jeudi, 20 septembre 2018
French Arabic Chinese (Simplified) English Turkish
Flash Infos
........ ....... ....... ........ ....... ....... ...... ........ ....... .......

NITA Actu Niger 1 min

International

manifestation paris contre la libye

Au moins autant que ces pratiques d'un autre temps c'est le mutisme général qui a soulevé l'indignation de plusieurs personnalités, artistes, et de la société civile surtout.

Parmi les manifestations organisées ce samedi 18 novembre contre l'esclavage des migrants africains en Libye, celle de Paris fut de loin celle qui a mobilisé le plus grand nombre de manifestants, un millier, révoltés contre cette pratique d'un autre âge. Les manifestants ont répondu à l'appel de plusieurs associations, et notamment d'un Collectif contre l'esclavage et les camps de concentration en Libye (CECCL), créé en réaction à la diffusion du reportage de CNN montrant des migrants vendus aux enchères en Libye.D

vente de noirs en Libye

Les images viennent d'être rendues publiques par la chaîne américaine CNN. Après une enquête de longue haleine, celle-ci a pu prouver l’existence d'un marché aux esclaves subsahariens en Libye. Les commentaires de colère et de soutien affluent en masse sur les réseaux sociaux.

Robert Mugabe tete baisse-min

Alors que l'armée a pris le contrôle de la capitale Harare depuis mercredi, le président Robert Mugabe s'est entretenu avec le général Constantino Chiwenga. Au pouvoir depuis 37 ans au Zimbabwe, le chef de l'État a refusé de démissionner.

La rencontre a eu lieu jeudi 16 novembre, au siège de la présidence à Harare. Dans une veste bleue marine et pantalon gris, le président Robert Mugabe s'est entretenu avec le chef de l'armée, le général Constantino Chiwenga, en présence de deux ministres sud-africains dépêchés par le président Jacob Zuma.

Au pouvoir depuis 37 ans, Robert Mugabe "a refusé de démissionner, je pense qu'il essaie de gagner du temps", a rapporté à l'AFP une source proche des militaires sous couvert de l'anonymat. La teneur des discussions n'a pas été rendue publique.

Mercredi matin, l'armée a opéré un coup de force à Harare en déployant soldats et blindés autour de plusieurs points stratégiques de la capitale. Elle est intervenue quelques jours après l'éviction du vice-président Emmerson Mnangagwa, 75 ans, qui s'était longuement opposé à la Première dame Grace Mugabe dans la succession du président. Vétéran de la lutte pour l'indépendance et proche des militaires, il faisait figure jusque-là de dauphin potentiel.

Un porte-parole des militaires, le général Sibusiyo Moyo, a expliqué que l'opération avait pour seules cibles les "criminels" qui entourent le président, pointant du doigt sans les nommer les partisans de son épouse.

Sibusio Moyo

Des officiers de l'armée ont fait irruption dans la nuit à la télévision nationale. Ils ont expliqué viser des «criminels» dans l'entourage du président Robert Mugabe, affirmant que ce dernier est sain et sauf. Ce matin, des blindés contrôlent les accès au Parlement et aux bureaux où se réunit le gouvernement.

Police US

Quatre personnes au moins ont été tuées et une douzaine de blessés dont trois enfants dans une fusillade qui s'est produite dans une école primaire dans le nord de la Californie mardi, indiqué la chaîne de télévision KCRA basée à Sacramento. Le tireur figure parmi les victimes.

Idriss-Deby-Pr-assi

Au Tchad, Idriss Déby annonce un retour aux années avant pétrole. Ce week-end, alors qu'il prenait la parole à une assemblée générale des opérateurs économiques du parti au pouvoir, le président tchadien a appelé à investir dans le monde rural et oublier le pétrole. Le chef de l'Etat a aussi indiqué que pour les fonctionnaires, il faut envisager la fin des augmentations de salaire.

Opposants-arretes-au-Niger

Des soutiens aux trois rebelles tchadiens arrêtés en octobre au Niger vont demander l'intervention de la France face aux risques d'une extradition vers le Tchad, où ces opposants risquent selon eux la mort, ont-ils annoncé samedi à Paris.

 

265x285 C Jeunesse2018 Niger

 // Ecouter de la musique moderne nigerienne \\ 
actuzik1 min

Dans la même Rubrique

Brésil: le fils du président de Guinée équatoriale bloqué à la douane avec plus de 16 millions de dollars dans les valises

17 septembre 2018
Brésil: le fils du président de Guinée équatoriale bloqué à la douane avec plus de 16 millions de dollars dans les valises

Les policiers brésiliens ont saisi ce vendredi un impressionnant magot dans les bagages de la délégation qui accompagnait Teodorin Obiang Mangue Nguema… La saisie est d’importance. Plus de 16 millions de dollars...

Mali: assassinat d’un commandant du MOC à Tombouctou

11 septembre 2018
Mali: assassinat d’un commandant du MOC à Tombouctou

Au Mali, un commandant du MOC a été assassiné à Tombouctou dimanche soir, le 9 septembre. Le MOC, Mécanisme opérationnel de coordination, a été prévu par l'accord de paix de...

Libye: spectaculaire évasion de 400 détenus dans une prison de Tripoli

3 septembre 2018
Libye: spectaculaire évasion de 400 détenus dans une prison de Tripoli

Grande évasion en Libye où 400 détenus ont pu fuir d'une prison du sud de la capitale libyenne, Tripoli. Une zone où des milices rivales s'opposent depuis plusieurs jours. Tous...

Nigeria: Boko Haram tue au moins 30 soldats dans l'attaque d'une base militaire

2 septembre 2018
Nigeria: Boko Haram tue au moins 30 soldats dans l'attaque d'une base militaire

Recrudescence de violences jihadistes au Nigeria : Boko Haram continue de sévir dans le nord-est du pays. Des forces de l'armée nigériane ont été attaquées jeudi 30 août sur la base...

Sénégal: Khalifa Sall révoqué par Macky Sall de son mandat de maire de Dakar

31 août 2018
Sénégal: Khalifa Sall révoqué par Macky Sall de son mandat de maire de Dakar

Au lendemain de sa condamnation en appel à cinq ans de prison ferme, Khalifa Sall a été révoqué de ses fonctions de maire de la capitale sénégalaise, vendredi 31 août,...

Sénégal: peine de prison confirmée en appel pour Khalifa Sall

30 août 2018
Sénégal: peine de prison confirmée en appel pour Khalifa Sall

La condamnation de l'ancien maire de Dakar, Khalifah Sall, a été confirmée en appel à la mi-journée ce jeudi 30 août : cinq ans de prison ferme et 5 millions de francs CFA...