jeudi 18 août 2022

2638 lecteurs en ligne -

fraren

Une nouvelle stratégie française au Sahel : les choses vont-elles changer ? (Par Aissata Touré)

militaires Francais Barkhane

 

L’opération française Barkhane est critiquée par les Africains pour son inefficacité. Pourtant, le Président français n’envisage pas quitter la région du Sahel. Lors de son intervention du 13 juillet dernier devant l’armée, le Chef de l’État français, Emmanuel Macron, a réitéré qu'il est en train de mettre en place une nouvelle stratégie militaire sur le continent africain. Cette nouvelle stratégie adoptée depuis 2021 consisterait à laisser le haut commandement des opérations anti-djihadistes aux militaires nigériens.

 

Zeyna_transfert_argent_bis.jpg

Le repère de l’opération se trouvait au Mali, le personnel de 5100 hommes et tout un arsenal était présent dans le cadre de cette opération militaire visant à lutter contre la menace terroriste. Appelée à la rescousse par l’État malien en 2013 pour faire face à la percée des djihadistes affiliés à al-Qaida et au groupe État islamique, la France a rempli sa mission avec l’opération Serval, avant de tenter de sécuriser la zone dans l’interminable opération Barkhane. Après les coups d’État consécutifs, les relations entre Bamako et Paris se sont détériorées. Il convient de noter que l’une des raisons du renversement du régime Keita a été la politique menée dans le cadre des relations avec la République française et de la lutte contre les terroristes.

Le 16 février dernier Emmanuel Macron a annoncé le retrait des forces militaires françaises du Mali après neuf années de présence. Selon l’opinion nationale malien, les forces internationales constituent une menace pour la survie du Mali. De grandes manifestations ont eu lieu a Bamako et autres grandes villes maliennes : les gens demandaient le départ immédiat de la mission française. Avec la croissance du sentiment anti-francais, le cours des relations franco-maliennes a pris un autre tournant.

L’échec au Mali a fait la France changer la mode opératoire. « J'ai demandé au ministre et au chef d'état-major des armées de pouvoir repenser d'ici à l'automne l'ensemble de nos dispositifs sur le continent africain. C'est une nécessité stratégique, car nous devons avoir des dispositifs moins posés et moins exposés », a déclaré Emmanuel Macron. D’après les sources officielles, Paris considère le Niger comme un nouveau endroit de stationnement des forces militaires. La ministre des Affaires étrangères, Catherine Colonna, et son homologue à la Défense, Sébastien Lecornu, se rendent au Niger ce vendredi 15 juillet.

Une nouvelle approche proposée depuis l’Élysée prévoit-elle la non-ingérence de la France dans les affaires intérieures du pays ? Parce qu’il n'est pas facile de se débarrasser des vieilles habitudes coloniales, il est plus facile de les décorer d’un nouvel emballage et de les vendre à nouveau sous le couvert de la lutte contre les terroristes.

La raison pour laquelle le choix est tombé sur le Niger réside dans l'agenda caché de Paris, qui ne veut pas risquer les gisements d'uranium pour développer son potentiel militaire. Les autorités nigériennes doivent être vigilantes face à toutes les décisions de Paris concernant le déploiement de l'armée française dans le pays. L'histoire ne pardonnera pas un autre échec dans la région du Sahel, il sera peut-être nécessaire de créer une nouvelle coalition G5 Sahel 2.0 avec la participation du Mali et l'absence d'acteurs extrarégionaux.

Aissata Touré



Commentaires  

+1 #1 Sana 15-07-2022 17:56
Salut. Personne n'aime l'Afrique. Chacun a ses intérêts même s'il faut brûler la case du voisin pour chauffer son café.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #2 Hermano 15-07-2022 20:46
Avec Macron, la France a perdu l'Afrique. Pourtant le jeune avait bien demarre, mais avec un MAEC nostalgique des temps foccard, ils ont tire trop sur la corde du mepris et du racisme et ils en paient le prix. Jamais un president francais n'aura ete honni que macron. Le probleme ce n'est pas tant la strategie mais la france elle meme.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #3 TOTO A DIT 16-07-2022 10:31
Balivernes !
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #4 Tpn 16-07-2022 11:34
Barkhane est mort.
G5 Sahel est mort.
Ça saute aux yeux que la France a été chassée au Mali et pour sauver la face quand bien même c'est une déculottée après celle essuyée en Algérie, elle cherche à corps perdu un point de chute favorable voisin du Mali pour continuer à semer le bordel d'abord au Niger épicentre désormais de son sabotage du Sahel.
Quand on accueil de gens mauvais dans sa maison il faut s'attendre au pire.
Les français ne peuvent jamais être de bons partenaires dans leurs anciennes colonies.
Le mot partenariat n'existe même pas dans leur vocabulaire. Ils ne connaissent par la politique du gagnant-gagnant. Ils ne peuvent pas faire preuve de résilience pour en venir à se réaliser que le Monde a changé, les africains aussi dans le même sillage. Ils continuent dans leur obsession à jouer avec quelques vassaux pensant dans leur imaginaire que le passé peut tenir. Ce sont les plus mauvais colons que l'Europe a enfantés.
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

WEB TV

JEA 2022 : la déscolarisation, un mal qui gangrène l’école nigérienne

Image

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12
Email: contact@actuniger.com