samedi, 23 mars 2019
French Arabic Chinese (Simplified) English Turkish
Flash Infos
........ ....... ....... ........ ....... ....... ...... ........ ....... .......

tar2

Mahamane Tar Choukou, c'est certainement un nom que très peu de gens connaissent; puisqu'il n'est ni un artiste de renommée, ni une personnalité politique de haut rang. C'est un jeune cadre toubou, originaire de N'guigmi, dont l'histoire mérite d'être connue de tous;car, ce qui est arrivé à ce jeune homme peut arriver à n'importe qui, n'importe quel citoyen de ce pays dont le chemin croise celui de certains hommes de pouvoir.

 

Depuis quelques jours, Tar Choukou est pensionnaire de la prison civile de Kollo, après avoir passé près d'une trentaine de jours à la Cellule anti-terroriste de Niamey. Le jeune homme a été arrêté chez lui, à Zinder, le 7 novembre 2018. Qu'a-t-il pu faire pour être gardé à vue à la Cellule anti-terroriste pendant un mois ? C'est qu'il est sans doute suspecté d'être lié à une entreprise terroriste, diront certains; mais, ceux qui le connaissent ou qui ont lu les quelques posts consacrés sur son cas diront que Tar Choukou est victime du système de règlement de comptes du tout puissant ministre de l'intérieur, M. Bazoum Mohamed.
En effet, la première fois que le nom de ce jeune cadre toubou est apparu dans un post d'alerte autre que les siens, c'était quand il avait été chassé de son travail à la SONIDEP. Beaucoup disaient déjà que son licenciement était lié à son appartenance politique et que c'était l'oeuvre du ministre Bazoum Mohamed; car, il faut bien savoir que Tar Choukou est militant du parti Modem FA Lumana, un parti auquel il vaut mieux ne pas appartenir par ces temps d'exclusion partisane.
Selon ses amis, Tar Choukou a attaqué son licenciement en justice et a gagné son procès contre son employeur, la SONIDEP; et peu de temps après, il a été recruté par le CICR comme conseiller politique. Ce qui, on s'en doute, n'a pas fait plaisir à tout le monde, en particulier ceux qui l'ont fait chasser de son poste. Il était agent du CICR quand un nouveau chapitre de persécutions politiques s'est ouvert contre lui. Le ministre de l'intérieur, M. Bazoum, convoque le représentant du CICR pour lui signifier qu'il n'apprécie pas que la respectable organisation emploie quelqu'un qui critique régulièrement les autorités à travers ses posts sur facebook et qui a même eu l'outrecuidance d'envoyer un message désobligeant à un conseiller du Président de la République.
Ainsi, craignant de subir d'éventuelles représailles du tout puissant ministre d'État, Ministre de l'intérieur et de la sécurité publique, les responsables du CICR entreprennent quelques démarches pour se séparer à l'amiable de cet employé dont le maintien risque de causer quelques soucis. Le jeune toubou refuse cette offre, sans doute par fierté, et nie avoir envoyé un message désobligeant au conseiller du président de la République; mais, le ministre de l'intérieur parvient à confondre les responsables du CICR en leur montrant le message en question qu'il aurait obtenu, sur réquisition, auprès de l'opérateur de la téléphonie dont le réseau avait été utilisé. 
Sur cette base, Tar Choukou est alors renvoyé de son travail; mais, il attaque en justice et gagne une fois de plus son procès. C'est pendant qu'il savourait sa seconde victoire judiciaire qu'il a été arrêté et confié à la cellule anti-terroriste; mais, on ne sait pas si sa barka le sortira encore d'affaire, comme elle l'a sauvé de deux licenciements abusifs, et comme elle lui a sauvé la vie quand le véhicule du CICR dans lequel il se trouvait avec d'autres collègues avait été pris pour cible de tirs lors d'une visite, dans le cadre de son travail, aux repentis de Boko Haram à Goudoumaria. Cette baraka ne le lâchera pas si tous ceux qui vont lire ce post ne banalisent pas cette histoire triste révélatrice de la dérive autoritaire dans notre pays. 
C'est une histoire très grave, qui montre que des organismes aussi prestigieux que le CICR sont soumis à des pressions indignes d'un État signataire des instruments juridiques internationaux. C'est une histoire très grave, qui montre qu'un ministre qui veut régler ses comptes personnels avec un citoyen, peut obtenir, sur simple réquisition, d'un opérateur de téléphonie les messages passés sur son réseau que seule la justice peut l'obliger à donner. C'est une histoire très grave, qui montre que vous avez beau gagné des procès pour des abus commis à votre encontre, vous restez vulnérables et qu'on peut vous jeter en prison pour divers motifs. C'est une histoire très grave, qui montre qu'on peut invoquer contre n'importe qui, et pour des motifs parfois personnels, l'accusation de terrorisme ou de lien avec le terrorisme.

