lundi, 28 septembre 2020
frarzh-CNentr
FLASH INFOS


CADDRH

Réuni en séance extraordinaire, ce mercredi 04 mai 2016, à l’effet d’examiner la situation sociopolitique qui prévaut au Niger, le Comité Exécutif du Cadre d’Actions pour la Démocratie et les Droits de l’Homme (CADDRH), rend publique la déclaration ci-après :

Zeyna transfert argent bis

De la situation politique :

Les élections présidentielles controversées de février et mars 2016 ont mis à jour la flagrante et révoltante faillite de notre système démocratique.

Ces élections tropicalisées ont été caractérisées par : l’amateurisme et l’inconséquence de la CENI, l’achat généralisé de consciences, le bourrage des urnes, la falsification et substitution des PV, les menaces et agressions physiques.

Cette parodie d’élection et l’attitude adoptée par les différents partis politiques sont révélatrices de l’échec des mécanismes démocratiques nés de la conférence nationale.

En effet, le constat est amer : l’immense espoir né de cette grande rencontre des filles et fils de ce pays a été confisqué par une classe politique versatile qui a progressivement détourné l’ensemble du système à son profit.

L’élection en 2011, de celui qui fut« l’opposant historique » avait suscité un regain d’espoir aux nigériens. Beaucoup de nigériens ont cru, beaucoup ont espéré un changement qualitatif dans la gouvernance socioéconomique et politique du Niger, par celui-là même qui a tout décrié.

Hélas en 5 ans de gouvernance, les pratiques tant critiquées sont non seulement érigées en règles de gestion mais aussi et surtout amplifiées : violations répétées de la constitution, exacerbation des pratiques corruptives, passe-droits, népotisme, favoritisme, fragilisation de la cohésion nationale.

 « Les camarades » se sont ipso-facto mués en oppresseurs, en promoteurs de la mal gouvernance et sanctificateurs du « tout politique » et du « tout sécuritaire ».

Jamais les inégalités ne se sont autant creusées entre ceux qui sont au pouvoir et le peuple nigérien.

Jamais la paupérisation des nigériens n’a été aussi forte, pour preuve le Niger demeure dernier au monde au titre de l’IDH.

Jamais le surendettement n’a connu un niveau aussi dramatique hypothéquant de facto l’avenir du pays et des prochaines générations.

Jamais le manque de respect et l’arrogance n’ont été autant opposés au peuple nigérien, contraint de subir, d’accepter, et de s’accommoder des menaces, violations et confiscations de ses droits.

Comme si les errements de 5 ans n’ont pas suffi, le régime en place a organisé une mascarade d’élections consacrant le retour de Mahamadou Issoufou à la Présidence de la République avec un taux stalinien de 92%.

L’opposition politique déboussolée, incapable de s’opposer et de proposer des alternatives crédibles, montre peu d’engagement à faire respecter le suffrage des nigériens.

Faut-il le rappeler, ses responsables ont également, par le passé, exercé le pouvoir dans l’iniquité, le favoritisme, le clientélisme, et la non prise en charge des besoins réels des populations.

La société civile, en principe, rempart par excellence des dérives gouvernementales s’est progressivement discréditée en raison de la cooptation de certains de ses dirigeants par les états-majors des partis politiques et la sous-traitance des combats politiques.

Face à ce sombre tableau d’autres perspectives doivent être définies : une alternative doit nécessairement être dégagée.

Cette dernière doit impérativement rétablir les principes : une démocratie au service du peuple, un Etat promouvant la justice sociale, l’équité, l’égalité et le bien-être collectif et individuel ; un Etat organisant la solidarité, protégeant les citoyens et assurant une juste répartition des richesses nationales.

Ce changement ne sera pas une somme de réformettes : il sera radical, il sera une révolution : une révolution démocratique et populaire.

