mercredi, 12 décembre 2018
French Arabic Chinese (Simplified) English Turkish
Flash Infos
........ ....... ....... ........ ....... ....... ...... ........ ....... .......

BANNER1 Prodec cpa min

Issoufou Boubacar Kado Magaji2 min

En effet, une  lettre RS/FL/MD/MC/DK/2018 N 144/D du 7 novembre 2018 ,signée  de Rita Santos Suarez, coordonnatrice Générale BTC/AECID au Niger, point Focal FC , adressée au coordonnateur du fonds commun d'appui à la mise en œuvre du plan de développement sanitaire (PDS),  fait le chouchou de beaucoup des journaux de la place et des réseaux sociaux. 

 

De quoi s'agit-il :
À travers cette lettre la coordonnatrice générale s'inquiète sur le soit disant retard dans la restitution des fonds sur les comptes du fonds commun des niveaux décentralisés. 
En réalité cette coordonnatrice cherche à remettre en cause la procédure de décaissement du compte unique du Trésor public concernant les fonds qu'elle gère au profit de la république du Niger. 
À notre humble avis, ces partenaires extérieurs se devraient de cesser de nous prendre comme une République bananière. L 'aide qu'ils apportent à l'Etat du Niger doit se faire dans le respect des règles qui régissent le fonctionnement de ce compte unique du Trésor public qui est une recommandation de l'UEMOA et soutenue par la Banque Mondiale et le Fonds Monétaire International .
Pourquoi ces bailleursde fonds ne voudraient pas que l'Etat du Niger ait un droit de regard sur la procédure de décaissement. Nous avons encore en mémoire une époque  où plusieurs centaines de millions de francs CFA ont été détournés au détriment de l'Etat du Niger avec la complicité de certains coordonnateurs  extérieurs et certains nigériens apatrides. 
Ces bailleurs de fonds doivent cesser  nous prendre pour des ignorants en matière de gestion, la pratique du compte unique du Trésor public n'est pas le seul apanage du Niger, presque dans tous les pays européens, elle est pratiquée ainsi. 
Si ces bailleurs de fonds ne voudraient plus que l'Etat du Niger ait un droit de regard sur la gestion des fonds qui lui sont normalement destinés, ils n'ont qu'à s'en prendre aux pays donateurs de ce fonds commun, qui ont fait  du retour au compte unique du Trésor public une condition de coopération. 
Cette affaire de 580 millions du fonds commun dissipé est un combat d’arrière garde contre une bonne gestion du fonds publics à travers le compte unique du Trésor public logé à la Banque Centrale des États de l'Afrique de l'Ouest, la BECEAO. 
Le ministère des Finances ne doit pas céder à ce genre de chantage faute de quoi il risquerait de  faire face  à d'autres demandes similaires de tous les bailleurs de fonds et la conséquence sera le retour à la case départ où quelques agents nigériens avec la grande  complicité de certains expatriés européens  vont se la couler douce. 
À bon entendeur salut !
Issoufou Boubacar Kado Magagi

 

 

