samedi, 20 avril 2019
French Arabic Chinese (Simplified) English Turkish
Flash Infos
........ ....... ....... ........ ....... ....... ...... ........ ....... .......

Orange 4GO

soldats nigeriens patrouillent Bosso25 mai 2015

Six personnes ont été tuées dans la nuit de vendredi à samedi dans une nouvelle attaque du groupe jihadiste nigérian Boko Haram contre un village du sud-est du Niger, proche du Nigeria, dans la région du lac Tchad, a déclaré un responsable municipal.

"Six personnes ont été tuées dans la nuit de vendredi par des éléments de Boko Haram à Bagué Djaradi, un village" situé dans la commune de Toumour, a-t-il précisé à l'AFP.

Les assaillants, venus à pied, "ont tué (leurs victimes) par balle", a-t-il ajouté, sans pouvoir donner plus de détails.

Selon une source humanitaire, "des éléments du groupe terroriste Boko Haram" ont mené l'attaque "vendredi aux environs de 22H00 (21H00 GMT)".

Fin janvier, quatre villageois ont été tués par Boko Haram à Bosso, une commune voisine de celle de Toumour. Plusieurs habitations et trois véhiculés chargés de poivrons (base de l'économie locale) avaient été incendiés lors de l'attaque.

Bosso et Toumour sont situées près du bassin du Lac Tchad, un des repères de Boko Haram. Ces attaques interviennent plusieurs semaines après l'offensive militaire terrestre et aérienne contre le groupe armé dans cette zone, où plus de 200 "terroristes" ont été tués, selon l'armée nigérienne.

Niamey reste "préoccupé" par la "situation au Nigeria" voisin où les islamistes de Boko Haram poursuivent des attaques contre des bases militaires, s'était alarmé en décembre Kalla Moutari, le ministre de la Défense du Niger, devant les députés.

Les combattants de "Boko Haram ont pu se ravitailler en matériel, ils ont pu se revigorer", avait souligné M. Moutari, disant craindre des attaques des jihadistes contre les forces nigériennes "à partir de janvier 2019, (période) qui correspond au début du retrait des eaux de la Komadougou" qui sert de frontière naturelle entre le Niger et le Nigeria.

La rivière empêche généralement les incursions des insurgés nigérians sur le sol nigérien. Le 29 novembre, les présidents des quatre Etats riverains du lac Tchad, Nigeria, Niger, Tchad et Cameroun, ont demandé lors d'une réunion à N'Djamena "le soutien" de la communauté internationale dans la lutte contre Boko Haram.

 

AFP

Commentaires   

-1 #1 Aïda Yak 02-02-2019 18:22
KO les 4 pays demandent le soutien de la communauté international...est-ce-qu'ils ont besoins de demander puisqu'ils sont déjà là ? les bases militaires étrangères qui sont déjà là sur notre sol fabrique quoi déjà ?
Citer | Signaler à l’administrateur
-2 #2 Issa Traore 02-02-2019 18:27
Mais je ne comprends pas , les bases Américain et chinoises et les françaises sont basés au Niger
Vraiment le monde est fou
Citer | Signaler à l’administrateur
-2 #3 Dono 02-02-2019 19:45
Le monde n'est pas fou Traore: si les nigeriens ne peuvent pas ou ne veulent pas se battre qui va se vaytre à leur place?
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #4 Ibrahima Zakari 03-02-2019 02:52
Posons nous d'abord qui ont créé BH? Donc ne contons pas sur les bases étrangères sans eux l'affaire des BH serait dans les archives depuis. Mais Dieu est là,nos FDS sont donc protéger par sa grâce in cha Allah
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #5 Oumarou Mahamadou 03-02-2019 15:28
Ah avant de compter sur les autres comptons sur nos propres moyens et Dieu
Le pire c'est la force étrangère ils ont duré en Afghanistan à quoi ça a servi ?
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #6 Yan 03-02-2019 16:22
Les bases étrangère leurs premier mission est de servire l'économie de leur pays donc nous pillé puis nous surveiller mais en aucun cas la défense du territoire nigériens
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #7 Rhouakha 03-02-2019 16:32
Comment on peut accepter en 2019 que des étrangers arme leurs drones sur nôtre territoire alors que il arrive à ses drones de s'écraser tous seul imaginer si il son armée de nucléaire le dégât chez eux même il ne le font pas à cause des risques réels
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #8 bagague 04-02-2019 08:52
En tout cas c'est devenu un impératif de créer une base militaire à TOUMOUR vue la récurrence des attaques dans cette localité,et surtout envoyer de vaillants soldats et non ceux qui partent écouter de la musique et surfer sur les réseaux sociaux
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #9 lafricain 04-02-2019 10:27
Dans la savane, quand les hyènes se dis[mot censuré]nt une carcasse de gibier, ça finit toujours dans la bagarre. Les récentes déclarations de l'Italie sur le pillage de l'Afrique par la France est révélateur de ce qui nous guettent. Les bases militaires, il y en a plein au Niger et même le lambda sait qu'elles ne sont pas là pour le défendre. Mais ce qui lui fait mal, il ne sait pas sur quel contrat elles sont là ! Nos richesses et nos économies sont contrôlées (le FCFA), nos politiques encadrées et nos élections, juste des cirques ; elles organisées pour faire semblant ! Nos armées ? de quoi mieux mater le peuple, pas pour faire la guerre au sens moderne de l'évolution ! Nos administrations publiques ? du tout-venant où toutes les situations sont possibles. Quelle malédiction ! Il est quand même surprenant qu'on trouve encore des africains qui prêtent le flanc et sont utilisés dans la spoliation de leur continent, après l'esclavage et la colonisation !
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #10 Koundji ko? 04-02-2019 14:03
Nous banalisons la mort jusqu'en faire notre business!
En réalité, le terrorisme en Afrique de l'ouest n'est qu'un complot par lequel certains africains se font de l'argent en massacrant leur peuple et pour la métropole (bailleur de fonds) l'objectif poursuivi est de freiner le développement des pays africains par entre autre le contrôle de sa démographie.
Pourquoi l'ONU refuse d'accréditer la force G5 sahel? :-* :-* :-*
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

