vendredi, 19 avril 2019
French Arabic Chinese (Simplified) English Turkish
Flash Infos
Adoption à l’instant par les députés avec 135 voix pour, 28 contre et 2 abstentions, du Projet de loi modifiant l’ordonnance n° 2010-77 du 09 décembre 2010, portant régime général des Etablissements publics à caractère scientifique, culturel et technique. Les présidents d’Université, recteurs et vice-recteurs seront désormais nommés par décret pris en conseil des ministres.| ........ ....... ....... ........ ....... ....... ...... ........ ....... .......

medicaments-contrefaits

La police nigérienne a présenté lundi à la presse plus de 13 tonnes de faux médicaments acheminés à Niamey depuis l’Inde via un port ghanéen, selon un de ses responsables.

«Ce sont 1.813 cartons, soit un peu plus de treize tonnes de produits pharmaceutiques contrefaits que nous avons saisis», a précisé Mme Ousmane Bako Nana, porte-parole des services de répression du trafic illicite des stupéfiants.

Ces faux médicaments, destinés au marché local, ont été commandés par des opérateurs avec «la complicité» d’un agent «corrompu» d’une société officiellement agréée dans la distribution de produits pharmaceutiques.

Parmi les médicaments saisis figurent des antalgiques et des anti-inflammatoires, ne comportant ni référence du fabriquant ni étiquettes. Sur un des emballages on peut même lire : «Laissez à la portée des enfants».

«Cela fait mal aujourd’hui de constater que dans la sous-région, le Niger devient le dépotoir de ces produits», a dénoncé Chaïbou Samna, le procureur de la république à Niamey.

M. Samna promet «des sanctions exemplaires» contre les responsables et exhorte les Nigériens «à se réveiller pour lutter» contre ce type trafic «nuisible à leur santé».

Le marché des faux médicaments est florissant au Niger où ils sont vendus à la criée, en ville et à proximité des pharmacies officielles. Depuis des décennies, syndicats et propriétaires des pharmacies demandent aux autorités de démanteler les réseaux de trafiquants, derrière lesquels se cachent parfois d’influents commerçants et hommes politiques. Mais l’extrême pauvreté des populations est citée comme un facteur expliquant la persistance de ce marché illicite. 

AFP

 

Commentaires   

+1 #1 tanko 23-11-2017 00:43
c'est plein dans les pharmacies.on parle de résistance des bactéries c'est pas vrai ce sont les médicaments qui sont faux
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #2 Wane mutune 23-11-2017 08:43
Une goutte d'eau dans un océan. Qu'attend le ministre de la santé pour faire la guerre aux commerçants grossistes non professionnels qui disseminent ces faux médicaments en même temps qu'il combat énergiquement les structures de santé privées qui opèrent dans l'informel. La vraie lutte réside là. Si vous pouviez pas alors tout le reste n'est que du tâtonnement et peine perdue.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #3 verdatre 23-11-2017 09:42
C'est triste. C'est la santé des populations qui se trouve menacée. Le mal est déjà là, il faut sensibiliser les populations et mener une lutte sans merci contre ces grossistes qui importent des faux médicaments pratiquement de tous les ports.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #4 Issiaka 23-11-2017 11:50
je suis pessimiste. C'est beaucoup d'argent en jeux. Les produits seront restitués et malheur à la population.
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

800x800 visuel min

 // Ecouter de la musique moderne nigerienne \\ 
actuzik1 min

Dans la même Rubrique

Les programmes scolaires exécutés à 70 % en mars à Niamey (Ministère des enseignements secondaires)

8 avril 2019
Les programmes scolaires exécutés à 70 % en mars à Niamey (Ministère des enseignements secondaires)

L’année scolaire 2018-2019 qui entame sa dernière ligne droite n’a pas connu de perturbation majeure par  rapport à la précédente, cette accalmie a permis une progression appréciable  dans les enseignements...

Santé : lancement de l’initiative « mHealth », un service innovant pour la prise en charge des enfants malades par sms

28 mars 2019
Santé : lancement de l’initiative « mHealth », un service innovant pour la prise en charge des enfants malades par sms

L’innovation technologique au service de la santé, particulièrement celle des enfants, fait ses premiers pas au Niger. La localité d’Illéla dans la région de Tahoua, a en effet abrité le...

Santé publique : le ministère alerte sur la circulation de faux vaccins de méningite

15 mars 2019
Santé publique : le ministère alerte sur la circulation de faux vaccins de méningite

Dans un communiqué de presse publié ce vendredi 15 mars, le ministère de la Santé publique a fait cas « d’une suspicion  de circulation de faux vaccins contre la méningite, le...

Enseignement Supérieur : le SNECS se radicalise, les étudiants pris en otage par le bras de fer avec le gouvernement

10 mars 2019
Enseignement Supérieur : le SNECS se radicalise, les étudiants pris en otage par le bras de fer avec le gouvernement

C’est de nouveau l’escalade entre le Syndicat national des enseignants chercheurs et du supérieur (SNECS) et le gouvernement. Une semaine après l’adoption par ce dernier du projet de loi portant...

Campagne nationale de vaccination contre la méningite : plus de 6 millions d’enfants visés

5 mars 2019
Campagne nationale de vaccination contre la méningite : plus de 6 millions d’enfants visés

Le ministre de la santé publique M. Idi Illiassou Mainassara a lancé ce mardi 05 mars 2019 à Niamey la campagne nationale de vaccination contre la méningite à méningocoque A...

Santé : le Pneumorel retiré du marché par décision du ministère

16 février 2019
Santé : le Pneumorel retiré du marché par décision du ministère

COMMUNIQUÉ DE PRESSE DU MINISTÈRE DE LA SANTÉ PUBLIQUE DU NIGER Par mesure préventive le Ministre de la santé publique informe les responsables des structures sanitaires publiques et privées ;...