Commentaires   

+1 #1 Seyni Hassimi Issoufou 23-11-2018 20:02
Arrêtez de nous prendre pour des moutons... Dans tous ce que ce monsieur à raconter y a rien qui justifie la disparition de cette somme. C'est maintenant qu'on vous a pris la main dans le sac que vous allez nous dire que y a des expatriés qui volent les fonds destinés au pays, vous n'avez même pas honte de le dire maintenant mem si c'est vrai. Je pleure pour mon Pays!
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #2 Momo 23-11-2018 20:07
Mr Kodo, de grâce arrêtez de vouloir défendre l’indéfendable.
Primo, le problème est de savoir ou sont passés ces sous ?
Secondo, votre article aurait pu être vrai si seulement, il s'agissait d'une lettre émanant d'une seule organisation, mais dommage pour vous, plusieurs organisations sont signataires, donc il y a bel bien du sombre dans cette affaire.
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #3 un peut de précision 23-11-2018 20:54
Mon cher Kado, on souhaite tous que ca soit sans fondement mais malheureusement dans tout ce que vous avez relaté on ne sent pas de la pertinence. Je ne vous apprends pas votre métier, mais vous vous devez d'être plus chercheur, plus convaincant pour provoquer une réaction.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #4 un peu de précision 23-11-2018 20:57
soit sans fondement mais malheureusement dans tout ce que vous avez relaté on ne sent pas de la pertinence. Je ne vous apprends pas votre métier, mais vous vous devez d'être plus chercheur, plus convaincant pour provoquer une réaction
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #5 M 23-11-2018 21:24
Avant c'est quelque agents qui profitent et maintenant avec le fond Commun c'est le gouvernement qui profite
Citer | Signaler à l’administrateur
+4 #6 Seydou 23-11-2018 22:00
Il s'agit ici d'une lettre d'une coordonnatrice qui
générale adressée à un coordonnateur qui porte l'entête de plusieurs en tête des partenaires financiers . Le fonds d'après nos investigations est de 570 millions de francs CFA, il était sécurisé conformément à la procédure d'exécution des dépenses au niveau du compte unique du Trésor public logé à la BECEAO. En réalité ce sont les gestionnaires locaux et leurs complices expatriés qui s'agitent, parce que avec la nouvelle procédure les contrôleurs de la qualité des dépenses les ont à l'aeil . Ils ont paniqué, en lassant cette alerte il croyait faire peur à certains agents du Trésorpublic. Les journalistes lanceurs de la nouvelle si ils étaient sérieux, ils auraient dû poser la question à qui de droit aux services concernés.
C'est de la diversion !
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #7 Amadou Boubacar 23-11-2018 22:07
Monsieur Kado ne défend personne.
Il a donné son éclairage par rapport à une fausse information. Ce n'est pas parce que une coordonnatrice d'un projet a insinué une disparition d'une somme d'argent pour chercher à défendre ses intérêts que ce qu'elle dit est avéré.
La logique voudrait que le journaliste rapporte la version des services compétents du Trésor public sce n'est pas de la diversion.
Citer | Signaler à l’administrateur
+5 #8 Issa Malam Mamane 23-11-2018 22:14
Si le journaliste est sérieux et honnête, il aurait dû nous rapporter la version des services compétents du Trésor.
J'aurais appris que le journaliste qui a rapporté cette information voudrait négocier un agent du Trésor public afin de ne pas porter l'information au public, l'agent concerné a donné sa vraie version des faits mais comme il s'agit d'une campagne d'intoxication, une seule version circule sur les réseaux sociaux ! Pauvres nigériens !
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #9 Camarade Issaka 23-11-2018 22:25
J'ai la certitude que la version de KADO est proche de la vérité. Tel que je connais l'homme, il n'a aucun intérêt à couvrir les détournements. Il n'exerce plus au Trésor. Dans un debat sur le même sujet, il disait sur son mur Facebook, qu'il se pourrait que la procédure ne soit pas bien respectée, si c'était ainsi la coordinatrice connait bien les voies à suivre pour faire valoir ses prétentions.
