lundi, 24 février 2020
frarzh-CNentr
Flash Infos
........ ....... ....... ........ ....... ....... ...... ........ ....... .......


declaration opposition 18 01 2020 

Front pour la Restauration de la Démocratie et la Défense de la  République (FRDDR)

Déclaration No 01 / FRDDR / 2020

Nigériennes, Nigériens,

Chers concitoyens, le Front pour la Restauration de la Démocratie et la Défense de la République, fidèle à sa démarche pédagogique n’a eu de cesse, face à la dégradation continue de la situation socio-politique, économique et sécuritaire du pays, de dénoncer, les avatars du régime et d’alerter, le peuple nigérien, sur les menaces qui pèsent sur notre cohésion nationale et la paix dans notre pays du fait de l’affairisme, des provocations à la fois inutiles et stupides ainsi que des velléités guerrières et totalitaires du régime.

Chers concitoyens,

Le FRDDR, en ce jour 18 janvier 2020 réitère avec amertume, consternation et une douleur immense ses condoléances les plus attristées aux familles des victimes civiles et militaires endeuillées à l’occasion des différentes attaques terroristes. Il faut le dire, le Niger est aujourd’hui tout simplement en guerre.

 Cette guerre importée et imposée à nous par Issoufou Mahamadou, procède d’une stratégie conçue par lui pour assurer son maintien au pouvoir à travers trois axes :

  1. L’insertion du Niger dans la stratégie sécuritaire des puissances occidentales sur laquelle il n’a aucune prise, allant jusqu’à sous-traiter la sécurité de l’Etat avec l’hébergement des forces militaires étrangères dont la présence n’a jamais fait l’objet d’une autorisation préalable par l’assemblée nationale comme l’exige notre loi fondamentale.

 Convaincu qu’il faut occuper l’armée pour « éviter qu’elle ne s’occupe de son régime », il engage les FAN dans deux théâtres d’opérations : au Mali puis contre Boko haram au Nigeria où il promet de faire du Niger le tombeau de ce dernier.

Parallèlement, il choisit de politiser l’armée écartant, sous des prétextes fallacieux, de nombreux officiers valeureux pour confier les rênes de l’armée à des hommes dont le seul mérite reste la loyauté non pas au drapeau mais au seul prince. Ceci explique l’inactivité coupable de nos moyens aériens pourtant chèrement acquis et l’étonnante inefficience de nos services de renseignement, d’ordinaire si prompts et si « efficaces » dans la traque des militants des partis politiques de l’Opposition, des acteurs de la société civile ou même des éléments des forces de défense et de sécurité.

 De sporadiques, les attaques terroristes sont devenues quasi-quotidiennes avec comme résultats : des centaines de soldats tués, laissant de nombreux veuves et orphelins, des dizaines de milliers de personnes déplacées s’ajoutant aux deux millions de Nigériens exposés à la famine, des forces désarticulées, incapables d’anticiper et d’adapter leurs stratégies à celles de l’ennemie.

  1. La fragilisation des institutions démocratiques, le concassage des partis politiques de l’opposition puis progressivement ceux de la majorité, la répression des activistes de la société civile, des medias privés indépendants et des syndicats ;

 L’objectif visé étant l’instauration d’une pensée unique, un régime monarchique avec comme entre autre conséquence le blocage de l’administration. 

D’où le refus catégorique de Issoufou Mahamadou de tout dialogue avec l’Opposition politique et la société civile alors même qu’il tend la main à des soi-disant « repentis d’organisations terroristes » et son obstination de croire à une possible réédition, comme en 2016, du plan, insidieusement satanique, de fraudes électorales et de confiscation du pouvoir.

Le semblant d’audiences foraines, la parodie d’enrôlement biométrique, la CENI maison, la Cour Constitutionnelle composée uniquement de militants du principal parti au pouvoir, procèdent de cette machination. Le constat est là. Le régime n’a nullement l’intention d’organiser des élections conformes ni aux règles démocratiques encore moins aux standards internationaux. Peut-être Issoufou Mahamadou cherche-t-il prétexte dans ce regain d’insécurité que connait actuellement le pays.

  1. Une gestion prédatrice et clientéliste de l’Etat reposant sur des grands travaux d’infrastructure source de surfacturation et de corruption à grande échelle. Elle s’effectue au profit des intérêts étrangers à travers des entreprises auxquelles l’État accorde des avantages induis. Le résultat c’est un endettement insoutenable et une précarisation des entreprises locales.

Chers concitoyens,

D’asymétrique, cette guerre vire en une conquête territoriale ; l’ennemi se substituant dans plusieurs endroits à l’Etat du Niger, prélevant impôts et gérant des  zones entière du territoire.

