samedi, 20 janvier 2018
French Arabic Chinese (Simplified) English Turkish
Flash Infos
........ ....... ....... ........ ....... ....... ...... ........ ....... .......

Lutte Traditionnelle 900X375px

Malika Issoufou Mahamadou1 min

Chère sœur,

Je profite de ce début d’année 2018, pour t’adresser ce message fraternel. Tu seras très certainement surprise. Tu le sais sans doute, j’ai récemment plaidé, auprès de qui de droit, la cause du général Salou Souleymane, de son fils et de ses compagnons d’infortune et dans l’affaire du coup d’Etat, des prisonniers de « l’affaire cellule crises alimentaires » et OPVN, à savoir Malla Ari, Idé Kalilou et Bakary Seydou et autres, qui croupissent en prison depuis 2015 pour des raisons semble-t-il politiques ainsi que le sort des militaires radiés.

 

Suite à ma  lettre plaidoirie, la question suivante m’a été posée : et le célèbre prisonnier BABA ALPHA pourquoi tu n’en parles pas ? Je leur ai répondu que j’en parlerai en temps opportun à la personne appropriée parce que le cas de mon petit frère, le très populaire BABA ALPHA de la Télévision Bonferey, et de son vieux père âgé de 72 ans en prison le 3 avril 2017 suite à « une condamnation à deux ans de prison pour faux et usage de faux pour la détention de faux papiers d’état civil doublée d’une déchéance de leur nationalité nigérienne, relève d’une affaire de famille et que le linge sale se lave en famille. Tu sais que j’appartiens à la communauté malienne puisque par ma mère, j’ai des parents à Tombouctou et à Hombori. J’ai grandi, et me suis épanoui dans ma famille d’origine malienne. Ma sœur, dans notre communauté et dans l’opinion nationale, à tort ou à raison,  tu es indexée, dans cette affaire d’emprisonnement de BABA ALPHA. Mais te connaissant et connaissant de longue date la prestigieuse Famille Moulaye Zeidane qui n’a jamais été prise à défaut dans ce Niger, je n’y crois pas un seul instant. Du moins tant que je n’ai pas eu une preuve formelle de ton rôle. En d’autres termes, toi qui est issue d’une famille où le respect de l’être humain et où la gentillesse est envers ses parents comme prescrit par notre religion sont sacrés, je ne te croirais pas capable d’être à l’origine de l’emprisonnement de notre frère BABA ALPHA.

Je suis plutôt convaincu que tu es sans nul doute une victime des intrigants du palais. Je ne le répèterai jamais assez, il se pourrait qu’à l’égard de ces hommes, ton époux ait agi sous l’influence des mauvais esprits contre lesquels pourtant l’ancienne Sage et Honorable présidente du Conseil Constitutionnel de Transition, Salifou Fatoumata Bazèye l’avait mis en garde le jour de l’investiture, le 7 avril 2011 « et ce sont ceux-là qui disent non pas ce qui est ou qui devrait être, mais plutôt ce qui fait plaisir au chef. » Mais que reproche-t-on donc à BABA ALPHA ? D’avoir fait usage de sa liberté de penser et d’opinion dans un pays où le premier responsable à librement signé la « Table de la montagne » ? Certainement puisque l’argument fallacieux de « faux et usage de faux » personne n’y croit dans un pays où ces dernière années il y’a autant de faux diplômés et de fonctionnaires préfabriqués que de vrais, dans un pays où le Bac avec ou sans mention et le BEPC se négociaient au marché « Katako », dans un pays où jusqu’à une date récente, pour être admis à un concours de la fonction publique, il fallait obligatoirement être pistonné ? Donc, nous autres, croyons que notre frère BABA ALPHA a été plus victime de sa liberté de parole, pourtant garantie par la charte des droits de l’homme et des peuples. Si tous ceux qui sont concernés par des faux en écriture devaient être poursuivis comme BABA ALPHA, 40 prisons n’auraient pas suffi.

C’est pourquoi, ma sœur, je te prie d’agir en Sage conseillère (Spéciale ?) comme tu en as l’habitude et d’user de tous tes « pouvoirs » (des épouses en général) pour aider ton époux à se mettre au-dessus de la mêlée pour abréger les souffrances de notre frère commun BABA ALPHA, et des autres détenus précités.