La lettre postée et commentée sur les réseaux sociaux procède de la campagne de l'intoxication
Citer | Signaler à l’administrateur
+4 #10 Idrissa 23-11-2018 22:38
C'est vrai ! Nos journalistes desqu'ils ont une information sensationnelle, dans un premier temps ils cherchent à négocier les personnes supposées incriminées, si ça ne marche pas, au lieu de bien creuser l'information, ils s'estiment en droit de balancer au public une version unilatérale !
Citer | Signaler à l’administrateur
+5 #11 Kadi 23-11-2018 22:43
Je pense que c'est au journaliste de cesser de nous prendre pour des gens qui ne réfléchissent pas. Soyez sérieux et rapportez nous la version des services compétents du Trésor pour nous permettre de bien apprecier votre chouxfleur .
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #12 Sani 23-11-2018 22:48
Dans ce pays des expatriés sont capables de toute sortes d'indelicatesses avec la complicité des agents extérieurs. Nous l'avons vu avec Bolloré, avec AFRICARD, LA RTA. Cette coordonnatrice n'est claire , elle travaille avec certaines forces obscures nigériennes .
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #13 Bawan Allah 24-11-2018 06:21
En réalité il n'a presque rien dit. Si non justifiée le compte unique comme une exigence. Monsieur le Ministre, parlez nous de ces 580.000.000 fcfa. Où sont ils passés? Et pour le Niger tarde à les restituer? Si vous ne pouvez pas laissez le technicien en la matière et le premier concerné, à savoir le Ministre des finances venir nous éclairer
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #14 Bawan Allah 24-11-2018 06:23
Avec ces bailleurs de fonds ces menaces à peine voilées ne peuvent pas avoir d'effet.
Restituée les fonds et utiliser ces sous là où ils sont destinés. C'est le seul langage qu'ils comprennent. Le bien public est sacré chez eux
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #15 Agent du Trésor 24-11-2018 10:41
Les 570 millions de francs CFA n'ont jamais été refusé. Ils ont été sécurisé, actuellement les services bénéficiaires sont en train de disposer.
KADO a raison de dire que cette affaire de 580millions de francs CFA est un combat d'arrière garde. Il faudrait que cette incompréhension soit servie pour discréditer le compte unique du Trésor public logé à la BECEAO. C'est une opération qui fonctionne très bien.
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #16 Agent du Trésor 24-11-2018 10:44
Lire il faudrait pas que cette incompréhension soit servie pour discréditer le compte unique du Trésor public logé à la BECEAO. Il s'agit d'une somme de 570millions de francs CFA et non 580 millions de francs CFA. Le problème est déjà réglé.
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #17 Issoufou 24-11-2018 11:22
Il s'agit d'une somme de 570 millions de francs CFA, le fonds a été libéré. C'est une question de procédure de décaissement qu'ils ont voulu transformer en procès du compte unique du Trésor public
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #18 Pauvre Niger 24-11-2018 11:41
Comme quoi nos partenaires nous empêchent même de prendre des mesures relatives à notre souveraineté. Et on trouve des nigériens qui trouvent cela tout à fait acceptable.
Vous avez dit pauvre Niger.
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #19 Pauvre Niger 24-11-2018 11:43
Mais il y a quand plus de 590 millions dans notre trésor public.
Où est donc le débat?
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #20 Pauvre Niger 24-11-2018 11:46
Mr Kado sachez qu'il y a des nigériens qui veulent qu'on arrive à la conclusion que le Niger, leur pays est un pays de truands.
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #21 Issoufou Boubacar Kado Magagi 24-11-2018 12:04
La gestion actuelle du compte unique du Trésor public logé à la BECEAO pour etre efficace doit être renforcée , bien maîtrisée et bien expliquée.

