mardi, 18 décembre 2018
French Arabic Chinese (Simplified) English Turkish
Flash Infos
........ ....... ....... ........ ....... ....... ...... ........ ....... .......

BANNER1 Prodec cpa min

Societe civile 16-11-2017

Point de presse sur la mobilisation autour du projet de loi de finances 2018

Depuis bientôt six (6) semaines, toute l’attention des citoyennes et citoyens de notre pays, et particulièrement des organisations de la société civile, est tournée vers l’Assemblée nationale où va se décider le sort du projet de loi de finances 2018 soumis par le gouvernement; un projet dont l’une des principales caractéristiques est de comporter toute une batterie de mesures à caractère fiscal et administratif susceptibles d’affecter sérieusement la situation, déjà difficile, des ménages nigériens.

En effet, le gouvernement nigérien envisage, à travers ce projet de loi de finances, d’accentuer la pression fiscale sur les couches défavorisées de la population, tout en accordant des cadeaux fiscaux inacceptables à certaines catégories de contribuables, notamment les compagnies de téléphonie et les marketteurs et promoteurs indépendants du secteur des hydrocarbures. Les mesures à caractère fiscal contenues dans ce projet et affectant les couches populaires, concernent notamment :

1-la création d’une taxe d’habitation que devront désormais acquitter toutes les personnes disposant d’un compteur relié au réseau d’électricité ou d’un système autonome d’énergie électrique, qu’elles soient propriétaires des maisons, simples locataires ou de personnes y habitant à titre gratuit;

2- le rehaussement du taux de l’Impôt Synthétique de 2 à 5% pour les activités commerciales et de 3 à 7% pour les prestations de service, assorti de la fixation de minima de 60 000F pour le commerce et 80 000F pour les prestations de service ;

3- l’extension de l’assiette de la Taxe sur la Valeur Ajoutée (TVA) qui sera appliquée désormais au transport routier des marchandises et des voyageurs, aux affaires faites par les commerçants qui se livrent à la commercialisation des produits agricoles après acquisition auprès des producteurs ruraux, à divers produits, notamment des denrées alimentaires, des intrants agricoles, des fournitures scolaires jusque là exonérés;

4-la réévaluation du prix de base de cession des terrains relevant du domaine privé de l’État;

5-l’institution du prélèvement d’un acompte constituant un minimum de perception de l’impôt sur les plus-values de cession immobilières;

6- l’institution de l’apposition d’un droit de timbre de 200F sur tout document légalisé sous peine de nullité ;

7-la réactualisation et la diminution de certains taux de droits de mutation par décès pour la part nette recueillie par chaque ayant droit.

A travers toutes ces mesures à caractère fiscal ciblant les contribuables les plus modestes, c’est-à-dire ceux qui reçoivent également moins de la part de l’État en termes de prestations de services, le gouvernement a voulu surtout compenser le « manque-à-gagner » lié à la suppression de la taxe sur la terminaison du trafic international entrant (TATTIE) et à la révision des taux et modalités de calcul de l’impôt sur le minimum forfaitaire. L’objectif est clair : il s’agit de faire payer aux contribuables les plus modestes les cadeaux fiscaux destinés à des amis.

Les informations que nous avons recueillies auprès de diverses sources indiquent que ces cadeaux fiscaux s’élèvent à environ 29 milliards de francs CFA pour les seules compagnies de téléphonie du fait uniquement de la suppression de la taxe sur la terminaison du trafic international entrant (TATTIE) ; tandis que le « manque-à-gagner » lié à la modification des taux et des modalités de calcul de l’impôt minimum forfaitaire pour les marketteurs et les promoteurs indépendants du secteur des hydrocarbures, est estimé à près de 15 milliards de francs CFA.

