mercredi, 25 avril 2018
French Arabic Chinese (Simplified) English Turkish
Flash Infos
DIFFA : Mahamadou Bakabé (RDP Jama’a) nommé gouverneur de la région (Conseil des ministres). | Le Comité directeur de l’Union des scolaires nigériens (CD/USN) lance un mot d’ordre illimité de suspension de toutes les activités académiques à partir de ce vendredi 20 avril 2018 et sur toute l’étendue du territoire national.| Abdourahamane Idé (JENOME) a lui bénéficié d’une liberté provisoire.| ........ ....... ....... ........ ....... ....... ...... ........ ....... .......

agence hadjara copie.jpg

police ne reprime manifestation

La marche suivie de meeting qu’avait décidé de maintenir la société civile malgré l’interdiction des autorités, pour le dimanche 15 avril, a fait pschitt à Niamey. Il y’avait eu certes quelques échauffourées enregistrées à différents endroits de la capitale entre les manifestants et les forces de l’ordre, mais la tentative de braver l’interdiction de la manifestation a été contenue avant le sit-in qui devrait suivre dans la nuit.

Il faut dire que dès les premières heures de la journée, la police a quasiment quadrillé la place Toumo, le lieu du rassemblement qui devrait commencer à 16H00. A l’heure du début de la manif, le dispositif sécuritaire a été renforcé et les premiers manifestants qui ont osé s’approcher des lieux ont été dispersés par la police. Des petits groupes ont alors entrepris de brûler à différents endroits de la capitale des pneus, obligeant les forces de l’ordre à user du gaz lacrymogène.

Des actes de vandalisme ont également été signalés à plusieurs endroits de la capitale notamment au siège national du PNDS Tarrayya, le parti au pouvoir, où des individus ont lancé des pierres qui ont atteint un véhicule stationné à la devanture du local. D’autres actes de vandalisme ont aussi concerné des stations d’essence ou des pompes ont été saccagées par des manifestants à la recherche d’essence.

En début de soirée, la police a procédé à quelques interpellations d’acteurs de la société civile, pour l’essentiel des membres du comité de relève du cadre de contestation, lequel a été installé à la suite de l’arrestation puis l’incarcération des  principaux leaders de la contestation lors de la marche du dimanche 25 mars dernier. On se rappelle qu’une vingtaine de manifestants a été arrêtée à la suite des échauffourées enregistrées également le même jour. Ils sont actuellement détenus dans divers prisons du pays en attendant la suite de la procédure judiciaire ouverte à leurs encontre.

Pour ce dimanche 15 avril, Ibrahim Diori d’Alternative Espaces Citoyens (AEC), qui a été arrêté à son domicile,  et Maikoul Zodi du collectif Tournons La page Niger (TLP) ont été les premiers à être interpellé par la police. Aux environs de 22h00, Abdourahamane Idé Hassane de l'association Jeunesse pour une nouvelle mentalité (JENOME) a aussi été interpellé et conduit à la police judiciaire (PJ).

Plus de peur que de mal donc pour cette journée à haute tension au regard des risques ambiants. D’autant que pour cette manifestation, la société civile a bénéficié de l’appui de l’opposition politique, ce qui aurait pu faire dégénérer la situation qui a été fort heureusement vite maîtrisée par les forces de l’ordre.

A l’intérieur du pays, la mobilisation était moins spectaculaire que les précédentes Journées d’actions citoyennes (JAC). A Maradi, malgré l’autorisation des autorités municipales, la marche n’a pas réuni grand monde et les organisateurs se sont contentés d’une réunion au siège de l’USTN. A Zinder, les autorités avaient déjà interdit la manif et la societé civile locale s’est contentée d’une prière collective  pour marquer le coup. La nouveauté, c’est Diffa qui a organisé sa première activité avec la lecture d’une déclaration de presse par les acteurs locaux de la société civile.

manif15avril2

manif15avril3

manif15avril4

manif15avril5

manif15avril6

siegePNDS15avril

A.Y.B (Actuniger.com)

Commentaires   

0 #1 Bill 16-04-2018 10:38
Entendu
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #2 TMM 16-04-2018 10:52
Mais pourquoi interdire aux gens de manifester?
Si ces manifestations etaient autorisees tres certainement que les biens des uns et autres n auraient pas ete casses
c est comme si on incite les gens a la revolte
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #3 Hum 16-04-2018 10:52
Paradoxe, un pays où les citoyens mangent à peine deux fois par jour mais la police possède des canons à eau.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #4 Niger 16-04-2018 10:53
Pauvre Niger. desolent spectacle
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #5 Niger 16-04-2018 10:54
Citation en provenance du commentaire précédent de Hum :
Paradoxe, un pays où les citoyens mangent à peine deux fois par jour mais la police possède des canons à eau.


