samedi, 25 mai 2019
French Arabic Chinese (Simplified) English Turkish
Flash Infos
........ ....... ....... ........ ....... ....... ...... ........ ....... .......

Les populations de la région de Diffa observent depuis ce lundi, une opération ville morte de ceux journées, en protestation contre les nouvelles mesures prises par les autorités dans le cadre de l’état d’urgence notamment le renforcement du couvre-feu.

A Diffa ville, chef-lieu de la région, l’opération a été un franc succès puisque ce lundi, la capitale du Manga ressemblait bien à une ville morte avec les écoles, boutiques et marchés fermés, la circulation réduite au minimum et les activités socio-économiques paralysées. Dans les autres localités de la région notamment les chefs-lieux des départements, le mouvement a été également et largement suivi avec cette fois des manifestations populaires comme c’est le cas à Mainé-Soroa.

L’opération « ville-morte » qui va durer deux jours a été lancée par les organisations de la société civile de la région afin de faire pression sur les autorités pour qu’ils reviennent sur l’arrêté du gouverneur du 10 avril portant modification des horaires du couvre-feu. Comme c’était le cas à Tillabéry, la société civile de Diffa estime que les nouveaux horaires sont très rigoureux et surtout sont contre-productifs pour les activités socioéconomiques de la région. En dépit du climat d’insécurité ambiant qui règne dans cette zone où sévit Boko Haram et qui a est placée en état d’urgence depuis février 2015, la population estime que l’approche du tout sécuritaire pénalise la région qui traverse déjà une situation humanitaire catastrophique.

Selon nos informations, face à la réussite de l’opération, le gouverneur de la région Mohammed Mouddour a convoqué une réunion pour ce lundi 15 avril avec les responsables des organisations de la société civile afin de trouver les voies et moyens permettant de converger les positions. Toutefois, la société civile prévient qu’elle n’entend point céder face à ce qu’elle qualifie « d’injustice ».

Depuis quelques semaines, les attaques des différentes factions de la secte Boko Haram se sont de nouveau intensifiées poussant les autorités à renforcer les mesures d’état d’urgence. Pour ne rien arranger, les humanitaires expatriés et qui sont en service dans la région sont en train de quitter la zone où affluent des réfugiés et des déplaces en provenance surtout du Nigeria voisin.

Diffa ville morte 15 04 2019 BIS

Diffa ville morte 15 04 2019

Diffa ville morte 15 04 2019 BIS1

Diffa ville morte 15 04 2019 BIS2

Diffa ville morte 15 04 2019 BIS3

 

Diffa ville morte 15 04 2019 BIS5

Diffa ville morte 15 04 2019 BIS6

Ikali (Actuniger.com)

 

Commentaires   

+2 #1 Gueskerou 15-04-2019 13:59
Vivement que la paix revienne dans notre chere region.Ameen ya Allah
Citer | Signaler à l’administrateur
-2 #2 Nguigmi 15-04-2019 15:20
Nous n'entendons plus ceder à l'embargo et au couvre feu qu'impose le regime de Issoufou Mahamadou pour asphyxier notre pays. C'est une question de vie ou de mort.
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #3 Non 15-04-2019 15:31
Citation en provenance du commentaire précédent de Nguigmi :
Nous n'entendons plus ceder à l'embargo et au couvre feu qu'impose le regime de Issoufou Mahamadou pour asphyxier notre pays. C'est une question de vie ou de mort.