Au cours de notre rencontre lundi 13 novembre 2017 dans la matinée avec la Commission des affaires économiques et du plan, et dans l’après midi avec la commission des finances et de budget de l’Assemblée nationale, nous avons, de vive voix et de façon claire, signifié aux députés nationaux notre refus d’accepter le choix injuste et scandaleux opéré par le gouvernement. Nous avons expliqué avec beaucoup d’insistance les conséquences néfastes des mesures envisagées pour les ménages les plus modestes; nous avons également décrié la façon dont les ressources ont été allouées dans le cadre du budget de l’État pour l’exercice 2018.

Lors de ces rencontres, les représentants des organisations de la société civile ont partagé avec les parlementaires les constats suivants relativement au volet dépenses du projet de loi de finances 2018 :

-Primo, comme c’est le cas depuis bientôt une décennie, la part des secteurs sociaux de base, notamment l’éducation, la santé, l’agriculture et l’élevage, qui sont érigés en priorité par la Constitution du 25 novembre 2010, reste encore très faible et largement en dessous des engagements internationaux de l’État du Niger et des promesses faites par les autorités elles-mêmes. La part de l’enseignement, tous ordres confondus, dans le budget 2018 est seulement de 11,99%; celle de la santé est seulement de 5,12%; tandis que l’agriculture et l’élevage ne représentent que 6% des ressources inscrites au budget 2018;

-Secundo, comme c’est le cas depuis pratiquement cinq (5) ans, la part des dépenses du ministère de la défense dans les allocations budgétaires se situe au-delà de 120 milliards de francs CFA. Les dépenses de la défense représentent 7,19% du total des dépenses inscrites au budget 2018; tandis que celles destinées à l’ordre et à la sécurité publique est de 1,93%. Le niveau élevé de ces dépenses constitue un sujet de préoccupations majeures, eu égard à ses conséquences sur les secteurs sociaux de base, et aussi compte tenu de l’absence de transparence et contrôle des fonds alloués;

-Tertio, comme il est désormais de coutume, l’examen des différentes rubriques de dépenses du projet de budget 2018 montre clairement qu’aucune mesure n’est prise pour réduire le train de vie de l’État et mettre fin à la pratique des emplois fictifs entretenue par les plus hautes autorités à travers la nomination massive de ministres à la présidence, de conseillers et chargés de mission en tous genres. L’examen des budgets affectés à certaines institutions et ministères, notamment la Présidence de la République, l’Assemblée nationale, les ministères des finance, de l’intérieur et de la défense, montre qu’il est possible de faire des économies de l’ordre de 55 milliards de francs, affectés à des dépenses superflues ou de prestige telles que la construction d’un nouveau palais présidentiel, la construction de divers bâtiments, l’acquisition de moyens de transport, etc.

Aussi, conscientes du fait que notre pays fait aujourd’hui face à une situation économique et financière particulièrement difficile, et constatant que les autorités en place n’ont rien trouvé de mieux que de s’orienter vers une politique fiscale susceptible de renchérir davantage le coût de la vie, nous saisissons l’occasion de ce point de presse pour rappeler à l’ensemble des citoyens et citoyennes, quels que soient leurs bords politiques, l’enjeu que représente pour tous l’adoption d’un tel projet de loi de finances dont le caractère antisocial ne fait point de doute.

Si ce projet de budget venait à être adopté en l’état par le parlement, les contribuables nigériens, en particulier ceux qui profitent déjà moins des prestations de l’État, auront à supporter des charges fiscales plus lourdes, sans aucune garantie de voir s’améliorer la gestion des deniers publics. Comme beaucoup de citoyens et citoyennes l’ont déjà compris, le projet soumis par le gouvernement est l’illustration parfaite de sa propension à privilégier et défendre les intérêts étrangers, notamment celles des grosses compagnies multinationales, au détriment de ceux du peuple nigérien.

