mercredi, 20 février 2019
French Arabic Chinese (Simplified) English Turkish
Flash Infos
........ ....... ....... ........ ....... ....... ...... ........ ....... .......

SOUMAILA ABDOU SADOU 28 01 2019 min

Selon une rumeur de plus en plus persistante le gouvernement de la 7ème République compte allonger l’âge de la retraite à 65 ans. Certainement c’est dans cette perspective que la Caisse Autonome des Retraites du Niger (CARENI) avait procédé récemment à un plaidoyer devant le parlement pour démontrer le bienfondé de la démarche.  Ainsi, il se susurre de plus en plus que la loi visant à fixer désormais 65 ans serait adoptée à la session dite des lois du mois mars.

Avant toute analyse de la question il serait très utile de se poser la question suivante :  pourquoi veut on porter l’âge de la retraite à 65 ans et au nom de quel impératif ?

Il s’avère très important de préciser que l’argumentaire de la CARENI et du gouvernement pour défendre une telle initiative repose principalement sur un seul alibi selon lequel un nombre important de ceux qui cotisent beaucoup à travers leurs salaires seraient très bientôt à la retraite alors pour éviter de tomber dans une situation où il serait difficile à l’Etat de payer les pensions de retraités, l’âge de retraite doit urgemment doit être porté à 65 ans.  L’on est tenté de se demander que fera l’Etat lorsque ces cotisants auraient atteint 65 ans si c’est la seule solution ? Une nouvelle prolongation à 70 ans ?

Le recrutement massif de jeune à la fonction publique permet évidemment de démonter très facilement l’argument principal du   gouvernement et la CARENI. En effet, par exemple, si nous avons 10.000 agents de la catégorie A1 qui cotisent 100.000.000 FCFA et qui iront à la retraite bientôt, pourquoi l’Etat n’envisage pas la possibilité de recruter 25.000 jeunes dans toutes les catégories de la fonction publique afin de combler le gap de 100.000.000 FCFA que ces supposés 10.000 agents pourraient éventuellement cesser de cotiser par leur départ à la retraite si brusque soit elle. Ceci aura l’avantage naturellement de permettre à l’Etat de faire un triple coup. 

D’abord dans la réduction du chômage des jeunes qui s’amplifie chaque jour du fait de manque de perspectives pour une jeunesse de plus en plus diplômée. De plus, cela contribuera significativement dans l’atteinte de l’objectif visant à créer 50.000 emplois par an conformément à la promesse du Chef de l’Etat. Enfin, ce recrutement permettra à l’Etat de beaucoup rajeunir l’effectif de la fonction publique dans un premier et surtout d’ajuster dans un second temps la pyramide actuellement totalement déformée.

 A moins que d’autres intentions soient cachées au peuple nigérien sinon à l’heure actuelle rien ne pourra justifier cette démarche qui par ailleurs ira forcement à l’encontre des intérêts de notre pays au vu de la situation de dégénérescence de l’Administration Publique et du chômage endémique de la jeunesse.

C’est un truisme de dire que l’Administration Publique est malade de ses agents, une maladie qui s’empire  par leur refus systématique  d’accomplir leurs différentes missions ou charges, ils ont majoritairement cesser de travailler pour l’intérêt général,  un renoncement collectif à l’effort caractérise l’Administration Publique, une administration extrêmement lourde et paresseuse dont les agents se livrent sans état d’âme et à ciel ouvert à la corruption, au trafic d’influence, au gaspillage inutile, à cela s’ajoute l’indiscipline et autres excès interdits par les dispositions réglementant la fonction publique  de servitude hélas pervertie par les attitudes des uns  à vouloir  toujours se sucrer  au détriment et sur le dos du contribuable. 

Ainsi, prolonger l’âge de la retraite à 65 ans reviendrait à prolonger dans le temps les mêmes tares empêchant à l’Administration d’être efficiente, cela reviendrait à infliger les mêmes supplices à l’endroit de notre pays qui verrait davantage son développement retardé car l’administration doit   être le moteur et ses agents le carburant du développement d’un pays surtout avec la jeunesse et sa parfaite maitrise des technologies de l’information et de la communication (TIC).  

