samedi, 25 mai 2019
French Arabic Chinese (Simplified) English Turkish
Flash Infos
........ ....... ....... ........ ....... ....... ...... ........ ....... .......

ousmaneADR

Camarades, Leaders des partis politiques membres de l’Alliance Démocratique et Républicaine(ADR), du Front pour la Restauration de la Démocratie et la Défense de la République (FRDDR) et du Front Patriotique (FP).

Camarades, Représentants de la Société Civile Militantes et militants de l’ADR, du FRDDR et du FP Nigériennes, Nigériens
Mes chers Compatriotes

Le 19 Novembre 2018, notre Camarade Amadou Laoual dit Edmond nous quittait pour sa demeure éternelle, le jour même où se tenait le grand meeting du FRDDR. De ce jour à aujourd’hui, beaucoup d’autres camarades si attachés à nous et à notre cause commune nous ont encore quitté. J’ai en mémoire la disparition récente de notre camarade Elhadji Hamet Tidjani, vice-président RDR-Tchanji au titre de la Région de Diffa.
Aussi, voudrai-je vous demander d’observer une minute de silence, de recueillement et de prière, pour le repos des âmes de ces illustres disparus ainsi que pour honorer la mémoire de nos vaillants soldats tombés sur le champ de bataille dans le cadre de la lutte contre le terrorisme et le banditisme armé.
Que les âmes des disparus reposent en paix et que Dieu le Clément, le Miséricordieux leur fasse place dans son Paradis éternel ! AMEN

Camarades,

Le processus électoral qui a abouti aux élections de 2016 a été entaché d’importantes irrégularités et fraudes avant, pendant et après les différents scrutins. Beaucoup d’observateurs de la scène politique nationale et internationale avaient, en son temps, dénoncé la manière chaotique dont les élections présidentielles et législatives de 2016 se sont déroulées au Niger.


Nonobstant l’indignation générale, cette situation a fait la fierté des partisans du Président Issoufou Mahamadou et de Issoufou Mahamadou lui-même car leur ayant permis de se maintenir au pouvoir grâce à des élections tropicalisées à nouveau. Nous l’avons maintes fois dit et nous le rappelons aujourd’hui encore que ces élections anormalement tenues ont donné naissance à des institutions en manque de légitimité.

Nigériennes, Nigériens Mes chers Compatriotes

Dans un tel contexte, nul ne doit s’étonner que la gouvernance politique actuelle du Niger soit polarisée, partisane et clanique. Nul ne doit s’étonner également que la gestion des affaires publiques du Niger soit marquée du sceau de l’incompétence et de l’incapacité du pouvoir actuel à répondre aux aspirations légitimes du peuple nigérien.

Chers Compatriotes

Nous devons refuser que le scénario de 2016 se reproduise sinon , nous serions alors complices du pouvoir en place dans sa manœuvre de « régression permanente du Niger » qui compromet et annihile les avancées en matière de développement, de justice, de paix, de démocratie, de liberté et de cohésion sociale.

Chers Compatriotes

Tout le monde sait que le CNDP est l’instance au sein de laquelle toutes les décisions sont prises de façon consensuelle sur le processus électoral et constitue le support des élections générales, régionales et locales au Niger.
C’est pourquoi, notre position a toujours été en faveur de l’élaboration d’un fichier électoral biométrique au Niger afin de permettre la tenue des élections crédibles, inclusives, transparentes et apaisées. C’était notre position en 2016, et c’est encore notre position aujourd’hui et demain.

Chers compatriotes

L’opinion nationale et internationale a été témoin de la signature le 21 février 2019 d’une convention entre leur CENI et la société GEMALTO SA en vue de l’élaboration d’un fichier biométrique pour les élections de 2021.
Nous nous serions félicités de cette avancée si tel est que le processus est sincère et inclusif. Malheureusement, l’identification de l’opérateur a été faite de manière opaque et non inclusive. Aussi, est-il tout à fait compréhensible que l’opposition soit toujours septique quant à la sincérité du gouvernement sur la conduite à bon port de ce chantier « fichier biométrique ».

Chers Compatriotes,

Sur le plan de la gestion économique et sociale, le gouvernement de Issoufou Mahamadou excelle dans des dépenses publiques inefficaces faites et refaites sans discernement au détriment d’investissements productifs à même de relever significativement le niveau de l’IDH. En effet, la dernière revue corrigée de l'IDH par le PNUD, faite à la demande du Gouvernement confirme bel et bien que le Niger reste toujours au dernier rang. Pourtant, le pouvoir se complaît dans une autosatisfaction inexplicable, alors que les impacts de ses dépenses sur l'amélioration de la santé des populations, l'éducation, la gestion de l'environnement, la transition énergétique et écologique, l'accès à l’eau et à l'énergie pour les villes et les villages, l'emploi aussi bien en milieu rural qu'urbain devraient focaliser les énergies du gouvernement pour que le Niger cesse d'occuper la place de dernier de la planète. Ce devrait être ça la préoccupation. Mais hélas !