C’est le lieu de rappeler que notre pays est devenu un véritable eldorado pour les quelques grosses compagnies étrangères qui s’y sont installées; car, elles y bénéficient non seulement de divers avantages fiscaux légaux, mais aussi de la complaisance totale des autorités en matière de contrôle de la qualité des services et des conditions environnementales. C’est le cas notamment d’AREVA, qui refuse l’application de la loi minière 2006 et qui exploite notre uranium sans avoir signé une convention en bonne et due forme; c’est aussi le cas des compagnies de téléphonie, qui refusent une taxe appliquée partout dans le monde; c’est enfin le cas de la CNPC qui exploite notre pétrole dans des conditions opaques.

Dans quelques jours, les députés nationaux auront à se prononcer publiquement sur le projet de loi de finances 2018 soumis par le gouvernement; et ce, conformément aux dispositions de la Constitution de notre pays, qui leur attribue la prérogative de l’avaliser entièrement ou de le modifier.

Quels que soient les partis politiques ou groupements de partis dont ils sont issus, qu’ils soient affiliés à l’opposition ou à la majorité, les députés nationaux auront à assumer leurs responsabilités face à l’histoire; ils auront à choisir chacun, en son âme et conscience, entre se placer du côté du peuple souverain qui les a élus, ou se ranger derrière un gouvernement qui a fait le choix de l’étouffer; un gouvernement qui, après avoir aliéné la souveraineté nationale en autorisant les forces militaires étrangères à s’installer durablement sur le territoire national, cherche à présent à faciliter le pillage économique du pays par des compagnies étrangères.

Nous invitons tous les citoyens et les citoyennes à saisir, par tous moyens à leur portée, les députés pour attirer leur attention sur la lourde responsabilité qui pèse sur eux. Nous les invitons également à suivre attentivement les débats qui auront lieu à l’hémicycle lors du vote du projet de loi de finances 2018, afin d’être témoins du choix de chacun des 171 élus qui y siègent.

En tout état de cause, nous tenons à informer l’opinion nationale et internationale que les organisations de la société civile attendent de voir dans quel sens les députés nationaux vont voter dans les jours à venir, tout en restant déterminées à faire échec à ce sinistre projet.

Nous attendons de voir quel sort sera réservé aux propositions concrètes faites par la société civile, propositions relatives notamment à la réduction du train de vie de l’État, à la lutte contre la corruption à travers des mesures visant à combattre les surfacturations, le détournement des deniers publics, l’enrichissement illicite, les fraudes diverses, les rétro-commissions, et autres pratiques dont les princes qui nous dirigent aujourd’hui sont devenus les champions.

En attendant le vote de l’Assemblée nationale, nous demandons à tous les citoyens et à toutes les citoyennes de rester vigilants, mobilisés, prêts et résolus à se battre pour arrêter, par des moyens démocratiques, la dérive antisociale en cours dans notre pays. Nous engageons toutes nos structures régionales à organiser partout des conférences publiques, des causeries, des débats, des points de presse en vue d’expliquer les enjeux liés au projet de loi de finances 2018. Nous les engageons également à mettre en place des comités d’initiatives pour continuer la mobilisation.

La lutte continue !!!

 

Commentaires   

+4 #1 Sani-Greensboro 17-11-2017 00:25
Areva doit plus de 20 milliards de dollars (soit près de douze mille milliards, 12000 milliards de franc CFA) à l'état Nigérien en taxes, impots et redevances impayés depuis 30 ans. Une plainte a été deposée à New York, auprès des tribunaux Americains pour récuperer l'argent. A moins que les employés d'Areva à la Présidence ne sabote la procédure pour continuer à s'assurer que cette société ne paye ni impot ni redevance à l'Etat, comme toute autre entreprise étrangère.


