mardi, 22 mai 2018
French Arabic Chinese (Simplified) English Turkish
Flash Infos
........ ....... ....... ........ ....... ....... ...... ........ ....... .......

GISMA copie.jpg

CNDP reunion du 21 11 2015

Le Premier ministre, Chef du gouvernement, S.E Brigi Rafini, a présidé, samedi dernier dans la salle de banquet de la Primature, la réunion du Conseil National de Dialogue Politique (CNDP). Cette rencontre a débattu de trois points inscrits à son ordre du jour à savoir : l'adoption des comptes rendus des réunions du CNDP tenues le 22 septembre et le 11 novembre 2015 ; l'examen des travaux du comité de travail chargé de l'élaboration du projet de règlement intérieur du Conseil National de Dialogue Politique et les divers.


Comme à la précédente réunion extraordinaire du CNDP, l'opposition n'a pas participé à cette rencontre. Elle a souhaité dans une lettre adressée au président du CNDP de reporter cette réunion à une date ultérieure. Dans la même lettre, elle suggère que la réunion discute du processus électoral. Toutefois, les deux groupes politiques présents à cette réunion en l'occurrence la majorité et les non affilés ont échangé sur les points mis sur la table pour trouver un consensus sans lequel ce cadre politique n'a plus sa raison d'être. Les discussions ont été menées de bout en bout sous la conduite du président du Conseil National de Dialogue Politique, le Premier ministre, Chef du gouvernement, S.E Brigi Rafini.


Au niveau du premier point, les participants ont apporté les correctifs nécessaires à la formulation de certains passages du texte afin de les éloigner de toute ambigüité. Pour le second point portant sur l'examen des travaux du comité de travail chargé de l'élaboration du projet de règlement intérieur du Conseil National de Dialogue Politique, les échanges ont été intenses parce que les participants veulent doter ce cadre de concertation d'une ligne de conduite pouvant désormais être applicable dans le fonctionnement de cette instance.
A l'issue de cette réunion, le Premier ministre, Chef du gouvernement a relevé que la classe politique du Niger, réunie au sein du CNDP a jugé utile de doter cette importante institution d'un règlement intérieur après plus d'une décennie de son existence. ''Nous venons d'échanger sur le projet qui a été présenté par le comité mis en place à cet effet. Il a fait un bon travail. Vous avez amendé et examiné en profondeur ce projet même si nous ne sommes pas arrivés à l'étape d'adoption. Notre souhait, c'est de voir participer l'ensemble des partis politiques à l'enrichissement et aux amendements de ce règlement intérieur. C'est justement pour cette raison que nous avons différé son adoption jusqu'à ce qu'il soit transmis à l'opposition qui n'a pas jugé utile d'être présente aujourd'hui, pour faire ses observations et enrichir ce document important. C'est dire que l'adoption de ce projet serait pour une prochaine session'', a précisé le président du CNDP.
S'agissant du troisième point relatif aux divers, les participants ont exprimé leur préoccupation par rapport à ce qui se passe au niveau de certains médias et réseaux sociaux. C'est pourquoi, le président du CNDP a appelé la classe politique pour qu'elle s'investisse dans l'assainissement de ces propos qui empoisonnent l'atmosphère de notre pays. ''Nous sommes tous sidérés d'apprendre et d'écouter certains propos qui relèvent de l'indécence totale. Nous lançons un appel à nos concitoyens pour qu'ils se ressaisissent en cessant de s'insulter, de se dire des mots déplacés. Il faudrait de l'accalmie parce que nous sommes des croyants. Il faut que nous respections la dignité de la personne humaine. Les insultes et les mots indécents n'ont pas leur place dans la société nigérienne'', a conclu le président du CNDP, SE. Brigi Rafini.

 


Hassane Daouda(onep)

Commentaires   

+6 #1 bamarade 23-11-2015 13:34
Un candidat au poste de gouverneur de l’État de Kogui au Nigeria est décédé dimanche le lendemain de l'élection c’est-à-dire samedi alors qu'il est en tête pour les résultats provisoires.