En effet, une communication sérieuse devrait être entreprise à l'intention du public pour bien expliquer la procédure du comptes unique du Trésor public logé à la BECEAO et d'autre part la capacité des agents devrait être renforcée afin d'eviter des lenteurs dans la procédure d'exécution des dépenses de certains fonds à caractère très sensible.
Le cas de cette affaire de 580millions de francs CFA annoncés dissipés , alors qu'il s'agit d'une procédure de décaissement qui a été très lente du fait d'un problème de la mauvaise maîtrise de la procédure du comptes unique du Trésor public par certains agents , devrait être une simple et épisode si nous voudrions sauver encore les meubles et faire bien avancer la réforme entreprise.
Il serait par conséquent très souhaitable que des dispositions utiles et diligentes soient prises afin d'éviter ces genres des incidents inutiles qui profitent aux adversaires du compte unique du Trésor public logé à la BECEAO.
À bon entendeur salut !
Citer | Signaler à l’administrateur
-3 #22 Soumana Issoufou 24-11-2018 15:22
Monsieur Kado, la réponse qui est attendus de votre part part pour le public serait de dire : ya t il eu cette affaire de 580 millions oui ou non? Est ce que cette bonne dame a raison oubpas?. Il faut que vous arrêter de certains pratique. A l'heure actuelle, tous les Nigeriens comprennent, les jeux de mots ne sera plus a votre faveur. Aussi, vous faisais l'éloge de la coopération internationale lorsque vous n étés pas au Niger, une fois devant l écrans vous essayer de faire croire que vous pouvez prendre autres posture. Svp rendez cette somme pour le bonheur des nigérien.
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #23 Issoufou Boubacar Kado Magagi 24-11-2018 17:28
La bonne dame que vous soutenez raconte des histoires soit il n'a rien compris du compte unique du Trésor public logé à la BECEAO ou elle est de mauvaise fois comme vous .
Malgré toutes les explications qui ont été données vous semblez soutenir que le trésor public a dissipé le fonds en question. Cet argent est destiné au Niger, la règle établie voudrait que ça transite par la caisse unique du Trésor public avant de le positionner dans les différents sous comptes.
C'est de ça qu'il s'agit. Cette aide n'est pas gratuite.
Maintenant s'il y a certains nigériens tapis dans l'ombre de certains projets de coopération qui cherchent à nuire à leur pays à travers cette correspondance qui n'est d'ailleurs pas adressée aux autorités nigériennes mais à un coordonnateur qui depend de la dame en question, qui se réjouissent face cette fausse accusation, c'est leur problème. Nous nous disons qu'il ne s'agit d'un détournement de fonds publics.
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #24 Issoufou Boubacar Kado Magagi 24-11-2018 17:37
Je comprends que ça vous fait mal que le dit détournement de fonds publics ne soit établi, c'est votre problème monsieur Soumana.
Quand des erreurs de gestion sont commises, nous les dénonçons sans complexe mais quand c'est faux, permettez que l'on dise la vérité à vos toubabs dont vous êtes complexé devant le mensonge. Ce vous et votre fameuse dame vénérée par vous ne passera. Ce fonds est public , par conséquent l'Etat du Niger a un droit de regard sur l'utilisation qui sera faite . Ce n'est pas vos gesticulations qui vont changer les choses.
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #25 Issoufou Boubacar Kado Magagi 24-11-2018 17:37
Je comprends que ça vous fait mal que le dit détournement de fonds publics ne soit établi, c'est votre problème monsieur Soumana.
Quand des erreurs de gestion sont commises, nous les dénonçons sans complexe mais quand c'est faux, permettez que l'on dise la vérité à vos toubabs dont vous êtes complexé devant le mensonge. Ce vous et votre fameuse dame vénérée par vous ne passera. Ce fonds est public , par conséquent l'Etat du Niger a un droit de regard sur l'utilisation qui sera faite . Ce n'est pas vos gesticulations qui vont changer les choses.
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #26 Issoufou Boubacar Kado Magagi 24-11-2018 17:45
La bonne dame s'est servi d'un retard accusé dans le transfert des fonds pour chercher à discréditer l'Etat du Niger, nous ne pouvons cautionner cette façon de faire. Elle ne peut pas s'adresser aux autorités compétentes, elle a utilisé cette correspondance adressée à un coordonnateur qui fait l'objet d'une large diffusion sur les réseaux sociaux et dans la presse écrite. Ce n'est pas élégant élégant de sa part.Aucun pays souverain ne peut accepter ce genre de chantage.
Citer | Signaler à l’administrateur
-3 #27 Soumana Issoufou 24-11-2018 23:07
Monsieur Kado, cette dame que tu essayé de discrédité représente un des pays que vous réussissez pour vous financé le PDES. Si tu dit que l aide ne pas gratuit, alors vous avez un compromis caché que les Nigeriens ne connaisse pas. Il est simple de présenté le relevé bancaire qui stipule que les fonds sont disponible. On ne vénère pas la dame, mais on défend la transparence. Essaye de remettre à la place c est mieux.
Citer | Signaler à l’administrateur
-3 #28 Soumana Issoufou 24-11-2018 23:13
Monsieur Kado, le temps actuels vous ne pouvez plus dissiper les gens. Le fonds commun ne date pas d aujourd'hui. Si il ya des révélation aujourd'hui, ce qu' il ya aguiche sous roche. Tous le monde comprend l'objectif du fonds commun,. Pourquoi durant tous ces année vous n avez pas pensé à ça, .aujourd'hui les Nigeriens comprend vos raisons. Mais essayé seulement d être humble et aussi être réaliste.
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #29 Issoufou Boubacar Kado Magagi 25-11-2018 00:17
Je pense Monsieur Soumana Issoufou, vous devriez avoir les pieds sur terre pour bien comprendre la dame que vous soutenez à tort ne peut rien contre l'Etat du Niger.
Les règles du fonctionnement du compte unique du Trésor sont à respecter ou à laisser . Votre dame est dans un Etat souverain. Si elle des réclamations elle connaît les voies de droit à suivre mais pas la subversion. Nous n'avons rien à justifier à qui que ce soit . Si elle veut rester au Niger. elle doit respecter les lois et règlements de la République.
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #30 Issoufou Boubacar Kado Magagi 25-11-2018 00:19
Vous savez à faire à un État et à un individu !
À bon entendeur salut !
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #31 Issoufou Boubacar Kado Magagi 25-11-2018 00:20
Je voudrais dire vous avez à faire à un État et non à un individu !
A bon entendeur salut !
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #32 Issoufou Boubacar Kado Magagi 25-11-2018 00:23
KADO ne fait que donner un éclairage par rapport à la subversion entreprise. J'espère que vous êtes assez responsable pour bien comprendre.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #33 Issoufou Boubacar Kado Magagi 25-11-2018 00:34
Le débat ici est sur les finances publiques et non sur la politique politicienne ! Evitons les almalgame s.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #34 Issoufou Boubacar Kado Magagi 25-11-2018 00:39
Ta bonne dame sait mieux que toi ce qui s'est réellement passé. Tout le reste c'est de la subversion qu'elle entreprend, elle est mal tombée.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #35 Mounkaila 25-11-2018 10:59
Mr Kado merci pour tout cet éclaircissement; ne repondez pas aux gens nuisibles à leurs propre civisme qui d'ailleurs ne comprend même pas de quoi il s'agit. Encore merci. Nous qui sommes du domaine, savions exactement ce qui s'était passé.
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