(source: Niger Areva sur la sellette. Le Niger a perdu entre 14,5 et 21 milliards d’euros depuis 1960..http://www.lesafriques.com/entreprises-et-ma rches/niger-areva-sur-la-sellette-3.html?Itemid=30 8)
Citer | Signaler à l’administrateur
-2 #2 babague 17-11-2017 07:39
Nous sommes 100% avec vous jusqu'à la victoire finale,c'est à dire le rejet ou la modification de ce funeste projet de loi de finance 2018.
Quant à ceux qui se sont rengés du coté du Gouvernement,tant pis pour eux.C'est juste parce qu'ils trouvent leurs comptes.
Dieu est avec les opprimés,ils échoueront plait à Dieu.
Et INCHA ALLAH ,on tiendra compte de cela aux élections de 2021
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #3 daidaita 17-11-2017 08:35
C'est tout simplement injuste ! Et tout bon musulman n'est jamais du côté des injustes ! Car il sait que sa dévotion ne serait que de l'hypocrisie dont le sort, le Jour J, est pire que celui de la mécréance !
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #4 Wandou 17-11-2017 11:27
Issoufou et sa clique mefait pitié. Aussitôt assit sur le fauteuil présidentiel, il fait exactement et même pire que tout ce qu' il decriait lorsque qu' il était à l'opposition. C'est vraiment grave de leur part. Il est le pire président que le monde ait connu.
Citer | Signaler à l’administrateur
+15 #5 BATASSAYÉ & ISSILI M 17-11-2017 12:20
Le tout brut dans un Tout global n'a jamais été totalement mauvais. Il suffit simplement d'avoir des hommes et des femmes intelligemment capables à même de micromiser leur neurones actives aux fins de pénétrer dans les plus profondes profondeurs de des questions pour puiser les solutions au sources du mal. Ne m'en voudrez quand chaque fois que nous réfléchissons sur les situations socioéconomiques de notre pays qui s'entrechoquent en s'entremêlant; alors, nous faisons intervenir ce qu'a dit le Contrôleur de tout début et toute fin: LE SEIGNEUR DE LA CRÉATION, ALLAH (swt) à travers sa Parole qui a permis à toute âme sensible douée de sens et de raison, de voir et comprendre clairement tous les problèmes de la vie sur cette Terre à travers le rideau transparent (les versets lumineux) lu, expliqué et compris par les croyants descendus dans la profonde épaisseur du St Coran. Le Compagnon yéménite Abou Mossa Al Ach'ar fondateur de la démocratie contemporaine, s'en ait servi pour...
Citer | Signaler à l’administrateur
+16 #6 BATASSAYÉ & ISSILI M 17-11-2017 12:21
...dénouer des nœuds juridiques et jurisprudentiels les plus complexes tel le conflit de leadership entre Ali Ibn Abi Thalleb 4ème Calife et Moawiya Ibn Abou Sofiane monarque de la Mecque Koreishite. Ainsi, tenant la bridge de l'humanité pour l'oriente dans le sens désiré miné de doute et de confusion vers le bien ou le mal; les serviteurs de l'esprit du mal, ayant falsifié et corrompu l'originale et authentique Al Angil/l'Evangile d'Issa/Jésus (aleyhissalam) en la truffant d'innovations qui les arrangent à satisfaire l'ennemi des fils d'Adam appelant les croyants à quitter le droit chemin qui les conduit à l'Heureuse destinée; c'est par des mesures drastiques que des versions humaines de la Bible actuelle a été imposée par les seigneurs à tout le monde des Synagogues et des Églises de dispenser l'enseignement des versions humaines des Écritures prétendues toutes saintes dans la Thorat/Ancien Testament des Juifs ainsi que le Nouveau Testament des Chrétiens. Au vu et au su de...
Citer | Signaler à l’administrateur
+15 #7 BATASSAYÉ & ISSILI M 17-11-2017 12:25
...la presque véracité des Écritures saintes sous prétextant leur compilation reconstituée et obtenue auprès des Rabbins et Prêtres les ayant en mémoire, ces Livres divins prétendûment disparus dans les incendies des grandes Bibliothèques pendant la Croisade sans laisser la moindre copie. Le monde des croyants fut contraint d'y croire en s'y appliquant. Une étudiante musulmane en médecine (HMD si je ne trompe) lui demanda: "Comment se convaincre de cette conspiration quand on ne dispose d'aucune copie de l'originale Thorat et Al Angil". Il dit: "Allah (swt) n'a pas laissé ses fidèles dans l'obscurité. Rappelant un Verset du St Coran où Dieu dit: "Quiconque, malgré l'épreuve dans l'adversité, reste confiant à Allah (swt), l’Éternel Seigneur lui trouvera une issue heureuse". Notre Maitre Zakhs Kab, répétiteur privé volontaire qui d'ailleurs, dans les années 1990~93, fut le motivateur des Étudiants musulmans de l'Université Abdou Moumouni Dioffo (UAM) à soumettre leur doléance...
Citer | Signaler à l’administrateur
+14 #8 BATASSAYÉ & ISSILI M 17-11-2017 12:29
...d'autorisation de construire.auprès du Préfet-Maire de la ville de Niamey, accordée à la Mosquée de prières de Vendredi face à la rue près du campus; dis-je, il nous invita à méditer le Livre d'Esther dans l'ancien Testament où l'on a compris qu'elle n'était autre que la prêtresse de Dieu qui entretenait le feu au grand Temple de dieu Mazda encore vénéré à travers un jeu mondial. Quand le Roi-Prophète Salomon/Souleymane prit le trône de la Reine de Sabat et convertit son peuple au monothéisme; certains dignitaires de 1ère loge de sa cour qui la manipulaient au culte de dieu mazda, ne sont que des serviteurs de l'Esprit du Mal. Quand Salomon les contraignit à l'acceptation du culte pur voué à Allah (swt) ou l'exil, ils choisirent la 2nde option et quittèrent avec cette prêtresse très jeune et belle pour l'utiliser afin d'arriver à la Cour du Roi Assuérus qui, de sa capitale Suse, gouvernait sur 127 provinces (nations) depuis l'Inde (Asie) jusqu'en Égypte (Afrique) et, son Trésors...
