stratégiques erronés de ses « amis » au pouvoir.

Zeyna transfert argent bis

Reconnus pourtant très « allergiques aux critiques » et même très réactifs, les amis de JPO de Sardan, ont dans un premier temps fortement été embarrassés par cette sortie de « l’ami français ». Ni Bazoum Mohamed, ni Hassoumi Massaoudou, les deux principaux artilleurs du régime n’ont daigné répondre à ce « provocateur professionnel » qui élève un peu trop sa voix au Niger et s’érige en donneur de leçons, juste parce qu’il a la nationalité nigérienne. Qu’il se souvienne du débat sur la déchéance de la nationalité dans son hexagone natal, ont-ils manqué de lui rappeler !

Un temps, on croyait leurs becs cloués et les débats terminés. Mais un nouveau personnage, tel dans un roman de fiction, intervient pour relancer de plus belle la polémique. Harouna Abdouramane, c’est de lui qu’il s’agit, un biographe du Président Issoufou, fort de sa récente publication (les boutures de manioc), s’est senti investi du devoir intellectuel de répondre à JPO de Sardan, en lieu et place des « vrais amis » de celui-ci. Histoire peut-être de relancer ses ventes. C’était le 6 mai 2016 dans le Républicain à travers un texte titré « Lettre à un ‘ami’ du PNDS Tarraya : Réponse à JP Olivier de Sardan ».

Mais de l’avis des lecteurs nigériens qui  suivaient ces joutes intellectuelles avec délectation, « l’écrivain – Avocat » qui voulait manifestement défendre le régime, n’a pas réussi à donner l’estocade appropriée qui devrait définitivement remettre le « franco nigérien »à sa place. Son texte  généreusement euphémique et volontairement fastidieux, ressemblait plus à une débauche d’énergie intellectuelle qu’à une véritable opération de « restauration » de l’intégrité écornée des « amis du PNDS ». C’était plus ou moins raté comme plaidoirie.

JPO de Sardan comprit alors qu’il avait la main sur débat. Les lecteurs et les internautes nigériens en particulier, le félicitaient pour avoir secoué le cocotier rose et surtout, pour avoir dit des vérités que ses « amis du PNDS » ne voulaient pas entendre. Il en profite pour asséner d’autres vérités et clarifier davantage son message. Dans un texte publié le 10 mai sur les sites d’informations en ligne sous le titre « Réponse de Jean Pierre Olivier de Sardan au texte de l’écrivain nigérien Harouna Abdouramane », le franco nigérien redirige les débats sur « la qualité » de ce que font « ses amis du parti vainqueur » et non sur « la quantité » que chantent les thuriféraires du régime.

En attendant la prochaine « Réponse à Jean Pierre Olivier de Sardan », les commentateurs nigériens sont unanimes sur au moins deux points. Premièrement, le franco nigérien rend ici un service inestimable à son pays d’adoption et en particulier, à ses « amis du PNDS ».  Ce débat qu’il a lancé court-circuite, voire enterre littéralement l’autre débat en cours, celui de la légitimité des institutions issues d’élections contestées. Désormais Issoufou et ses « camarades » peuvent dormir tranquille, les nigériens ne débattront que de la « quantité » et de la « qualité ».

Deuxio, il a fallu qu’un « blanc » écrive une simple lettre pour qu’il soit écouté, pris au sérieux et pour qu’il ait droit à une « réponse » rapide. Auparavant, plusieurs intellectuels nigériens ont lessivé leur cerveau en écrivant au Président Issoufou Mahamadou des lettres ouvertes d’une qualité intellectuelle et littéraire irréprochable, sans qu’ils n’aient reçu le moindre égard. Mais là, il a fallu que ce soit un « nigérien blanc »  qui écrive pour que la jet 7 intellectuelle du PNDS Taraya commence à se torturer les méninges.

Preuve que les « amis » de JPO de Sardan sont complexés.

El Kaougé Mahamane Lawaly. Le Souffle Maradi.