Rien donc n’explique l’hécatombe provoquée par les revers que subissent nos Forces de Défense et de Sécurité si ce n’est l’amateurisme, l’incompétence doublée d’insouciance sur fond de Mensonge d’Etat et la cupidité des tenants du régime actuel que plusieurs medias nationaux et étrangers font état de malversations graves des fonds colossaux destinés à l’équipement en moyens adéquats de nos forces.

 Le rapport de la commission de défense et de sécurité de l’assemblée nationale sur le projet de loi de finances pour l’année budgétaire 2020 confirme cette situation scandaleuse. C’est tout simplement criminel. Nos forces de défense et de sécurité évoluent dans un dénuement alarmant.

Chers concitoyens,

 La situation que nous vivons met à nu l’incompétence et la duplicité de Issoufou Mahamadou à gérer l’Etat.

 Le drame en cascade que vit notre peuple aujourd’hui et qui menace l’existence même de notre pays est, comme on le voit, imputable à la gouvernance promue par Issoufou Mahamadou.

 Elle lui est entièrement imputable en raison de ses mauvais choix politiques et stratégiques qui ont fait du Niger d'aujourd'hui :

 Un pays gangrené par la corruption, l’enrichissement illicite, le narcotrafic, l’impunité, l’injustice sociale et le népotisme ;

 Un pays dans lequel tous les mécanismes de gouvernance démocratique sont bloqués, s’ils ne sont tout simplement pas inféodés au régime ;

 Un délitement accéléré de l’État de droit où le viol de la constitution est banalisé, les lois personnalisées sinon ignorées où les règlements de compte sont devenus monnaies courantes et où les droits et libertés notamment de manifestations et d’opinions sont réprimés.

C’est justement en raison de l’aggravation de la situation socio-économique, du contexte funeste et plein d’incertitudes dans lequel nous vivons ainsi que de l’imminence des échéances électorales que l’Opposition politique a proposé l’organisation d’un dialogue national inclusif, comme solution idoine. Dialogue rejeté par Issoufou Mahamadou.

C’est pourquoi :

  1. Le FRDDR engage le groupe parlementaire de l’Opposition, dès la rentrée prochaine, à exiger du gouvernement de :

 Rendre public les résultats des audits effectués au sein des ministères de la défense et celui chargé de la sécurité publique et de faire suivre immédiatement au parquet l’ensemble des rapports ;

 Mettre en place une commission d’enquête afin d’élucider les raisons des défaillances et autres dysfonctionnement constatés au niveau de toutes les unités des FAN ;

 Déterminer les raisons de l’inactivité de nos moyens aériens et de l’absence de visibilité de nos services de renseignement.

  1. Pour le reste, le FRDDR demeure convaincu que seule l’union sacrée des fils et filles de notre pays autour de la défense de la démocratie, de l’Etat de droit et une détermination commune de bâtir ensemble UN Niger de paix et de progrès, permettront de faire face aux périls qui menacent notre pays. 

Chers concitoyens,

Point n’est besoin, aujourd’hui, de faire quelques démonstrations :

 Issoufou Mahamadou s’est avéré le principal facteur de désunion et de discorde nationale ;

 Issoufou Mahamadou a lamentablement échoué du fait de son incompétence notoirement connue et reconnue même au-delà de nos frontières ;

 Issoufou Mahamadou doit tout simplement partir pour que vive le Niger réconcilié, uni et fraternel.

Vive le FRDDR

Vive l’Opposition politique Nigérienne

Vive le Niger

Fait, à Niamey le 18 Janvier 2020

 