Si nos agitateurs politiciens de tout bord prennent ce cas comme hypothèse?
Citer | Signaler à l’administrateur
+9 #2 M.freeman 23-11-2015 13:59
Que Dieu benisse le Niger!
Citer | Signaler à l’administrateur
+7 #3 moussa foullo 23-11-2015 15:20
Allah donne le pouvoir à qui il veut et le retire quand il veut sans consultation ni intervention de quelqu'un.
La haine, la calomnie, les intoxications, les insultes, les mots déplacés n'ont pas de place en vers la volonté divine.
Citer | Signaler à l’administrateur
+8 #4 Tchiwaké 23-11-2015 15:24
Non mon parent Bamarade, vous savez nos politiciens n'auront jamais ça à l'esprit. S'ils pensent à cette hypothèse il n'y aura pas des situations pareille à celle que tous nous vivons aujourd'hui au Niger.
Que Dieu bénisse le Niger et son peuple
Citer | Signaler à l’administrateur
+4 #5 Tchiwaké 23-11-2015 15:26
Que Dieu me pardonne, c'est comme si nos politiciens ne croient pas à la divinité de Dieu.
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #6 Ali Assoumane 23-11-2015 19:47
Mr Tchiwaké. Nos politiciens font semblant mais n'y croient pas sincèrement à Dieu . Ils le regretteront un jour.
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #7 Niono2011 23-11-2015 21:05
C'est lequel que l'on appelle latchako sur le picture? Pardon si c'est déplacé........
Le CNDP ................travesti.............. par nos anciens démocrates aujourd'hui...............................dictateurs.
Cela n'est pas qu'un constat de niono.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #8 la vérité 24-11-2015 02:50
Niger mon pays, de paix de stabilité politique d'indulgence.
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #9 patriote 24-11-2015 06:21
pourquoi le président du CNDP refuse d'inscrire a 'dre du jour la question du fichier électoral qui fait couler l'encre.raison du boycotte de l’opposition.président CNDP soit démocrate.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #10 koudou 24-11-2015 09:24
moi je pense que si le CNDP n'est va pas , les Grands marabouts et les chefs traditionnels peuvent réconcilié la classe politique nigerienne
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #11 Liberté 24-11-2015 10:21
La politique, un métier qui paye en démocratie juste en écartant la foi.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #12 moussa foullo 24-11-2015 10:43
mon cher Bamarade la grande partie de nos politiciens et partisans n'ont pas de foi et pensent qu'ils ont leur carte blanche pour être riche, vivre longtemps et gouverner, ils n'ont pas la divinité dans l'esprit pour temps ils se réclament d’être musulman.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #13 sagesse 24-11-2015 16:51
qu'Allah le et les nigeriens contre les gens de mauvaise foi qu'ils soient de l'opposition ou de la majorité .Amen
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #14 sagesse 24-11-2015 16:56
Qu'Allah protège le Niger et les nigériens des gens s de mauvaise foi qu'ils de l'opposition, de la majorité ou de la société civile. Amen
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #15 Doulla 24-11-2015 21:52
C'est aujourd'hui seulement que Brigi Rafini sait que nous sommes des croyants au Niger et que nous devons éviter des propos "indécents", parce qu'un député de l'"opposition a dit des choses dégoutantes sur une des épouses du Président de la République? Où était ce Brigi pendant plus d'un an que d'autres personnalités et leurs épouses étaient traînés dans la boue, y compris par des ministres de son gouvernement? Comme le disent les haussas, "wanzam ba ka so ga jikinka"
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #16 Foulani 25-11-2015 15:15
Hum
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

 Bannière web 265x285px 01 min

 

CFEVRIER2018Niger 1 bell

 // Ecouter de la musique moderne nigerienne \\ 
actuzik1 min

Dans la même Rubrique

CPR INGANCI : une démission et des signes de crise au sein du parti de Kassoum Moctar

20 mai 2018
CPR INGANCI : une démission et des signes de crise au sein du parti de Kassoum Moctar

Le désormais ex-secrétaire exécutif national du CPR Inganci, Moussa Mahaman dit Matti, a-t-il démissionné comme il l’a annoncé à travers une lettre rendue publique ce dimanche 20 mai, ou a-t-il...

Le Président du Moden Fa Lumana Hama Amadou appelle les nigériens à la mobilisation générale (VIDÉO)

19 mai 2018
Le Président du Moden Fa Lumana Hama Amadou appelle les nigériens à la mobilisation générale (VIDÉO)

var player = new Clappr.Player({ source: '/images/videos/hama-amadou-appelle-a-la mobilisation-generale.mp4', poster: '', height: '300', width: '400', autoPlay: false, loop: false, //hideMediaControl: 1, parentId: '#avID_AVPlayerID_0_9977ade80ae121244b524730b47e9624' });   (adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});

Le Président nigérien Issoufou sera reçu par Emmanuel Macron pour une visite officielle le 4 juin

17 mai 2018
Le Président nigérien Issoufou sera reçu par Emmanuel Macron pour une visite officielle le 4 juin

Le Président de la République, Chef de l'Etat SEM Issoufou Mahamadou a reçu, ce jeudi 17 mai 2018, l’Ambassadeur de France au Niger, SEM Marcel Escure. Le diplomate français est...

GAZA : Le Niger condamne fermement les exactions israéliennes et apporte son indéfectible soutien au peuple palestinien

17 mai 2018
GAZA : Le Niger condamne fermement les exactions israéliennes et apporte son indéfectible soutien au peuple palestinien

Le président de la République du  Niger a adressé, ce jeudi 16 mais 2016, un message à son homologue Mahmoud Abbas, chef de l’Autorité Palestinienne, sur la situation qui prévaut dans...

FRONT DÉMOCRATIQUE ET RÉPUBLICAIN (FDR) : une nouvelle coalition contre le régime d’Issoufou Mahamadou

16 mai 2018
FRONT DÉMOCRATIQUE ET RÉPUBLICAIN (FDR) : une nouvelle coalition contre le régime d’Issoufou Mahamadou

DECLARATION DE CREATION DU FRONT DEMOCRATIQUE ET REPUBLICAIN (FDR) Vu la constitution du 25 Novembre 2010 ;  Vu l’Ordonnance n° 2010 84 du 16 Décembre 2010, portant Charte des partis...

COMMUNIQUÉ DU CONSEIL DES MINISTRES DU LUNDI 14 MAI 2018

14 mai 2018
COMMUNIQUÉ DU CONSEIL DES MINISTRES DU LUNDI 14 MAI 2018

Le Conseil des Ministres s’est réuni ce jour, lundi 14 mai 2018, dans la salle habituelle des délibérations, sous la présidence de Son Excellence, Monsieur ISSOUFOU MAHAMADOU, Président de la République,...