dimanche, 24 mars 2019
French Arabic Chinese (Simplified) English Turkish
Flash Infos
........ ....... ....... ........ ....... ....... ...... ........ ....... .......

CM du 10 Fev 2015

Le Conseil des Ministres s’est réuni ce jour vendredi 08 mai 2015, dans la salle habituelle des délibérations, sous la présidence de Son Excellence, Monsieur ISSOUFOU MAHAMADOU, Président de la République, Président du Conseil des Ministres.

 Après examen des points inscrits à son ordre du jour, le Conseil a pris les décisions suivantes :

I.                    AU TITRE DU CABINET DU PREMIER MINISTRE.

Le Conseil des Ministres a examiné et adopté le projet de loi habilitant le Gouvernement à prendre des ordonnances. Ce projet de loi a pour objet d’autoriser le Gouvernement à prendre des ordonnances pendant l’intersession parlementaire.

En effet, le Gouvernement, dans le cadre des programmes de réformes soutenus par les partenaires techniques et financiers et du renforcement de la sécurité dans certaines parties du territoire national, pourrait être conduit, durant l’intersession, à prendre des actes relevant du domaine de la loi.

Il s’agit, entre autres, de la ratification des accords de prêts et des protocoles de dons comportant des commissions et des intérêts, des textes de forme législative nécessaires à la mise en œuvre des programmes conclus avec les partenaires au développement et les textes de forme législative nécessaires à la mise en œuvre du volet sécuritaire du Programme du Gouvernement, à l’exception de ceux relatifs aux matières visées aux articles 104 et 105 de la Constitution.

Ce présent projet de loi sera transmis à l’Assemblée Nationale pour adoption.

II.                  AU TITRE DU MINISTERE DES MINES ET DU DEVELOPPEMENT INDUSTRIEL.

Le Conseil des Ministres a examiné et adopté les projets de textes ci-après :

2.1. Projet de décret accordant le bénéfice des avantages des dispositions spéciales du Code des Investissements à la Société «Ets Illiassou Moumouni » pour l’acquisition de cent cinquante (150) camions tracteurs et cent quatre-vingts (180) semi-remorques pour le transport de marchandises.

La société «Ets Illiassou Moumouni », dont le siège social est fixé à Gaya, a sollicité l’agrément au Code des Investissements pour l’acquisition de cent cinquante (150) camions tracteurs et cent quatre-vingts (180) semi-remorques pour le transport des marchandises.

Elle s’engage à réaliser un investissement de dix milliards six cent soixante onze millions trois cent vingt quatre mille quatre cent quatre-vingts (10.671.324.480) FCFA, hors taxes et hors fonds de roulement, et à créer trois cent quatre-vingt quinze (395) emplois permanents.

 2.2. Projet de décret accordant le bénéfice des avantages des dispositions spéciales du Code des Investissements à la société « Groupe Guri Godia–3G SARLU » pour la création et l’exploitation d’un centre d’emplisseur de bouteille de Gaz et Pétrole Lampant (GPL)à Illéla (Tahoua).

La société « Groupe Guri Godia–3G SARLU », Société à Responsabilité Limitée Unipersonnelle, avec un capital de 10.000.000 FCFA, dont le siège social est fixé à ILLELA (Tahoua), a sollicité l’agrément au Code des Investissements pour la création et l’exploitation d’un centre d’emplisseur de bouteille de Gaz et Pétrole Lampant (GPL) à Illéla.

Elle s’engage à réaliser un investissement d’au moins 2.099.591.097 FCFA, hors taxes et hors fonds de roulement, et à créer trente (30) emplois permanents.

III.                AU TITRE DU MINISTERE DE L’ENERGIE ET DU PETROLE.

Le Conseil des Ministres a examiné et adopté le projet de loi modifiant et complétant les dispositions du Code Général des Impôts relatives à la Taxe Spécifique d’Electricité (TSE). La loi n° 72-05 du 17 février 1972, modifiée par l’ordonnance n° 79-44, autorise les Collectivités Territoriales à instituer des Taxes Spécifiques destinées au financement des travaux d’extension de leurs réseaux d’eau et d’électricité.

Il a été relevé, depuis l’avènement de cette loi que la Taxe Spécifique sur l’électricité a été maintes fois détournée de sa destination initiale.

Aussi, pour pallier cette situation et assurer un bon emploi de la taxe, il a été adopté, en novembre 1992, un décret fixant les modalités d’application de l’article 5 de la loi n° 72-05 du 17 février 1972 qui, malheureusement, n’a pas eu l’effet escompté.