Cette révolution vise :

La refonte de la gouvernance politique et administrative : respect de la volonté du peuple, la définition d’une démocratie plus directe éloignée des affres de la particratie actuelle, le toilettage de la constitution nigérienne et l’instauration d’une réelle séparation des pouvoirs (mettre fin à la subordination du parquet à l’exécutif, par exemple), le fédéralisme comme système de gestion administrative et territoriale du Niger, la réduction du train de vie de l’Etat.

Une gouvernance socioéconomique visant la satisfaction des besoins des populations et sacrant les biens publics :

La lutte absolue contre les détournements des deniers publics, la tenue d’une enquête nationale sur les propriétés mobilières et immobilières et leur imposition effective, la lutte contre le blanchiment d’argent et l’enrichissement illicite.

La mise en place d’un service public consacrant la gratuité des soins primaires à tous les nigériens, la réelle gratuité de l’école, la nationalisation de certaines entreprises, l’accès et la gratuité de l’eau à tous les nigériens, la réduction des prix des hydrocarbures, la régulation dans le secteur du logement et dans la fixation des prix des produits de première nécessité ; la fin des tracasseries administratives dont sont victimes les transporteurs et taximen ; l’institutionnalisation des écoles coraniques et leur financement par les pouvoirs publics ;la revalorisation des salaires des fonctionnaires de la santé et de l’éducation nationale ;  l’indexation annuelle de tous les salaires au taux d’inflation, la généralisation de l’octroi de la bourse d’études à tous les nouveaux bacheliers.

Les pistes que nous venons de proposer ne sont pas exhaustives, des ateliers participatifs que nous organiserons localement permettront de les enrichir et ensemble nous définirons les stratégies pour solutionner ces maux auxquels nous sommes confrontés : la démarche est inclusive et populaire.

Pour ce combat, aucun sacrifice n’est de trop. Nous entendons le mener avec vous ; nous le mènerons dans le respect de la loi et de la légalité. L’objectif étant de les changer et d’en promouvoir celles plus respectueuses de l’intérêt général et du bien-être de chaque nigérien. 

Dans cette perspective, le CADDRH appelle tous les camarades soucieux de la construction d’une démocratie véritable au service du peuple de nous rejoindre fermement dans ce combat noble.

                                                                  Vive le Niger

En avant pour la révolution démocratique et populaire

 