EXE-promo-decodeur-internet-265x285 (2).jpg

 // Ecouter de la musique moderne nigerienne \\ 
actuzik1 min

Dans la même Rubrique

Proposition de création de la Fédération des Etats du Sahel et autour du Sahel : voir plus loin que le G5 Sahel et son extension au G7

7 décembre 2018
Proposition de création de la Fédération des Etats du Sahel et autour du Sahel : voir plus loin que le G5 Sahel et son extension au G7

Lettre ouverte en ligne adressée aux Présidents des pays membres du G5 Sahel, aux partenaires du G5 Sahel, à l'Algérie, à la Libye, aux candidats à la présidentielle au Mali,...

LETTRE CITOYENNE OUVERTE AU PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE : plaidoyer pour des élections inclusives en 2021

23 novembre 2018
LETTRE CITOYENNE OUVERTE AU PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE : plaidoyer pour des élections inclusives en 2021

M.le Président de la République, Le président Baré (Paix à son Âme), de son vivant, considérait comme le plus  fréquentable des opposants « C'est Hama Amadou…Il me semble que c'est le...

580 MILLIONS DISSIPÉS : une attaque gratuite sans fondement contre le compte unique du Trésor public

23 novembre 2018
580 MILLIONS DISSIPÉS : une attaque gratuite sans fondement contre le compte unique du Trésor public

En effet, une  lettre RS/FL/MD/MC/DK/2018 N 144/D du 7 novembre 2018 ,signée  de Rita Santos Suarez, coordonnatrice Générale BTC/AECID au Niger, point Focal FC , adressée au coordonnateur du fonds...

PROCÈS EN CASSATION DE L’AFFAIRE COUP D’ETAT : lettre citoyenne au Président de la République

15 novembre 2018
PROCÈS EN CASSATION DE L’AFFAIRE COUP D’ETAT : lettre citoyenne au Président de la République

A la veille du procès en Cassation de l’affaire dite de la « tentative de coup d’Etat » de décembre 2015, le juriste ISSA MOUSSA NOUREDDINE, revient, dans une lettre adressée au...

Lettre ouverte au Président de la République sur l’Inexécution de l’arrêt de la Cour de justice de la CEDEAO du 23 octobre 2015

6 novembre 2018
Lettre ouverte au Président de la République sur l’Inexécution de l’arrêt de la Cour de justice de la CEDEAO du 23 octobre 2015

Monsieur le Président de la République, J’ai l’honneur de vous rappeler que l’arrêt n°ECW/CCJ/JUD/25/15, rendu par la Cour de Justice de la CEDEAO, le 23 octobre 2015 sur « l’affaire AD...

IN MEMORIAM : Moulaye Abdoulaye, Communicant, Journaliste…..

24 octobre 2018
IN MEMORIAM : Moulaye Abdoulaye, Communicant, Journaliste…..

Décidemment, ces derniers temps, La Grande Faucheuse a décidé de ne plus nous accorder un seul répit ! C’est ainsi que j’ai été cueilli à froid, très tôt ce mardi matin,...