Déjà à 60 ans bon nombre de ces agents passent plus de temps à dormir dans les bureaux, leur efficacité doit être démontré ainsi que leur rémunération constituant une pure perte sèche pour l’Etat. Si c’est pour aider les agents à supporter le coût de la vie de plus en plus cher, prolonger l’âge de la retraite n’est aucunement la solution, puisque c’est au dépriment de l’Etat et des nigériens et particulièrement la jeunesse. Dans ce cas, l’Etat ferait mieux de rendre la vie après la retraite plus attractive à travers des mesures sociales et des politiques publiques volontaristes et ambitieuses parce c’est une évidence que les retraités souffrent énormément, ce qui suscite la peur chez ceux qui sont dans l’antichambre de la retraite actuellement et qui œuvrent inlassablement pour la retraite à 65 ans.  Cette loi si elle venait à être adoptée, elle constituera une faute morale dans la mesure où des grands pères préfèrent occuper la place de leurs petits-enfants condamnés au chômage, dans le même temps elle consacrera indubitablement l’avènement d’une administration de dormeurs aux antipodes de l’administration de développement indispensable à l’heure actuelle.

Par ailleurs, dans un pays où 75% de la population a moins de 25 ans par conséquent une population extrêmement jeune, comment peut-on imaginer porter la retraite à 65 ans, cela relève de la pure l’hérésie parce que les pays où cette option avait été portée par les gouvernements sont confrontés à un vieillissement de leurs populations. Ce qui est très loin du cas de notre Niger, surtout à cette heure de compétition entre les Etats, un pays avec des cadres compétents et jeunes peut d’une part être à la hauteur de cette compétition et d’autre part répondre présent au grand rendez-vous de l’intégration.

Il est clair que notre Administration Publique n’a nullement besoin d’un prolongement de l’âge de la retraite à 65 ans mais a davantage besoin d’une véritable modernisation à travers des vraies réformes visant à améliorer la gouvernance, l’efficience et la qualité des prestations. Cette modernisation passera forcement par le rajeunissement de l’effectif de la fonction publique. Cependant, si cette loi venait à être adoptée, elle ne doit pas être généralisée à tous les secteurs et à tous les agents de l’Etat, on pourrait par exemple faire une exception strictement encadrée pour certains métiers où le Niger d’aujourd’hui a besoin d’avantage d’agents plus expérimentés comme le secteur de la santé, l’éducation et dans une certaine mesure la diplomatie à conditions que ces agents manifestent le désir ce qui est à l’opposé de la motivation liée à la cotisation aux fonds de retraite évoquée par la CARENI.

Pour toutes ces raisons, la jeunesse nigérienne doit se mobiliser plus que jamais comme un seul homme pour faire échec à ce projet funeste, peu importe son appartenance politique car il s’agit   purement et simplement de la préemption à la fois de son avenir et du rôle qu’elle doit impérativement jouer dans le développement de notre pays 

SOUMAILA ABDOU SADOU

Administrateur Civil.

 

Commentaires   

0 #1 Kalal 28-01-2019 23:42
Je partage totalement votre analyse. Rien, absolument rien ne peut motiver une telle décision dans un pays où les jeunes diplômés traînent dans les rues. A moins, à moins que ce ne soit une grenade dégoupillée que l'on veut remettre aux autorités qui seront élues en 2021!
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #2 Laouali sama 29-01-2019 02:42
Bien dit car un grand nombre des jeunes diplômés sont à la recherche du travail et de l'intégration et quand bien même ça se prolonge (retraite) à quand nous les jeunes, aurons une place à la fonction publique. Puis l'Etat sera surchargé financièrement.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #3 admin@gmail.com 29-01-2019 08:36
C'est juste un débat qui se fait,mais aucun projet n'est parvenu pour prolonger l'âge à la retraite. Seuls les concernés en parlent,alors qu'ils sachent que cette prolongation ne se fera pas
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #4 wsb 29-01-2019 09:31
La retraite à 65 ans n'est ni une bonne chose pour la jeunesse qui aspire à l'emploi, ni pour les anciens qui à cet âge seront très épuisés et n'auront pas un grand rendement.De grâce libérez les anciens à 60 ans pour qu'ils profitent de leur pensions.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #5 way 29-01-2019 09:45
La retraite à 55 ans était bien meilleure, elle serait plus appropriée pour ce pays où les jeunes bardées de diplômes restent sans emploi. Mais 65 ans que voulez-vous que les jeunes fassent???
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #6 Le citoyen 29-01-2019 11:13
Citation en provenance du commentaire précédent de way :
La retraite à 55 ans était bien meilleure, elle serait plus appropriée pour ce pays où les jeunes bardées de diplômes restent sans emploi. Mais 65 ans que voulez-vous que les jeunes fassent???

