vendredi, 19 avril 2019
French Arabic Chinese (Simplified) English Turkish
Flash Infos
Adoption à l’instant par les députés avec 135 voix pour, 28 contre et 2 abstentions, du Projet de loi modifiant l’ordonnance n° 2010-77 du 09 décembre 2010, portant régime général des Etablissements publics à caractère scientifique, culturel et technique. Les présidents d’Université, recteurs et vice-recteurs seront désormais nommés par décret pris en conseil des ministres.| ........ ....... ....... ........ ....... ....... ...... ........ ....... .......

DR Illiassou Idi Mainassara VOA-min

Le ministre de la santé publique Dr Illiassou Mainassara est déterminé à mettre de l’ordre dans le secteur notamment dans les officines privées, un ménage qu’il a entamé depuis plusieurs mis et qui a déjà concerné certaines cliniques de la place.

Ce samedi 28 octobre lors de la séance des réponses aux questions des membres du gouvernement à l’Assemblée nationale, le ministre a révélé que suite à une série d’inspections réalisées par ses services au cours des trois derniers mois, cinq (5) pharmacies, un (1) laboratoire d’analyse médicale et un (1) cabinet spécialisé en procréation médicale assistée,  risquent la fermeture dès ce lundi pour manquements à la réglementation en vigueur. Des mises en demeure leurs ont été adressées afin qu’ils se conforment aux règles dans les prochaines 48H. Selon le ministre, les pharmacies ont été épinglées pour le non respect des marges bénéficiaires fixées par les textes qui sont de 0,35% alors que sur certains produits, les pharmacies épinglées arrivent à réaliser des marges de 50%. Pour le cas du cabinet de santé, lequel risque la fermeture dès ce lundi, il a été épinglé pour s’être érigé en véritable clinique au sein de laquelle officie un gynécologue bien connu de la place alors que le cabinet n’est qu’un simple centre de soins et par conséquent, ne dispose pas des autorisations nécessaires pour les prestations qu’il réalise.

Le ministre Illiassou Mainassara répondait aux questions d’un député qui l’a interpellé sur certaines pratiques peu orthodoxes dans le secteur notamment l’établissement par certains médecins véreux de faux diagnostics. Le Docteur Mainassara  a assuré la représentation nationale et rassuré les citoyens que tous les fraudeurs seront « débusqués et soumis à la rigueur de la loi ».

Actuniger.com 

 