Commentaires  

+1 #1 cimi 04-05-2016 21:27
Autant déclarer la création d'un nouveau parti politique. Il faut inscrire vos actions dans le respect des lois démocratiquement adoptées par le peuple souverain.
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #2 kelewaye 04-05-2016 22:12
Me Cimi franchement tu n'aime notre pays tu es a équidis.tance de Mahamadou Issoufou
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #3 Mohamed 04-05-2016 22:56
La société civile déterminer face au changement pour l incapacités de l opposition
Citer | Signaler à l’administrateur
-2 #4 BIZARRE 05-05-2016 00:49
C'est encore une autre farce de Guri. Allez faire votre sieste. Pas la peine de vous torturer l'esprit pour rien. :zzz :zzz :zzz :zzz :zzz :zzz :zzz :zzz :zzz :zzz :zzz :zzz :zzz :zzz :zzz :zzz :zzz :zzz :zzz :zzz :zzz :zzz :zzz :zzz :zzz :zzz :zzz :zzz :zzz :zzz :zzz :zzz :zzz :zzz :zzz :zzz :zzz :zzz :zzz :zzz :zzz :zzz :zzz :zzz :zzz :zzz :zzz :zzz
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #5 OBSERVATEUR 05-05-2016 03:01
Les auteurs de cette déclaration sont des ennemis avérés et véritables du Niger. Aucun citoyen au monde ne ment autant ou de souhaite autant de maux pour sa nation. Il incite en plus les couches socio-professionnels à protester. Inna Lillahi Wa-Ina Illeyhi Raji-Oune ! Ils que leur pays est dernier alors que c eux (opposition) qui l'ont successivement gouverné depuis février 1990. Quelle honte ! :D :lol: :P
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #6 haidar 05-05-2016 06:03
pardon pardon laisssez nous tranquilles avec vos balivernes vous etes tous les memes .On va vous reprocher la meme chose si vous etes au pouvoir vous avez le verbe pour detruire le peu qu'on a mais une fois au pouvoir vous allez suivre à la lettre les reproches que vous faites sinon pires comme vous etes aussi plus pauvres que ces ceux la que vous dénoncer.Au moins eux ils ont le quotidien pour l instant.Vous etes ou quand les fonctionnaires ont été remboursé par des bons de trésor bradés à 20 pour cent.Taisez vous bordel vous nous faites chier nous nigeriens lamda
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #7 haidar 05-05-2016 06:14
toutes ces déclarations n ont pour but que d'aller en 8e republique balayer le peu qu'il ya au trésor organiser des élections pour voir les memes traitres aux differentes candidatures.Et hop 5 ans en arriere encore eternel recommencement.Si vous voulez avancer ce pays cessez de porter vos costumes de merde et allez aux champs montrer que vous etes aptes qu'on ait du mil et sorgho à gogo voir si on parlera de dernier sur la planete;Allez vous faire foutre les vrais patriotes sont en campagne mais ne cherche que la paix et la pluie;Eternisez vous a vous déchirer pour s'accaparer des biens des orphelins de ce pays vous finirez en eternels aboiements.Seul Kadhafi sait comment raisonner des sociétés de merde comme vous.Est ce qu'on a meme besoin de vos déclarations incendiaires
Citer | Signaler à l’administrateur
+4 #8 Med SIRA 05-05-2016 07:27
des déclarations seulement ne suffiront pas à changer les choses.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #9 salmou 05-05-2016 07:47
La Jeunesse Nigerienne a deux choix devant elle: Resister et se battre pour recreer un Niger porteur d'espoir d'un lendemain meilleur pour tous, ou bien collaborer avec Guri et sa mafia qui ont deja irremediablement compromis l'avenir du pays. Du positionnement de chacun, dependra notre futur a tous en tant que Nigerien. La malediction incarnee par Mahamdou Issoufou et sa mafia ne saurait etre une fatalite, car apres tout Dieu n'a rien contre le Niger et son Peuple au point de nous imposer une telle punition.
Citer | Signaler à l’administrateur
+9 #10 fils du pays 05-05-2016 07:59
Très joli discours, quand il s'agit de verser les mots nous sommes as au Niger. de n'importe quoi ! kel droit de l'homme vous défendez? où étiez vous quand les enseignants contractuels touchent leur pécul après 50 ou 52 jours de travail? Pourkoi vous n'avez pas dénoncer tous les détournements qui se faisaient au sommet de l'état depuis des années?
Regarde-les ces jeunes apprentis hypocrites! vous avez beau dénoncé et condamné, mais dès qu vous arrivez au pouvoir c la merde, votre pragmatisme disparait, vous devenez plus pourris que les pourris.
Vous parlez d'accès à l'eau, à l'éducation et à la santé gratuitement, ça c un discours politique! pensez-vous que diriger c facile? Que de venir nous tenir des discours flagramment politicien sous prétexte de défense de droits humains, vous feriez mieux de partir ficeler des micro projets utiles pour vous et pour toute la communauté. Les nigériens n'ont plus besoin de beau discour, ils veulent quelque choz de concret.
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #11 Tchaké 05-05-2016 08:01
Vous feriez mieux de rejoindre le mouvement "Résistance Citoyenne" pour renforcer le combat.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #12 bramini 05-05-2016 08:29
encore des farfelus qui pensent mener en bateau des nigériens naïfs pour arriver à un but qu'ils ne peuvent pas démocratiquement atteindre.cessez de rêver et venez participer au développement du pays par le travail que vous avez toujours fui au profit des raccourcis dans des associations mafieuses comme cette caddrh.cela fait penser à 'dn tarmamuwa , le parti de l'inénarrable tchangari
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #13 Dosso-ize 05-05-2016 08:31
Une révolution de société ne s'est jamais passée dans le respect des lois et la légalité de la société. Donc je crains fort que cette déclaration ne soit une déclaration purement politique.
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #14 Dan kassa 05-05-2016 08:49
N'importe quoi...
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #15 Askia 05-05-2016 09:21
C'est mieux d'aller au 8ème Republique que ces bandits de grands chemins. Que LE BON DIEU nous vienne en aide Amine
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #16 Zabarkan 05-05-2016 10:00
Tout ça c'est de la littérature.
Bande de fainéants mettez vous au boulot au lieu de venir pleurnicher a longueur de déclaration. Quels droits de l'homme ca? Pardon vas la bas, toujours en train de répéter ce que le maître blanc vous a mis dans la bouche.
Laissez leur, leur pouvoi de merde et allez bosser.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #17 que des droits 05-05-2016 10:20
la difficulté dans ces genres de déclaration est que les gens ne miroitent que des illusions au peuple. Oui, plus de salaire, diminuer le cout du car[mot censuré]nt, augmenter les enseignants et médecins mais avec quoi bon sang. Aucune nation ne peut prospérer sans culture de travail, de sacrifices, amour de son pays. un état c'est à la fois le respect des droits et devoirs de chaque citoyen. Le pays fait pour vous mais vous devez également faire pour le pays. oui, personnellement je ne perçois pas mon pays comme un gâteau à partager à une élite corrompue.
et puis dites moi avec quelles ressources vous allez organiser vos concertations.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #18 que des droits 05-05-2016 11:49
Citation en provenance du commentaire précédent de que des droits :
la difficulté dans ces genres de déclaration est que les gens ne miroitent que des illusions au peuple. Oui, plus de salaire, diminuer le cout du car[mot censuré]nt, augmenter les enseignants et médecins mais avec quoi bon sang. Aucune nation ne peut prospérer sans culture de travail, de sacrifices, amour de son pays. un état c'est à la fois le respect des droits et devoirs de chaque citoyen. Le pays fait pour vous mais vous devez également faire pour le pays. oui, personnellement je ne perçois pas mon pays comme un gâteau à partager à une élite corrompue.
et puis dites moi avec quelles ressources vous allez organiser vos concertations.