Citation en provenance du commentaire précédent de way :
La retraite à 55 ans était bien meilleure, elle serait plus appropriée pour ce pays où les jeunes bardées de diplômes restent sans emploi. Mais 65 ans que voulez-vous que les jeunes fassent???

Citation en provenance du commentaire précédent de way :
La retraite à 55 ans était bien meilleure, elle serait plus appropriée pour ce pays où les jeunes bardées de diplômes restent sans emploi. Mais 65 ans que voulez-vous que les jeunes fassent???

]Probablement, les acculés jusqu'à la révolte ou l'instauration d'un véritable conflit de génération.
Pauvre jeunesse nigérienne toujours victimisée .
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #7 Bachir Ali 29-01-2019 12:36
Bon courage
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #8 Pauvre Niger 29-01-2019 18:41
1. Pourquoi se chamailler à propos de l’emploi dans la fonction publique? Parce que c’est plus sûr. Une fois recruté on s’assoit tranquillement pour attendre son salaire à chaque fin de mois ;
2. Mais pourquoi ce sont des non nationaux qui occupent presque tous les métiers?
3. Quelle est la place de nos jeunes dans la construction?
4. Quelle est la place des nigériens dans la mécanique auto?
5. Quelle est la place des nigériens dans l’électricité?
6. Quelle est la place des jeunes nigériens dans couture?
7. Quelle est la place des jeunes nigériens dans la menuiserie ( bois et métallique)?
8. Quelle est la place des jeunes nigériens dans restauration?
9. Quelle est la place des nigériens dans la réparation (télévision, radio…) …
L’unique spécialité de notre jeunesse c’est faire du thé dans les fadas
Quel que soit l’âge de la retraite la fonction publique ne peut embaucher qu’une petite quantité des demandeurs d’emploi.
La vraie préoccupation, c’est d’abord la très mauvaise qualité de notre main d’œuvre due à un système d'enseignement médiocre.
Vous avez dit pauvre Niger?
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #9 Pauvre Niger 29-01-2019 18:43
Avez-vous fait le tour dans nos écoles, en particulier dans les campagnes?
Si j’avais le pouvoir de le faire je ramènerai tous nos vieux enseignants en classe pour nous aider à sauver notre système éducatif avant qu’il ne soit trop tard.
Si j’avais le pouvoir je le ferai même s’il faut les mettre dans des chaises roulantes/
Vous avez dit pauvre Niger?
Vraiment pauvre Niger..
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #10 HABA KOUMA 29-01-2019 18:45
Un conseil:
Entrez dans n’importe quelle boutique de votre quartier.
Comptez le nombre des produits fabriqués dans notre pays.
Faites le% de ces produits sur le total et venez publier les résultats de votre recherche sur tamtaminfo.
Vous verrez que la meilleure chose à faire ce n’est pas être là à opposer les générations mais c’est de nous mobiliser tous, comme un seul homme pour sauver notre pays, pour sortir notre pays de la honte.
A bon entendeur…
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #11 HABA KOUMA 29-01-2019 18:47
Le vrai problème est un manque d’ambition collective. Sinon , avec nos 20 millions d’habitants notre pays aura besoin d’importer de la main d’œuvre pour se développer.
Mais comme nous n’avons aucune grande ambition on se bouscule pour se partager l’existant à savoir l’emploi dans la fonction publique. C’est une simple question de sécurité personne.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #12 Nigérien 29-01-2019 21:57
J'ai 59 ans et ne souhaite pas aller à la retraite à 65 ans.Je suis prêt à partir aujourd'hui. Laissons la place aux jeunes
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #13 Djibrilla Moussa 30-01-2019 08:09
Très bonne proposition vraiment qu'Allah vs bénisse ameen
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #14 Gaskya 30-01-2019 10:13
Ce qui est dommage c'est que les jeunes nigériens attendent assis dans une fada autour du thé, les concours de recrutement à la fonction publique. Simplement parce que la fonction publique est pour eux une garantie de sécurité de l'emploi. Mais ce qu'ils oublient c'est qu'un fonctionnaire de l'Etat honnête peut faire 30 ans de fonctions sans être capable d'avoir sa propre maison. Et même quand il s'agit de voler, cela n'est pas permis à tout le monde. Si les jeunes veulent se réaliser à la sueur de leur front, ils n'ont qu'à chercher ailleurs que la fonction publique. Allez-y à Maradi, vous allez voir des jeunes gens devenus milliardaires juste à travers le commerce. Sans être un fonctionnaire de l'Etat, je dis que même dans les pays développés, l'augmentation de l'âge de la retraite a toujours été la solution pour renflouer le fonds de retraite. La pension des retraités est supportée par les agents en fonction. Ce n'est pas en recrutant des nouveaux (qui cotisent très peu) qu'on va régler le problème. Il faut retarder le départ à la retraite: moins de retraités à supporter et plus de cotisations au fonds de retraite, car plus on est ancien, plus on cotise.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #15 Tazartchiste 30-01-2019 11:23