Commentaires   

+3 #1 ARCHIGARD2 28-10-2017 17:29
Dites donc à Monsieur de faire un tour à l'hopital National....
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #2 Moctar Kaka 28-10-2017 17:35
Une visite doit être rendue à la Paharmacie de l'Air à ce propos. Elle est situé est située à wadata en face de la gare Al izza. j'ai fait un constat personnel là bas. Une vraie arnaque aux pauvres citoyens...
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #3 Guero msani 28-10-2017 18:25
Entièrement d'accord puisque certains diagnostics sont isont toujours discutable à l'étranger lors d'un retour d'évaluation
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #4 Issoufou Moussa 28-10-2017 18:44
Courage Excellence!!!
On sais qu'au Niger mettre de l'ordre n'est pas chose aisée. Que Le combat soit équitable et rigoureux!!!
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #5 Rabiou Goumounday 28-10-2017 18:47
Il faut commencé chez soi avant aller chez les autres parce qu' aujourd'hui le véritable qui est en priorité c'est de faire le manage dans les centres hospitaliers du Niger en commençant par l'hôpital nationale c'est cela travail d'un ministre
Citer | Signaler à l’administrateur
+11 #6 Karo da karo SaïRago 28-10-2017 19:29
Tels les employés fictifs du Parti ailé largement et nombreux licenciés à la Communauté Urbaine et dans les cinq Communes urbaines de Niamey; SE le très respectable des citoyens et respectueux des Lois de la République, le Docteur Ministre Iliassou Maïnassara doit tourner ses jumelles microscopiques sur les manœuvres et autres contractuels dans les hôpitaux et formations sanitaires de Niamey. Beaucoup d'entre eux sont fictifs ou au service de leur groupement de saboteurs et autres receleurs des médicaments ou produits pharmaceutiques attribués par L’État.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #7 La Vérité 28-10-2017 21:20
La pharmacie du rond-point NIGELEC fait plus de 75% de marge bénéficiaire allez-y voir. La preuve un produit vendu à 7500 F à la pharmacie du CCOG et 8000F à la pharmacie du carrefour (rond-point 6ème) se vend à 11.000 F chez cette dame là.
Citer | Signaler à l’administrateur
-2 #8 Bata 28-10-2017 22:49
Les autorisations et le contrôle sont diligentés par ton ministre...alors commence à châtier vos administrateurs corrompus... Après les pharmacies Pr le ministre un audit est nécessaire dans tous hôpitaux.
Courage.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #9 Boureima 29-10-2017 07:38
Ce ministre fait trop de tapage inutile et politique
Les directions centrales de ce ministère que font elles ?
C est pas à un ministre de s occuper de ce genre de questions ,il y a suffisamment de questions plus importantes
Faites un tour au service des urgences de nos hôpitaux !!
Arrêtez le cinéma !!
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #10 sabiou 29-10-2017 09:28
Qu´Allh swt t´accompagne dans cette lutte.Amen!!! Nous souhaiterions que vous fassez la meme chose c à d le ménage dans les autres Régions du pays aussi Mr le Ministre surtout en matìere des normes et conditions sur lequelles les Xts sont vendues à nos concitoyens.Ils installent des clim seulement comme images pour tromper la vilgilence des gens, les Xts perdent leur éfficacité avec la chaleur. Pensez à nous Excellence!!!
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #11 Boubacar 29-10-2017 12:13
Mr. du courage pour mettre de l'ordre cependant, les inspecteurs seuls ne suffisent pas. Il y'a l'opinion publique qui vit cela au quotidienq; jqe vous rapelle que la clinique Martaba est un mouroir qui aggrave la situation des patients avant de s'en débarasser rien que la semaine passer ils ont fait tuer une dame enseignante avec ses 2 jumaeux lors de l'accouchement en laissant le pauvre mari sur elle après avoir la gardé pendant 3 hueres
Citer | Signaler à l’administrateur
+10 #12 GASKYA RABAGARDAMA 29-10-2017 12:47
Soubahanallah wal Hamdoullah! Les nigériennes et nigériens; toutes filles et fils du Niger ne peuvent dire qu'Allah (swt) YÂ ISSA, Allah (swt) YA SAKA MOUNA Koullou yomin sur "MAÏ FABRIQUER DA KANSHI" qui fabriqua toutes ces situations pour compliquer la vie des dignes enfants de ce pays avant de fuir puis de sa fenêtre, il ne fait qu'épier notre situation et envoyer sa horde de Syndicats, Société Civiles et autres Groupements sociaux créés pour déstabiliser la Paix et la quiétude au sein de notre population. Ses fabrications de faux papiers aux migrants vers les États-Unis et l'Europe, ses fausses factures à travers la Zakayerie, ses faux diplômés placés partout dans les administrations publiques et parapubliques aux fins de saper toute activité du gouvernement; tel le dieu des médias italiens, ses groupes médiatiques sont là avec leurs journaleux pour scander la mal gouvernance...Ne suffisant pas, il s'engagea aux trafics humains en ses BBs issus du confiscatoire des femmes...
Citer | Signaler à l’administrateur
+10 #13 GASKYA RABAGARDAMA 29-10-2017 12:48
...enlevées et emmenées dans les maquis des Bokoharamistes au Nigeria pour servir leur sexe aux jihadistes. En son temps dans les affaires publiques au Niger, quand ses agents ciblent des cadres compétents et intègres; ils les communiquent à cet antinationaliste pour monter tous les coups-bas contre eux afin de les arrêter, emprisonner s'ils ne sont pas purement et simplement éliminés. Le fuyard avait voulu créer les conditions à un Niger qui doit rester incapable de se lever sur ses pieds et avancer comme tout peuple dans le concert des nations. Ce n'est pas tard de redresser la situation quand on a des responsables de la stature du téméraire Docteur Ministre Iliassou Maïnassara qui fouine, déniche et dévoile tous les manquements de l'H+ypocrite intrus au sein de notre population, aujourd'hui fuyant la Justice du pays qu'il a toujours détesté et trahi sous l'appui de ses pucerons acolytes. Certes cet arnaqueur escroc "MAÏ FABRIQUER DAKANSHI" a tout prévu pour que ses Gabdies...
Citer | Signaler à l’administrateur
+11 #14 Conscience Prudente 29-10-2017 13:36
Dans les années 1990~93, un grand frère ami formait en privée dans les formes légales aux luttes politiques, associatives et syndicales aux fins de nous préparer à la digne succession de nos pères et grands frères. Ma dernière rencontre avec lui, c'était chez Issoufou Katambey à Harobanda quand il y installait une antenne TV5. Ayant servi en tant que Chef d'un Centre à Arlit où des incultes disaient qu'il est le seul restant des cadres les gênant à dominer cette ville. De là où il fut envoyé en stage à Paris/France, il connu un empoisonnement qu'un de ses collègues lui a fomentée à l'aéroport, le jour même de leur retour au pays. Ayant miraculeusement survécu à ce coup, à son retour et reprise de service, il fut affecté 2 mois après. De ses dernières nouvelles, il vivait une situation d'un genre de femme qu'a relaté GASKYA RABAGARDAMA. Vingt (20) ans après, il apprit qu'une femme qu'il n'a jamais sexuellement connue, lui a collé un enfant à son insu: PROBLÈME QUE L'ON VEUT ENDIGUER.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #15 TMM 31-10-2017 04:39
Le fait d`autoriser les gens a travailler et dans le public et dans le prive en meme temps n assure pas une meuilleure qualite des soins aux patients. des gens ont leur propre clinique et donnent la priorite a leur clinique alors qu ils recoivent regulierment un salaire de l`Etat. ainsi vous ne serez aps surpris de constater que certains cadres ne viennent a leur service qu apres 10h alors que les malades pour certains sont resents depuis 5h dumatin et meme la les medecins se donnent la liberte de quitter juste a 11h PARCEQU`ils ont des RDV dans leur clinique.
fermer les centres c est bien mais assurez vous que ceux que vous oayez fassent egalement leur boulot
arretez le blabla et agissez plus. quand les medecins reclament un meuilleur traitement salarial vous pouvez exiger une meuilleure assudite au travail de leur part pas seulement un controle des prix des produits
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #16 Moussa 21-11-2017 18:20
En ce qui concerne les médicaments, selon des études plus de 80% de faux médicaments circulent dans nos pays particulièrement en Afrique, par faute de mécanisme efficace de contrôle des médicaments. Le faux médicament est ce produit purement de la poudre sans principe actif ou sous dosés qui ne traitent pas ou alors sur dosés qui detruit le malade.
En d’autre terme, le malade ne retrouve pas sa santé bien qu’il dépense son argent et mieux remet en doute la compétence du traitant.
Il fallait dire donc de restaurer le respect et la crédibilité du médicament en mettant fin aux faux médicaments qui se retrouvent partout et, les pharmacies par ou sans leur faute ne sont pas épargnées. Alors la question de la fermeture des officines ne serait pas la solution ultime mais plutôt mettre tous les medicaments sous contrôle en fesant appel à la police sanitaire qui pourrait prendre des echantillons et les amener au niveau d’un organe crée pour le contrôle et doté des moyens.
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

