lundi, 27 mai 2019
French Arabic Chinese (Simplified) English Turkish
Flash Infos
........ ....... ....... ........ ....... ....... ...... ........ ....... .......

HEADER AMAA 1

Mohamed Ould Abdel Aziz

En Mauritanie, 76 partis politiques ont été dissous mardi soir selon un décret rendu public par le ministre mauritanien de l’Intérieur et de la Décentralisation. Une dissolution conformément à la loi sur les partis politiques.

Votée l’année dernière, la loi sur les partis politiques prévoit la dissolution de tout parti politique qui participe deux fois consécutives à une élection municipale sans atteindre un pour cent des suffrages exprimés. Le gouvernement de Mohamed Ould Abdel Aziz a décidé de mettre en application ce texte mardi soir alors que l'élection présidentielle approche.

Le pays ne compte plus que 28 partis au lieu de 107. Les formations politiques qui tombent sous le coup de la loi sur les partis appartiennent à la fois à la majorité et à l’opposition.

Des partis historiques dissous

C’est le cas du premier parti politique en Mauritanie, le Rassemblement pour la démocratie et l’unité (RDU). Le parti avait été créé en 1991, une année après la conférence de La Baule qui a initié le processus du multipartisme en Afrique. La Mauritanie s’était alors inscrite dans cette dynamique.

Le RDU a été fondé par l’une des grandes figures de la vie politique du pays, Ahmed Ould Sidi Baba, qui a été ministre dans le premier gouvernement du père de l’indépendance Moktar Ould Daddah en 1960 jusqu’au coup d’Etat de 1978.

Kane Hamidou Baba, une autre figure politique de la Mauritanie, cette fois chez les Négro-Mauritaniens, a vu son parti, le Mouvement pour la refondation, emporté par la loi sur les partis. Une des autres dispositions dans le texte est qu’en cas de non-participation deux fois de suite à un scrutin municipal, le parti politique sera aussi dissous.

 

RFI

Commentaires   

+3 #1 Blackmarket 07-03-2019 09:19
On devrait par exemple sur la Mauritanie et dissoudre tous ces partis-racailles que nous avons dans ce bled. :roll:
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #2 bagague 07-03-2019 10:08
Le Niger doit aussi cette loi Mauritanienne,parcequ'il existe beaucoup de partis politiques inutiles de ce genre au Niger.Un exemple tangible,le PNA AL-OUMMA de SANOUSSI JACKOU,LABIZé de SEYNI SALATOU,etc.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #3 Toumba 07-03-2019 11:35
Les Nigériens doivent en prendre de la graine, et raser de notre échiquier politique tous ces partis qui n'arrivent même pas à intégrer l'ensemble des membres de la famille de leurs fondateurs, et qui, en définitive, n'existent que pour assurer les "frais de condiments" de ces derniers.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #4 dhunill 07-03-2019 13:08
comme le parti kaina-tourey(loumana)
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #5 Seko de gotheye.. 07-03-2019 17:03
:D exemple à suivre au niger.. Trop de partis inutils et parasites
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #6 Abdoulaye Delili 08-03-2019 08:13
C'est normal , plusieurs partis politiques favorise le désordre . La démocratie qui nous a été imposé par l'Occident tout simplement pour doigté nos dirigeants et volé nos richesses.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #7 agali 08-03-2019 11:06
Le Niger, un pays des présidents ! Tout le monde aime à se faire appeler "président" ! Association, syndicat, ong, cercle d'amis, tout passe ! A chaque clan, tribu, village, etc. son président ! Voilà pourquoi le "business politique" ne finit jamais au détriment de l'évolution du pays ! La renaissance culturelle a du pain sur la planche ! Recréer un autre Nigérien, là est la solution à nos problèmes !
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #8 agali 08-03-2019 11:06
Le Niger, un pays des présidents ! Tout le monde aime à se faire appeler "président" ! Association, syndicat, ong, cercle d'amis, tout passe ! A chaque clan, tribu, village, etc. son président ! Voilà pourquoi le "business politique" ne finit jamais au détriment de l'évolution du pays ! La renaissance culturelle a du pain sur la planche ! Recréer un autre Nigérien, là est la solution à nos problèmes !
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

 // Ecouter de la musique moderne nigerienne \\ 
actuzik1 min

Dans la même Rubrique

G5 Sahel : le QG de la force conjointe indésirable à Bamako

23 mai 2019
G5 Sahel : le QG de la force conjointe indésirable à Bamako

A l’initiative de plusieurs associations de la société civile, des manifestants ont entamé un mouvement de protestation à Bamako, contre l’installation du QG de la force conjointe militaire du G5...

Gabon : le président Ali Bongo vire son vice-président et un ministre d’Etat

21 mai 2019
Gabon : le président Ali Bongo vire son vice-président et un ministre d’Etat

Par décret du président de la république gabonaise, Ali Bongo Ondimba, signé ce mardi 21 mai et dont lecture a été donnée par le secrétaire général de la présidence en...

L’ONU appelle les Etats membres du G5-Sahel à accélérer la pleine opérationnalisation de leur force conjointe

17 mai 2019
L’ONU appelle les Etats membres du G5-Sahel à accélérer la pleine opérationnalisation de leur force conjointe

Lors d’une réunion du Conseil de sécurité consacrée à la situation dans la région du Sahel, en Afrique, une haute responsable des Nations Unies a appelé les Etats membres du G5-Sahel (Burkina Faso, Mali, Mauritanie, Niger...

Burkina Faso : six personnes tuées dans une église dans le nord à Dablo

12 mai 2019
Burkina Faso : six personnes tuées dans une église dans le nord à Dablo

Six personnes, dont un prêtre catholique, ont été tuées dans la matinée du dimanche 12 mai dans une église à Dablo, commune de la province du Sanmatenga, dans le nord du...

La Guinée modifie sa loi sur le mariage

11 mai 2019
La Guinée modifie sa loi sur le mariage

L'Assemblée nationale guinéenne a adopté jeudi un nouveau code civil, qui modifie les dispositions légales sur la monogamie. Désormais, tout homme qui souhaite être polygame doit avoir l'accord de sa première...

Mali: composition du nouveau gouvernement de large ouverture

5 mai 2019
Mali: composition du nouveau gouvernement de large ouverture

MALI NOUVEAU GOUVERNEMENT  Décret N° 2019-0328/P-RM du 5 mai 2019 Portant Nomination des membres du Gouvernement Le Président de la République Vu la Constitution ; Vu le Décret 2019-0317/P-RM du...