Commentaires  

+5 #1 may baki 18-01-2020 19:30
ALLAH SARKI. Niger est bon dey.Le FD D R ne connait pas honte Wlhi. kunji kunya. Vous qui ne pouvez meme pas gerer vos famille a plus forte raison gerer un pays.DON ALLAH si vous avez d:autres fables a dire aux nigeriens raconter nous sa. Na Gaba Yaci Gaba ku kuma kullun say ci baya. Le conseil que je vous donne c:est de vous unir d:abord avant d:aller a la conquete du desespoir
Citer | Signaler à l’administrateur
+7 #2 Harou Bassirou Galadima 18-01-2020 20:42
Vraiment celui avec barbe blanche c,est avec vs qu,on va faire un Niger nouveau?il faut vs reposer dan allah et donnez la chance aux jeunes
Citer | Signaler à l’administrateur
+5 #3 ebony 18-01-2020 21:45
YA UN PEU DE L’EXAGÉRATION DANS TOUS CELA, VOTRE DISCOURS EST VRAIMENT TENDANCIEL.
1- SA PLUS GROSSE ERREUR EST D'AVOIR ACCEPTÉ L'IMPLANTATION DE LA FORCE DU MAL DANS NOTRE PAYS........RIEN NE JUSTIFIE CELA ET C,EST IMPARDONNABLE. ON N'A PAS BESOIN DE LA FRANCE DANS NOTRE PAYS.
2-PAR CONTRE DANS TOUS LE RESTE ( INFRASTRUCTURE, LE SOCIAL, DIPLOMATIE, AIDE A L'INSERTION DE LA JEUNESSE ETC.............IL FAIT PLUS TOUS CEUX QUI ONT DIRIGÉ LE NIGER PRECEDEMENT..........IL FAUT DIRE LA VERITÉ. TOUS COMBINÉS DANS CES SECTEURS , ISSOUF LES DEPASSE .
Citer | Signaler à l’administrateur
-2 #4 Goga 18-01-2020 22:31
Il faut être une hypocrite et sans dignité pour soutenir Issoufou. Comment quelqu'un qui maintenu 8 ans successivement son pays comme dernier de la planète en terme de développement humain peut être un modèle dirigeant ? Ce monsieur c'est la catastrophe en personne. Expert en népotisme avec son propre fils comme directeur de cabinet adjoint. Un autre escroc le ministre des finances place son fils a la Bad. Dans l'histoire du Niger un président n'a jamais été jugé après son mandat. J'espère qu'on commencera cela avec Issoufou.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #5 Tchikola 19-01-2020 08:32
@#2 ''Celui avec barbe blanche'' est un des vrais sages actuellement au Niger. Un des rares hommes modèles de son âge qui luttent pour que le Niger soit un havre de paix, un pays où les valeurs comptent. Pas un pays où des nigériens sont divisés, où émergent la corruption, la concussion, les passe-droits, le favoritisme, le clanisme, le népotisme, ''le toi tu n'est pas avec nous'' toutes choses contraires aux valeurs d'antan d'un Niger uni et prospère. Où sont les Cheffou Amadou, Hamid Algabit, Seini Omar et consorts, des anciens qui préfèrent se taire quand ça ne va pas. Eh bien ceux qui sont soucieux de ce pays ne veulent pas voir bouche bée leurs petits fils dans un pays où tout va mal et rien que pour cela il faut se battre sans répit..
Citer | Signaler à l’administrateur
+5 #6 Ishak 19-01-2020 08:41
Dommage! c'est seulement le pouvoir qui vous interesse pas la securite du Niger alors. On s'attend a ce que vous ayez une position clair par rapport a la presence des forces francaises au Niger. Bande d'hypocrites ne prenez pas les gens pour des cons.
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #7 Ghamad 19-01-2020 08:59
Ah! les guristes et apparentés. Tous ces où les malheurs s'abattaient sur le Niger, leurs réactions épidermiques se sont tuent. Quelle allergie. Quelle honte tintée d'hypocrisie évidente. Le gurisme est maléfique, c'est un oiseau de mauvaise augure. Le Niger n'a jamais connu autant de malheur que ces 9 dernières années. A bas le gurisme! Ce que l'opposition dit ce n'est pas de la politique politicienne. C'est ce qui se dit tout bas qu'elle dit tout haut. Que savez-vous faire si ce n'est pas du hold-up. Les longues files aux élections de 2016, c'était pour balayer ce régime maléfique. Organisez des élections de n'importe qu'elle manière les nigériens vous vomiront. C'est clair que Issoufou ne peut être chanté que par de gens faux et qui ne peuvent prospérer que dans des contre-valeurs.
Citer | Signaler à l’administrateur
-5 #8 Maranan 19-01-2020 09:16
Oui tous les malheurs du Niger ont pour source Issoufou. Il passe son temps à voyager pendant que les nigériens pleurent leurs morts. Le deuil pour lui c'est sur le papier; Du cynisme et du narcissisme guriens. Le gurisme c'est vraiment de l'horreur dans tous ses états.
Citer | Signaler à l’administrateur
+5 #9 SMB 19-01-2020 10:21
Bonjour,
Je pense que les différentes tendances politiques doivent faire extrêmement attention par rapport au contexte sécuritaire national. Les uns et les autres doivent apprécier la situation en mettant en avant la République, et non les intérêts personnels.
Oui, la gestion sécuritaire est chaotique, c'est une réalité aujourd'hui incontestable.
Par rapport à la présence des forces étrangères, je pense bien que, la classe politique nigérienne et la société civile doivent mettre entre parenthèse leurs intérêts individuels pour regarder dans la même direction. Cette union sacrée peut aider à surmonter certaines difficultés que les tenants du pouvoir ont du mal à expliquer et à défendre devant des honnêtes citoyens.
Citer | Signaler à l’administrateur
+5 #10 ambakala andillo 19-01-2020 13:55
Le Niger resiste et fait face a deux territoires ennemis: le Nord Mali et le Nord-est du Nigeria. Les djihadis ont chasse les armees malienne et nigeriane de ces territoures.Donc ,le bilan du president Issoufou sur le plan.securitaire est positif. Tous les specilistes sont unanimes et se demandent jusqu'a quand 'armee nigerienne tiendra si le Mali et le Nigeria ne controle pas leurs territoires. Bravo Pdt Issoufou et du courage!
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #11 may baki 19-01-2020 18:20
Sauf les hypocrites et les indignes peuvent ne pas reconnaitre l;effort grandissant de ce regime. On vous a vu a l,epreuve ces gueulards.DIEU sait pourquoi il ne vous a pas donne le pouvoir.De tous les temps vous avez failli et le peuple ne fera jamais la betise de vous confier le pouvoir meme pour gerer les depotoires
Citer | Signaler à l’administrateur
+5 #12 Alla sarki 19-01-2020 22:36
Il faut prier pour le niger
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #13 dodo 20-01-2020 10:47
Les [mot censuré]s aboient et la caravane passe.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #14 sagesse 21-01-2020 09:11
Allah kayimuna zamhee n'a alheri ka karemu da Chari makia Ga Niger da jama a ta.amin
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #15 Lecteur-Actuniger 21-01-2020 13:26
Trop tard l'opposition pour cette prise de conscience. Quelques soient les résultats, les personnes qui gouvernent sont plus forts que vous. Nous connaissons l'histoire sur le plan politique de ces 30 dernières années au Niger. Ne perdons pas de vue avec cette déclaration
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #16 AHOUMOUDOU BARINGUEYE 29-01-2020 13:14
ISSOUFOU A TRAHI IL MERITE TOUTES LES CONSEQUENCES QUI DECOULENT DE CE FAIT ,HAUTE TRAHISON CONCUSSION AVEC LES ENNEMIS DU PAYS RUPTURE D'EGALITE
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Top de la semaine