Bah Oui c´est un vrai paradoxe
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #6 dady 16-04-2018 11:04
societe civile de merde, bande d' escroc. on vous a compris vous lutter pour vous meme comme d'habitude le regime change et vous vennez aux affaire, c la conquette du pouvoir band idiots allez y cherche du boulot on vous a compris vous n'allez plus nous utiliser
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #7 jeune democrate 16-04-2018 11:26
Qu'allah nous vien en aide de la privatisation de nos liberté.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #8 Nigeroi 16-04-2018 12:55
C'est vraiment la mauvaise foi manifeste de nos gouvernants, sinon comment interdire des marches et sit-in pacifiques en évoquant des questions/raisons de sécurité alors qu'on constate que toute la ville de Niamey peut etre quadrillée par la police.
Pourquoi alors ne pas quadriller la ville et laisser les manifestations se tenir, en réalité, le vrai problème, ce que nos gouvernants veulent "tuer" toutes les libertés, détruire les fondements de notre démocratie consacres par la constitution que le people s'est librement donne, par leur mauvaise gouvernance.
Ils sont prêts à tous les crimes (viols des lois de la république) et exactions pour défendre leur régime illégitime et illégale, c'est aussi simple que cela.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #9 Bagague 16-04-2018 13:19
C'est de la dictature qui se passe dans ce pays.ISSOUFOU et ses camarades primitifs Hassoumi et BAZOUM pensent qu'ils vont s'éterniser au pouvoir
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #10 Gika 16-04-2018 16:46
Au Niger c'est ce qu'on appelle: si on ne partage pas le pouvoir avec moi, alors que le pays prenne feu, C'est vraiment dommage pour nous car il n y a pas un pays dans ce monde où la vie est facile et qu'on ne demande aucun sacrifice à la population. Sachez que dans les pays occidentaux même les bouteilles d'eau sont taxées.
Citer | Signaler à l’administrateur
-2 #11 PRESIDENT 16-04-2018 23:31
Je me prepare pour prendre le pouvoir. Un pays mal gourverne .A bon attendeur salut.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #12 KIA 16-04-2018 23:35
Je peux comprendre que les citoyens aient le droit de manifester pour exprimer leur mécontentement contre n'importe quelle mesure qu'ils jugent anti-sociale. Mais de là s'en prendre aux biens publics et aux propriétés privées de paisibles citoyens, cela frise de l'anarchie. De tels agissements sont de nature à dégrader l'attractivité économique du pays, et par ricochet, plomber les perspectives économiques du Niger. La société civile devra à l'avenir appeler ses sympathisants à un peu plus de retenue afin que de telles dérives soient évitées.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #13 PRESIDENT 16-04-2018 23:38
quand les prisons seront remplis ses pauvres politiciens laisseront leur vilas pour servir a des prisons.Nous les Nigeriens nous avons peur d'agir .un president millitaire a ete tue ds le passe ,mais un simple civil vous bloc de respirer .Mais quel est le role de l armee? .Definir l armee SVP.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #14 Justice Divine 17-04-2018 08:25
Citation en provenance du commentaire précédent de Gika :
Au Niger c'est ce qu'on appelle: si on ne partage pas le pouvoir avec moi, alors que le pays prenne feu, C'est vraiment dommage pour nous car il n y a pas un pays dans ce monde où la vie est facile et qu'on ne demande aucun sacrifice à la population. Sachez que dans les pays occidentaux même les bouteilles d'eau sont taxées.

Ces pays que vous dites se respectent et respectent leur peuple. Dans ces pays occidentaux que vous décrivez, il n'y a aucun gouvernement qui dépasse 23 Ministres. "avant de taxer les bouteilles d'eau", ils acceptent de réduire leur train de vie d'abord, ils ne fabriquent pas de "postes" inutiles et anticonstitutionnels pour asservir la population, ils n'instrumentalisent pas la justice à des fins politiques, ils ne vendent pas leurs pays à des forces étrangères. Croyez-moi, ces pays auxquels vous faites allusion, sont proches de leurs populations.
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #15 df 17-04-2018 08:35
aimons la paix, l'stabilité, la sérénité et la santé pour notre pays
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #16 Alfari 17-04-2018 10:32
On ne peut cautionner des actes aussi barbares dans un État qui se respecte.manisfester est un droit,mais ya des conditions à respecter mes amis.sortir casser et brûler les biens publics est ce cela la liberté ? Je réponds non mes amis.ayons un esprit patriotique
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #17 Maimouna 17-04-2018 10:38
Les défenseurs de la démocratie qui sortent et cassent les biens publics,quel paradoxe ! Une autorité investie de pouvoir prend un acte dans l'intérêt du peuple,et une frange de ce peuple animée par un esprit égoïste qui viole les lois de la République,mais nous sommes dans quel? Dans quelle démocratie ?
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #18 Justice Divine 17-04-2018 12:30
Citation en provenance du commentaire précédent de Maimouna :
Les défenseurs de la démocratie qui sortent et cassent les biens publics,quel paradoxe ! Une autorité investie de pouvoir prend un acte dans l'intérêt du peuple,et une frange de ce peuple animée par un esprit égoïste qui viole les lois de la République,mais nous sommes dans quel? Dans quelle démocratie ?

