samedi, 24 octobre 2020
frarzh-CNentr
FLASH INFOS


MOJEN 04 02 2016

Notre pays est sous les feux d’actualité depuis quelques semaines au regard de hauts risques électoraux que véhiculent l’organisation et la tenue des élections du 21 février 2016.

Zeyna transfert argent bis

Depuis quelques mois, la société civile et les médias privés attiraient l’attention de la communauté nationale et internationale sur les dérives autoritaires de ce pouvoir. 

L’arrestation puis l’incarcération d’un leader politique au fallacieux prétexte de bébés importés, de toute une direction politique de son parti est expressive d’une volonté affichée d’organiser des élections discriminatoires anti-démocratiques et exclusives de certains citoyens sur la base des faux chefs d’accusation, de mensonges savamment orchestrées.

Notre pays n’a jamais connu depuis l’avènement de la démocratie, la destruction programmée des partis de l’opposition, la vague d’arrestation et d’incarcération des hommes politiques, des journalistes et des acteurs de la société civile, cinq années durant harcelés et menacés dans l’exercice de leurs activités respectives que sous le régime actuel. Jamais l’impunité, l’injustice, l’inégalité, la haine, la division n’ont été promues au rang de vertus politiques et de la gouvernance que sous ce pouvoir. La violation à répétition de la constitution a été érigée en voie royale de gestion du pouvoir et de la gouvernance politique. L’injustice un code de bonne conduite des autorités actuelles. Pour preuve, la haine que ce pouvoir voue aux magistrats et la banalisation des arrêts qu’ils rendent lorsqu’ils touchent aux intérêts politiques du pouvoir est devenue le commun langage du Ministre Hassoumi Massaoudou, Bazoum Mohamed et autres...

Aussi, en dépit d’incessants appels au respect des règles démocratiques et des lois constitutionnelles, le camp présidentiel a anticipé sur l’ouverture de la campagne électorale en sillonnant plusieurs de nos régions en violation flagrante du code électoral. L’utilisation et l’exploitation massive des biens et moyens de l’état par le parti au pouvoir rend compte de la criarde discrimination crée entre les candidats aux présidentielles tout comme aux législatives tandis que des personnalités politiques sont illégalement retenus en prison en dépit de la validation des leurs candidatures par la cour constitutionnelle.

Au delà de la violation des articles sur la loi électorale notamment l’article 81 de la loi organique n 2014-04 du 15 avril portant régime électoral des membres de l'Assemblée Nationale qui dispose : " (...
).Sont inéligibles à l'Assemblée Nationale, sauf démission de leur part:
- les membres du Gouvernement ;
- les gouverneurs des régions ;
- les préfets ;
- les DG des entreprises et établissements publics ;
-les militaires des FAN et de la gendarmerie,
- les personnels de police, garde nationale
- les agents des douanes ....;

La démission des personnes mentionnées ci - dessus et l'autorisation sont acquises dès la publication de l'arrêt d'éligibilité par la Cour constitutionnelle. "

Aussi, leur est-il interdit conformément à l'article 28 de la même loi précitée l'utilisation des moyens de l 'État, des offices, des établissements publics, des programmes et projets, de toutes entreprises publiques ou collectivités territoriales, par lesdits candidats à des fins de propagande électorale.

La situation crée ce mardi 2 février 2016 aux environs du siège du PNDS et du Lumana par le régime n’est pas de nature à favoriser des élections dans la paix et la quiétude sociale. Le MOJEN condamne avec la dernière énergie l’utilisation abusive des grenades lacrymogènes contre des paisibles familles cibles innocentes par des forces de sécurités et de défense au prétexte d’ouvrir la voie de passage au candidat sortant de retour de Fillingué.

Le MOJEN condamne le comportement injuste et partisan du CSC et la violation de la constitution par ce dernier dans la diffusion des messages et la couverture médiatique pour les candidats

Ainsi, au regard de ce qui précède, le MOJEN exige :

-          La libération immédiate et sans condition de toutes les personnalités politiques arrêtées pour des raisons politiques et électoralistes

-          La remise immédiate à la justice Nigérienne de Hassoumi Massaoudou et de Bazoum Mohamed pour outrage aux magistrats dans l’exercice de leur fonction conformément aux plaintes du SAMAN.

-          L’arrêt immédiat de l’exploitation et de l’utilisation discriminante des biens de l’état dont l’accès aux médias publics par le pouvoir en place.

Rappelle à la CENI conformément à sa mission d’interdire l’utilisation des moyens de l’état à des fins électoraux conformément à l’article 28-2014 du 28 mars portant régime électoral des élections présidentielles, locales et référendaires.