Citer | Signaler à l’administrateur
+15 #9 BATASSAYÉ & ISSILI M 17-11-2017 12:32
...Public dispose de la plus grosse masse de richesse mondiale. Étant les gens des lettres et de l'écriture tantôt évoqués dans le St Coran, Esther de son vrai nom Hadassa (éther => allumeuse qui engendre/déclenche ou mélange et fait fondre le mazout à l'entretien permanent du feu de Mazda; indiquée en la femme d'Abou Lahab, porteuse du bois dans le St Coran) pénétra jusqu'à l'intérieur du palais royal et devint l'institutrice de la famille royale pendant que son prétendu cousin Mardochée et ses compagnons prennent de place de conseillers du 1er plan près du roi. De conspiration à conspiration, ils défirent la reine Vashti et conseillèrent le roi qui la remplaça par cette prêtresse suite à un concours équivalent la sélection de Miss Monde. De ce coup-bas, ils réussirent à provoquer la chute du roi Assuérus; puis, occupèrent tout le royaume et ses habitants entrainés au paganisme, l'égarement, la perdition et l'avilissement. dis-je que le monde s'appliquent ce qui est de la version...
Citer | Signaler à l’administrateur
+15 #10 BATASSAYÉ & ISSILI M 17-11-2017 12:50
...humaine de la Bible modifiée en certaines parties. Et, les conspirateurs qui rencontrent les fidèles de l'Islam devenu une menace à leur programme, conspirent de le combattre autrement (ex: Aqmi, Shébab, Boko Haram, EI,..). Étant les grands connaisseurs de la Vérité lue dans tous les authentiques Livres divins, de leur cheval de Troie, ils s'installèrent au centre-laboratoire de la foi islamique et conseillèrent d'apprendre aux musulmans de ne pas ouvrir à plus forte raison, lire la Bible au risque d'apostasier. Ils oublièrent qu'Allah (swt) a dit: "Par orgueil ou par manœuvre perfide; cependant, la manœuvre perfide n'enveloppe que ses propres auteurs". Grâce au chapitre 9 / Versets 1 ~ 11 du Livre d’Ézéchiel, l'on comprend clairement qu'au rituel des 5 prières canoniques (farillah), le musulman se prosternant au soujoud 5 fois/jour soit 2x2 + 4 x2 + 4x2 + 3x2 + 4x2 + (3x2 du Chafa'i & Wtr) = 40 fois; et, finit par avoir la marque au front en contact avec le sol. C'est ça la...
Citer | Signaler à l’administrateur
+16 #11 BATASSAYÉ & ISSILI M 17-11-2017 13:06
...la description de l'enseignement islamique indiquant les six hommes au milieu desquels, l'homme habillé de lin portant une écritoire à la ceinture qui marqua au front, les croyants qui gémissent et soupirent à cause des abominations que les serviteurs serviteurs de l'Esprit du Mal (faux musulmans dit jihadistes) ne cessent de répandre à travers le monde). Avec nos nobles Sociétés Civiles à l'exemple de MPCR d'Elh Mahamadou Nouhou Arzika, le sincère croyant qui scanda la Sourate 109 du St Coran à la Tribune mondiale, SEM Pdt Issoufou Mahamadou et SE le PM Brigii Rafini, le PAN Ousseîni Tini; Incha Allah (swt), le peuple nigérien ne connaitra pas la turpitude vue ailleurs. Cette Loi des Finances 2017 aura une heureuse issue de sortie pour la paix, la quiétude et la stabilité sociale. Notre Maitre dit:"LA VIE EST UN IMPLACABLE COMBAT ENTRE L'EMPRISONNEMENT ET LA LIBÉRATION" où seuls les endurants montent au podium des vainqueurs. Qu'Allah (swt) éclaire nos esprits de sa Sagesse. Amen.
Citer | Signaler à l’administrateur
-14 #12 lacrimogene 17-11-2017 14:39
Pardon monsieur l´erudit BATASSAYÉ & ISSILI M, garde Dieu loin de ce qui se trame dans cette terre d´islam du fait de meprisable et impis dirigeants avec a leur tete charlie. Les nigeriens n´ont aujourd´hui d´autre choix que de se battre ou crever et je doute que chacun fasse le choix de crever pour ces [mot censuré] sans foi ni loi. Cette bataille de la societe civile merite le soutien de tous quelque soit nos sensibilites politiques. Mettre fin aux derives de ces hyenes est un devoir religieux que nous devons accomplir et aucun sacrifice ne sera de trop pour y arriver.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #13 Bali Da Dama 17-11-2017 14:58
Si la population accepte cette loi de finance tant pie pour eux.En tout cas Nouhou Arzika n'a pas de probleme pour se nourrir et il vous a avertit a vos marques. Merci Nouhou et Tchangari de l'alerte
Citer | Signaler à l’administrateur
-9 #14 Hum 17-11-2017 15:24
Citation en provenance du commentaire précédent de lacrimogene :
Pardon monsieur l´erudit BATASSAYÉ & ISSILI M, garde Dieu loin de ce qui se trame dans cette terre d´islam du fait de meprisable et impis dirigeants avec a leur tete charlie. Les nigeriens n´ont aujourd´hui d´autre choix que de se battre ou crever et je doute que chacun fasse le choix de crever pour ces [mot censuré] sans foi ni loi. Cette bataille de la societe civile merite le soutien de tous quelque soit nos sensibilites politiques. Mettre fin aux derives de ces hyenes est un devoir religieux que nous devons accomplir et aucun sacrifice ne sera de trop pour y arriver.

