mercredi, 25 avril 2018
French Arabic Chinese (Simplified) English Turkish
Flash Infos
DIFFA : Mahamadou Bakabé (RDP Jama’a) nommé gouverneur de la région (Conseil des ministres). | Le Comité directeur de l’Union des scolaires nigériens (CD/USN) lance un mot d’ordre illimité de suspension de toutes les activités académiques à partir de ce vendredi 20 avril 2018 et sur toute l’étendue du territoire national.| Abdourahamane Idé (JENOME) a lui bénéficié d’une liberté provisoire.| ........ ....... ....... ........ ....... ....... ...... ........ ....... .......

agence hadjara copie.jpg

Niger migrants clandestins 1 mitchell

Par rapport à la lutte contre l’immigration irrégulière : Oui pour un appui technique militaire de l’Italie au Niger mais Non à la présence d’une force militaire (de près de 500 hommes) sur le sol nigérien. C’est ce que semble dire le ministre de l’Intérieur Bazoum Mohamed, hier lundi 12 mars, sur les ondes de RFI.  

Le ministre de l’Intérieur réagissait ainsi aux récentes affirmations de la presse italienne concernant l’envoi de militaires italiens dans le pays. Il a réitéré la position du Niger, annonçant qu'une telle intervention militaire serait inconcevable.

Le quotidien italien Corriere della Sera, daté du 10 mars, indiquait que cette situation de refus met l'Italie en difficulté. En effet, le journal fait mention de deux lettres demandant une intervention à l’Italie. Ces lettres ont été envoyées à la ministre italienne de la Défense, Roberta Pinotti, et signées par son homologue nigérien, Kalla Moutari. Or, pour le Niger, ces lettres n'existent pas, précise RFI.

« Nous n'avons jamais adressé de telles lettres à l'Italie. Cela ne relève pas tout à fait de la réalité », explique le ministre Bazoum, qui appelle la presse italienne à cesser de polémiquer. Il réitère la position, déjà annoncée, de son pays refusant définitivement l'envoi d'une mission militaire de 470 hommes au Niger, entérinée par le Parlement italien, le 17 janvier dernier.

Le Niger entend ainsi protester contre le fait qu'il était informé sur l’envoi de cette mission par la presse et non pas par les voies officielles. Niamey accepte cependant des aides techniques italiennes pour l'armée et la police.

« La seule chose sur laquelle nous venons d'exprimer un point de vue définitif, c’est la présence inconcevable de troupes qui seraient stationnées ici, comme l'idée en a été discutée au parlement italien. A part cela, il est tout à fait concevable qu'il y ait des instructeurs italiens, des personnels militaires experts dans tel ou tel domaine qui viendraient renforcer les capacités de nos forces de défense et de sécurité », a spécifié le ministre Bazoum Mohamed.

Cet appui, coordonné avec les Italiens, aura pour but d'aider les autorités locales à renforcer le contrôle du territoire par lequel transitent de nombreux migrants en direction de l'Europe.

L’Italie aidera financièrement le Niger dans la lutte contre la migration clandestine

Par ailleurs, l’Italie a décidé d’aider financièrement le Niger pour freiner le phénomène de migration vers l’Europe. En visite éclair, le 10 novembre dernier à Niamey, et après une rencontre avec le président Issoufou Mahamadou, le ministre italien des Affaires étrangères Paolo Gentiloni a déclaré que son pays mettra à la disposition du Niger 200 millions d’euros.

Pour Paolo Gentiloni, « les problèmes des migrations illégales, on ne peut pas accepter de [les] laisser dans les mains des organisations de trafic illégal. Récemment, l’Union européenne a décidé un nouveau fonds spécial [contre] l’immigration irrégulière de 500 millions d’euros. »

« L’Italie elle-même a décidé un fonds spécial de 200 millions d’euros, indiquait le ministre italien des Affaires étrangères. Cela doit se transformer en une coopération avec les autorités du Niger pour renforcer leur équipement, leur capacité de gestion des frontières, leur capacité d’assistance humanitaire. »

« En fait, réduire le nombre de migrants irréguliers qui traversent le Niger n’est pas seulement un intérêt européen, mais on est d’accord pour mettre nos ressources économiques à disposition du Niger pour travailler ensemble sur ces résultats », concluait M. Gentiloni.