Demande au PRN de respecter son serment coranique en cessant de violer la constitution.

Enfin le MOJEN exhorte la cour constitutionnelle, et la communauté internationale à redoubler de vigilance afin que notre peuple réussisse comme à la coutumé des élections dans la paix, la transparence et le faire play.

                                                                 Fait à Niamey, le 04 Février 2016

                                                                              Je vous remercie

                                                                                         LE PRESIDENT

 

                                                                                            M. Sirajo Issa

 

Commentaires  

+4 #1 kollado 04-02-2016 22:58
Vous avez vraiment combattu du début jusqu'à la. Mais les autorités nigériennes ne comprennent rien pas de dialogue ni compréhension. La communauté internationale fait semblant de ne rien voir a commencé par la France. Il faut les gens meurt pour que la communauté internationale parle. Incha Allah les nigérien ne vont pas accepté ce piège tendu.
Citer | Signaler à l’administrateur
-2 #2 haly 05-02-2016 03:00
comment un mecreant peut respecté le serment coranique ?
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #3 haly 05-02-2016 03:03
la France attend que il ya des morts pour intervenir militairement pour voler le pétrole et l'uranium
Citer | Signaler à l’administrateur
-3 #4 kade 05-02-2016 03:07
seule intervention des brave militaire que peut régler la faire une fois pour toute,
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #5 @Ahmed 05-02-2016 05:46
Au moment où des millions de Nigériens prient pour des elections apaisées, cet idiot de la société civile se permet de telle déclaration. Apparemment vous êtes prêt à mettre le pays en feu à cause de ces pseudo-politiciens pour quelques billets de banque. J'ai pas un autre pays que le Niger et j'aspire vivre en paix. Que Dieu nous préserve de ces individus qui profitent de l'ignorance d'une partie du peuple pour semer le désordre afin de nous conduire au cao.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #6 zangue 05-02-2016 06:01
Ce type du Mojen ne représente pas la société civile . C'est un loumaniste bon teint . On a tout compris
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #7 tarrayya 05-02-2016 06:14
Le MOJEN dans ses prises de positions n'a jamais caché son aversion pour la majorité présidentielle qui dirige et son inféodation a LUMANA. Et pour cela Mr SIRAJO et ses camarades se sont disqualifiés pour parler au nom de la société civile.L'idée que nous nous faisons de la societé civile est "Neutralité-Objectivité-Impartialité" en somme des gardes-fou de la République.Créez votre parti ou rejoignez vos amis de toujours Lumana !!!
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #8 dan madotchi 05-02-2016 07:43
Dégage sale con de lumaniste...
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #9 PourLeNiger 05-02-2016 07:44
Citation en provenance du commentaire précédent de tarrayya :
Le MOJEN dans ses prises de positions n'a jamais caché son aversion pour la majorité présidentielle qui dirige et son inféodation a LUMANA. Et pour cela Mr SIRAJO et ses camarades se sont disqualifiés pour parler au nom de la société civile.L'idée que nous nous faisons de la societé civile est "Neutralité-Objectivité-Impartialité" en somme des gardes-fou de la République.Créez votre parti ou rejoignez vos amis de toujours Lumana !!!


Etre neutre ne signifie pas d'accepter et de soutenir l'injustice et le mensonge hisses en vertus politiques, comme l'a dit le MOJEN.
Laissez le gouvernement et ses sbires repondre a ce que cette organisation de la societe civile leur reproche.