Il a pris du Tramol
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #15 FISCALEMENT PARLANT 17-11-2017 16:44
- De nature une taxe d habitation, est une taxe de propriete c a d sur la juste valeur de la maison et ne saurait donc s appliquer qu au proprietaire. Mais la difficulte de sa mise en oeuvre fait que le gouvernement veut la refouler sur l ensemble de la societe, en la liant aux compteurs d electricite.
Ce qui n est pas une base de legitimite fiscale. Ainsi elle ressemble plus a un droit du sol preleve sur nos concitoyens.En plus une taxe d habitation est de nature municipale, pas pour le gouvernement central mais pour mairies.
- Pour le deces, la realite de notre culture paternaliste fait que toute la famille travaille implicitement pour le papa sans salaires. Ce qui fait que ce n est pas tout ce qui est laisse qu est de l heritage. Aussi il existerait pleines de choses non ecrites dans notre vie sociale, est ce que le gouvernement les acceptera toutes?
Citer | Signaler à l’administrateur
-5 #16 FISCALEMENT PARLANT 17-11-2017 16:49
- L extension de la TVA ne serait meme pas efficace quant au transport des marchandises. parce que malgre les montants collossaux qu implique ce transport, les camions etrangers ne sauraient payer ici car leur valeur ajoutee n est pas nigerienne. cela nuira a la competitivite de nos societes de transport locales.Et puis si les autres pays de l UEMOA emboitent le pas au Niger dans la taxation du transport de marchandises, cela creera un mauvais precedent pour le Niger, un pays enclave qui supportera seul la flambee de prix que cela implique inevitablement.