je me demande bien pourquoi c a r b u r a n t a été censuré.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #19 Simple citoyen 05-05-2016 11:57
BRAVO, CADDRH, vous dites tout haut ce que les proches du pouvoir aussi pensent tout bas. ils sont nombreux qui sont soit déçus voire désespérés dans le cercle du pouvoir mais hésitants.
la clique au pouvoir a trahi meme les militants les patients du PNDS TARAYA.
Ce que vous dites est partagée par une forte frange de la population qui n'attend que le déclic pour se tirer d'affaire. le regime ne compte que sur la répression pour se maintenir. Vous l'avez vu, incapable de risquer la moindre manifestation publique.
Combien de temps encore les forces de 'DRE vont -elles obéir aux ORDRES MANIFESTEMENT ILLEGAUX pour que les nouveaux néo -libéraux se maintiennent encore longtemps aux pouvoir ?
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #20 Simple citoyen 05-05-2016 12:00
BRAVO, CADDRH, vous dites tout haut ce que les proches du pouvoir aussi pensent tout bas. ils sont nombreux qui sont soit déçus voire désespérés dans le cercle du pouvoir mais hésitants.
la clique au pouvoir a trahi meme les militants les PLUS patients du PNDS TARAYA.
Ce que vous dites est partagé par une forte frange de la population qui n'attend que le déclic pour se tirer d'affaire. Le regime ne compte que sur la répression pour se maintenir. Vous l'avez vu, incapable de risquer la moindre manifestation publique.
Combien de temps encore les forces de l 'DRE vont -elles obéir aux ORDRES MANIFESTEMENT ILLEGAUX pour que les nouveaux néo -libéraux se maintiennent encore longtemps au pouvoir ?
Citer | Signaler à l’administrateur
-2 #21 ali 05-05-2016 12:26
ces ramassi d'anciens prébandiers de l'USN et de l'UENUN à l'exception du vieux qui se trouve dans le coin à gauche, vous ne pouvez rien nous avancer de convaincant on vous connait déjà
Citer | Signaler à l’administrateur
-2 #22 dan madotchi 05-05-2016 14:50
Ça ce sont les ouailles à Tchangari ? Même style, même hypocrisie, même verbiage et même fourberie. Les pauvres. Quand on croit qu'on est né pour diriger et que la réalité vous ratrappe on fini comme ça. Vouloir le déluge pour espérer une place, toute petite soit elle.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #23 Gafili 05-05-2016 15:07
Citation en provenance du commentaire précédent de haidar :
pardon pardon laisssez nous tranquilles avec vos balivernes vous etes tous les memes . Vous etes ou quand les fonctionnaires ont été remboursé par des bons de trésor bradés à 20 pour cent.

