samedi, 20 avril 2019
French Arabic Chinese (Simplified) English Turkish
Flash Infos
........ ....... ....... ........ ....... ....... ...... ........ ....... .......

Orange 4GO

illustration armement min

Les autorités du Niger ont présidé lundi dans le Nord une cérémonie de désarmement de rebelles de l'ethnie minoritaire toubou, qui ont négocié leur reddition la semaine passée, selon les autorités locales.

"La cérémonie de remise d'un important arsenal de guerre est actuellement en cours à Dirkou (nord) et concerne une bonne centaine de combattants du Mouvement pour la justice et la réhabilitation du Niger (MJRN)", a dit à l'AFP un haut fonctionnaire de la région d'Agadez (nord).

Le maire de Dirkou, Boubakar Jérôme, a confirmé que "la cérémonie était en cours", en présence de responsables civils, chefs militaires nigériens et ex-combattants du MJRN. "Un moment, les éléments du MJRN ont semé l'insécurité dans le Ténéré nigérien, puis se sont repliés en Libye" voisine, mais "aujourd'hui que la Libye est devenue une grande menace pour tout le monde, ils ont négocié leur retour tranquillement à la maison", a expliqué un élu d'Agadez.

Il s'agit d'une fraction du MJRN qui a décidé de "déposer les armes" et Adam Tcheke Koudigan, le chef du mouvement, ne fait pas partie des combattants qui se sont rendus, selon le journal nigérien en ligne Air-Info. "Un forum de trois jours" regroupant "toutes les communautés vivant dans la zone" est prévu afin de "sceller la réconciliation et discuter des questions de sécurité et de développement", a ajouté l'élu d'Agadez.

Le MJRN s'était manifesté pour la première fois en 2016: Adam Tcheke Koudigan avait menacé dans un communiqué de "s'attaquer au Niger" pour revendiquer "les droits (des Toubous) les plus fondamentaux: boire, manger, s'éduquer et se soigner".

"Malgré nos cris de détresse face aux dégâts écologiques des sites pétroliers (...), la dégradation de nos territoires de pâturages et de nos conditions de vie (...), les autorités de la république du Niger sont muettes devant nos revendications", selon le texte qui accusait la China National Petroleum Corporation (CNPC) de faire "des millions de dollars de bénéfice sur les sites pétroliers" en faisant "payer le prix fort (...) sur le plan environnemental".

Adam Tcheke Koudigan, habitant la région de Termit (centre-sud), peuplée de pasteurs nomades toubou, se présentait comme le successeur de Barka Wardougou, autre chef rebelle toubou. Wardougou, qui avait dirigé dans les années 1990 les Forces armées révolutionnaires du Sahara (Fars), est décédé fin juillet à Dubaï.

Tout comme le FARS, le MJRN revendique le développement des provinces du Kawar et du Manga, incluant une partie de la région d'Agadez (nord) et de Diffa (sud-est), près du Tchad, où vivent les Toubous. Cette dernière région est actuellement la cible d'attaques du groupe nigérian Boko Haram.

Le Nord, perle du tourisme nigérien, avait été le théâtre de deux rébellions touareg de 1991 à 1995, puis de 2007 à 2009 lors de laquelle les Toubous avaient noué une alliance avec les mouvements touareg.

 

AFP

Commentaires   

+1 #1 HABA KOUMA 12-02-2019 08:04
Paix, stabilité, cohésion harmonie et développement.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #2 Dieu merci, la paix revient, 12-02-2019 09:49
Dieu merci, la paix revient
Citer | Signaler à l’administrateur
-2 #3 Blackmarket 12-02-2019 09:50
Si tous les citoyens devaient revendiquer le développement armes a la main, j'imagine a quoi ressemblerait notre pays. Néanmoins, je reconnais que les autorités n'accordent pratiquement aucune attention aux revendications des populations lorsqu'elles s'expriment de façon pacifique, citoyenne et raisonnable. C'est triste qu'on en arrive là.
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #4 maman karmago amadou tidjani 12-02-2019 10:55
To barka
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #5 oser 12-02-2019 11:10
merci beaucoup nos frères toubous pour votre prise de conscience malgré vos conditions de vie très précaire maintenant c'est au tour du gouvernement nigérien de se montrer préoccupé par les conditions de vie son peuple vive le niger
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #6 Amadou Belko 12-02-2019 11:40
qu'Allah accepte soit ainsi.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #7 BRS 12-02-2019 12:47
faire la paix est la meilleure solution
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #8 Dim 13-02-2019 18:00
Que Dieu nous aide encore
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #9 Lamine Youssouf 13-02-2019 23:20
Ethnie minoritaire est ce que c’est bien dit monsieur le journaliste ?
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #10 Lamine Youssouf 13-02-2019 23:20
Ethnie minoritaire est ce que c’est bien dit monsieur le journaliste ?
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

B4 MarathonduSahel.jpg

800x800 visuel min

 // Ecouter de la musique moderne nigerienne \\ 
actuzik1 min

Dans la même Rubrique

Insécurité : 5 soldats tués et 3 blessés grave à la suite de l’explosion d’un IED sur l’axe Tillia-Agendo (Tahoua)

20 avril 2019
Insécurité : 5 soldats tués et 3 blessés grave à la suite de l’explosion d’un IED sur l’axe Tillia-Agendo (Tahoua)

Au moins cinq (5) soldats sont morts et trois (3) autres ont été gravement blessés à la suite de l’explosion ce samedi 20 avril, d’un engin explosif improvisé (IED) sur...

FAN : Laoual Chekou Koré promu général de corps d’Armée, Waly Karingma monte en grade

19 avril 2019
FAN : Laoual Chekou Koré promu général de corps d’Armée, Waly Karingma monte en grade

  Le Président de la République Issoufou Mahamadou a signé ce vendredi 19 avril, un décret portant promotion des officiers généraux et supérieurs des Forces armées nigériennes (FAN) et de...

Forum International pour la sécurité et la santé au travail (FISST 2019) : la 2e édition à Niamey les 17 et 18 septembre

19 avril 2019
Forum International pour la sécurité et la santé au travail (FISST 2019) : la 2e édition à Niamey les 17 et 18 septembre

Après une édition réussie à Bamako en 2018, c’est Niamey la capitale du Niger qui aura l’honneur d’accueillir, les 17 et 18 septembre prochain au Palais des congrès, la seconde...

Enseignement supérieur : le SNECS demande au président de renvoyer la réforme pour une seconde lecture à l’Assemblée nationale

19 avril 2019
Enseignement supérieur : le SNECS demande au président de renvoyer la réforme pour une seconde lecture à l’Assemblée nationale

Au lendemain de l’adoption par l’Assemblée nationale de la loi portant réforme du régime des Etablissements publics à caractère scientifique, culturel et technique, le Syndicat national des enseignants et chercheurs...

Niamey : libération des 92 élèves interpellés suite à la violente manifestation du mardi 9 avril

19 avril 2019
Niamey : libération des 92 élèves interpellés suite à la violente manifestation du mardi 9 avril

Les 92 élèves interpellés puis placés en garde à vue à la suite de la violente manifestation du mardi 9 avril dernier, ont tous été libérés. C’est ce qu’a déclaré...

Réforme des Universités publiques (UPN) : comme une lettre à la poste, le texte adopté par l’Assemblée nationale

18 avril 2019
Réforme des Universités publiques (UPN) : comme une lettre à la poste, le texte adopté par l’Assemblée nationale

Les députés ont adopté, ce jeudi 18 avril au cours de la séance plénière, le Projet de loi modifiant l’ordonnance n° 2010-77 du 09 décembre 2010, portant régime général des...