Chers compatriotes

De nombreux faits patents illustrent éloquemment la mauvaise foi du pouvoir en place quant à l'organisation des élections libres, crédibles, transparentes et inclusives en 2021. On peut citer entre autres :
-La position actuelle du Sieur Bazoum Mohamed, Ministre d’État, Ministre de l’Intérieur, de la Sécurité Publique, de la Décentralisation, des Affaires Coutumières et Religieuses, Ministre chargé de la tutelle des élections, Président et candidat du parti au pouvoir,
-la nomination du Sieur Gandou Zakara, membre du comité exécutif national du PNDS Tarayya à la cour constitutionnelle ; juge électoral, en violation de la procédure en vigueur et de la probité morale ;
-l'exclusion de l'opposition du dialogue politique, l'adoption d'un code électoral sans l'opposition, etc.…

C'est pourquoi le devoir de l’opposition politique en particulier et de tout démocrate sincère en général est d’œuvrer dès maintenant à créer les conditions d’un dialogue politique inclusif pour l'organisation des élections libres, transparentes, crédibles et inclusives.
Dans cette optique, nous pensons qu’il est impératif de :

  • restaurer les bases d’un dialogue politique et social permanent et serein, en vue d’un retour à des rapports sains entre les acteurs de la vie sociopolitique nationale ;
  • créer les conditions d’une décrispation réelle de la vie politique et sociale afin de rétablir et renforcer la confiance des nigériens entre eux-mêmes, la confiance entre les citoyens et les pouvoirs publics et la confiance entre le Niger et ses partenaires au développement ;

  • respecter et faire respecter les principes de la bonne gouvernance dans tous les domaines de la vie politique, économique, sociale, culturelle et institutionnelle ;
  • privilégier les intérêts supérieurs du Niger en se fixant comme objectifs la consolidation de la paix et la recherche du progrès sur le plan économique et social.

Enfin, l'ADR réaffirme sa détermination à œuvrer au sein de l'opposition politique pour amener les tenants du Pouvoir à accepter un dialogue politique inclusif et l'adoption d'un code électoral consensuel.

Vive l’ADR !

Vive la DEMOCRATIE ET LA REPUBLIQUE !

Vive le NIGER !

Je vous remercie,

Fait à Niamey, le 10 Mars 2019

 

Commentaires   

0 #1 ikl 11-03-2019 15:08
Enfin ils se réveillent.
Citer | Signaler à l’administrateur
+4 #2 attarougou 11-03-2019 15:41
Mr IKL, ne vous en faites pas, ils vont se rendormir plus que jamais
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #3 Nger 12-03-2019 12:24
L'opposition est championne en déclaration. Pahétique.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #4 IDI 12-03-2019 22:41
C'est triste quand dans un passé récent, on a eu une certaine notoriété, d'être réduit à rapporter, au nom d'autres politiciens, toujours les mêmes récriminations et les mêmes contre-vérités.
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

B4 MarathonduSahel.jpg

 // Ecouter de la musique moderne nigerienne \\ 
actuzik1 min

Dans la même Rubrique

COMMUNIQUÉ DU CONSEIL DES MINISTRES DU VENDREDI 24 MAI 2019

24 mai 2019
COMMUNIQUÉ DU CONSEIL DES MINISTRES DU VENDREDI 24 MAI 2019

Le Conseil des Ministres s’est réuni ce jour, vendredi 24 mai 2019, dans la salle habituelle des délibérations, sous la présidence de Son Excellence, Monsieur ISSOUFOU MAHAMADOU, Président de la...

Déclaration du Bureau Politique National du MODEN-FA Lumana Africa du 24 Mai 2019

24 mai 2019
Déclaration du Bureau Politique National du MODEN-FA Lumana Africa du 24 Mai 2019

Militantes, Militants, Chers Compatriotes Dans un communiqué, en date du mercredi 22 mai 2019, et dont la forme ressemble beaucoup plus à un tract qu’à un document officiel, le ministre...

Sécurité : réunion entre le Niger, la France et les États-Unis sous la présidence du chef de l'Etat

23 mai 2019
Sécurité : réunion entre le Niger, la France et les États-Unis sous la présidence du chef de l'Etat

Le Président de la République Issoufou Mahamadou a présidé ce mercredi 22 mai dans la salle du conseil, une réunion sur la sécurité avec les ambassadeurs de France et des...

Insécurité/Politique : le ministère de la défense saisit le procureur par rapport aux propos tenus par Hama Amadou

21 mai 2019
Insécurité/Politique : le ministère de la défense saisit le procureur par rapport aux propos tenus par Hama Amadou

Dans un communiqué en date de ce mardi 21 mai (voir en fin d’article), le ministère de la défense nationale a annoncé avoir décidé de « saisir le procureur de la...

MPR Jamhuriya/Niamey : Amadou Salifou perd son procès contre Albadé Abouba

21 mai 2019
MPR Jamhuriya/Niamey : Amadou Salifou perd son procès contre Albadé Abouba

Le Tribunal de grande instance hors classe de Niamey a rendu, ce mardi 21 mai, sa décision dans le cadre du contentieux de la section MPR Jamhuriya de Niamey, qui...

Politique : Salou Djibo dément avoir signé un deal avec le président Issoufou (Porte-parole)

20 mai 2019
Politique : Salou Djibo dément avoir signé un deal avec le président Issoufou (Porte-parole)

L’ancien général de corps d’armée Salou Djibo a enfin parlé ou presque ! C’est à travers son porte-parole, Hamadou Hamma, que l’ancien chef de l’Etat sous la transition militaire du CSRD,...