Zeyna transfert argent bis

Commentaires  

+17 #1 Le Chien 18-05-2016 18:36
Le Débat entre JPO de Sardan et Abdourahamne est déséquilibré. Le premier écrit et partage sa pensée du haut d'une vaste expérience tandis que le second se manifeste pour être récompensé. Il paraît que Bazoum lui aurait promis un poste suite à sa réplique. Haha quel pays de minables !
Citer | Signaler à l’administrateur
+13 #2 mai Birni 18-05-2016 20:32
Ce JPD de Sardan est plus soucieux du probleme des nigeriens que le president MI. ce president apres avoir berne le peuple nigerien et voler de force son deuxiieme mandat au lieu de se mettre au travail avec le minimum de serieux le voila former un gouvernement de 41 membres dont certains sont d une moralite douteuse a savoir BAZOU, MASAOUDOU, ALBADE, BEN OMAR et le voila avec son operation Mai BOULALA pour mater les opposants et continuer la sucer le sang du peuple .
Citer | Signaler à l’administrateur
+10 #3 Mondialiste 19-05-2016 07:30
Pourquoi parler de race et de nationalité! Pourquoi descendre ci-bas !
Citer | Signaler à l’administrateur
-8 #4 bindigaou 19-05-2016 07:51
El Kouagé, n'écrit pas qui veut....! JPOdS qu'on l'aime ou pas il faut lui reconnaître sa qualité d'intellectuel, comme ce Harouna Abdourhamane. Par contre vous, j'ai à peine souvenance de certains de vos écrits qu'un bon élève d quatrième saurait mieux faire. Pour preuve vous vous extasiez devant les écrits de JPOdS parce que vous auriez intimement souhaité que ça soit vous qui aviez écrit ces "vérités" là. Comme d'ailleurs les grands penseurs de l'opposition dont la qualité intellectuelle reste difficile à prouver. Qui sont ces nigériens qui avaient écrit à MI et qui n'ont pas retenu son attention ? e n'en ai pas le souvenir. Mais d lettres ouvertes avaient été effectivement partagées sur les réseaux. C'était des tissus de mensonges et autres insultes que même un SARKIN TACHA ne daignera lire ou même y répondre. quant au rôle de correcteur que vous vous êtes donné, c'est tout simplement pathétique.
Citer | Signaler à l’administrateur
+9 #5 doge 19-05-2016 08:29
Abdourahmane ce n-est qu'un grio du Guri, JPO ce un chercher intellectuel, voila la déférence
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #6 Verdatre 19-05-2016 10:40
Citation en provenance du commentaire précédent de Le [mot censuré] :
Le Débat entre JPO de Sardan et Abdourahamne est déséquilibré. Le premier écrit et partage sa pensée du haut d'une vaste expérience tandis que le second se manifeste pour être récompensé. Il paraît que Bazoum lui aurait promis un poste suite à sa réplique. Haha quel pays de minables !

C'est bon ta réaction mon frère. Juste un conseil: il faut changer de pseudo, svp.
Citer | Signaler à l’administrateur
+6 #7 louispascal 19-05-2016 10:45
De toute façon ces gens là sont des incapables c'est pourquoi ils sont réfractaires aux critiques. Ils sont limités.
Citer | Signaler à l’administrateur
+4 #8 LE NIGERIEN 19-05-2016 13:44
Le Niger a vraiment besoin des hommes de valeurs mais pas des hommes sans vergognes comme ceux là qui malmenent ce pays. Chapeau JPO de Sardan.
Citer | Signaler à l’administrateur
-3 #9 Kobi 19-05-2016 19:58
"2 à 0 " !
Drôle de mentalité que vous montrez là, M. El Kaougé. Comme arbitre des élégances, vous faites un beau spécimen. De vulgarité crasse.
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #10 Antivol 20-05-2016 20:26
Citation en provenance du commentaire précédent de Le [mot censuré] :
Le Débat entre JPO de Sardan et Abdourahamne est déséquilibré. Le premier écrit et partage sa pensée du haut d'une vaste expérience tandis que le second se manifeste pour être récompensé. Il paraît que Bazoum lui aurait promis un poste suite à sa réplique. Haha quel pays de minables !

Sardan 2, Galaxie Guri -10.
Citer | Signaler à l’administrateur
-2 #11 bindigaou 21-05-2016 10:31
Citation en provenance du commentaire précédent de louispascal :
De toute façon ces gens là sont des incapables c'est pourquoi ils sont réfractaires aux critiques. Ils sont limités.