Abdoul Nasser Hassane

Actuniger.com

Commentaires   

0 #1 Harouna Adamou Wanou 13-03-2018 15:07
J'ai jamais vu un pays bourré de dirigeants médiocre comme le Niger chacun cherche à satisfaire seulement ses intérêts personnels et mesquins. Que Dieu échoue tout celui qui n'aime pas notre pays qu'il soit ici ou ailleurs Amine...
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #2 MOHAMED ouma khamedichiffer 13-03-2018 17:21
Sincèrement si lutte contre la migration doit être faites au Niger c'est de la compétence de nos institutions et plus précisément à la police nationale et aux différents contrée frontalière et non à des militaires occidentaux de venir dans nos états pour imposer leur désir.
Nous avons de lois dans ce sens,des forces et des officiers capable d'appliquer nos lois et non à des blanc de venir chez nous arrêté nos concitoyens sur la base de quel droit en vertu de quoi?
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #3 Abderrahmane Abdallah BA 13-03-2018 18:39
La corruption et une médiocrité absolue des dirigeants africains.
Vous entendez leur sur la scène internationale de bon sens, des mots qu'il faut et très agréable à ecouter, plus plus tard qu'avant'hier sur la discours prononcé par Eyadema fils, mais derrière ces discours une carence et une médiocrité la plus totale de nos dirigeants.
Le tribalisme, le népotisme et la corruption animent leur fonction.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #4 Ibrahim Boubacar 13-03-2018 22:00
La souveraineté du pays est banalisée. J'ai peur pour mon pays.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #5 Ahmed gado 15-03-2018 13:19
Nos autorités masque le vrais problème ,
La population soufre ( nôtre pays est riche de tous ) cmnt sa se fait , pourquoi 17% de notre budget est partie a la défense ?
Et a défendre qui ?
On veut plus des forces étrangers chez nous, tout se bases qui sont basé doivent plié bagages : le niger appartient aux nigérien ....
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #6 Moi 15-03-2018 16:14
:sad:Il faut etre assez bête pour accepter une telle atteinte à la souveraineté nationale.pendant que les sadiques Français doivent fermer leurs bases en Afrique,que viendront faire les Italiens?500 pillards et espions disons le franchement.
D'ailleurs les migrants ne sont meme pas armés,mais font ces mercenaires armés par la?
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #7 Akka kehehe 17-04-2018 11:16
Akka
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

 

CFEVRIER2018Niger 1 bell

 // Ecouter de la musique moderne nigerienne \\ 
actuzik1 min

Dans la même Rubrique

Quand Me Lirwana Abdourahamane opte pour la grève de respiration entrée-coupée

24 avril 2018
Quand Me Lirwana Abdourahamane opte pour la grève de respiration entrée-coupée

Maître Lirwana Abdourahamane, avocat, arrêté depuis le 25 mars 2018 et détenu à la maison d'arrêt de Daïkaïna pour son combat citoyen contre les mesures antisociales et impopulaires contenues dans la...

Ibrahim Diori et Maikoul Zodi membres de la société civile nigérienne placés sous mandat de dépôt

20 avril 2018
Ibrahim Diori et Maikoul Zodi membres de la société civile nigérienne placés sous mandat de dépôt

Deux militants de la société civile nigérienne arrêtés la semaine dernière après une manifestation interdite contre la loi de finances, ont été inculpés et écroués. "Ibrahim Diori et Maikoul Zodi,...

Agadez : un policier lâchement assassiné par des individus armés

19 avril 2018
Agadez : un policier lâchement assassiné par des individus armés

La Police Nationale est en deuil ! Le 17 Avril 2018 aux environs de 18 Heures, des individus armés de fusils  AK 47 ont froidement abattu le gardien de paix Ismael Seydou, en service à...

Accès à l’eau potable : lancement officiel des travaux du Projet Goudel IV par le Chef de l’Etat

19 avril 2018
Accès à l’eau potable : lancement officiel des travaux du Projet Goudel IV par le Chef de l’Etat

Le Président de la République, Chef de l’État SEM Issoufou Mahamadou a procédé, ce Mercredi 18 avril, au lancement officiel des travaux du Projet Goudel IV de renforcement du système...

Université de Niamey : le campus de nouveau fermé par les autorités

18 avril 2018
Université de Niamey : le campus de nouveau fermé par les autorités

A la suite des violentes échauffourées ayant opposées les étudiants et les forces de l’ordre ce mercredi 18 avril à Niamey, le gouvernement a décidé de fermer le campus universitaire...

Crise de l’éducation : violents affrontements entre scolaires et forces de l’ordre à Niamey

18 avril 2018
Crise de l’éducation : violents affrontements entre scolaires et forces de l’ordre à Niamey

De violents affrontements ont éclaté ce matin à Niamey entre les scolaires et les forces de l’ordre au niveau de plusieurs endroits de la capitale. La situation était déjà tendue...