Où voulez- vous en venir? Les bons de trésor c’est une vieille histoire. Si j’ai bonne mémoire pas moins de 20 ans. Retranchez 20 ans de l’âge de ces gens là et vous verrez qu’ils n’y sont pour rien. Vous êtes de ces pseudo intellos qui se font des réactions épidermiques dès que les gens critiquent la gouvernance de charlie qui de par son mauvais leadership, ses mauvaises visions, classe le Niger (pays producteur de pétrole) deux années de suite (2014; 2015) au dernier rang parmi les pays de la planète. Avec vous même le dernier est vu en rose. Vos réactions lamentables suggèrent que vous êtes, vous et vos semblables de moralité douteuse et vous me faites pitié.
Citer | Signaler à l’administrateur
-2 #24 Franck 06-05-2016 07:40
1. Je conseille a tous ces 'declarant' de travailler d'avoir, d'avoir un impact dans leur communauté, par la suite les resultats palpable sera leur juge et non ces longues declarations
2. Je conseille a la jeunesse nigerienne de prendre le travail comme une sorte d'adoration et collectivement dans 5 ans e changement viendra de lui meme
3. La solidarité n'est pas qu'un mot: allez dans les villages, dans les quartiers demunis, posez des actes concrets et desinteressé, cela vaut mille declaration sur le web
4. Bourse a tous les bacheliers NON. Il faut octroyer la bourse sur le critere d'excellence et 'igine sociale. Aucune bourse aux mediocres et aucune bourse a ceux dont les parents ont volé, pillé le pays depuis 1960.
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #25 bindigaou 06-05-2016 08:30
Fédéralisme, fédéralisme....! ce mot me rappelle quelque chose.... Mais quoi ? Ah oui à la sortie de la conférence nationale lorsque certains nigériens ont cru que c'est la fin des haricots pour eux, parce que si la démocratie s'installe véritablement au Niger, ils ne voient pas comment vont-ils continuer à trôner à la tête de l'état, alors ils ont commencé à caresser ce projet d'un Niger Fédéral, ave des slogans du genre "Après le Nord l'ouest, le Fédéralisme ou rien". Mais s tôt la vague des coup d'état revenue, ils se sont tus car ils en profitaient grassement. Maintenant que la démocratie s'installe et que seuls ceux qui sont représentatifs sont aux affaires, alors ils réchauffent le dossier et le refile à leurs enfants avec un encadrement à distance.. Mais ils se trompent énormément, celui qui doit avoir peur du fédéralisme ce n'est certainement pas l'exploité, mais l'exploiteur....!
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #26 Verdatre 06-05-2016 08:30
Trop de bruit. Organisez-vous et créez des entreprises au lieu de perdre votre temps à vociférer. Ceux qui sont présentement dans le beur n'ont plus 'eilles pour entendre vos déclarations.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #27 dan madotchi 08-05-2016 17:25
Bon là les choses sont claires l'opposition c'est uniquement le Lumana relayé par la pseudo société civile de Tchangari qui soustraite le contrat de "faites-du-bruit" à ces résidus de tramoll. Travaillez et collez la paix aux gens.
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Canal Promo Septembre Octobre 2020