Bref, ces points comme tant d autres, font que ce projet de finances, est rigide quant au respect du canevas fiscal, de notre culture, et surtout nefaste sur la vie de nos concitoyens.

En ce sens, meme si elle passe l assemblee, il ya lieu de saisir la cour constitutionnelle.
Citer | Signaler à l’administrateur
+12 #17 BATASSAYÉ & ISSILI M 17-11-2017 21:01
Garde ra haine pour toi. Parcours nos posts-ci; tu n'y trouveras nul mot nulle part où nous avons invité qui que ce soit à ne pas manifester. La sagesse de nos ancêtres a toujours prôné la Paix et l'union des cœurs au lieu de la promotion de l'anarchie. La Parole d'Allah (swt) est seule qui nous a toujours maintenus unis.Citation en provenance du commentaire précédent de lacrimogene :
Pardon l´érudit BATASSAYÉ & ISSILI M, garde Dieu loin de ce qui se trame dans cette terre d´islam du fait de méprisable et impies dirigeants...Les nigériens n´ont d´autre choix que de se battre ou crever et je doute que chacun fasse le choix de crever... Cette bataille mérite le soutien de tous...fin aux dérives de ces hyènes est un devoir religieux...
Même de la question religieuse, nous n'avons touché la sensibilité de personne. SI TU PROFITE DE CETTE SITUATION POUR RÉVEILLER LA FITNA, AUCUN NIGÉRIEN DE QUELQUE BORD QUE CE SOIT, NE SERA AVEC TOI; INCHA ALLAH (swt). Sois-en sûr; c'est la parole des frères Batassayé & Issili Mashanono.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #18 Kimi 18-11-2017 09:33
En adoptant cette loi sera la fin de ce régime satanique et pharaonique incha Allah.
Citer | Signaler à l’administrateur
-4 #19 Wandou 18-11-2017 12:22
Eux-mêmes en ont assez d'eux-mêmes. Ils précipitent leur départ car ils se voient pratiquement incompétents.
Citer | Signaler à l’administrateur
+8 #20 BATASSAYÉ & ISSILI M 18-11-2017 13:12
Ceux des Juifs, Chrétiens et Musulmans qui se baignent constamment dans l'océan de sa Parole, savent que Lui Allah (swt) le Tout Puissant, Très Puissant et Très Capable de tout dans son Univers =>Citation en provenance du commentaire précédent de Kimi :
En adoptant cette loi, ce sera la fin de ce régime satanique et pharaonique Incha Allah.
Allah (swt) le Seigneur Absolu et Éternel ne rit, ne sourit, n'a de pitié et ne peut être complice pour nuire à quelqu'un; par des prières soient-elles.Citation en provenance du commentaire précédent de Wandou :
Eux-mêmes...précipitent leur départ...
Mais, il est clair qu'Allah (swt) ironise toutes les forces et puissances des Cieux et de la Terre réunies qui tiennent coute que coute à déposer la couronne sur la tête de son élu. Aussi, Il se moque de tous les Djiins, démons et humains réunis qui veulent poser un bonnet sur la tête de celui qu'Il n'a pas désigné. SI VOUS PENSEZ Y RÉUSSIR, FAITES COMME HAMA AMADOU S'ADRESSANT AUX DAMAGARAWAS; ET, VOUS RENCONTREREZ L'ANGE GABRIEL SUR VOTRE CHEMIN. BISMILLAH!
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #21 Hamed 18-11-2017 14:52
Y a t il quelqu'un, dans cette société civile pour parler de la tragédie ou disons le clairement de l'inacceptable en Libye ?
Mais ... Ça ne fera pas tomber le régime, donc pas intéressant ! N'est-ce pas ?
Citer | Signaler à l’administrateur
-5 #22 baron 19-11-2017 10:25
Soutien 100%.il ne faut pas qu'ils nous prennent comme des bêtes
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