Aujourd’hui de nouveaux besoins, tels que l’éclairage public, ainsi que l’électrification des localités rurales sont venus s’ajouter à ceux existants et pour lesquels des ressources doivent être affectées.

Le présent projet de loi propose à cet effet de réorienter l’utilisation du produit de la taxe spécifique sur le kWh. Ainsi, soixante pour cent (60%) de cette taxe seront affectés au financement de l’électrification rurale et quarante pour cent (40%) au financement des travaux de développement et d’entretien de l’éclairage public, ainsi l’extension des réseaux électriques. Ce projet de loi sera transmis à l’Assemblée Nationale pour adoption.

IV.                AU TITRE DU MINISTERE DE L’INTERIEUR, DE LA SECURITE PUBLIQUE, DE LA DECENTRALISATION ET DES AFFAIRES COUTUMIERES ET RELIGIEUSES.

Le Conseil des Ministres a examiné et adopté les projets de textes ci-après :

4.1. Projet de décret fixant les indemnités et avantages alloués aux membres des organes administratif et technique du Comité national chargé du Fichier Electoral Biométrique et aux membres des structures décentralisées.

Le présent projet de décret a pour objet de fixer les indemnités et les autres avantages alloués aux membres des organes administratif et technique du Comité du Fichier Electoral Biométrique et aux membres des structures décentralisées.

La loi organique n° 2014-03 du 15 avril 2014, portant création, attributions, organisation et fonctionnement de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI), institue le fichier électoral et introduit également la création d’un Comité National chargé du Fichier Electoral Biométrique (CFEB) qui, en dehors de son Bureau et de ses membres dispose d’un organe administratif et technique de structures décentralisées.

Aussi, le décret n° 2014-610/PRN/MISPD/ACR du 10 octobre 2014 est intervenu pour fixer les indemnités et les autres avantages accordés aux personnes relevant du CFEB à l’exception des agents de ses démembrements.

Ce projet de décret vient donc compléter la réglementation antérieure en la matière en fixant les indemnités et les autres avantages alloués aux membres des organes administratif et technique du CFEB et aux membres des structures décentralisées. Ces avantages tiennent compte essentiellement de la rigueur du processus à conduire et des risques liés à leur mission.

4.2. Projet de décret fixant les modalités de répartition des recettes pétrolières et de raffinage concédées par l’Etat aux Communes et Régions concernées.

Le présent projet de décret a pour objet de fixer les modalités de répartition des recettes concédées aux collectivités territoriales par la loi n° 2007-01 du 31 janvier 2007, portant Code pétrolier de la République du Niger, modifiée et complétée par la loi n° 2014-06 du 16 avril 2014 et la loi n° 2014-11 du 16 avril 2014 règlementant le raffinage, l’importation, l’exportation, le stockage, le transport massif, la distribution et la commercialisation des hydrocarbures et les produits dérivés.

4.3. Projet de décret modifiant et complétant le décret n° 2007-184/PRN/MI/D du 25 mai 2007, fixant les modalités de répartition des recettes minières concédées par l’Etat aux Communes des Régions concernées.

Le présent projet de décret a pour objet de déterminer les critères de répartition des recettes minières concédées par l’Etat aux collectivités territoriales des zones d’exploitation minière, conformément aux dispositions de l’ordonnance n° 93-06 du 2 mars 1993 portant loi minière et les textes modificatifs subséquents.

Il est pris pour compléter et modifier le décret n° 2007-184/PRN/MI/D du 25 mai 2007, fixant les modalités de répartition des recettes minières concédées par l’Etat aux Communes des Régions concernées qui n’a pas pris en compte la région collectivité territoriale dans ses dispositions.

4.4. Projet de décret modifiant et complétant le décret n° 2010-736/PCSRD/MI/S/D/AR du 04 novembre 2010, portant plan de carrière du personnel du Cadre Autonome de la Police Nationale.

Le présent projet de décret qui modifie et complète le décret n° 2010-736/PCSRD/MI/S/D/AR du 04 novembre 2010, portant plan de carrière du personnel du Cadre Autonome de la Police Nationale, vise essentiellement l’adoption d’un mode de gestion efficace et efficiente du personnel du cadre de la Police Nationale qui prend en compte le capital expérience et l’opportunité d’un meilleur encadrement des nouveaux fonctionnaires du cadre de la Police Nationale et le rehaussement du niveau de responsabilité des services centraux et régionaux par la redéfinition des profils grade/fonction. 4.5. Projet de décret modifiant et complétant le décret n° 2014-708/PRN/MI/SP/D/ACR du 14 novembre 2014 portant organisation de la Direction Générale de la Police Nationale et fixant les attributions de ses responsables.

