mardi, 22 mai 2018
French Arabic Chinese (Simplified) English Turkish
Flash Infos
........ ....... ....... ........ ....... ....... ...... ........ ....... .......

GISMA copie.jpg

Minusma lors d une visite a Kidal

Des manifestations ont dégénéré, lundi 18 avril, à Kidal, dans le nord-est du Mali. Des femmes et des jeunes ont manifesté contre les forces étrangères présentes sur le terrain qu’ils accusent d'avoir arrêté « arbitrairement » des civils et des combattants touareg. Deux civils ont été tués.

Dans la matinée de lundi, à Kidal, des femmes en colère rejointes par des jeunes, ont pris d’assaut la piste de l’aéroport de la ville pour dénoncer des arrestations « arbitraires » de civils et de combattants par les forces étrangères présentes sur le terrain, à savoir les militaires français de l’opération Barkhane.

Sur leurs banderoles, on peut lire, en français « Nous sommes fatiguées des arrestations arbitraires de nos enfants ». Depuis quelques jours, selon les sources de RFI, l’opération française Barkhane a interpellé au moins trois personnes à Kidal et dans les environs.

Les femmes qui s’y opposent se sont donné rendez-vous à l’aéroport, sécurisé non pas par des militaires français, mais par des casques bleus. Pour elles, c’est du pareil au même : ce sont des étrangers. Des jeunes ont vite rejoint les femmes lorsque des casques bleus tentent de disperser ces dernières.

Rapidement, les manifestants ont mis le feu aux installations sécuritaires de la mission de l’ONU sur place. Ensuite, des jeunes ont violemment apostrophé des casques bleus et des coups de feu ont été entendus.

Selon des informations recueillies par RFI, il y a eu au moins un mort. Almou Ag Mohamed, l’un des porte-parole de la Coordination des mouvements de l’Azawad (CMA) précise qu’il y a eu deux morts et accuse les casques bleus d’avoir « ouvert le feu ».

Cependant, dans un autre communiqué, un autre porte-parole de la CMA confirme, certes, les deux morts et évoque les blessés, mais demande plutôt une enquête pour identifier les auteurs de ces tirs mortels, avant de condamner la destruction d’importantes infrastructures aéroportuaires de la Minusma.

Du côté de la Mission de l’ONU au Mali, on appelle au calme. Dans un communiqué, la Minusma confirme les incidents graves de Kidal et précise que sur les cas de décès, les enquêtes sont en cours pour situer les responsabilités.

Une réunion d'urgence entre la Minusma et la CMA, la Coordination des mouvements de l'Azawad, était prévue, ce lundi après-midi, pour faire le point sur ce qui s'est passé à l'aéroport de Kidal.

 

RFI

Commentaires   

-3 #1 Ibrah 19-04-2016 13:20
Il faut que les maliens soient aidés pour prendre en charge leur sécurité. Des opérations francaises à la con ne peuvent que troubler la paix, mais pas la construire.
La france et les usa doivent foutrent le camp de l'Afrique. Ce sont des sanguinaires colonialistes.

Éternel, reçois avec clémence l'âme de tes serviteurs. Amiin!
Citer | Signaler à l’administrateur
+8 #2 PourLeNiger 19-04-2016 15:33
Depuis quand l'ONU negocie -t-elle avec des groupes rebels?

Trop c'est trop. La CMA doit etre dissoute, les vrais auteurs de ces meurtres sont ceux qui se sont servis de femmes et d'enfants pour vandaliser les installations de la MINUSMA, ils doivent etre retrouves et punis. Enfin l'Etat Malien doit etre remis dans ses droits.
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #3 zaki 2 19-04-2016 16:28
Citation en provenance du commentaire précédent de Ibrah :
Il faut que les maliens soient aidés pour prendre en charge leur sécurité. Des opérations francaises à la con ne peuvent que troubler la paix, mais pas la construire.
La france et les usa doivent foutrent le camp de l'Afrique. Ce sont des sanguinaires colonialistes.

Éternel, reçois avec clémence l'âme de tes serviteurs. Amiin!


Les maliens ne veulent personnes sur leur terre, il faut les laisser se battre entre eux et trouver des solutions .
Pourqoui c'est Barkhane qui fait les arrestations et eux ils vont a l'Aeroport? pourquoi ils ne vont pas se battre contre barhkanes???
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #4 Ira Tidett 21-04-2016 17:02
@PourLeNiger, pourquoi tu mêles le nom du Niger au problème des maliens . Par la mal gouvernance au Mali , ces populations que représente la CMA avaient livré une guerre couteuse à ce pays dont l'aboutissement est l'accord signé à Alger qui n'est pas mis en oeuvre par la faute du gouvernement corrompu d'IBK, d’où ces tensions entre la CMA qui occupe la ville et les forces françaises qui combattent les terroristes dans le Sahel .
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

 Bannière web 265x285px 01 min

 

CFEVRIER2018Niger 1 bell

 // Ecouter de la musique moderne nigerienne \\ 
actuzik1 min

Dans la même Rubrique

Sénégal: limogeage du recteur de l’université de Saint-Louis et du directeur du Centre des œuvres universitaires de Dakar

20 mai 2018
Sénégal: limogeage du recteur de l’université de Saint-Louis et du directeur du Centre des œuvres universitaires de Dakar

Au Sénégal, Macky Sall a remplacé, samedi 19 mai, le recteur de l’université Gaston Berger (UGB) de Saint-Louis. Mardi dernier, un étudiant de cet établissement a été tué par les...

Sénégal: la mobilisation étudiante prend de l'ampleur

17 mai 2018
Sénégal: la mobilisation étudiante prend de l'ampleur

Sa photo est à la Une du quotidien sénégalais Enquête : Fallou Sene, 25 ans, étudiant en lettres, tué à Saint-Louis, à l'université Gaston Berger. Après une manifestation pour le...

Bain de sang à Gaza : 59 morts et 2 400 blessés

15 mai 2018
Bain de sang à Gaza : 59 morts et 2 400 blessés

59 morts et 2 400 blessés. Tel est lourd bilan des manifestations organisées ce lundi 14 mai dans la bande de Gaza, le long de la barrière de séparation avec Israël....

Afrique du Sud : un imam tué et deux personnes poignardées dans une mosquée

10 mai 2018
Afrique du Sud : un imam tué et deux personnes poignardées dans une mosquée

Trois hommes ont tué un imam et grièvement blessés deux autres personnes ce jeudi dans une mosquée près de Durban, en Afrique du Sud. Les raisons de cette attaque demeurent...

Six morts dans l’attaque d’un poste de contrôle de l'armée tchadienne sur une île du lac Tchad

7 mai 2018
Six morts dans l’attaque d’un poste de contrôle de l'armée tchadienne sur une île du lac Tchad

Quatre agents de l'Etat, un militaire et un civil, ont été tués dans une attaque d'un poste de contrôle de l'armée tchadienne sur une île du lac Tchad dans la...

Nigeria: un double-attentat de Boko Haram fait des dizaines de morts dans la ville de Mubi

2 mai 2018
Nigeria: un double-attentat de Boko Haram fait des dizaines de morts dans la ville de Mubi

Des dizaines de personnes ont trouvé la mort mardi au cours d'un double attentat dans le nord-est du Nigeria, au lendemain de la visite du président nigérian à la Maison...