Les faux elements de cette societe civile sont tous a la Presidence comme conseillers.
Citer | Signaler à l’administrateur
-3 #10 Nigerien 05-02-2016 07:59
Ce "Gouvernement Voyou" n'est pas sensible aux déclarations, mises en garde et conseil. Il est temps de changer de fusil d'épaule en envisageant d'autres formes de combat. Bravo le MOJEN mais soyez plus actif en sortant dans la rue.
Citer | Signaler à l’administrateur
-2 #11 SOS 05-02-2016 08:10
leur déclaration fait mal aux Guristes bravo vous le lute a faite que commencer
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #12 almanjir 05-02-2016 08:25
siraji tu es le plus corrompu des associations n oublie pas que tes propres cmarades tont dénoncé
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #13 Jai q1 pays 05-02-2016 08:41
quand un elephant et une souris se batte, dire qu'on reste neutre dans cette bataille c'est soutenir l'elephant....
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #14 NAGODE 05-02-2016 08:57
l' enfant terrible de Youri , la bete noir de issoufou doit vraiment remercie le bon doit qui lui a offert cette popularite. des que quelqu' un parle pour dire un quelquonque mal de ce pouvoir on l' accuse d etre loumaniste Allah moun Gode vive loumana africa dir koy ba barmay gatee . ISSOUFOU TU VAS TOMBE .
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #15 peterchannaux 05-02-2016 09:07
Que les Nigériens retroussent leurs manches pour arracher leurs liberté. MOJEN, ne versez pas des larmes du crocodile. La société civile nigérienne et l'opposition, vous n'avez rien vu. Je disais dans mes précédents écrits qu'il fallait un candidat unique dès le 1er tout et ainsi faire coup KO à MI.
Alors à vous, Masu Gudu su guda. Pleurez jusqu'à tarir vos larmes.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #16 peterchannaux 05-02-2016 09:08
-Lire (leur liberté)
-le premier tour
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #17 Sidi 05-02-2016 09:27
Ce "m"onsieur de MOJEN est vraiment un idiot, un sale con
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #18 Cigue 05-02-2016 10:54
En lisant cette déclaration, on a l'impression qu'elle a été rédigée par Lumana ou ses sbires. Le MOJEN est nu, le pot aux roses est découvert. En effet au travers de chacune de ses déclarations, il transparait un penchant vers qui on sait. En déplaçant ses dés, dans l'échiquier de la société civile, le MOJEN gène ladite société en s'affichant dans la sphère de la société politique, soit par interet, soit par manque de capacité d'analyse des frontières qui séparent l'activisme politique et le role de la société civile. Le Président du MOJEN doit avoir le courage comme l'ont fait ses semblables Hamissou et Moctar et se lancer en politique.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #19 le turbulent 05-02-2016 11:51
je viens de lire les commentaires des uns et des autres par rapport a la declaration du Mojen et me rend compte que tous,vous leur faites un proces d'intention,moi je crois que la jeunesse intellectuelle doit pouvoir se departir de toute infeodation pour juger les faits objectivements alors moi je me pose trois questions dont les reponses m'aiderons a avoir un avis impartial: les faits contenus dans cette declaration sont'elles averees? quel est l'interet du Mojen a relater des faits inexacts? pourquoi systematiquement a chacune des sortis du Mojen,les avis sont tranches? PS: je crois que siradjo en tant que nigerien a le droit de supporter un parti mais il dois le faire intimement et ne pas utiliser une structure de la societe civile. A au fait j'ai lu dans un commentaire que plein de personnes de la societe civile sont conseillers a la presidence,est ce vrai et que doit on conclure,bonne djouma mes ami(e)s
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #20 GASKIA 05-02-2016 13:15
Disons Bravo au Mojen, on leur fait un procès d'intention parce qu'ils ne se sont pas laissés hameçonner par le pouvoir du guri qui a réussi à museler beaucoup d'acteurs de la société civile en les plaçant dans les sphères du pouvoir, c'est pour cela qu'on ne les entends plus malgré les abus de pouvoir et intimidations des guris sur tout ce qui ne va pas dans le meme sens qu'eux
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #21 trust 05-02-2016 13:19
Turbulent un exemple pour vous eclaircir : Siradji sait très bien le qu'une candidature soit validée par la CC n'exempte pas le candidat des poursuites dont il fait l'objet. Pourquoi ramene t'il ce sujet? peut être juste faire rappel à un individu qui est dans cette situation. Avis
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #22 le turbulent 05-02-2016 13:59
merci trus,voila deja un point sur lequel le Mojen semble avoir tord et a mon humble avis,s aurait ete plus judicieux de consulter un expert penal avant de parler car ce point peut jeter le discredit sur l'eenssemble de leurs points evoques et maintenant trus,est ce vrai comme l affirme gaskiya que plein de personnes de la societe civile sont tapis dans les arcanes du pouvoir,PS si cela est vrai donc je constate que nous avons opposition et majorite dans la societe civile et sera de nature a les decredibilises eux tous
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #23 Gafili 05-02-2016 16:18
Bon courage et bonne continuation MOJEN! Vos déclarations sont pertinentes. Quand les jeunes comme vous comprendront que c’est plutôt la classe de la société civile qui doit changer de paradigme. La plupart de ceux qui animent la société civile depuis de nombreuses années ne sont plus à la hauteur de jouer leur rôle. Qui n’a pas vu le PR battre campagne avant l’heure mais ils se sont tus. Ailleurs d’autres acteurs tentent même défendre l'indéfendable. Qui a vu un décret présidentiel mettre fin aux fonctions des ministres candidats aux élections législatives? Là aussi c’est un silence inquiétant. Qui n’a pas vu la rupture d'égalité entre les citoyens dans le cadre de ces élections? Sur ce, que de bouches cousues! Les rares acteurs qui dénoncent la violation des lois sont classés dans un camp. Si le rose existe c’est parce que le jaune, le rouge, le vert pour ne citer que ceux - là existent. Tout ne peut être rose et le dire haut ne peut être un crime de lése- majesté.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #24 salele 05-02-2016 16:20
VOUS ETES VRAIMENT PAS INTELLIGENTS MOJEN. ELECTION APAISE ET REMISE A LA JUSTICE DU MINISTRE DE L INTERIEUR. ET CA LA PERIODE EST BIEN CHOISI. VOUS AVEZ PRIS POSITION DONC C EST DE NUL EFFET VOTRE DECLARATION. ESSYER AU MOINS . CE PAS VRAI
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #25 dan madotchi 05-02-2016 18:46
Je ne comprends pas ce type un moment il parle de MI comme candidat sortant et à un autre il dit "demande au PR de respecter..." il faut choisir sirajo reconnais tu MI comme président oui ou non ?
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #26 Cigue 06-02-2016 09:20
MOJEN FA LUMANA oui
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #27 kawa rien vert 10-02-2016 21:50
Le MOJEN FA LUMANA
le président de cette organisation est vraiment un inculte
Il faut aller toi même prendre Bazoum et Hassoumi
Tout le monde sait pour qui tu roule
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Coris Bank Epargne