Moussa Tchangari (A.E.C)

 

 

Commentaires   

+6 #1 bagague 15-12-2018 07:18
C'est vraiment triste cette histoire.Mais un jour nous serons tous devant notre créateur,le juge suprême.Et ce jour là,seule la vérité triomphera
Citer | Signaler à l’administrateur
+6 #2 Maher 15-12-2018 08:22
Seul le pouvoir de Allah est eternel. Bazoum peut abuser de l'espace d'autorite que lui offre la gouvernance mediocre et anticitoyenne de issoufou, mais tout ca prendra fin tot ou tard. Lui meme bazoum est deja sur la pente raide vers l'abime. Courage au compatriote dans son combat.
Citer | Signaler à l’administrateur
+7 #3 albarka 15-12-2018 09:53
Mr Tchangari pourquoi tu écris ' le jeune toubou' au lieu de le jeune compatriote tout simplement
Citer | Signaler à l’administrateur
-6 #4 Kawarien 15-12-2018 10:07
Tu es vraiment naïf Tchangari pour croire à la réelle politique. Et tu as oublié de préciser le corps d'arme qui tiré sur véhicule (GNN, GN, police, militaire...) et de préciser l'opérateur téléphonique.
Citer | Signaler à l’administrateur
+4 #5 zig 15-12-2018 10:53
Citation en provenance du commentaire précédent de Kawarien :
Tu es vraiment naïf Tchangari pour croire à la réelle politique. Et tu as oublié de préciser le corps d'arme qui tiré sur véhicule (GNN, GN, police, militaire...) et de préciser l'opérateur téléphonique.


Quand Tchangari montre la lune, des idiots comme toi regardent le doigt.
Citer | Signaler à l’administrateur
-4 #6 bali 15-12-2018 11:45
Bonjour Tchangari,
Oui on comprend aisément ton échec éhonté dans tes actions nocives contre la république, Alternative ne te réussit plus, alors il faut changer de méthode et ainsi, tu reviens avec tes élans ethnocentriques pour parler d'un (Toubou) de Lumana, alors que lui même n'a pas daigné en parler. Ta haine viscérale contre ce régime te détruira.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #7 Bawan Allah 15-12-2018 14:10
C'est vraiment lamentable. C'est encore plus lamentable l'attitude de ces compatriotes égarés qui soutiennent aveuglément ces genres de pratiques de bas niveau
Le jour viendra où chacun de nous rendra compte de usage qu'il a fait de la parcelle de pouvoir que Dieu lui a déléguée.
Aussi seul le pouvoir de Dieu est éternel
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #8 Bawan Allah 15-12-2018 14:15
Courage Tchangari
La vérité dérange. Et comme vous dites, cette vérité, vous dérangez donc.
Que Dieu reconnaisse cette attitude noble de votre part . Jazakallahou khaïran
Citer | Signaler à l’administrateur
+6 #9 Hinda 15-12-2018 14:35
Les journalistes doivent etre plus prudents dans leurs ecrits. Pourquoi ecrire "ce jeune Toubou originaire de N'guigmi? La précision me semble incitative. Alors faisons attention cher compatriote journaliste
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #10 Hak 15-12-2018 20:31
Pourquoi parler ou même insister sur l'ethnie de la personne arrêtée en écrivant plusieurs fous "le jeune ..." ?
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #11 Hak 15-12-2018 20:36
En écrivant plusieurs fois...
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #12 IDE mounkaila 15-12-2018 21:47
Tchangari,tu es un indigne fils de ce pays.pourquoi veux-tu toujours mettre de l'huile sur le feu?la dis[mot censuré] est une bête féroce et maudit soit celui qui la réveille. Ignore- tu ce hadith ?
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #13 alkimaradi 15-12-2018 23:17
UN JEUNE CADRE TOUBOU
C,EST VRAIMENT DE L'ETHNOCENTRISME VOTRE LANGAGE
UN JEUNE CADRE NIGERIEN VOILA COMMENT L'APPELER
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #14 Moussa choukou 16-12-2018 12:13
Alhamdu lillah .frere tar .fasbir innallaha ma a saabirina .il ne peut rien faire de toi sauf c k Alkah t a reserver.c n pas une affaire politique il deteste les jeunes toubous qui s evoluent dans le systeme politique et administratifs......
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #15 Moussa choukou 16-12-2018 12:13
Alhamdu lillah .frere tar .fasbir innallaha ma a saabirina .il ne peut rien faire de toi sauf c k Alkah t a reserver.c n pas une affaire politique il deteste les jeunes toubous qui s evoluent dans le systeme politique et administratifs......
Citer | Signaler à l’administrateur
-2 #16 Maiga 17-12-2018 00:03
Tchangari. renseigne toi bien avant de prendre parti. Bazoum n'a pas le temps a perdre sur un individu qui ne représente rien dans sa communauté. Ne sois pas ridicule, il faut écrire des choses sensées.
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #17 Nigérien 17-12-2018 01:03
C'est triste,très triste...
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #18 dan filingué 17-12-2018 08:28
apparemment entre Moussa Tchangari et les autorités actuel du Niger c'est pas seulement une divergence politique c'est aussi des ennemis jurés ( vous êtes tous des politiciens qui cherchent à remplir leurs poches sur le dos des pauvres citoyens )
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #19 dan filingué 17-12-2018 08:37
Moussa Tchangari fait attention à ta plume, comme tu as encouragé boko haram tu encourages les jeunes nigériens encore dans la culture de l’ethnocentrisme pour plaire aux blancs qui vous finance
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #20 Gorzo 17-12-2018 14:10
Tchangari a encore raté sa sortie. Quel impact, veut-il donner à son article ordurier. Il semblerait que Tchangari est candidat aux élections générales de 2021, mais avec un tel langage, comment tu vas rafler les 51 % pour être député (Où) ou président du Niger????
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #21 Mozo 18-12-2018 23:48
Tchangari! Tu n'as aucune marchandise a vendre au Niger. Tu es a l'instar d'un rejete social. Croire a tes ecrits ce serait une abdication.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #22 BAOBAB 21-12-2018 09:25
Ce Moussa Tchangari est tout simplement maladroit
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #23 Alpha 26-12-2018 04:05
Citation en provenance du commentaire précédent de albarka :
Mr Tchangari pourquoi tu écris ' le jeune toubou' au lieu de le jeune compatriote tout simplement

