dimanche, 21 juillet 2019
frarzh-CNentr
Flash Infos
........ ....... ....... ........ ....... ....... ...... ........ ....... .......

acteurs societe civile Niamey

Les condamnations à trois mois de prison avec sursis prononcées contre cinq activistes du Niger doivent être annulées, a déclaré Amnesty International ce 11 février jour de leur audience en appel, prévue dans la capitale Niamey.

Ali Idrissa Nani, Nouhou Arzika, Moussa Tchangari, Lirwana Abdourahamane et plusieurs autres manifestants avaient été déclarés le 24 juillet dernier, coupables « d’organisation et participation à une manifestation interdite », « incitation à la violence et à l’agression» et «destruction de biens» au terme de leur procès en première instance. Ils avaient écopé d’une condamnation allant de trois à six mois de prison et avaient interjeté appel. Alors qu’ils comparaitront libres en appel aujourd’hui, deux autres activistes, Lirwana Abdourahamane et Sadat Illiya Dan Malam attendent toujours en détention leur procès.

En dénonçant et en se mobilisant contre la loi des finances, ces activistes ont agi pour la défense et le respect des droits économiques et sociaux des populations. De ce fait, ils doivent être protégés, et non arrêtés arbitrairement et poursuivis par les autorités sur la base de fausses charges. 

Kiné Fatim Diop, chargée de campagne pour l’Afrique de l’Ouest à Amnesty International

 «En dénonçant et en se mobilisant contre la loi des finances, ces activistes ont agi pour la défense et le respect des droits économiques et sociaux des populations. De ce fait, ils doivent être protégés, et non arrêtés arbitrairement et poursuivis par les autorités sur la base de fausses charges,» a déclaré Kiné Fatim Diop, chargée de campagne pour l’Afrique de l’Ouest à Amnesty International.

« Ils n’auraient jamais dû être arrêtés à plus forte raison condamnés.  Leur arrestation était arbitraire et motivée par des considérations politiques. La Cour d’appel doit annuler la condamnation et abandonner toutes les charges qui pèsent contre eux. »

Le 25 mars dernier, une manifestation publique interdite par les autorités avait été organisée contre une loi de finances votée l’année dernière et prévoyant des mesures d’austérité et de nouvelles taxes pour les petits commerçants et les ménages modestes.

Ali Idrissa et les autres activistes avaient été arrêtés avant la manifestation à leurs bureaux et domiciles. Aucun d’entre eux n’avait été arrêté sur le terrain des manifestations.  Après plus de quatre mois de détention préventive, ils ont été jugés et condamnés à trois mois de prison avec sursis, et libérés. Prévu le 10 décembre dernier, leur procès en appel a été reporté à ce 11 février. 

Les activistes nigériens ont continué l’année dernière à payer un lourd tribut dans leur mobilisation contre la loi de finances avec un rétrécissement de l’espace civique caractérisé par des interdictions de marches pourtant pacifiques et un harcèlement judiciaire.

Egalement condamné avec les cinq autres activistes à trois mois de prison avec sursis en première instance, l’avocat et défenseur des droits humains Lirwana Abdourahamane a fait l’objet de nouvelles poursuites le 12 juillet 2018, à la suite d’une plainte déposée par le juge d’instruction pour « outrage à magistrat » alors qu’il n’avait fait qu’exprimer une opinion lors d’une audience précédente. Le 23 juillet, un tribunal l’a déclaré coupable et condamné à deux ans de prison, dont un an avec sursis. Toujours détenu, il attend le délibéré prévu le 11 mars de son procès en appel.

Un autre activiste, Sadat Illiya Dan Malam attend toujours son procès non encore programmé depuis son arrestation dans la ville de Zinder le 18 avril 2018. Il est le coordonnateur régional du Mouvement patriotique pour une citoyenneté (MPC), une autre organisation de la société civile. Il a été inculpé pour «participation à un mouvement insurrectionnel» et «conspiration contre la sécurité de l'État.» et est détenu arbitrairement depuis. Son avocat a introduit trois demandes de liberté provisoire depuis mai 2018, les deux premières ont été rejetées et il est en attente de l’examen de la troisième.

« Le fait d’organiser une manifestation pacifique contre la loi des finances ne peut en aucun cas être assimilé à une conspiration contre la sécurité de l’Etat. Le maintien d’un activiste en détention pendant neuf mois pour ces faits est arbitraire et inadmissible, » a déclaré Kiné Fatim Diop.

« Les autorités doivent abandonner les charges contre Sadat et remettre en liberté toutes les personnes qui sont détenues arbitrairement parce qu'elles avaient exercé sans violence, leur droit à la liberté d'expression et de réunion ».

 