800x800 visuel min

 // Ecouter de la musique moderne nigerienne \\ 
actuzik1 min

Dans la même Rubrique

Les programmes scolaires exécutés à 70 % en mars à Niamey (Ministère des enseignements secondaires)

8 avril 2019
Les programmes scolaires exécutés à 70 % en mars à Niamey (Ministère des enseignements secondaires)

L’année scolaire 2018-2019 qui entame sa dernière ligne droite n’a pas connu de perturbation majeure par  rapport à la précédente, cette accalmie a permis une progression appréciable  dans les enseignements...

Santé : lancement de l’initiative « mHealth », un service innovant pour la prise en charge des enfants malades par sms

28 mars 2019
Santé : lancement de l’initiative « mHealth », un service innovant pour la prise en charge des enfants malades par sms

L’innovation technologique au service de la santé, particulièrement celle des enfants, fait ses premiers pas au Niger. La localité d’Illéla dans la région de Tahoua, a en effet abrité le...

Santé publique : le ministère alerte sur la circulation de faux vaccins de méningite

15 mars 2019
Santé publique : le ministère alerte sur la circulation de faux vaccins de méningite

Dans un communiqué de presse publié ce vendredi 15 mars, le ministère de la Santé publique a fait cas « d’une suspicion  de circulation de faux vaccins contre la méningite, le...

Enseignement Supérieur : le SNECS se radicalise, les étudiants pris en otage par le bras de fer avec le gouvernement

10 mars 2019
Enseignement Supérieur : le SNECS se radicalise, les étudiants pris en otage par le bras de fer avec le gouvernement

C’est de nouveau l’escalade entre le Syndicat national des enseignants chercheurs et du supérieur (SNECS) et le gouvernement. Une semaine après l’adoption par ce dernier du projet de loi portant...

Campagne nationale de vaccination contre la méningite : plus de 6 millions d’enfants visés

5 mars 2019
Campagne nationale de vaccination contre la méningite : plus de 6 millions d’enfants visés

Le ministre de la santé publique M. Idi Illiassou Mainassara a lancé ce mardi 05 mars 2019 à Niamey la campagne nationale de vaccination contre la méningite à méningocoque A...

Santé : le Pneumorel retiré du marché par décision du ministère

16 février 2019
Santé : le Pneumorel retiré du marché par décision du ministère

COMMUNIQUÉ DE PRESSE DU MINISTÈRE DE LA SANTÉ PUBLIQUE DU NIGER Par mesure préventive le Ministre de la santé publique informe les responsables des structures sanitaires publiques et privées ;...