En tant que frère, j’ai le devoir d’interpeller, ma sœur, pour attirer son attention sur certains dérapages que l’opinion publique lui attribue à tort ou à raison.

Tu le sais, ma sœur, que notre beau pays est une terre d’accueil bénie et de tolérance puisque des gens d’horizons divers, y sont arrivés, s’y sont instruits, se sont exprimés à cœur ouvert sur tout et tous, souvent de manière outrageuse, au nom de la démocratie sans avoir encouru grand-chose par rapport à leurs outrances. Nous avons nos frères d’origine malienne dans la haute hiérarchie qui auraient pu nous aider à faire libérer BABA ALPHA, mais ils se camouflent et nous fuient, et c’est leur droit. Bien au contraire, ils mettent de l’huile sur le feu et sont même les boutefeux bien qu’ils aient profité de l’extrême liberté de la presse pendant ….20 ans. Ils prendront conscience un jour qu’il ne faut pas fuir un frère.

Pour toutes ces raisons et d’autres, je demande à ma sœur d’user de ses « pouvoirs » pour faire libérer les prisonniers politiques, en particulier notre petit frère Baba Alpha puisque, hier dans l’opposition, ton président de mari avait bénéficié de la clémence de ses prédécesseurs pour avoir usé et abusé de la liberté de la presse.

Je n’ai plus qu’à prier le TOUT PUISSANT pour que ma sœur puisse se raviser pour prendre les bonnes résolutions qui lui feraient passer une bonne année dans la sérénité.

Aide nous à faire libérez notre frère BABA ALPHA et son père et retrouver leur nationalité nigérienne….et Allah (SWT) t’aidera.

Fraternellement

Niamey, le 08 janvier 2018

Ton frère Djibril Baré 

Commentaires   

+1 #1 Maiga 08-01-2018 10:30
Monsieur le Conseiller Spécial, "aide nous...." ne prend pas de "s".
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #2 Âme sensible 08-01-2018 11:59
J'espère que ma présidente sera sensible à cette lettre et usera de son influence afin que baba alpha et son vieux père sortent de cette prison
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #3 hankouri 08-01-2018 13:06
c'est une coquille sois indulgent
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #4 Banana Republic 08-01-2018 17:05
Quand les institutions de la republique sont impuissantes a proteger les citoyens, il faut se tourner vers l'informel.
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #5 Rachid 09-01-2018 02:33
J ai tellement pitié pour nos frères et sœurs nigériens
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #6 dan dawra 09-01-2018 08:26
c'est affaire de niameyzés,je suis de passage;lol
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #7 bagague 09-01-2018 16:09
Il n' y a pas que BABA ALPHA en prison.Son père et lui avaient reconnu avoir falsifié leurs dossiers,alors qu'ils subissent comme tout autre Nigérien les conséquences de leurs actes.
toi qui plaide en sa faveur,gare à toi.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #8 Nigériens 10-01-2018 08:52
S'il vous plait, éviter la confusion à ne pas mélanger les rôles au nom de la séparation des pouvoirs.Ce sont des dossiers transmis à la justice laissons cette dernière assurer ses prérogatifs.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #9 mato 10-01-2018 13:51
donc pour jibril, tout n'est que montage et pur mensonge.les gens sont clean comme la lessive so clean ,c'est les mauvais conseillers du président qui le conseillent mal pour le pousser à envoyer en prison des pauvres innocents .Si telles sont tes réflexions,je ne suis pas surpris que tu aies pu guider ton grand-frère vers son assassinat
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #10 Char 10-01-2018 14:54
Monsieur Djibril tu es mal placé pour parler ainsi devant l'histoire.au temps de ton frère le feu bare mainassara qu'est ce que tu n'a as fait dans ce pays? Arrête de nous divertir stp! Et pour ton info,baba alpha à commis une infraction de droit commun,ce qui n'a rien à avoir avec ses idées ou opinions politiques.cest un individu comme tout autre .alors il mérite tous les châtiments conformément aux lois en vigueur.il a un problème avec la justice du Niger et en ce que je sache le pouvoir judiciaire est indépendant du pouvoir exécutif.donc le président issoufou n'a pas à s'ingérer dans ce pouvoir encore moins la première dame.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #11 dan dawra 11-01-2018 08:26
Citation en provenance du commentaire précédent de Char :
Monsieur Djibril tu es mal placé pour parler ainsi devant l'histoire.au temps de ton frère le feu bare mainassara qu'est ce que tu n'a as fait dans ce pays? Arrête de nous divertir stp! Et pour ton info,baba alpha à commis une infraction de droit commun,ce qui n'a rien à avoir avec ses idées ou opinions politiques.cest un individu comme tout autre .alors il mérite tous les châtiments conformément aux lois en vigueur.il a un problème avec la justice du Niger et en ce que je sache le pouvoir judiciaire est indépendant du pouvoir exécutif.donc le président issoufou n'a pas à s'ingérer dans ce pouvoir encore moins la première dame.

