mardi, 23 avril 2019
French Arabic Chinese (Simplified) English Turkish
Flash Infos
........ ....... ....... ........ ....... ....... ...... ........ ....... .......

UN0279070

Le Conseil d'administration de l'UNICEF a approuvé au cours de sa première session cette année (du 5 au 7 février) le nouveau programme de coopération entre le gouvernement du Niger et l'UNICEF.

Présenté par Marie-Pierre Poirier, directrice régionale de l'UNICEF pour l'Afrique de l’Ouest et du Centre, le programme de pays du Niger repose sur une solide théorie du changement, résultat d'un processus participatif et collaboratif avec le Gouvernement et un large éventail de parties prenantes à tous les niveaux, et accorde une attention particulière aux enfants et aux communautés les plus défavorisés et les plus vulnérables.

"Le programme proposé vise à accélérer les progrès dans quatre domaines de résultats clés pour les enfants : la vaccination ; prévention du retard de croissance ; la qualité de l’éducation ; et l’accélération de l’élimination du mariage des enfants. Il encouragera la mise à l'échelle nationale d'approches réussies, en mettant l'accent sur la modélisation de systèmes institutionnels et communautaires durables pour les régions et les groupes de population les plus démunies," a-t-elle déclaré aux membres du Conseil d’Administration à cette occasion.  

"En outre, il accélérera le passage stratégique d'un mode principalement de prestation de services à des investissements plus importants dans le renforcement des systèmes et des capacités. Le développement et la participation des adolescents seront mis en avant dans tous les domaines programmatiques."

La vision du nouveau programme est d’aider le Gouvernement à faire en sorte que tous les enfants, en particulier les plus vulnérables, jouissent de leurs droits; les adolescents et les jeunes sont autonomes ; les communautés et les systèmes sont renforcés et résilients ; et l’aide humanitaire et le secteur du développement répondent aux causes structurelles de la fragilité et de la vulnérabilité.

"Le Niger a fait des progrès considérables dans la promotion des droits de l'enfant. Le taux de mortalité infantile a considérablement diminué au cours de la dernière décennie. Les législations, politiques, stratégies et programmes ont considérablement évolué au cours des dernières années. Bien qu’un certain nombre de défis demeurent, ce programme nous permettra d'accélérer les efforts pour les relever", a pour sa part déclaré Felicite Tchibindat, représentante de l’UNICEF au Niger.

"L'UNICEF s'est engagé à renforcer son soutien au Niger, sur la base des priorités définies par le gouvernement et en tenant compte du cadre de programmation du système des Nations Unies (UNDAF)", poursuit Tchibindat.

Le nouveau programme couvre trois ans (2019-2021) et sa mise en œuvre nécessite près de 190,3 millions de dollars américains. "L'UNICEF lance un appel à la solidarité pour aider à mobiliser ces ressources afin de garantir qu'aucun enfant ne soit laissé de côté au Niger", a conclu Tchibindat.

Du 5 au 7 février 2019, la première session ordinaire du Conseil d'administration de l'UNICEF pour 2019 s’est tenu au siège des Nations Unies à New York. La session a été dirigée par le Président du Conseil d'administration de l'UNICEF pour 2019, SE Omer Dahab Fadl Mohamed, ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire, représentant permanent de la République du Soudan auprès de l'Organisation des Nations Unies et la Directrice Exécutive de l'UNICEF, Henrietta H. Fore.

Le Conseil d'administration est l'organe directeur de l'UNICEF. Il fournit un appui intergouvernemental et assure le contrôle de l'organisation, conformément aux orientations de politique générale de l'Assemblée générale des Nations Unies et du Conseil économique et social. Le Conseil d'administration passe en revue les activités de l'UNICEF et approuve ses politiques, programmes de pays et budgets. Il comprend 36 membres représentant les cinq groupes régionaux d’États Membres des Nations Unies.

 

Ajouter un Commentaire

B4 MarathonduSahel.jpg

800x800 visuel min

 // Ecouter de la musique moderne nigerienne \\ 
actuzik1 min

Dans la même Rubrique

Député Oumarou Abdourahamane « Abder » : le franc CFA est « un manque de respect» de Paris envers l’Afrique

23 avril 2019
Député Oumarou Abdourahamane « Abder » : le franc CFA est « un manque de respect» de Paris envers l’Afrique

«Le développement et l’avenir de l’État passent nécessairement par le retrait du franc CFA», a déclaré le député nigérien Oumarou Abdourahamane dans un entretien à l’agence russe Sputnik en marge...

Déclaration du MOJEN du 22 Avril 2019

22 avril 2019
Déclaration du MOJEN du 22 Avril 2019

Le MOJEN s’est réuni ce jour 22 Avril pour analyser et se prononcer sur la situation socio-académique et sécuritaire de notre pays. De la situation sécuritaire :  Le MOJEN, à...

Insécurité : 5 soldats tués et 3 blessés grave à la suite de l’explosion d’un IED sur l’axe Tillia-Agendo (Tahoua)

20 avril 2019
Insécurité : 5 soldats tués et 3 blessés grave à la suite de l’explosion d’un IED sur l’axe Tillia-Agendo (Tahoua)

Au moins cinq (5) soldats sont morts et trois (3) autres ont été gravement blessés à la suite de l’explosion ce samedi 20 avril, d’un engin explosif improvisé (IED) sur...

FAN : Laoual Chekou Koré promu général de corps d’Armée, Waly Karingma monte en grade

19 avril 2019
FAN : Laoual Chekou Koré promu général de corps d’Armée, Waly Karingma monte en grade

  Le Président de la République Issoufou Mahamadou a signé ce vendredi 19 avril, un décret portant promotion des officiers généraux et supérieurs des Forces armées nigériennes (FAN) et de...

Forum International pour la sécurité et la santé au travail (FISST 2019) : la 2e édition à Niamey les 17 et 18 septembre

19 avril 2019
Forum International pour la sécurité et la santé au travail (FISST 2019) : la 2e édition à Niamey les 17 et 18 septembre

Après une édition réussie à Bamako en 2018, c’est Niamey la capitale du Niger qui aura l’honneur d’accueillir, les 17 et 18 septembre prochain au Palais des congrès, la seconde...

Enseignement supérieur : le SNECS demande au président de renvoyer la réforme pour une seconde lecture à l’Assemblée nationale

19 avril 2019
Enseignement supérieur : le SNECS demande au président de renvoyer la réforme pour une seconde lecture à l’Assemblée nationale

Au lendemain de l’adoption par l’Assemblée nationale de la loi portant réforme du régime des Etablissements publics à caractère scientifique, culturel et technique, le Syndicat national des enseignants et chercheurs...