EXE-promo-decodeur-internet-265x285 (2).jpg

 // Ecouter de la musique moderne nigerienne \\ 
actuzik1 min

Dans la même Rubrique

Frontière Burkina Faso - Niger : quatre terroristes tués et un autre capturé lors d'un raid de l'armée nigérienne

17 décembre 2018
Frontière Burkina Faso - Niger : quatre terroristes tués et un autre capturé lors d'un raid de l'armée nigérienne

Au moins quatre terroristes ont été tués et un autre capturé dimanche par les Forces de Défense et de Sécurité (FDS) dans une opération engagée suite à l'enlèvement d'un chef...

Nouvelle affaire de complot contre l’Etat : les officiers Soumana Zanguina et Morou Himou, gardés depuis vendredi à la gendarmerie

17 décembre 2018
Nouvelle affaire de complot contre l’Etat : les officiers Soumana Zanguina et Morou Himou, gardés depuis vendredi à la gendarmerie

La nouvelle affaire de soupçons de complot contre l’Etat dans les rangs de l’Armée, que nous avions dévoilé au courant du weekend, commence à livrer quelques petits secrets. Officiellement, rien...

Diffa : la société civile s’indigne de la persistance de l’insécurité et de l’état d’urgence (Déclaration)

16 décembre 2018
Diffa : la société civile s’indigne de la persistance de l’insécurité et de l’état d’urgence (Déclaration)

La coalition des organisations de défense des droits de l’homme de la région de Diffa réuni ce jour dimanche 16 décembre 2018 à l’effet d’examiner la situation socio-économique, humanitaire et...

Nation : de nouveaux soupçons de complot dans la grande muette

16 décembre 2018
Nation : de nouveaux soupçons de complot dans la grande muette

L’information est des plus sensibles mais comme nous l’avions rapporté hier dans une brève, des officiers supérieurs de l’armée seraient actuellement en train d’être entendus sur une affaire de complot...

Tillabéry : la société civile s’inquiète de la dégradation de la situation sécuritaire (Déclaration)

15 décembre 2018
Tillabéry : la société civile s’inquiète de la dégradation de la situation sécuritaire (Déclaration)

Nous, population de Tillabéri, regroupée au sein du cadre de concertation et d’actions citoyennes de la société civile nigérienne indépendante de Tillabéri, réunies ce samedi 15 décembre 2018 à l’effet...

Finances : la Banque de l’Habitat du Niger (BHN) officiellement inaugurée

15 décembre 2018
Finances : la Banque de l’Habitat du Niger (BHN) officiellement inaugurée

Les activités de la Banque de l’Habitat du Niger (BHN) ont été officiellement lancées, vendredi 14 décembre, à l’occasion d’une cérémonie riche en couleurs, à laquelle avait assisté le président...