jeudi, 22 février 2018
French Arabic Chinese (Simplified) English Turkish
Flash Infos
........ ....... ....... ........ ....... ....... ...... ........ ....... .......

St VALENTIN 851X315px min

villa a louer KK min

Sirajo Issa apres sa liberation du 11-09-2017 BIS

L’acteur de la société civile Sirajo Issa, président du Mouvement des jeunes pour l’émergence du Niger (MOJEN), a été relaxé ce lundi 11 septembre à la suite du prononcé du délibéré de son jugement.  

Interpellé depuis le 27 Août et placé en détention le 30 du même mois à la prison civile de Niamey sur plainte d’un citoyen qui l’accusait de diffamation en rapport avec la polémique qui a suivie la fixation par le Conseil islamique de la fête de l’Aïd pour le samedi 2 septembre, il a été finalement poursuivi, après requalification des faits, pour « outrage à un citoyen en charge d’un mandat public ».

Le procès s’est déroulé le jeudi 6 Août dernier et ce lundi lors du prononcé du verdict, le juge du Tribunal de Niamey a estimé que « les faits étaient non constitués ».

La  décision a été bien accueillie par les acteurs de la société civile et certains opposants qui l’ont soutenu tout au long de la procédure.

sirajosandarelaxe2

Pour rappel, lors du procès le plaignant a réclamé 20 millions de FCFA à titre de dommages et intérêts pour le préjudice subit et de son coté, le ministère public a requis une peine de six (6) mois de prison ferme et 100.000 FCFA d’amende.

La relaxe de Sirajo Issa avait été presque anticipée par sa défense et les acteurs de la société civile car il s’est avéré que le plaignant, le nommé Malam Sabiou, ne fait pas partie des membres du Conseil islamique du Niger. Des proches de l’activiste de la société civile n’avaient d’ailleurs pas écarté l’éventualité de déposer une « plainte pour usurpation de titre ».

En attendant de savoir si le ministère public fera ou non appel de la décision du Tribunal de Grande Instance hors classe de Niamey, Sirajo Issa a recouvré sa liberté après une dizaine de jours de détention. Ce n’est d’ailleurs pas la première fois ces derniers temps que le président du MOJEN, très critique à l’égard du régime en place, fait l’objet de poursuite devant les tribunaux du pays.

A.Y.B

Actuniger.com

 

Commentaires   

+1 #1 lolna 12-09-2017 08:43
Le monsieur s'appelle Sirajo ou Siradji?
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #2 Dan Daji 12-09-2017 10:02
Citation en provenance du commentaire précédent de lolna :
Le monsieur s'appelle Sirajo ou Siradji?

L'un ou l'autre :lol:
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #3 Balida Dama 12-09-2017 12:00
Barka, comme on a compris que c'est un vrai Nigerien on le libere tout simplement
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #4 Gongah 12-09-2017 13:46
Citation en provenance du commentaire précédent de lolna :
Le monsieur s'appelle Sirajo ou Siradji?

Sirajio=Siraji=Sirajo.
C'est comme Assoumane=Ousmane ou bien Yahya=Yahaya=Yahiya=Yayé.
L'important c'est de garder la transcription qui est dans l'acte de naissance.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #5 gaskiya 12-09-2017 18:10
ce n'est pas un acteur de la societe civile, c'est un militant du LUMANA FA
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #6 zemblabla 13-09-2017 01:43
:lol: :lol: :lol: c'est plutôt un m'as tu vu qui veut se donner de l'importance.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #7 bramini 13-09-2017 13:50
ces soldats illuminés de lumana tapis dans les organisations de la société civile persistent encore à croire qu'ils peuvent jouer un quelconque rôle dans l'évolution politique du Niger.Quand leur mentor comprendra qu'ils ne sont d'aucune utilité pour son destin , il finira par serrer les cordons de la bourse et leur demandera d'aller vendre leur mercenariat ailleurs.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #8 Balida Dama 13-09-2017 16:25
Un militant du LUMANA FA a aussi au moins son mot à dire dans la société Nigérienne.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #9 babague 13-09-2017 16:58
Ce conseil de prébendiers islamiques doit etre dissout et renouveller,puis que ces gens ne repondent pas aux noms des musulmans.Ils ne font que leur mafia avec l'Etat .Un point un tiret.
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

ALM web 302x534px min

 

CFEVRIER2018Niger 1 bell

St VALENTIN 960X960px min

 // Ecouter de la musique moderne nigerienne \\ 
actuzik1 min

Dans la même Rubrique

Transparency International : La corruption gagne du terrain au Niger selon l’Indice de perception 2017

22 février 2018
Transparency International : La corruption gagne du terrain au Niger selon l’Indice de perception 2017

L’Association nigérienne de lutte contre la corruption (ANLC/TI), qui représente au Transparency International au Niger,  a présenté ce jeudi 22 février à Niamey, les résultats de son Indice de Perception de...

VIE DE LA NATION : La CNDH prône un dialogue inclusif afin d'apaiser les tensions

21 février 2018
VIE DE LA NATION : La CNDH prône un dialogue inclusif afin d'apaiser les tensions

DÉCLARATION DE LA CNDH SUR LA SITUATION NATIONALE Conformément à sa mission de veiller à la promotion et à l’effectivité des droits et des libertés, aux termes de l’article 44 de...

Le Niger fustige les expulsions de migrants africains sur son territoire par l'Algérie

21 février 2018
Le Niger fustige les expulsions de migrants africains sur son territoire par l'Algérie

Le ministre d'Etat nigérien en charge de l'Intérieur et de la Sécurité publique, Bazoum Mohamed, a fustigé mardi la vague d'expulsions depuis quelque temps de migrants africains opérées par les...

Libération de sept militants nigériens anti-loi de finances 2018

20 février 2018
Libération de sept militants nigériens anti-loi de finances 2018

La justice nigérienne a ordonné mardi la libération de sept manifestants arrêtés le 4 février lors d'un sit-in à Niamey contre la loi de finances 2018 qu'ils jugent "antisociale", a...

Diffusion des propos ethno-régionaliste sur les médias : Sanoussi Jackou et deux journalistes entendus par le procureur

20 février 2018
Diffusion des propos ethno-régionaliste sur les médias : Sanoussi Jackou et deux journalistes entendus par le procureur

Le ministre conseiller à la présidence et président du PNA Al Oumma, Sanoussi Jackou, ainsi que le PDG du Groupe de presse Anfani, Gremah Boucar et un journaliste du même...

Propos haineux et ethnocentristes : Le président Issoufou instruit le gouvernement aux fins de sévir contre les indélicats

18 février 2018
Propos haineux et ethnocentristes : Le président Issoufou instruit le gouvernement aux fins de sévir contre les indélicats

Le Conseil des ministres du vendredi 16 février a entendu une communication du ministre d’Etat en charge de l’Intérieur, de la Sécurité Publique, de la Décentralisation et des Affaires Coutumières...