sauf que vous vous ne critiquez pas mais vous insultez.. regarde ton post, sur une ligne tu aligne trois insultes et je te les rappelle ; ...incapables....., .....réfractaires...., ......limités.... qu'est ce que tu critiques à travers ça ? Non tu affirmes en insultant...!
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #12 Vérité Neutre 21-05-2016 14:46
Bonjour
Au Niger, personne ne veux être critiqué. Depuis des années il suffit d'une critique pour être en prison (la vraie prison nous attend en enfer). Comment voulez vous que le Niger avance si chacun s'attend a être ministre, gouverneur ou ambassadeur pour voler l'argent du peuple. Les mêmes personnes reviennent régulièrement aux postes prestigieux quelque soit le régime. Certains sont la depuis l'indépendance du Niger et ne veulent pas aller en retraite pour laisser la place aux plus jeunes. Il faut que cela cesse. Je m'adresse a vous, jeunes: Il faut assumer votre rôle au sein des partis et réclamer votre place. Apres 70 ans nos parents doivent se retirer et faire une bonne retraite. Cela doit commencer maintenant. Merci
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #13 dan madotchi 21-05-2016 18:49
@Verite neutre : là tu poses un vrai problème pour ceux qui aime ce pays et qui réfléchissent. En effet depuis la démocratisation de notre pays ce sont les mêmes têtes qui dirigent les partis politiques. Alternance rime pour eux changer de place au sommet de l'État. Mais dans le parti c'eux et personne d'autre jusqu'à ce que mort s'en suive. Ne leur parlez pas donner la place aux jeunes si ce ne ne sont pas pas leurs avortons.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #14 dan madotchi 21-05-2016 18:54
A 70 ans tu les vois encore entrain de débiter les mêmes âneries et coucher avec des petites filles ayant l'âge de leurs arrières petits enfants. Aouzou billahi...
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #15 gaskia né malam 22-05-2016 12:04
@ Vérité Neutre .c'est bien parlé je suis d'accord avec toi.Mais ça ne doit pas s'arrêter au niveau des partis politiques seulement .il faut voir du côté des ONG Syndicats Associations ...en exemple depuis quand la femme là dirige Transparence Niger ?est elle seulement qui peut la diriger? Il y en a beaucoup au Niger.les gens crient toujours alternance politique mais eux veulent toujours rester à la tête des associations.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #16 COZI 19-05-2017 15:22
Oui ça vraiment 2à0!
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Booster ACTUNIGER 800-800 pixels Plan de travail1

Top de la semaine

Publier le 25/02/2021, 18:10
urgent-le-domicile-de-l-opposant-hama-amadou-actuellement-encercle-par-un-imposant-contingent-des-forces-de-l-ordre-images-exclusives Selon le constat fait par Actuniger, un imposant contingent d’éléments d’interventions spéciales ...Lire plus...
Publier le 25/02/2021, 16:10
troubles-post-electoraux-2-morts-et-pres-de-500-arrestations-depuis-mardi-niamey-toujours-sous-haute-tension Les manifestations qui secouent Niamey et plusieurs villes du pays depuis mardi dernier et la...Lire plus...
Publier le 25/02/2021, 14:36
ibrahim-moussa-redacteur-en-chef-du-journal-nigerien-la-roue-de-l-histoire-analyse-pour-apa-les-principaux-chantiers-de-mohamed-bazoum Comment appréciez-vous le déroulement du scrutin présidentiel de dimanche dernier ? En dépit de...Lire plus...
Publier le 25/02/2021, 12:43
tensions-post-electorales-calme-precaire-a-niamey-internet-toujours-bloque Après 48h de violentes manifestations à Niamey, un calme précaire règne dans cette matinée du jeudi 25...Lire plus...
Publier le 24/02/2021, 21:48
elections-la-secretaire-generale-de-la-francophonie-oif-condamne-les-violences-post-electorales-au-niger-communique Dans un communiqué publié ce mercredi 24 février 2021, la Secrétaire générale de l’Organisation...Lire plus...
Publier le 22/02/2021, 10:29
presidentielles-2e-tour-legere-avance-de-bazoum-sur-ousmane-selon-les-premiers-resultats-proclames-par-la-ceni La Commission électorale nationale indépendante (CENI) a commencé depuis quelques heures, la...
Publier le 25/02/2021, 18:10
urgent-le-domicile-de-l-opposant-hama-amadou-actuellement-encercle-par-un-imposant-contingent-des-forces-de-l-ordre-images-exclusives Selon le constat fait par Actuniger, un imposant contingent d’éléments d’interventions spéciales ...
Publier le 24/02/2021, 12:56
presidentielle-le-candidat-de-l-opposition-mahamane-ousmane-revendique-sa-victoire-avec-50-3-des-voix C’est depuis Zinder où il avait installé son QG après la fin de sa camapgne électorale, que le...
Publier le 23/02/2021, 20:28
presidentielle-apres-sa-victoire-bazoum-felicite-ousmane-et-lui-tend-la-main-pour-faire-face-ensemble-aux-defis-majeurs-du-pays-declaration Après la proclamation des résultats provisoires du second tour de la présidentielle qui le donne...
Publier le 24/02/2021, 19:10
tensions-postelectorales-interpellation-du-general-tchanga-ancien-chef-d-etat-major-de-l-armee Les Forces de Défense et de Sécurité (FDS) ont procédé ce mercredi dans l’après-midi à...
Publier le 22/02/2021, 10:29
presidentielles-2e-tour-legere-avance-de-bazoum-sur-ousmane-selon-les-premiers-resultats-proclames-par-la-ceni La Commission électorale nationale indépendante (CENI) a commencé depuis quelques heures, la...
Publier le 23/02/2021, 15:35
elections-l-opposition-denonce-un-hold-up-electoral-et-exige-la-suspension-de-la-publication-des-resultats-par-la-ceni   Dans un communiqué publié ce mardi 23 février 2021, la direction nationale de campagne du...
Publier le 21/02/2021, 21:57
bazoum-mohamed-j-ai-des-raisons-de-croire-que-la-chance-sera-de-mon-cote Le candidat du PNDS Tarraya au second tour de l’élection présidentielle, Mohamed Bazoum, a accompli...
Publier le 24/02/2021, 19:10
tensions-postelectorales-interpellation-du-general-tchanga-ancien-chef-d-etat-major-de-l-armee Les Forces de Défense et de Sécurité (FDS) ont procédé ce mercredi dans l’après-midi à...
Publier le 23/02/2021, 16:57
elections-situation-tendue-a-niamey-en-marge-de-la-proclamation-des-resultats-du-second-tour-de-la-presidentielle De violents heurts ont éclaté ce mardi après-midi dans plusieurs quartiers de Niamey à quelques heures...