Justement, nous sommes dans quelle démocratie, où le "droit de manifester", pourtant autorisée par la constitution, est systématiquement empêché aux citoyens? Vous faites bien de poser cette question: "nous sommes dans quelle démocratie" où la justice prend une décision et l'autorité politique refuse son exécution? Posez-vous la question: combien de manifestations ont eu lieu pacifiquement, lorsqu'elles n'ont pas été interdites de manière illégale?
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #19 BALI 17-04-2018 12:38
Bonjour,

Félicitations Bazoum. L'autorité de l'état doit s'exercer, sinon on tend à l'anarchie des forces du mal. Que ceux qui pensent que personne ne doit diriger le pays, sans eux, se détrompent. Eh bien, le Niger avancera sans eux. Force reste à la loi.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #20 ISSOUFOU OUMAROU 17-04-2018 13:07
la société si vile. au lieu de protéger les intérêts des populations, qui a leur permis d'avoir leur agrément, ils font autres choses. leur combat est politicien. et ils seront traités comme tels. il faut dire la vérité, les nigériens n'étaient pas sortis le dimanche passé. point barre. leur mot d'ordre a tourné au fiasco.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #21 dady 17-04-2018 17:29
Toh societe civile le masque est tombe le peuple a compris, c pas ojordhui que le peuple nigerien a commencer a soufrire vous n'avez presque rien fait. mais la loi de finance n'est pas le seul problem aux niger pourquoi vous vous enteter sur ca seulement
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #22 Sagirou 17-04-2018 19:51
OK
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #23 Sagirou 17-04-2018 19:52
Oka
Bbma
B
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #24 abdoul 18-04-2018 08:52
au niger avec nos ressources si il y a de l´equite tous ce que mange les nigeriens sera subventionne.
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

 

CFEVRIER2018Niger 1 bell

 // Ecouter de la musique moderne nigerienne \\ 
actuzik1 min

Dans la même Rubrique

Quand Me Lirwana Abdourahamane opte pour la grève de respiration entrée-coupée

24 avril 2018
Quand Me Lirwana Abdourahamane opte pour la grève de respiration entrée-coupée

Maître Lirwana Abdourahamane, avocat, arrêté depuis le 25 mars 2018 et détenu à la maison d'arrêt de Daïkaïna pour son combat citoyen contre les mesures antisociales et impopulaires contenues dans la...

Ibrahim Diori et Maikoul Zodi membres de la société civile nigérienne placés sous mandat de dépôt

20 avril 2018
Ibrahim Diori et Maikoul Zodi membres de la société civile nigérienne placés sous mandat de dépôt

Deux militants de la société civile nigérienne arrêtés la semaine dernière après une manifestation interdite contre la loi de finances, ont été inculpés et écroués. "Ibrahim Diori et Maikoul Zodi,...

Agadez : un policier lâchement assassiné par des individus armés

19 avril 2018
Agadez : un policier lâchement assassiné par des individus armés

La Police Nationale est en deuil ! Le 17 Avril 2018 aux environs de 18 Heures, des individus armés de fusils  AK 47 ont froidement abattu le gardien de paix Ismael Seydou, en service à...

Accès à l’eau potable : lancement officiel des travaux du Projet Goudel IV par le Chef de l’Etat

19 avril 2018
Accès à l’eau potable : lancement officiel des travaux du Projet Goudel IV par le Chef de l’Etat

Le Président de la République, Chef de l’État SEM Issoufou Mahamadou a procédé, ce Mercredi 18 avril, au lancement officiel des travaux du Projet Goudel IV de renforcement du système...

Université de Niamey : le campus de nouveau fermé par les autorités

18 avril 2018
Université de Niamey : le campus de nouveau fermé par les autorités

A la suite des violentes échauffourées ayant opposées les étudiants et les forces de l’ordre ce mercredi 18 avril à Niamey, le gouvernement a décidé de fermer le campus universitaire...

Crise de l’éducation : violents affrontements entre scolaires et forces de l’ordre à Niamey

18 avril 2018
Crise de l’éducation : violents affrontements entre scolaires et forces de l’ordre à Niamey

De violents affrontements ont éclaté ce matin à Niamey entre les scolaires et les forces de l’ordre au niveau de plusieurs endroits de la capitale. La situation était déjà tendue...