Publier le 23/02/2020, 06:29
fichier-biometrique-la-ceni-detecte-159-000-doublons-sur-3-492-000-enroles-dans-quatre-regions Le Premier Ministre Brigi Rafini a conduit, ce samedi 22 février 2020, une délégation...Lire plus...
Publier le 23/02/2020, 06:25
koygolo-une-quarantaine-de-personnes-interpellees-suite-a-des-echauffourees-lors-de-l-election-du-chef-de-canton Plus de quarante (40) personnes ont été interpellées ce samedi à Koygolo, dans le département de...Lire plus...
Publier le 21/02/2020, 14:01
defense-plus-de-120-terroristes-neutralises-dans-le-nord-de-la-region-de-tillabery-ministere-de-la-defense Au moins 120 terroristes ont été neutralisés suite à une opération conjointe entre les Forces armées...Lire plus...
Publier le 21/02/2020, 13:57
lumana-la-reprise-du-congres-suspendue-par-la-justice-en-attendant-la-fin-du-feuilleton-judiciaire Le Tribunal de grande instance hors classe de Niamey, vient d’ordonner, ce vendredi 21 février, un...Lire plus...
Publier le 20/02/2020, 22:05
general-oumarou-namata-commandant-de-la-force-conjointe-du-g5-sahel-la-mise-en-place-du-mecanisme-conjoint-avec-barkhane-est-bien-avancee Dans son dernier point de la situation sur les théâtres d’opérations extérieures (OPEX), l’Armée...Lire plus...
Publier le 21/02/2020, 14:01
defense-plus-de-120-terroristes-neutralises-dans-le-nord-de-la-region-de-tillabery-ministere-de-la-defense Au moins 120 terroristes ont été neutralisés suite à une opération conjointe entre les Forces armées...
Publier le 19/02/2020, 16:42
lion-s-clubs-international-le-conseil-des-gouverneurs-du-district-403-se-donne-de-nouvelles-ambitions-au-sortir-d-un-conclave-a-niamey   La capitale du Niger a abrité le 15 février dernier, la 2e réunion du Conseil des gouverneurs...
Publier le 23/02/2020, 06:25
koygolo-une-quarantaine-de-personnes-interpellees-suite-a-des-echauffourees-lors-de-l-election-du-chef-de-canton Plus de quarante (40) personnes ont été interpellées ce samedi à Koygolo, dans le département de...
Publier le 19/02/2020, 16:57
politique-declaration-des-deputes-du-moden-lumana-sur-la-crise-que-traverse-le-parti DECLARATION DES DEPUTES AU TITRE DU MODEN-FA LUMANA AFRICA DU MERCREDI 19 FEVRIER...
Publier le 23/02/2020, 06:29
fichier-biometrique-la-ceni-detecte-159-000-doublons-sur-3-492-000-enroles-dans-quatre-regions Le Premier Ministre Brigi Rafini a conduit, ce samedi 22 février 2020, une délégation...
Publier le 21/02/2020, 14:01
defense-plus-de-120-terroristes-neutralises-dans-le-nord-de-la-region-de-tillabery-ministere-de-la-defense Au moins 120 terroristes ont été neutralisés suite à une opération conjointe entre les Forces armées...
Publier le 19/02/2020, 16:57
politique-declaration-des-deputes-du-moden-lumana-sur-la-crise-que-traverse-le-parti DECLARATION DES DEPUTES AU TITRE DU MODEN-FA LUMANA AFRICA DU MERCREDI 19 FEVRIER...
Publier le 23/02/2020, 06:25
koygolo-une-quarantaine-de-personnes-interpellees-suite-a-des-echauffourees-lors-de-l-election-du-chef-de-canton Plus de quarante (40) personnes ont été interpellées ce samedi à Koygolo, dans le département de...
Publier le 20/02/2020, 22:05
general-oumarou-namata-commandant-de-la-force-conjointe-du-g5-sahel-la-mise-en-place-du-mecanisme-conjoint-avec-barkhane-est-bien-avancee Dans son dernier point de la situation sur les théâtres d’opérations extérieures (OPEX), l’Armée...
Publier le 21/02/2020, 13:57
lumana-la-reprise-du-congres-suspendue-par-la-justice-en-attendant-la-fin-du-feuilleton-judiciaire Le Tribunal de grande instance hors classe de Niamey, vient d’ordonner, ce vendredi 21 février, un...