La reponse est aussi simple:"jeune Toubou" pour montrer que ce pauvre jeune homme est originaire de la region de Bazoum.... Cela permet aux internautes de mieux comprendre a quel point le regime de MI est pret a attaquer quiconque le gene, fut-ce-t-il un parent... C'est malheureux!!!
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #24 Fidel 15-03-2019 20:00
Hello there, I discovered your website via Google whilst looking for a related matter,
your website came up, it appears to be like great. I've
bookmarked it in my google bookmarks.
Hello there, just was aware of your weblog via Google, and
located that it's truly informative. I'm gonna watch out for brussels.
I will appreciate in case you continue this in future.
Many other people will likely be benefited from your writing.
Cheers!

Here is my blog ... audi a2 2019 - xeaudi.weebly.com: https://xeaudi.weebly.com/audi-a2-2019.html -
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

800x800 visuel min

IMG 20190108 WA0002

 // Ecouter de la musique moderne nigerienne \\ 
actuzik1 min

Dans la même Rubrique

8 mars 2019 : la Journée internationale des droits des femmes a-t-elle encore un sens ?

8 mars 2019
8 mars 2019 : la Journée internationale des droits des femmes a-t-elle encore un sens ?

A la veille du 8 mars, journée internationale des droits des femmes, Virginie Martin, politiste et sociologue, enseignante-chercheuse à KEDGE,Présidente du Think Thank Different et spécialiste des questions Egalité hommes-femmes,...

Lettre citoyenne ouverte au président de la République relative au cortège présidentiel

2 mars 2019
Lettre citoyenne ouverte au président de la République relative au cortège présidentiel

Monsieur le président, Les Nigériens que nous sommes vous ont porté à la magistrature suprême en 2011, après les multiples errements de notre démocratie, et ils étaient très nombreux à...

Pourquoi je soutiens le Président Buhari ?

27 février 2019
Pourquoi je soutiens le Président Buhari ?

Je le soutiens parce que tout comme lui, je ne crois pas au libéralisme sauvage et à la privatisation tous azimuts prônés par son rival. Nous sommes dans des Etats...

Présidentielles sénégalaises 2019 : personne n’a le droit de brûler le Sénégal

23 février 2019
Présidentielles sénégalaises 2019 : personne n’a le droit de brûler le Sénégal

Les Lanceurs d’Alertes du Sénégal très préoccupés par la situation politique en cette période d’élections présidentielles tirent sur la sonnette d’alerte pour attirer l’attention de tous sur les menaces réelles...

IN MEMORIAM : Hommage à ma mère Djouldé Djibo Bakary

20 février 2019
IN MEMORIAM : Hommage à ma mère Djouldé Djibo Bakary

« La femme est le rayon de la lumière divine…Elle est Créateur, faudrait-il dire. Ce n’est pas une Créature. » (Djalal al-Din al-Rumi 1207- 1273) Tu es partie, ce 14 février 2019,...

Révision de l’Accord de Cotonou entre l'UE et 79 pays d'Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (ACP) : une opportunité à saisir pour la création de la monnaie unique de la CEDEAO

5 février 2019
Révision de l’Accord de Cotonou entre l'UE et 79 pays d'Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (ACP) : une opportunité à saisir pour la création de la monnaie unique de la CEDEAO

Entré en vigueur depuis le 1er avril 2003, l'accord de Cotonou entre l'UE et 79 pays d'Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (ACP) a pour objectifs : de rétablir les équilibres...