mardi, 13 novembre 2018
French Arabic Chinese (Simplified) English Turkish
Flash Infos
........ ....... ....... ........ ....... ....... ...... ........ ....... .......

ville de Bosso

Au moins trois civils ont été tués et un autre blessé dans une attaque attribuée au groupe terroriste Boko Haram, perpétrée dans la nuit de vendredi à samedi, à Wor, commune de Bosso (extrême sud-est, proche de la frontière du Nigéria), a annoncé dimanche midi la télévision nationale.

Les terroristes, une quarantaine, ont également incendié plusieurs cases avant de disparaitre dans la nature, précise-t-on de même source.

Selon le gouverneur de la région, M. Dandano Mahamane Lawali, qui s'est déplacé sur les lieux, l'attaque est intervenue peu après le départ dans le village d'une patrouille de la gendarmerie nationale, ce qui suppose que les éléments de la secte ont un complice au sein de la population.

Cette attaque intervient après une longue accalmie dans la zone, du fait notamment des opérations de ratissage que mène l'armée nigérienne depuis quelques mois.

 

 Xinhua

Commentaires   

+5 #1 wayyo 21-11-2016 10:25
Les jeunes sont laissés à eux-mêmes, sans ressources sans travail. Les terroristes le savent et ils profitent pour les enrôler sans aucune difficulté. c'est ainsi qu'il y aura toujours des complices dans le camp adverse.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #2 afriki 21-11-2016 14:33
Les patrouilles terrestres seulement ne suffisent pas . ils faut utiliser des avions de reconnaissances et en permanence.
Creer un chantier dont seraient recrutés ceux ayant remis leurs armes et des informations credibles sur boko haram
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #3 ColonNoir 21-11-2016 15:02
Citation en provenance du commentaire précédent de afriki :
Les patrouilles terrestres seulement ne suffisent pas . ils faut utiliser des avions de reconnaissances et en permanence.
Creer un chantier dont seraient recrutés ceux ayant remis leurs armes et des informations credibles sur boko haram

Citation en provenance du commentaire précédent de afriki :
Les patrouilles terrestres seulement ne suffisent pas . ils faut utiliser des avions de reconnaissances et en permanence.
Creer un chantier dont seraient recrutés ceux ayant remis leurs armes et des informations credibles sur boko haram

Quand le terroriste vit avec toi, ce n'est pas avec des avions ou des patrouilles terrestres qu'on peut le detecter. C'est a partir des renseignements et des informations. Faut pas se leurrer Monsieur.
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #4 mamaro 21-11-2016 17:49
Citation en provenance du commentaire précédent de ColonNoir :
Citation en provenance du commentaire précédent de afriki :
Les patrouilles terrestres seulement ne suffisent pas . ils faut utiliser des avions de reconnaissances et en permanence.
Creer un chantier dont seraient recrutés ceux ayant remis leurs armes et des informations credibles sur boko haram

Citation en provenance du commentaire précédent de afriki :
Les patrouilles terrestres seulement ne suffisent pas . ils faut utiliser des avions de reconnaissances et en permanence.
Creer un chantier dont seraient recrutés ceux ayant remis leurs armes et des informations credibles sur boko haram

Quand le terroriste vit avec toi, ce n'est pas avec des avions ou des patrouilles terrestres qu'on peut le detecter. C'est a partir des renseignements et des informations. Faut pas se leurrer Monsieur.

Ne perdez pas votre temps a repondre aux gens qui aiment toujours le malheur a leur pays
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

EXE-promo-decodeur-internet-265x285 (2).jpg

 // Ecouter de la musique moderne nigerienne \\ 
actuzik1 min

Dans la même Rubrique

SCANDALE DE LA RÉHABILITATION DE LA RTA : sur la piste des entreprises SIGMA 2, MBC et… AREVA !

12 novembre 2018
SCANDALE DE LA RÉHABILITATION DE LA RTA : sur la piste des entreprises SIGMA 2, MBC et… AREVA !

Depuis le fameux tweet d’Omar Ladan Tchana, ex ministre d’état nigérien des mines puis des transports, une polémique fait rage au Niger, bien plus intensément sur les réseaux sociaux, à...

CANAL + : la série les « Capitales africaines : A Niamey » sur la chaine TV A+ dès le 20 novembre prochain

11 novembre 2018
CANAL + : la série les « Capitales africaines : A Niamey » sur la chaine TV A+ dès le 20 novembre prochain

  Le vendredi 9 Novembre 2018, le Directeur Général Canal + Niger, M. Cheikh Sarr, le Directeur de la Chaine A +, filiale du Groupe Canal+, M. Damiano Malchiodi, Mme...

RÉSERVE NATURELLE NATIONALE DE TERMIT ET DE TIN-TOUMM: la gestion désormais déléguée à l’ONG française Noé pour une période de 20 ans

9 novembre 2018
RÉSERVE NATURELLE NATIONALE DE TERMIT ET DE TIN-TOUMM: la gestion désormais déléguée à l’ONG française Noé pour une période de 20 ans

Le 5 novembre dernier, l’ONG française « Noé » était présent à Niamey au Niger, où elle a signé un accord de partenariat avec le gouvernement pour la délégation de la gestion...

FONDS D’AIDE A LA PRESSE : les médias enfin servis par le CSC pour les exercices 2016 et 2017

9 novembre 2018
FONDS D’AIDE A LA PRESSE : les médias enfin servis par le CSC pour les exercices 2016 et 2017

  Le président du Conseil supérieur de la Communication (CSC), Dr Sani Kabir, a animé un point de presse, ce jeudi 8 novembre 2018 à son cabinet. Ce point de...

FIN DE MISSION DE LA COORDONNATRICE DE PROGRAMMES ONU-FEMMES NIGER : le Président du REJEA lui rend un hommage mérité

9 novembre 2018
FIN DE MISSION DE LA COORDONNATRICE DE PROGRAMMES ONU-FEMMES NIGER : le Président du REJEA lui rend un hommage mérité

Le Réseau des Journalistes pour l’Eau, l’Hygiène et l’Assainissement (REJEA) a organisé, ce vendredi 9 Novembre 2018, une cérémonie solennelle de remise de témoignage de satisfaction à la représentante Pays...

ZINDER : Le délibéré du procès en appel de l’activiste Yahaya Badamassi fixé au 5 décembre

7 novembre 2018
ZINDER : Le délibéré du procès en appel de l’activiste Yahaya Badamassi fixé au 5 décembre

C’est aujourd’hui, mercredi 7 novembre, que s’est tenu à Zinder, le procès en appel de l'acteur de la société civile,  Yahaya Badamassi. Après examen de l’affaire par la cour, le...