campagne nouvelles chaines ACTU NIGER 800 800 pixels

Top de la semaine

Publier le 24/10/2020, 09:32
objectifs-de-developpement-durable-odd-les-nations-unies-pleinement-engagees-avec-le-niger-pour-vivre-mieux-dans-un-monde-meilleur-en-2030 Dans le cadre des activités entrant dans le cadre de la célébration de la Semaine des Nations Unies...Lire plus...
Publier le 23/10/2020, 20:41
moden-fa-lumana-le-ministere-de-l-interieur-valide-le-congres-de-l-aile-noma Par décision 5037/MISPD/ACR/DGAPJ/DLP en date du 23 octobre 2020, le ministère de l’Intérieur a fait...Lire plus...
Publier le 23/10/2020, 08:49
cdp-marhaba-bikhum-plebiscite-a-la-tete-du-parti-yves-mamane-sani-diatta-decline-ses-ambitions-pour-un-nouveau-niger La Convergence pour la Démocratie et le progrès (CDP Marhaba Bikhum) a tenu les assises de son...Lire plus...
Publier le 23/10/2020, 06:29
nigeria-buhari-ferme-et-intransigeant-face-aux-protestataires Le président nigérian est enfin sorti de son silence plusieurs jours après le début des manifestations...Lire plus...
Publier le 22/10/2020, 20:33
lettre-ouverte-a-l-ex-pensionnaire-du-lycee-national-issoufou-mahamadou-sur-les-souvenirs-provoques-par-l-inauguration-de-l-hotel-du-ministere-des-finances-par-djibril-bare Cher grand-frère, L’inauguration, le jeudi 15 octobre 2020 à travers une cérémonie officielle de...Lire plus...
Publier le 23/10/2020, 20:41
moden-fa-lumana-le-ministere-de-l-interieur-valide-le-congres-de-l-aile-noma Par décision 5037/MISPD/ACR/DGAPJ/DLP en date du 23 octobre 2020, le ministère de l’Intérieur a fait...
Publier le 21/10/2020, 22:15
infrastructures-routieres-inauguration-officielle-de-la-route-illela-bagaraoua-region-de-tahoua Le Président de la République, Chef de l’Etat, SEM Issoufou Mahamadou, a procédé mercredi, 21 octobre...
Publier le 20/10/2020, 22:29
industrie-et-infrastructures-lancement-des-travaux-de-construction-de-la-cimenterie-de-kao-et-de-rehabilitation-de-la-route-rta-kao-tchintabaraden-tahoua  Le Président Issoufou Mahamadou a procédé ce mardi  20 octobre à Kao, dans la région de...
Publier le 22/10/2020, 20:33
lettre-ouverte-a-l-ex-pensionnaire-du-lycee-national-issoufou-mahamadou-sur-les-souvenirs-provoques-par-l-inauguration-de-l-hotel-du-ministere-des-finances-par-djibril-bare Cher grand-frère, L’inauguration, le jeudi 15 octobre 2020 à travers une cérémonie officielle de...
Publier le 23/10/2020, 06:29
nigeria-buhari-ferme-et-intransigeant-face-aux-protestataires Le président nigérian est enfin sorti de son silence plusieurs jours après le début des manifestations...
Publier le 23/10/2020, 20:41
moden-fa-lumana-le-ministere-de-l-interieur-valide-le-congres-de-l-aile-noma Par décision 5037/MISPD/ACR/DGAPJ/DLP en date du 23 octobre 2020, le ministère de l’Intérieur a fait...
Publier le 22/10/2020, 20:33
lettre-ouverte-a-l-ex-pensionnaire-du-lycee-national-issoufou-mahamadou-sur-les-souvenirs-provoques-par-l-inauguration-de-l-hotel-du-ministere-des-finances-par-djibril-bare Cher grand-frère, L’inauguration, le jeudi 15 octobre 2020 à travers une cérémonie officielle de...
Publier le 20/10/2020, 22:29
industrie-et-infrastructures-lancement-des-travaux-de-construction-de-la-cimenterie-de-kao-et-de-rehabilitation-de-la-route-rta-kao-tchintabaraden-tahoua  Le Président Issoufou Mahamadou a procédé ce mardi  20 octobre à Kao, dans la région de...
Publier le 19/10/2020, 06:56
strategie-nationale-de-securite-de-proximite-des-consultations-multi-acteurs-pour-une-approche-plus-inclusive-en-matiere-de-gestion-securitaire Après Tillabéri et de Dosso et en attendant les autres régions, Niamey a abrité du 16 et 17 octobre...
Publier le 23/10/2020, 06:29
nigeria-buhari-ferme-et-intransigeant-face-aux-protestataires Le président nigérian est enfin sorti de son silence plusieurs jours après le début des manifestations...