Suis d'accord avec toi mais et l'affaire des concours de la Santé Publique?
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #12 mai juirgui 11-01-2018 13:36
Mr Djibril est bien placé pour parler pour avoir été conseiller et pour avoir connu le cynisme des gens comme vous. . Il a protégé son frère jusqu'au bout Connaissant votre ardent vœu d'accéder coûte que coûte au pouvoir par vos tentatives de déstabilisation. Vos complots et les séries de tentatives d'assassinat Vous avez certes atteint vos buts mais vous le paierez et vous répondrez tôt ou tard devant l'éternel. De Dieu nous venons et à lui nous retournons et toute âme goûtera à la mort Allahou akbar
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #13 mai juirgui 11-01-2018 13:48
vous n'êtes que des griots tapis dans l'ombre tels des vautours. Là preuve une commission est à vos trousses vous les vautours les hyènes Kardjaaaaaa
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #14 Maigari 12-01-2018 10:53
C'est lamentable
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

ALM_web_302x534px.jpg

 

280x300Canal Janvier

EcoStartup-min

Lutte Traditionnelle 600X600px

 // Ecouter de la musique moderne nigerienne \\ 
actuzik1 min

Dans la même Rubrique

IN MEMORIAM ! : ISSOUFOU BACHARD DIPLOMATE ET HOMME POLITIQUE ENGAGE

11 janvier 2018
IN MEMORIAM ! : ISSOUFOU BACHARD DIPLOMATE ET HOMME POLITIQUE ENGAGE

L’infatigable Faucheuse vient de nous surprendre encore. Comme toujours. Issoufou Bachard, diplomate aguerri, ancien Secrétaire Général du ministère des Affaires Etrangères, ancien ambassadeur du Niger en Libye, Président Fondateur de...

Lettre à ma sœur Malika Issoufou (Par devoir et par fraternité)

8 janvier 2018
Lettre à ma sœur Malika Issoufou (Par devoir et par fraternité)

Chère sœur, Je profite de ce début d’année 2018, pour t’adresser ce message fraternel. Tu seras très certainement surprise. Tu le sais sans doute, j’ai récemment plaidé, auprès de qui...

Lettre ouverte au Président de la République (Par Djibrilla Mainassara BARE)

22 décembre 2017
Lettre ouverte au Président de la République (Par Djibrilla Mainassara BARE)

Monsieur le Président de la République, Profitant de ces lendemains de la célébration du 59ème anniversaire de la proclamation de notre République et cette fin de l’année 2017, je prends...

IN MEMORIAM : Repose en paix Colonel Moussa Moumouni Djermakoye !

25 novembre 2017
IN MEMORIAM : Repose en paix Colonel Moussa Moumouni Djermakoye !

La Grande Faucheuse vient encore de faire son Œuvre ce 19 novembre passé ! Elle vient nous rappeler que nous ne sommes finalement que poussière ou comme le disentles fortes paroles...

Le silence des bons et la dérive du Sahel

25 novembre 2017
Le silence des bons et la dérive du Sahel

Il aimait le répéter souvent avant d’avoir été assassiné le 13 décembre du 1998 au Burkina Faso. Ce qu’il craignait le plus ce n’était pas la méchanceté des mauvais mais...

Le statut du personnel de l’Administration Territoriale ou la fin de la dégénérescence de l’Etat au niveau déconcentré (Deuxième partie)

20 novembre 2017
Le statut du personnel de l’Administration Territoriale ou la fin de la dégénérescence de l’Etat au niveau déconcentré (Deuxième partie)

Pour mieux comprendre la situation de dégénérescence actuelle que vit l’Administration Territoriale du Niger, il s’avère nécessaire de procéder à un rappel historique par l’analyse des différents profils  des  représentants...