Le présent projet de décret a pour objet de modifier et compléter le décret n° 2014-708/PRN/MI/SP/D/ACR du 14 novembre 2014 portant organisation de la Direction Générale de la Police Nationale et fixant les attributions de ses responsables, en vue de prendre en compte l’office central de répression du trafic illicite des stupéfiants qui remplace désormais le centre de Coordination de la Lutte Anti-drogue au Niger (CCLAD).

V.                  AU TITRE DU MINISTERE DES FINANCES.

Le Conseil des Ministres a examiné et adopté le projet de loi portant première rectification de la loi n° 2014-73 du 04 décembre 2014, portant loi de finances pour l’année budgétaire 2015.

Aux termes des prévisions de la loi n° 2014-73 du 04 décembre 2014, portant loi de Finances pour l’année budgétaire 2015, le budget général de l’Etat au titre de l’année 2015 a été arrêté en recettes et en dépenses prévisionnelles à un montant de 1.707,14 milliards.

Cependant, ces prévisions sont aujourd’hui affectées par de nouveaux défis auxquels fait face le pays. Il s’agit notamment du contexte sécuritaire marqué par la guerre contre boko haram et des activités sur les sites aurifères, des difficultés entrevues dans les secteurs minier et pétrolier et une campagne agricole 2014-2015 déficitaire.

C’est pour prendre en charge ces nouveaux besoins que le Gouvernement a initié la rectification de la loi de finances. Ce projet de loi sera transmis à l’Assemblée Nationale pour adoption.

VI.                AU TITRE DU MINISTERE DE L’ENVIRONNEMENT, DE LA SALUBRITE URBAINE ET DU DEVELOPPEMENT DURABLE.

Le Conseil des Ministres a examiné et adopté le projet de décret portant déclassement de trois (3) hectares dans la Ceinture Verte de Niamey pour la construction d’un complexe scolaire dans le cadre de la coopération Nigéro-Turque.

Le processus ayant abouti à la réalisation de ce projet a démarré depuis le 16 mars 2013, suite à une requête de terrain de trois (3) hectares dans la ceinture verte.

Le présent projet qui vise à déclasser trois (3) hectares dans la Ceinture Verte de Niamey, est pris conformément à l’article 24 de la loi n° 2004-040 du 8 juin 2004, portant régime forestier au Niger.

L’adoption du présent décret permettra au Ministère des Enseignements Secondaires, de démarrer les travaux de construction de cet important complexe scolaire.

VII.              MESURES NOMINATIVES.

Le Conseil des Ministres a examiné et adopté les mesures individuelles suivantes :

AU TITRE DU MINISTERE DE L’ENVIRONNEMENT, DE LA SALUBRITE URBAINE ET DU DEVELOPPEMENT DURABLE.

• Madame DIALLO FATOUMATA OUMAROU CISSE, directeur administratif, Mle 87990/E, est nommée directeur de la législation au Ministère de l’environnement, de la salubrité urbaine et du développement durable. AU TITRE DU MINISTERE DES ENSEIGNEMENTS SECONDAIRES.

• Monsieur MOUSSA MOUMOUNI, inspecteur de l’enseignement secondaire, est nommé directeur de cabinet de la Ministre des enseignements secondaires.

• Monsieur ABOUBAKAR MAHAMADOU, docteur en science de l’éducation, Mle 41788/K, est nommé conseiller technique de la Ministre des enseignements secondaires.

• Monsieur MAHAMADOU HABIBOU, chef de division d’administration générale, 101507/Y, est nommé directeur des marchés publics et des délégations de service public au Ministère des enseignements secondaires. AU TITRE DU MINISTERE DES MINES ET DU DEVELOPPEMENT INDUSTRIEL.

• Monsieur ALI MOUMOUNE, ingénieur géologue, est nommé conseiller technique du Ministre d’Etat, Ministre des Mines et du Développement Industriel. AU TITRE DU MINISTERE DE LA FONCTION PUBLIQUE ET DE LA REFORME ADMINISTRATIVE.