Amnesty

Ajouter un Commentaire

DOC_UA19.jpg

Top de la semaine

Publier le 19/07/2019, 21:40
communique-du-conseil-des-ministres-du-vendredi-19-juillet-2019 Le Conseil des Ministres s’est réuni ce jour,  vendredi 19 juillet 2019, dans la salle habituelle...Lire plus...
Publier le 19/07/2019, 20:00
presidence-le-chef-de-l-etat-felicite-par-son-gouvernement Le Conseil des Ministres s’est réuni vendredi, 19 juillet 2019, sous la Présidence de SEM Issoufou...Lire plus...
Publier le 19/07/2019, 13:27
tribune-pour-des-elections-presidentielles-ideelles-au-niger La date des élections présidentielles au Niger, fatidique, approche. Le peuple s'interroge : «...Lire plus...
Publier le 18/07/2019, 11:06
bassin-du-lac-tchad-la-stabilisation-et-le-developpement-de-la-zone-au-menu-du-2e-forum-des-gouverneurs La capitale nigérienne accueille du 16 au 18 juillet, la seconde édition du Forum des gouverneurs des...Lire plus...
Publier le 17/07/2019, 19:01
agadez-5-morts-et-plusieurs-blesses-graves-dans-un-accident-d-un-bus-de-transports Cinq (5) personnes sont mortes, dont trois (3) femmes, un (1) enfant et un (1) homme adulte, ce...Lire plus...
Publier le 17/07/2019, 02:47
pjp-generation-doubara-le-parti-des-partisans-de-salou-djibo-officiellement-cree La scène politique nationale accueille un nouvel acteur. Il s’agit du parti...
Publier le 19/07/2019, 13:27
tribune-pour-des-elections-presidentielles-ideelles-au-niger La date des élections présidentielles au Niger, fatidique, approche. Le peuple s'interroge : «...
Publier le 15/07/2019, 22:09
insecurite-nouvel-assassinat-d-un-chef-traditionnel-a-inates-tillabery Almoubacher Ag Alamjadi, chef de tribu d’Inatès (département d’Ayerou, Région de Tillabéry), a été...
Publier le 16/07/2019, 10:08
hadj-2019-un-membre-du-coho-accuse-les-responsables-d-avoir-percu-des-pots-de-vin-pour-un-marche Que se passe-t-il encore au sein du Commissariat pour l’organisation du Hadj et de la Oumra...
Publier le 15/07/2019, 22:01
cour-constitutionnelle-le-magistrat-bouba-mahamane-aux-commandes La Cour constitutionnelle a depuis quelques jours un nouveau président. Il s’agit du magistrat Bouba...
Publier le 17/07/2019, 02:47
pjp-generation-doubara-le-parti-des-partisans-de-salou-djibo-officiellement-cree La scène politique nationale accueille un nouvel acteur. Il s’agit du parti...
Publier le 17/07/2019, 03:45
conjoncture-le-groupe-belge-equipements-services-niamey-plie-bagages-a-son-tour Les temps sont vraiment difficiles pour les entreprises nigériennes, particulièrement pour les...
Publier le 17/07/2019, 19:01
agadez-5-morts-et-plusieurs-blesses-graves-dans-un-accident-d-un-bus-de-transports Cinq (5) personnes sont mortes, dont trois (3) femmes, un (1) enfant et un (1) homme adulte, ce...
Publier le 19/07/2019, 21:40
communique-du-conseil-des-ministres-du-vendredi-19-juillet-2019 Le Conseil des Ministres s’est réuni ce jour,  vendredi 19 juillet 2019, dans la salle habituelle...
Publier le 15/07/2019, 22:09
insecurite-nouvel-assassinat-d-un-chef-traditionnel-a-inates-tillabery Almoubacher Ag Alamjadi, chef de tribu d’Inatès (département d’Ayerou, Région de Tillabéry), a été...

Dans la même Rubrique

Bassin du Lac Tchad : la stabilisation et le développement de la zone au menu du 2e Forum des gouverneurs

18 juillet 2019
Bassin du Lac Tchad : la stabilisation et le développement de la zone au menu du 2e Forum des gouverneurs

La capitale nigérienne accueille du 16 au 18 juillet, la seconde édition du Forum des gouverneurs des régions du Bassin du Lac Tchad. A l’ordre du jour, le renforcement de...

Agadez : 5 morts et plusieurs blessés graves dans un accident d’un bus de transports

17 juillet 2019
Agadez : 5 morts et plusieurs blessés graves dans un accident d’un bus de transports

Cinq (5) personnes sont mortes, dont trois (3) femmes, un (1) enfant et un (1) homme adulte, ce mercredi 17 juillet aux premières heures de la journée, suite à un...

Conjoncture : le groupe belge Equipements & Services Niamey plie bagages à son tour

17 juillet 2019
Conjoncture : le groupe belge Equipements & Services Niamey plie bagages à son tour

Les temps sont vraiment difficiles pour les entreprises nigériennes, particulièrement pour les filiales et succursales des groupes internationaux, qui continuent à quitter le pays en raison de la conjoncture de...

Hadj 2019 : un membre d'une mission du COHO accuse les responsables d’avoir perçu des pots de vin pour un marché

16 juillet 2019
Hadj 2019 : un membre d'une mission du COHO accuse les responsables d’avoir perçu des pots de vin pour un marché

Que se passe-t-il encore au sein du Commissariat pour l’organisation du Hadj et de la Oumra (COHO) ? Le moins que l’on puisse dire, en tout cas, c’est que El Haj...

Insécurité : nouvel assassinat d’un chef traditionnel à Inatès (Tillabéry)

15 juillet 2019
Insécurité : nouvel assassinat d’un chef traditionnel à Inatès (Tillabéry)

Almoubacher Ag Alamjadi, chef de tribu d’Inatès (département d’Ayerou, Région de Tillabéry), a été assassiné ce lundi 15 juillet par des individus armés. Selon des sources locales qui ont confirmé...

Cour constitutionnelle : le magistrat Bouba Mahamane aux commandes

15 juillet 2019
Cour constitutionnelle : le magistrat Bouba Mahamane aux commandes

La Cour constitutionnelle a depuis quelques jours un nouveau président. Il s’agit du magistrat Bouba Mahamane, qui a succédé à Mme Abdoulaye Diori Kadidiatou Ly, en poste depuis 2013, et qui...