samedi, 17 novembre 2018
French Arabic Chinese (Simplified) English Turkish
Flash Infos
........ ....... ....... ........ ....... ....... ...... ........ ....... .......

Abdourahmane Sani preside reunion sur la rentree 2017-2018-min

Les Responsables des structures centrales et déconcentrées du Ministère des Enseignements Secondaires  sont réunies  le weekend dernier à Dosso,  pour faire le bilan de l’année scalaire écoulée, tirer les  conclusions qui s’imposent et préparer  l’année  académique 2017-2018.

  Placée sous le thème « quelle contribution pour l’amélioration de la qualité des enseignements », la rencontre était présidée par le Ministre des Enseignements secondaires, M. Sani Abdourahmane.

 Au cours de leurs travaux, les cadres du Ministère des Enseignements Secondaires ont passé au peigne fin le rôle du Chef d’établissement dans un contexte de crise scolaire, la contribution des membres des organes de gestion décentralisée de l’école, à savoir les COGES, les AME et les APE.
 L’implication des chefs des élus locaux, régionaux et nationaux dans le fonctionnement des établissements scolaires en leur qualité de représentants des populations, a été aussi  abordée  lors des discussions.  
A l’ouverture des travaux, M Sani Abdourahmane a félicité les cadres de son Ministère pour la parfaite organisation de l’Examen du BEPC, Session de juin 2017,  et les a encouragés à continuer dans cet élan et à redoubler d’efforts afin que l’Ecole nigérienne en général, et l’enseignement secondaire en particulier, retrouve  ses marques d’antan.
   A propos du thème de la réunion,  il dira  que la qualité de l’éducation dépend de la façon dont son système se gère, d’où toute l’importance de la gestion dans la réussite scolaire.
A l’adresse des élus et des membres des structures de gestion décentralisées de l’Ecole,  le Ministre a indiqué  que leur implication dans le fonctionnement des établissements scolaires faciliterait toujours la résolution et même la prévention des conflits évitant ainsi le gaspillage de temps.

Dans le cadre des préparatifs de la rentrée scolaire 2017-2018, a-t-il annoncé,  2.668.852.477 milliards de francs CFA sont injectés sur les ressources propres de l’Etat pour l’acquisition de manuels et fournitures scolaires.
  M. Sani  rassure par ailleurs que  l’Etat  va continuer à doter chaque élève du secondaire d’un kit de fournitures.

Lawan (ANP)

 

Commentaires   

-1 #1 Djafarou MATTO 12-09-2017 13:00
L'enveloppe consacré à l'éducation nationale pour le compte de l'année scolaire 2017_2018 témoigne de la détermination du Président Issoufou à remettre l'école nigérienne sur le rail du progrès et par la même occasion combler certaine insuffisance vis à vis des modes d'administration du cadre scolaire.
Le Président de la République a promis aux enfants nigériens une école de qualité et il n'est pas prêt à se laisser distraire par d’autres programmes non prioritaires , l'éducation étant le socle du progrès et de civilisation. Il est aussi de notoriété publique que le Niger fait partie des rares pays à donner l'accès gratuit à l'école, d'ailleurs obligatoire jusqu'à l'age de 16 ans et aussi à offrir les fournitures scolaires gratuitement aux élèves, chose que même les grandes puissances économiques ne se la permet pas.
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

EXE-promo-decodeur-internet-265x285 (2).jpg

 // Ecouter de la musique moderne nigerienne \\ 
actuzik1 min

Dans la même Rubrique

DÉCLARATION D'URGENCE : 3 cas de Poliovirus dans la région de Zinder (Officiel)

6 octobre 2018
DÉCLARATION D'URGENCE : 3 cas de Poliovirus dans la région de Zinder (Officiel)

Communiqué du Ministère de la Santé Publique  Le 21 septembre 2018, le Ministère de la Santé Publique a reçu du laboratoire de l’Institut Pasteur de Dakar, la confirmation de trois...

ÉPIDÉMIE DE CHOLÉRA AU NIGER: 68 décès sur 3692 cas, selon un bilan au 1er octobre

3 octobre 2018
ÉPIDÉMIE DE CHOLÉRA AU NIGER: 68 décès sur 3692 cas, selon un bilan au 1er octobre

L’épidémie de choléra qui sévit depuis début juillet dans la région de Maradi (Centre Est) a causé 68 décès sur 3692 malades déclarés soit un taux de létalité de 1,8%,...

Paludisme: la coordinatrice du programme Palu, Dr Djermakoye Hadiza Jackou, dément les infos de MSF sur le taux de mortalité infantile à Magaria

28 septembre 2018
Paludisme: la coordinatrice du programme Palu, Dr Djermakoye Hadiza Jackou, dément les infos de MSF sur le taux de mortalité infantile à Magaria

La réponse des autorités sanitaires à la suite de l’alerte donnée, mardi dernier, par Médecins Sans Frontière (MSF), sur l’explosion sans précédent de la mortalité infantile dans la zone de...

CRISE UNIVERSITAIRE: grâce à la médiation de la CNDH, le gouvernement et le SNECS s'acheminent vers une trêve

28 septembre 2018
CRISE UNIVERSITAIRE: grâce à la médiation de la CNDH, le gouvernement et le SNECS s'acheminent vers une trêve

  On s’achemine probablement vers une trêve dans le bras de fer qui oppose, depuis la rentrée académique du 3 septembre dernier, le gouvernement et le SNECS. Grâce à la...

Santé : plusieurs centrales pharmaceutiques fermées et d’autres sanctionnées à la suite d’inspections

19 septembre 2018
Santé : plusieurs centrales pharmaceutiques fermées et d’autres sanctionnées à la suite d’inspections

Communiqué du Ministère de la santé publique sur les résultats des inspections des centrales pharmaceutiques privées de Niamey A l'issue des inspections des centrales pharmaceutiques privés de Niamey les résultats...

La rentrée universitaire toujours bloquée au Niger

17 septembre 2018
La rentrée universitaire toujours bloquée au Niger

La rentrée dans les huit universités du Niger est restée bloquée par une série de grèves des enseignants qui réclament notamment une amélioration de leurs conditions de vie et de...