Dans la même Rubrique

Fichier biométrique : La CENI détecte 159.000 doublons sur 3.492.000 enrôlés dans quatre régions

23 février 2020
Fichier biométrique : La CENI détecte 159.000 doublons sur 3.492.000 enrôlés dans quatre régions

Le Premier Ministre Brigi Rafini a conduit, ce samedi 22 février 2020, une délégation gouvernementale   au centre de traitement des données biométriques de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) au...

Lumana : la reprise du Congrès suspendue par la justice en attendant la fin du feuilleton judiciaire

21 février 2020
Lumana : la reprise du Congrès suspendue par la justice en attendant la fin du feuilleton judiciaire

Le Tribunal de grande instance hors classe de Niamey, vient d’ordonner, ce vendredi 21 février, un sursis à organiser le congrès du parti MODEN/FA Lumana, prévu le dimanche 23 février...

Processus électoral : le président de la CENI fait le point aux partis politiques

20 février 2020
Processus électoral : le président de la CENI fait le point aux partis politiques

Le président de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI), Me Issaka Sounna, a rencontré lundi 18 février à Niamey, les partis politiques et partenaires du processus électoral. A cette occasion,...

Transhumance transfrontalière : le Bénin accorde un moratoire de deux mois au Niger

20 février 2020
Transhumance transfrontalière : le Bénin accorde un moratoire de deux mois au Niger

Le Gouvernement béninois, déplorant chaque année de nombreuses pertes en vies humaines et des dégâts matériels de la part des pasteurs étrangers, a interdit, en Conseil des ministres, la transhumance...

Politique: déclaration des députés du MODEN Lumana sur la crise que traverse le parti

19 février 2020
Politique: déclaration des députés du MODEN Lumana sur la crise que traverse le parti

DECLARATION DES DEPUTES AU TITRE DU MODEN-FA LUMANA AFRICA DU MERCREDI 19 FEVRIER 2020 Nigériennes, Nigériens Chers compatriotes ; Les députés au titre du MODEN / FA LUMANA AFRICA dont les...

Le Président de la République a été enrôlé lundi matin en vue des futures élections au Niger

17 février 2020
Le Président de la République a été enrôlé lundi matin en vue des futures élections au Niger

Le Président de la République, SEM Issoufou Mahamadou ainsi que les Premières Dames Hadjia Aissata Issoufou Mahamadou et Dr. Lalla Malika Issoufou Mahamadou ont été enrôlés en vue des futures...