• Monsieur HALILOU MALAM MANZO, directeur administratif, Mle 58188/M, est nommé directeur du recrutement des agents de l’Etat, au Ministère de la Fonction Publique et de la Réforme Administrative, en remplacement de Monsieur Abdourahamane Illiassou, appelé à d’autres fonctions.

• Monsieur NAZIROU ISSA BAWA, Mle 56813/A, est nommé directeur de la législation, au Ministère de la Fonction Publique et de la Réforme Administrative, en remplacement de Monsieur Zakari Adam, appelé à d’autres fonctions.

• Monsieur DJIBRILLA MOSSI, directeur administratif, est nommé directeur de la réforme du secteur parapublic, au Ministère de la Fonction Publique et de la Réforme Administrative, création.

• Monsieur ISKA ALHASSANE, ingénieur informaticien est nommé directeur de l’informatique, au Ministère de la Fonction Publique et de la Réforme Administrative, en remplacement de Monsieur Moussa Seyni, appelé à d’autres fonctions.

• Monsieur SANI KANE, directeur administratif, Mle 79122/U, est nommé directeur des Ressources Humaines, au Ministère de la Fonction Publique et de la Réforme Administrative, poste vacant.

• Monsieur SOULEYMANE MALAN MOUSSA, directeur administratif, Mle 55746/B, est nommé directeur de l’ingénierie de la formation des agents de l’Etat, au Ministère de la Fonction Publique et de la Réforme Administrative, création. VIII. COMMUNICATIONS.

Le Conseil des Ministres a entendu trois (3) communications : deux (2) communications du Ministre du Commerce et de la Promotion du Secteur Privé :

• la première communication est relative à la commercialisation du riz local blanchi produit par la « Société Riz du Niger » ;

• la deuxième communication est relative aux difficultés soulevées par l’entrée en vigueur du mécanisme du contrôle de conformité aux normes des produits importés.

Une (1) communication du Ministre de la Fonction Publique et de la Réforme Administrative relative à l’organisation des concours d’entrée à la fonction publique.

Au terme de cette communication, le Conseil des Ministres a décidé de l’annulation du dernier concours de recrutement à la fonction publique pour le compte du Ministère de l’Intérieur, de la Sécurité Publique, de la Décentralisation et des Affaires Coutumières et Religieuses.

L’ordre du jour étant épuisé, Son Excellence, Monsieur le Président de la République a levé la séance.