ah bon ? c'est ce qu'il ta dit?
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #4 Maman Bashir 15-04-2019 16:03
Nous soutenons la population de Diffa.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #5 Rabiou Goumounday 15-04-2019 16:07
Les nouvelles mesures prises par les autorités ne devraient pas être un frein pour la population de manga si réellement la paix peut être retrouvée dans cette zone à travers ces mesures , ce qui ne sera pas effectivement le cas.
En effet, il faut se rappeler depuis plus de 4ans la zone est sous ces mesures et rien n'a changé par rapport à cette insécurité ambiante qui crée un sentiment de peur, de panique chez tous les dignes fils du pays . Cela est tout à ta fait évident que la population s'inquiète d'avantage de leur survie. C'est Ainsi que j'en rappelle à la conscience des autorités de réfléchir pour poser un système de dispositif sécuritaire plus efficace afin d'arriver about de cette boucherie humaine injustement imposée à nos citoyens.
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #6 BORGO 15-04-2019 16:09
vous dite ville morte et vous brulé des pneus, je suis navré tout a l'heure j'ai dit que la population est en connivence avec ces BH voila que l'histoire me donne raison, si tu veut lutté il faut allé à Diffa
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #7 Aboucar Boulou 15-04-2019 16:53
Bien entendu, la population a répondu à cet appel de la ville morte . C'est seul système de réussir , continuons jusqu'au bout .
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #8 Gueskerou 16-04-2019 09:14
Citation en provenance du commentaire précédent de Maman Bashir :
Nous soutenons la population de Diffa.

De cette population, il faut extirper l'ivraie et soutenir les gens qui sont épris de paix et de justice.
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

B4 MarathonduSahel.jpg

EXE CANAL CAN 2019 ACTU NIGER

 // Ecouter de la musique moderne nigerienne \\ 
actuzik1 min

Dans la même Rubrique

Education : malgré les défis, le Niger mise sur la promotion du préscolaire

24 mai 2019
Education : malgré les défis, le Niger mise sur la promotion du préscolaire

Dans le cadre du dialogue politique national sur la promotion de l’éducation préscolaire, s’est tenue une conférence nationale sur la promotion de l’enseignement préscolaire, les 15 et 16 mai 2019...

Barrage de Kandadji : la BAD débloque près de 76 milliards de FCFA pour les travaux

24 mai 2019
Barrage de Kandadji : la BAD débloque près de 76 milliards de FCFA pour les travaux

Le Conseil d’administration de la Banque africaine de développement (BAD) a approuvé, mercredi 22 mai 2019 à Abidjan, une aide financière de 128,8 millions de dollars américains soit 75, 8...

Crise universitaire : le gouvernement et le SNECS signent la paix des braves (Officiel)

23 mai 2019
Crise universitaire : le gouvernement et le SNECS signent la paix des braves (Officiel)

Le gouvernement à travers le ministère de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation (MESRI) et le Syndicat national des enseignants et chercheurs du supérieur (SNECS), ont signé ce...

Le maintien en prison de l’activiste Sadat Illiya Dan Malam après plus d’un an de détention arbitraire est une nouvelle injustice

23 mai 2019
Le maintien en prison de l’activiste Sadat Illiya Dan Malam après plus d’un an de détention arbitraire est une nouvelle injustice

La décision de maintien en détention arbitraire de Sadat Illiya Dan Malam après appel du procureur est une nouvelle injustice pour cet activiste emprisonné depuis plus d’un an, ont déclaré aujourd’hui, Amnesty...

Journée internationale des casques bleus de l’ONU : l’Organisation rend hommage au nigérien Souley Souley Ibrahim décédé au service de la paix

22 mai 2019
Journée internationale des casques bleus de l’ONU : l’Organisation rend hommage au nigérien Souley Souley Ibrahim décédé au service de la paix

La Journée internationale des Casques bleus de l’ONU sera commémorée au siège des Nations Unies, à New-York, le 24 Mai 2019. A cette occasion, 111 Casques Bleus dont un du...

Crise universitaire : assigné en justice par le gouvernement, le SNECS suspend provisoirement sa grève en attendant une ultime médiation

21 mai 2019
Crise universitaire : assigné en justice par le gouvernement, le SNECS suspend provisoirement sa grève en attendant une ultime médiation

Après près de 4 mois de grèves en série, le Syndicat national des enseignants et chercheurs du supérieur (SNECS), s’est vu acculé par décision de justice, de suspendre provisoirement son...