Top de la semaine

Publier le 27/09/2020, 21:31
fenifoot-le-francais-jean-michel-cavalli-va-s-engager-avec-le-mena-national Le technicien français Jean-Michel Cavalli vient d’arriver à Niamey où il va s’engager avec la...Lire plus...
Publier le 27/09/2020, 19:12
mali-le-diplomate-moctar-ouane-nomme-premier-ministre-de-la-transition L’ancien chef de la diplomatie malienne, Moctar Ouane, a été nommé ce dimanche 27 septembre, premier...Lire plus...
Publier le 27/09/2020, 16:35
lutte-contre-la-covid-19-a-maradi-les-efforts-de-l-unicef-salues-par-les-communautes En collaboration avec le Fonds des Nations Unies pour l’Enfance (UNICEF), la Radio Garkuwa de Maradi a...Lire plus...
Publier le 27/09/2020, 16:24
niger-des-partis-politiques-comme-s-il-en-pleuvait Niger, 147 partis politiques légalement reconnus, 21 en instance de l’être ; Côte d’Ivoire 130...Lire plus...
Publier le 27/09/2020, 15:45
presidentielles-le-journaliste-salou-gobi-investi-candidat-du-cnr-gayya La Convention Nationale pour la République (CNR GAYYA) a tenu ce samedi 26 Septembre au Palais des...Lire plus...
Publier le 23/09/2020, 20:23
situation-politique-selon-hama-amadou-ce-qui-s-est-passe-au-mali-pourrait-se-reproduire-au-niger Investi le 19 septembre dernier à Dosso, candidat du MODEN/FA Lumana, l’opposant Hama Amadou a animé...
Publier le 23/09/2020, 06:45
ethique-et-bonne-gouvernance-les-douanes-nigeriennes-a-l-ecole-du-programme-anti-corruption-et-de-promotion-de-l-integrite-de-l-organisation-mondiale-des-douanes-a-cpi-omd Niamey abrite, du 22 au 23 septembre 2020, la première réunion des contributeurs internes et externes...
Publier le 25/09/2020, 19:22
communique-du-conseil-des-ministres-du-vendredi-25-septembre-2020 Le Conseil des Ministres s’est réuni ce jour, vendredi 25 septembre 2020, dans la salle habituelle des...
Publier le 22/09/2020, 06:24
elections-presidentielles-pour-une-confrontation-loyale-et-equitable-gage-d-une-certaine-intelligence-politique-au-service-du-pays L’investiture, comme candidats aux prochaines élections présidentielles, de deux autres poids lourds...
Publier le 25/09/2020, 13:36
elections-2020-2021-l-union-europeenne-lance-son-programme-de-soutien-pour-un-processus-electoral-credible-inclusif-et-transparent Dans le cadre de sa coopération avec le Niger, l'Union européenne (UE) a signé une convention de...
Publier le 23/09/2020, 20:23
situation-politique-selon-hama-amadou-ce-qui-s-est-passe-au-mali-pourrait-se-reproduire-au-niger Investi le 19 septembre dernier à Dosso, candidat du MODEN/FA Lumana, l’opposant Hama Amadou a animé...
Publier le 25/09/2020, 19:22
communique-du-conseil-des-ministres-du-vendredi-25-septembre-2020 Le Conseil des Ministres s’est réuni ce jour, vendredi 25 septembre 2020, dans la salle habituelle des...
Publier le 22/09/2020, 06:24
elections-presidentielles-pour-une-confrontation-loyale-et-equitable-gage-d-une-certaine-intelligence-politique-au-service-du-pays L’investiture, comme candidats aux prochaines élections présidentielles, de deux autres poids lourds...
Publier le 23/09/2020, 06:45
ethique-et-bonne-gouvernance-les-douanes-nigeriennes-a-l-ecole-du-programme-anti-corruption-et-de-promotion-de-l-integrite-de-l-organisation-mondiale-des-douanes-a-cpi-omd Niamey abrite, du 22 au 23 septembre 2020, la première réunion des contributeurs internes et externes...
Publier le 25/09/2020, 13:36
elections-2020-2021-l-union-europeenne-lance-son-programme-de-soutien-pour-un-processus-electoral-credible-inclusif-et-transparent Dans le cadre de sa coopération avec le Niger, l'Union européenne (UE) a signé une convention de...