Fait à Niamey, le 08 mai 2015

Le Secrétaire Général du Gouvernement

GANDOU ZAKARA

{jathumbnail off}

Commentaires   

-3 #1 nasser Ichaou 09-05-2015 12:32
:lp :lp :lp
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #2 penseur 09-05-2015 13:02
:z: :ne:
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #3 Boua 09-05-2015 13:25
groupe guri godia, ca doit certainement appartenir a un farouche militant du guri
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #4 Dodo 09-05-2015 14:52
C bien d annuler c concour tres mafieux
Citer | Signaler à l’administrateur
+5 #5 Mour 09-05-2015 15:08
Oui abdou illiassou a attribue des matricul a d n importe koi .j les connai tous .
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #6 gvt chov souri 09-05-2015 15:38
:z: :z: :z: :ne: :z :z :z
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #7 Hankouri 09-05-2015 18:03
Alahou akbar,les ministres du secteur rural dorment toujours jusqu'a present leurs agent continuent a vivre des maigre salaires,alors que les autre agents même categorie des autres ministère sont tres bien payer c'est dans quel pays nous somme de segregation meme entre les agents,que dieu nous guide et guide ce regime sur la bonne voie ,meme prendre en charge ses agents en formation et un problème alors que c'est une obligation et dire qu'il croient en Dieu s'il vous plait il ne faut se moquer des gences meme si nous somme en democratie,mais ils vont rendre compte a Dieu incha allah pas tres longtemp. A bon atendeur salut.
Citer | Signaler à l’administrateur
+5 #8 Tinaou 09-05-2015 18:06
Oui mais il ne s'agit pas d'annuler seulement un concours mais aussi de sanctionner publiquement ceux qui ont fait en sorte que ce concours soit annulé. C'est ça aussi le guri system.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #9 sambasoga 09-05-2015 18:22
Et cette epidemie de meningite on n'en parle meme plus?
Citer | Signaler à l’administrateur
-4 #10 Mun Ganė 09-05-2015 18:33
Mon frère Mour, je pense qu'il faut faire attention face à certaines décisions au Niger. Je t'informe que dans le cadre de ta fonction fonction les mains cachées te font prendre des décisions en plaçant leur protéger suite à des concours mais quand ça pète ça pète c'est toi seul qui est traîné dans la boue. C'est dommage que que l'administration soit politisée à outrance. Donc faisons très attention no no
Citer | Signaler à l’administrateur
+12 #11 Tinaou 09-05-2015 19:44
A Mun Ganė,
Oui mais c'est pourquoi la constitution a disposé qu'il ne faut pas exécuter un ordre manifestement illégal. Si tu es Directeur de recrutement et on te propose une liste des gens à recruter illégalement, il faut refuser, quitte à perdre ton poste. Et si tu acceptes de jouer le jeu, c'est toi qui va payer les pots cassés. Malheureusement au lieu de refuser tu profites pour ajouter des noms dans la liste. Donc assumons les conséquences de nos actes.
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #12 ADILA YAR TASSAOUA 09-05-2015 21:18
Si chaque agent de l’État pouvait s'appliquer le conseil de Tinaou#11, l'administration roulera aisément sur ses rails et le Niger avancera comme un navire dans la mer. Certes, les nantis s’en foutent de voir le Niger patauger dans la misère socioéconomique et administrative pour des agents chargés de suivre et appliquer les règles princeps applicables permettant à tous les citoyens de s'embarquer et arriver à destination, sans encombre. Le fuyard n'eut jamais voulu travailler avec des sérieux d'où, son THÉÂTRE de prédilection, souvent passé aux fêtes de 1er Mai; alors, l'inspecteur dira au Délégué de l'Entreprise WADATA "POUR S'ENRICHIR DANS SON TRAVAIL,ON DOIT EMPRUNTER LA PASSERELLE". La nuisance est énorme quand on sait que ceux qui placent leurs faux diplômés PACs près des coquilles pleines pour appauvrir la nation, se refusent toujours de se faire conduire par ceux-là quand leurs Permis de Conduire sont fabriqués à l'atelier de "MAÏ Fabriquer Dakanshi'. AIMONS NOTRE NIGER!
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #13 MOU DOKKA 10-05-2015 08:42
aslam; le Niger nous appartient tous faisons attention a certaines décisions. ils ont annulé le concours mais il faut sanctionner. sinon combien des famille ils ont endeuillé et parmi ces jeunes beaucoup sont l'espoir de leurs familles.
Citer | Signaler à l’administrateur
-3 #14 GASKIYA RABAGARDAMA 10-05-2015 17:58
Il y a longtemps, nous croyions à la sincère apparence de la foi musulmane des leaders de l'ARDR (Seïni Omar alors 2nd Driver de "Kay na tourèye" qui a berné plus d'un citoyen qui l'a cru "LE PROBE ENFANT "ASKIA" DE LA RÉGION DU FLEUVE" malgré son CV attesté falsifié par son boss fuyard pour le propulser PM du sage Pdt Tandja Mamadou; pendant que le rusé Kamamini du lièvre H+ypocrite pressé de récupérer son pouvoir confié à cet imprudent conducteur des verts aujourd'hui dessoudé du perchoir de la CDS Rahama pour sa fourberie en trompeur croyant;qui vendait l'alcool dans une maison de passe) ce, par la force de caractère de l'imperturbable Abdou Labo Bagobiri Dan Bagobiri Jikan Inna. SI CETTE OPPOSITION ARDR POURRAIT DONNER L'EXEMPLE EN ORDONNANT À TOUS SES MILITANTS (ES) ET SYMPATHISANTS (ES) DE S'APPLIQUER LA DISPOSITION DE LA CONSTITUTION rappelée par Tinaou#11; CE, DEVANT ALLAH (swt) ET DEVANT LE PEUPLE; ALORS, ON VERRA LA HALCIA d'Issoufou Boureïma, se frotter les mains.
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #15 issa_abdoulaye 11-05-2015 09:49
Apparemment ceux qui ont réussi à ce concours n'ont pas de soutiens au gouvernement. Dommage. Bientôt la fonction publique sera composée uniquement de la caste des gens 'bien placés' au sein de l'appareil d'état. Les noms rajoutés ont été supprimés, pourquoi donc annuler le concours. Et les méritants ? Un grand tort leur ait fait.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #16 Maman Ousman 11-05-2015 16:42
Guri vie meilleur! Groupe Guri Godia! les actions sont bonnes mais le nom Guri n est pas unificateur et, il est d'ailleurs provocateur et suspect. Nous demandons au président de tous les nigériens de ne jamais accepter cela.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #17 PourLeNiger 12-05-2015 14:58
Dites moi svp, il y a combien de Ministres au Niger?
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #18 gaskia 13-05-2015 08:51
to pr le compt du ministere de la sante vs avez refute la miningite .allah sarki tallakawa
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #19 CONSCIENCE DU PEUPLE 15-05-2015 21:46
Tinaou#11, en lisant ton post, on y voit quelqu'un qui n'avait pas la fâcheuse habitude de froisser les efforts que déploie le Gvt de SE le PM Brigi Rafini sous la directive de SEM le Pdt Bâtisseur Issoufou Mahamadou. Certes, tes bonnes idées auraient été bénéfiques pour tonifier la conscience du peuple qui doit apprendre à séparer la bonne graine de l'ivraie. Que de regret à rester aveuglément accroc du fuyard "Kay na Tourèye" qui, à partir de son refuge, ne cesse d'empester l'atmosphère sociale du Niger. Axe tes posts vers le renforcement de capacité des citoyens pour la modernisation de la pourrie administration dont a laissé en héritage aux dirigeants de la 7ème Rép de notre pays. C'ÉTAIT L'H+YPOCRITE FUYARD, AUTREFOIS, ACOQUINANT PM DES 3ème, 5ème RÉP & PAN DE 7ème Rép, QUI EUT DÉVELOPPÉ CETTE PRATIQUE DE NE TRAVAILLER QU'AVEC DES CADRES FAUX DIPLÔMES PAR LEUR TARE; CEUX-LÀ NE REFUSENT JAMAIS D’EXÉCUTER SES ORDRES CAR LES DIGNES MÉRITANTS SÛRS D'EUX, RESPECTENT LEUR SAVOIR.
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

