samedi, 20 janvier 2018
French Arabic Chinese (Simplified) English Turkish
Flash Infos
........ ....... ....... ........ ....... ....... ...... ........ ....... .......

Lutte Traditionnelle 900X375px

Adnane Abou Walid al Sahraoui min

Une organisation affiliée à l'Etat islamique a revendiqué la responsabilité d'une embuscade commise en octobre au Niger et dans laquelle quatre soldats nigériens et quatre autres des forces spéciales américaines ont été tués, rapporte samedi l'agence de presse mauritanienne ANI.

L'attaque contre une patrouille d'une quarantaine de soldats, dont une douzaine d'Américains, s'est produite le 4 octobre près de la frontière avec le Mali, aux alentours du village de Tongo Tongo.

Dans un communiqué repris par l'ANI, une agence de presse indépendante qui dispose d'un accès privilégié aux informations diffusées par les groupes islamistes armés actifs au Sahel, l'Etat islamique dans le Grand Sahara revendique la responsabilité de l'embuscade meurtrière.

Cette organisation jihadiste est née en 2015 d'une scission du groupe Al Nourabitoune, lui-même apparu en 2013. La revendication relayée par l'ANI est signée de son chef, Adnane Abou Wahid al Sahraoui.
Dans son communiqué, il revendique en outre l'attaque menée contre un convoi de troupes françaises déployées dans le cadre de l'opération Barkhane jeudi au Mali, près de la ville de Menaka.
Il affirme que l'attentat suicide a fait "plusieurs morts".

A Paris, l'état-major des armées a dit que l'attaque effectuée à l'aide d'une voiture piégée avait fait trois blessés, dont un gravement atteint qui a été rapatrié.

Reuters

Commentaires   

-1 #1 Dan kassa 14-01-2018 03:22
Hmm
Citer | Signaler à l’administrateur
-3 #2 Civil 14-01-2018 07:50
Ou est le chef du village qui a été accusé ? Trump s adresse au niger pays merde malgré que le niger n a pas bronche.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #3 bourgeois tahoua 14-01-2018 09:13
Allah yatchare ameen
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #4 Ahmed Gado 14-01-2018 13:24
Pourquoi maintenant cette revendication ?
Ou c'est fabriquer a maître la sous-région en mâle ,
Ouvré les oeil
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #5 أبو عبد الرحمن 14-01-2018 13:24
Désormais l'EI(État non Islamique) est au NIGER donc ! Pauvres de nous. Qu'Allah protège le Niger et son peuple.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #6 Mohamed AbdoulKader 14-01-2018 13:25
Qu ils furent enfants de diable
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #7 عبو عكاشة 14-01-2018 13:47
Que fait c kouffar chez nous n sont-ils pas responsable de c désordre de la Libye jusqu'au sud du Sahara.maintenant ils viennent jouer au pompier Allahou mousta3an
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #8 IDÉ MOUNKAILA 14-01-2018 14:37
NE NOUS RACONTEZ PAS DES BALIVERNES, LES OCCIDENTAUX NE VEULENT PAS VOIR L'INSÉCURITÉ ÉRADIQUÉE EN AFRIQUE POUR JUSTIFIER LEUR PRÉSENCE AFIN DE POUVOIR NOUS VOLER DAVANTAGE. C'EST DES MAUDITS CES BLANCOS
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #9 Bachir dachie 14-01-2018 15:25
Tho issoufou gareka amaricain meme il son mort allah yakiyaye mana sojimou
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #10 Bouba 14-01-2018 20:05
Non à l'apologie du crime.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #11 Chaibou maiguizo ibran M 14-01-2018 21:34
Que le bon dieu nous protege contre Ei.amine.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #12 décidément 15-01-2018 12:06
Semer la pagaille chez les africains pour mieux régner!

Chère Compatriote ne croyez pas une seule seconde en l’existence de terroriste au Niger.

Par coïncidence les "Terroristes" ne se trouvent que dans les régions a richesse minière bien sur!

ces "Terroristes" sont pour la plus part des jeunes frères perdus, ou forcés de faire des actes ignoble.

Car ils tuent quand même leur propres frère, sœur cousins!!

Ils ne sont que le signe de notre échec au Niger a fournir du travail a ces jeunes.
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

ALM_web_302x534px.jpg

 

280x300Canal Janvier

EcoStartup-min

Lutte Traditionnelle 600X600px

 // Ecouter de la musique moderne nigerienne \\ 
actuzik1 min

Dans la même Rubrique

DIFFA : sept soldats tués dans l’attaque du poste militaire de Toumour (GOUVERNEMENT)

20 janvier 2018
DIFFA : sept soldats tués dans l’attaque du poste militaire de Toumour (GOUVERNEMENT)

Sept soldats nigériens ont été tués et dix-sept autres blessés mercredi dans une attaque "terroriste" attribuée à Boko Haram dans le sud-est du Niger, proche du Nigeria, a annoncé le...

DIFFA : le bilan de l'attaque du poste militaire de Toumour s'alourdit

20 janvier 2018
DIFFA : le bilan de l'attaque du poste militaire de Toumour s'alourdit

Au moins sept éléments des Forces de défense et de sécurité (FDS) nigériennes ont été tués dans l'attaque terroriste menée mercredi soir par le groupe Boko Haram contre leur compagnie...

Attaque de Toumour/Diffa : 3 morts et huit blessés côté forces de sécurité du Niger

18 janvier 2018
Attaque de Toumour/Diffa : 3 morts et huit blessés côté forces de sécurité du Niger

Les dernières informations non encore officielles font état de trois (3) morts et huit (8) blessés côté forces de sécurité du Niger. D'autres militaires seraient aussi portés disparus. 

Toumour : Le camp des forces armées attaqué par des terroristes

18 janvier 2018
Toumour : Le camp des forces armées attaqué par des terroristes

Des hommes lourdement armés probablement des combattants du groupe terroriste Boko Haram, ont attaqué mercredi soir le camp des forces armées nigériennes, à Toumour, à environ 10 km de Diffa...

Contentieux de la chefferie du canton de Tibiri : Les candidats Sarkin Arewa saisissent officiellement la Cour de justice de la CEDEAO

18 janvier 2018
Contentieux de la chefferie du canton de Tibiri : Les candidats Sarkin Arewa saisissent officiellement la Cour de justice de la CEDEAO

Sur le contentieux de la chefferie du canton de Tibiri (Département deTibiri), les candidats Sarkin Arewa viennent de saisir officiellement, depuis ce lundi 16 janvier 2018, la cour de justice...

SOCIÉTÉ CIVILE : A Zinder aussi, des revendications sociales et une fronde contre la mauvaise gouvernance

16 janvier 2018
SOCIÉTÉ CIVILE : A Zinder aussi, des revendications sociales et une fronde contre la mauvaise gouvernance

Les Organisations de la société civile (OSC) de Zinder ont également répondu à la marche suivie de meeting du 14 janvier 2018. Les manifestants étaient venus en nombre pour protester...