Dans la même Rubrique

Objectifs de Développement Durable (ODD) : les Nations Unies pleinement engagées avec le Niger pour « vivre mieux dans un monde meilleur en 2030 »

24 octobre 2020
Objectifs de Développement Durable (ODD) : les Nations Unies pleinement engagées avec le Niger pour « vivre mieux dans un monde meilleur en 2030 »

Dans le cadre des activités entrant dans le cadre de la célébration de la Semaine des Nations Unies couplée cette année au 75e anniversaire de l’ONU, le Système des Nations...

Infrastructures routières: inauguration officielle de la route Illéla-Bagaraoua (Région de Tahoua)

21 octobre 2020
Infrastructures routières: inauguration officielle de la route Illéla-Bagaraoua (Région de Tahoua)

Le Président de la République, Chef de l’Etat, SEM Issoufou Mahamadou, a procédé mercredi, 21 octobre 2020, à l’inauguration officielle de la Route Illéla-Bagaroua, les bretelles PK10-Dandadji, Dandadji-Dangona, et travaux...

Direction Générale des Douanes : vulgarisation du nouveau Code des douanes et de ses principales innovations

21 octobre 2020
Direction Générale des Douanes : vulgarisation du nouveau Code des douanes et de ses principales innovations

La Direction générale des Douanes (DGD) a organisé le mardi 20 octobre 2020 à Niamey, un atelier de vulgarisation du nouveau Code national des douanes. La rencontre qui a réuni...

Semaine des Nations unies : un dialogue sur le rôle des jeunes et des femmes en période électorale pour lancer la célébration de 75 ans d’engagement en faveur de la paix dans le monde

20 octobre 2020
Semaine des Nations unies : un dialogue sur le rôle des jeunes et des femmes en période électorale pour lancer la célébration de 75 ans d’engagement en faveur de la paix dans le monde

Les activités entrant dans le cadre de la commémoration de l’édition 2020 de la Semaine des Nations Unies ont été lancées, ce lundi 20 octobre au Radisson Blu de Niamey...

Stratégie nationale de sécurité de proximité: des consultations multi-acteurs pour une approche plus inclusive en matière de gestion sécuritaire

19 octobre 2020
Stratégie nationale de sécurité de proximité: des consultations multi-acteurs pour une approche plus inclusive en matière de gestion sécuritaire

Après Tillabéri et de Dosso et en attendant les autres régions, Niamey a abrité du 16 et 17 octobre 2020, l’Atelier régional d'analyse et de réflexion pour la contribution à...

Haroun Printing : les raisons de la plainte contre l’activiste Bana Ibrahim pour «chantage et tentative d’extorsion de fonds »

17 octobre 2020
Haroun Printing : les raisons de la plainte contre l’activiste Bana Ibrahim pour «chantage et tentative d’extorsion de fonds »

Le Directeur général par intérim de la société Haroun Printing, Mahamadou Siradji Issa, a animé la semaine dernière une conférence de presse relative à la plainte que l’entreprise en charge...