Il nous faut sortir de cette crise par le haut.
La fonction publique ne peut pas absorber tous les flux de demandeurs d’emploi même si vous tuer tous les vieux du Niger.
En réalité le niveau de formation et la qualité de la formation de notre jeunesse laissent à désirer. Nos jeunes ne se rendent pas compte de leur niveau très bas. C'est un désastre national. Nos jeunes sont trop pressés pour s'enrichir et non pour faire avancer ce pays.
Au lieu d’opposer les jeunes aux vieux, au lieu d'opposer les enfants à leurs pères autant initier une politique ambitieuse de formation à l’intention de ces jeunes pour qu’ils se prennent en charge à travers l'auto- emploi dans tous nos secteurs occupés actuellement par des non nigériens.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #16 Pauvre Niger 30-01-2019 11:30
Vous constaterez que les jeunes non nigériens se retrouvent et prospèrent dans notre pays. Seuls les jeunes nigériens, éternels pleurnicheurs restent bras croisés dans leur propre pays.
Ils restent autour du thé en train de faire des débats et des déclarations.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #17 HABA KOUMA 30-01-2019 11:37
J'attends toujours les résultats de l'enquête sur la part (le pourcentage) des produits nigériens sur nos marché, dans nos boutiques.
On verra que la meilleure chose à faire ce n'est pas ce combat de chiffonniers entre les jeunes et les vieux.
Et puis y a-t-il un seul pays au monde où un tel débat se pose...
Sauf au Niger pays des débatteurs sans répit.
Citer | Signaler à l’administrateur
-2 #18 Pauvre Niger 30-01-2019 12:43
Pendant que nous y sommes pourquoi ne pas investir les 80 milliards de la CNSS dans la création des richesses, dans la promotion d'une croissance économique durable et soutenue basée sur la formation massive des jeunes pour qu'ils puissent s'investir dans des secteurs actuellement occupés par des non nigériens qui ne font qu’envoyer leur argent dans leur pays?
Pourquoi ne pas développer massivement des formations courtes (6 mois, un an, maximum 2 ans) pour améliorer la qualité de notre main d’œuvre qui reste très probablement la moins qualifiée voire la plus médiocre de la sous-région?
Pourquoi étant l'un des pays les plus riches nous contenter d'être exportateurs net de la mendicité?
Vous avez dit pauvre Niger
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #19 zaroumi maman sané 30-01-2019 16:40
Les raisons citées sont à peu près justes mais là où l'article n'est pas bien c'est quand il parle de corruption puisque les jeunes aujourd'hui sont plus tentés par la corruption que les anciens. Sinon pour plus de relaxe il faut aller à la retraite au plus tard à 55-60 ans
La corruption est développée au Niger par les hommes politiques depuis 1991 et on est foutu ça augmente chaque jour.. il faut aider halcia à travailler et il faut que le président de la république soit sincère avec la halcia et l'inspection.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #20 KOKADJI 30-01-2019 17:18
Dans ce débats on oublie le Niger. Comme d'habitude on ne voit que des individus. Les jeunes qui cherchent l'emploi et les vieux qui veulent rester.
Allons au delà de cette vision conflictuelle pour poser les questions susceptibles de sortir le Niger de l'impasse.
Mauvaise qualité de la formation, blocage du système éducatif, instabilité chronique dans nos écoles, léthargie de la fonction publique, multiplication des écoles du quartier, l'envie de tous les parents d'élèves et étudiant de voir leurs enfants quitter au plus vite le Niger pour aller se former ailleurs ,course vers des bourses étrangères,
Devant tout ce constat dramatique parler des vieux et des jeunes montre un certain oublie de l'essentiel.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #21 Tchokorba 06-02-2019 09:24
Je vous dis que le nigérien ne veux rienque la bureaucratie. Il y'a des ingénieurs qui ne cherchent qu'à être nommés dans des bureaux au lieu d'être sur le terrain. Ou sur le terrain sont en grand boubou sans toucher au ciment. Actuellement j'ai un voisin âgé de 58 ans qui ha rarement à son bureau prétextant qu'il ne lui reste que deux ans que c'est aux jeunes de se débrouiller.
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