800x800 visuel min

IMG 20190108 WA0002

 // Ecouter de la musique moderne nigerienne \\ 
actuzik1 min

Dans la même Rubrique

MNSD Nassara : le président Seyni Oumarou plébiscité pour la présidentielle de 2021

24 mars 2019
MNSD Nassara : le président Seyni Oumarou plébiscité pour la présidentielle de 2021

Comme une lettre à la poste ou presque, Seyni Oumarou, le président du Mouvement national pour la société de développement (MNSD Nassara), a été reconduit et mieux, plébiscité comme le candidat...

Discours de Seini Oumarou, président du MNDS Nassara, au 9e Congrès du parti

24 mars 2019
Discours de Seini Oumarou, président du MNDS Nassara, au 9e Congrès du parti

Mouvement National pour la Société de Développement MNSD – NASSARA BUREAU POLITIQUE NATIONAL Messieurs les Vice-présidents du MNSD Nassara ; Mesdames et Messieurs les Conseillers Nationaux du MNSD Nassara ;...

Finances publiques : vers une retraite dorée pour les conseillers techniques du PR et du PM

20 mars 2019
Finances publiques : vers une retraite dorée pour les conseillers techniques du PR et du PM

En voilà encore une nouvelle affaire qui va faire des vagues alors que la polémique sur l’augmentation des frais de mission des agents de l’Etat, ministres et députés n’est pas...

UA Niger 2019 : Idimama Kotoudi, un professionnel chevronné à la tête du Comité technique Médias et Communication

16 mars 2019
UA Niger 2019 : Idimama Kotoudi, un professionnel chevronné à la tête du Comité technique Médias et Communication

Le 33eme sommet des chefs d’Etat et de gouvernements que notre pays a l’honneur d’accueillir en juillet prochain avance à grands pas. Les chantiers-Aéroport international Diori Hamani entièrement rénové, voix...

COMMUNIQUÉ DU CONSEIL DES MINISTRES DU VENDREDI 15 MARS 2019

15 mars 2019
COMMUNIQUÉ DU CONSEIL DES MINISTRES DU VENDREDI 15 MARS 2019

Le Conseil des Ministres s’est réuni ce jour, vendredi 15 mars 2019, dans la salle habituelle des délibérations, sous la présidence de Son Excellence, Monsieur ISSOUFOU MAHAMADOU, Président de la...

Lumana : après sa réélection à Niamey, Soumana Sanda prône la paix pour préparer le retour de Hama Amadou

15 mars 2019
Lumana : après sa réélection à Niamey, Soumana Sanda prône la paix pour préparer le retour de Hama Amadou

Discours de Soumana Sanda, président de la section régionale MODEN Lumana de Niamey, à l’occasion des travaux de la Conférence régionale du vendredi 15 mars 2019 à Niamey