Dans la même Rubrique

Urgent : le domicile de l'opposant Hama Amadou actuellement encerclé par un imposant contingent des forces de l’ordre (images exclusives)

25 février 2021
Urgent : le domicile de l'opposant Hama Amadou actuellement encerclé par un imposant contingent des forces de l’ordre (images exclusives)

Selon le constat fait par Actuniger, un imposant contingent d’éléments d’interventions spéciales  de la Police, de la gendarmerie et de la garde nationale est actuellement déployé au domicile de l’opposant...

Troubles post-électoraux : 2 morts et près de 500 arrestations depuis mardi, Niamey toujours sous haute tension

25 février 2021
Troubles post-électoraux : 2 morts et près de 500 arrestations depuis mardi, Niamey toujours sous haute tension

Les manifestations qui secouent Niamey et plusieurs villes du pays depuis mardi dernier et la proclamation des résultats du second tour de la présidentielle ont deux (2) morts selon les...

Ibrahim Moussa, rédacteur en chef du journal nigérien La Roue de l’Histoire, analyse pour APA les principaux chantiers de Mohamed Bazoum

25 février 2021
Ibrahim Moussa, rédacteur en chef du journal nigérien La Roue de l’Histoire, analyse pour APA les principaux chantiers de Mohamed Bazoum

Comment appréciez-vous le déroulement du scrutin présidentiel de dimanche dernier ? En dépit de quelques irrégularités, notamment la saisie de faux bulletins de vote à Dogondoutchi (Sud-Ouest) par la Commission...

Tensions post-électorales : calme précaire à Niamey, internet toujours bloqué

25 février 2021
Tensions post-électorales : calme précaire à Niamey, internet toujours bloqué

Après 48h de violentes manifestations à Niamey, un calme précaire règne dans cette matinée du jeudi 25 février. La contestation s’est toutefois étendue à Tillabéri où les échauffourées ont nécessité...

Tensions postélectorales : interpellation du «général Tchanga », ancien chef d’Etat major de l’armée

24 février 2021
Tensions postélectorales : interpellation du «général Tchanga », ancien chef d’Etat major de l’armée

Les Forces de Défense et de Sécurité (FDS) ont procédé ce mercredi dans l’après-midi à l’interpellation de l’ex général Moumouni Boureima dit « Tchanga », ancien chef d’état-major des Forces Armées Nigériennes...

Niger : internet bloqué suite à de violentes manifestations postélectorales

24 février 2021
Niger : internet bloqué suite à de violentes manifestations postélectorales

Les nigériens se sont réveillés ce mercredi sans accès à internet. Un black out qui concerne tous les quatre (4) opérateurs que compte le pays et qui fait suite aux...