WhatsApp Image 2019-01-30 at 11.45.05.jpeg

IMG 20190108 WA0002

 // Ecouter de la musique moderne nigerienne \\ 
actuzik1 min

Dans la même Rubrique

Révision de l’Accord de Cotonou entre l'UE et 79 pays d'Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (ACP) : une opportunité à saisir pour la création de la monnaie unique de la CEDEAO

5 février 2019
Révision de l’Accord de Cotonou entre l'UE et 79 pays d'Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (ACP) : une opportunité à saisir pour la création de la monnaie unique de la CEDEAO

Entré en vigueur depuis le 1er avril 2003, l'accord de Cotonou entre l'UE et 79 pays d'Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (ACP) a pour objectifs : de rétablir les équilibres...

27 janvier 1996 – 27 janvier 2019 23 ème anniversaire : lettre à mon grand frère Mahamane Ousmane, ancien Président de la République du Niger

29 janvier 2019
27 janvier 1996 – 27 janvier 2019 23 ème anniversaire : lettre à mon grand frère Mahamane Ousmane, ancien Président de la République du Niger

« Celui qui ne sait pas d’où il vient ne peut savoir où il va car il ne sait pas où il est. En ce sens, le passé est la...

Pourquoi la retraite à 65 ans ?

28 janvier 2019
Pourquoi la retraite à 65 ans ?

Selon une rumeur de plus en plus persistante le gouvernement de la 7ème République compte allonger l’âge de la retraite à 65 ans. Certainement c’est dans cette perspective que la...

AMELIORER L’ENSEIGNEMENT PAR LES APP, TP ET LES SORTIES PEDAGOGIQUES

21 janvier 2019
AMELIORER L’ENSEIGNEMENT PAR LES APP, TP ET LES SORTIES PEDAGOGIQUES

En ce début du deuxième trimestre de l’année scolaire 2018-2019, j’ai décidé de vous parler de l’apprentissage pratique ou concret des élèves et étudiants. Oh, rassurez-vous, je ne vais pas...

Lettre ouverte au Président de la délégation spéciale de la ville de Niamey

21 janvier 2019
Lettre ouverte au Président de la délégation spéciale de la ville de Niamey

Il faudra s’occuper du phénomène de la mendicité à Niamey sans plus tarder… Nous aurons commis une grave erreur si nous croyons que nos propres enfants, scolarisés dans les meilleures...

Anniversaire du franc CFA : 73 ans de servitude volontaire pour nos 14 pays d’Afrique

26 décembre 2018
Anniversaire du franc CFA : 73 ans de servitude volontaire pour nos 14 pays d’Afrique

Créé le 26 décembre 1945 par le Général Charles de Gaulle, le franc CFA, qui signifiait alors, tenez vous bien, le franc des Colonies Françaises d’Afrique, fête son anniversaire aujourd’hui....