B4 MarathonduSahel.jpg

800x800 visuel min

 // Ecouter de la musique moderne nigerienne \\ 
actuzik1 min

Dans la même Rubrique

Insécurité : 5 soldats tués et 3 blessés grave à la suite de l’explosion d’un IED sur l’axe Tillia-Agendo (Tahoua)

20 avril 2019
Insécurité : 5 soldats tués et 3 blessés grave à la suite de l’explosion d’un IED sur l’axe Tillia-Agendo (Tahoua)

Au moins cinq (5) soldats sont morts et trois (3) autres ont été gravement blessés à la suite de l’explosion ce samedi 20 avril, d’un engin explosif improvisé (IED) sur...

FAN : Laoual Chekou Koré promu général de corps d’Armée, Waly Karingma monte en grade

19 avril 2019
FAN : Laoual Chekou Koré promu général de corps d’Armée, Waly Karingma monte en grade

  Le Président de la République Issoufou Mahamadou a signé ce vendredi 19 avril, un décret portant promotion des officiers généraux et supérieurs des Forces armées nigériennes (FAN) et de...

Forum International pour la sécurité et la santé au travail (FISST 2019) : la 2e édition à Niamey les 17 et 18 septembre

19 avril 2019
Forum International pour la sécurité et la santé au travail (FISST 2019) : la 2e édition à Niamey les 17 et 18 septembre

Après une édition réussie à Bamako en 2018, c’est Niamey la capitale du Niger qui aura l’honneur d’accueillir, les 17 et 18 septembre prochain au Palais des congrès, la seconde...

Enseignement supérieur : le SNECS demande au président de renvoyer la réforme pour une seconde lecture à l’Assemblée nationale

19 avril 2019
Enseignement supérieur : le SNECS demande au président de renvoyer la réforme pour une seconde lecture à l’Assemblée nationale

Au lendemain de l’adoption par l’Assemblée nationale de la loi portant réforme du régime des Etablissements publics à caractère scientifique, culturel et technique, le Syndicat national des enseignants et chercheurs...

Niamey : libération des 92 élèves interpellés suite à la violente manifestation du mardi 9 avril

19 avril 2019
Niamey : libération des 92 élèves interpellés suite à la violente manifestation du mardi 9 avril

Les 92 élèves interpellés puis placés en garde à vue à la suite de la violente manifestation du mardi 9 avril dernier, ont tous été libérés. C’est ce qu’a déclaré...

Réforme des Universités publiques (UPN) : comme une lettre à la poste, le texte adopté par l’Assemblée nationale

18 avril 2019
Réforme des Universités publiques (UPN) : comme une lettre à la poste, le texte adopté par l’Assemblée nationale

Les députés ont adopté, ce jeudi 18 avril au cours de la séance plénière, le Projet de loi modifiant l’ordonnance n° 2010-77 du 09 décembre 2010, portant régime général des...