Dans la même Rubrique

Lutte contre la Covid 19 : le groupe Orano renforce les capacités opérationnelles du CERMES

24 septembre 2020
Lutte contre la Covid 19 : le groupe Orano renforce les capacités opérationnelles du CERMES

Dans le cadre du soutien aux autorités dans la lutte contre la pandémie du Covid-19, le groupe Orano Mines Niger vient d’offrir un important don au centre de Recherche Médicale...

Ethique et Bonne gouvernance : les Douanes nigériennes à l’école du Programme Anti-corruption et Promotion de l'Intégrité de l’Organisation Mondiale des Douanes (A-CPI/OMD)

23 septembre 2020
Ethique et Bonne gouvernance : les Douanes nigériennes à l’école du Programme Anti-corruption et Promotion de l'Intégrité de l’Organisation Mondiale des Douanes (A-CPI/OMD)

Niamey abrite, du 22 au 23 septembre 2020, la première réunion des contributeurs internes et externes du Programme Anti-corruption et Promotion de l’Intégrité des douanes (A-CPI) de l’Organisation Mondiale des...

L’AJ-SEM Niger pose les jalons d’un cadre de dialogue et de collaboration entre FDS et acteurs des médias

23 septembre 2020
L’AJ-SEM Niger pose les jalons d’un cadre de dialogue et de collaboration entre FDS et acteurs des médias

A l’issue d’une riche journée d’échanges acteurs des médias et forces de défense et de sécurité ont formulé la nécessité de créer un mécanisme formel de collaboration entre eux pour...

Marathon Day du Groupe Bolloré : au Niger, l’édition 2020 en solidarité avec les victimes des inondations

18 septembre 2020
Marathon Day du Groupe Bolloré : au Niger, l’édition 2020 en solidarité avec les victimes des inondations

Comme chaque année depuis 2016, les collaborateurs du groupe Bolloré ont répondu présent au « Marathon Day », une course de solidarité qui vise à lever des fonds en faveur de ceux...

Unicef  Niger : en fin de mission, la Représentante Dr. Félicité Tchibindat félicitée par les autorités pour son travail au service des enfants

18 septembre 2020
Unicef  Niger : en fin de mission, la Représentante Dr. Félicité Tchibindat félicitée par les autorités pour son travail au service des enfants

Le Premier Ministre, M. Brigi Rafini, a exprimé au nom du Gouvernement du Niger, jeudi 17 septembre au cours d’une cérémonie solennelle d’au revoir, son témoignage de satisfaction à Dr....

« Au stade actuel de l’enquête, aucun indice ne permet d’attribuer la responsabilité aux éléments des forces armées nigériennes (Elhadj Amadou BARHAME, Procureur de la République près le Tribunal de Grande Instance de Tillaberi)

17 septembre 2020
« Au stade actuel de l’enquête, aucun indice ne permet d’attribuer la responsabilité aux éléments des forces armées nigériennes (Elhadj Amadou BARHAME, Procureur de la République près le Tribunal de Grande Instance de Tillaberi)

Communiqué de presse du Procureur de la République près le Tribunal de Grande Instance de Tillaberi relatif à l'évolution de l'enquête sur l'affaire de présomption d’exécutions sommaires de 102 personnes...