vendredi, 25 juillet 2014
French Arabic Chinese (Simplified) English
Flash INFO
L’Equipe Actuniger.com souhaite à l’ensemble de la communauté musulmane du Niger et du monde entier un bon mois de ramadan.
Recherche de l’avion d’Air Algérie : Des mirages français sont en instance de décollage de Niamey pour participer aux recherches
Renforcement des capacités d’intervention de la Garde nationale : Une soixantaine de véhicules 4X4 destinés aux patrouilles départementales
chaibou_moussa_procureur

Le Procureur de la République au niveau du tribunal de grande instance de Maradi, M. Chaibou Moussa, a animé, jeudi dernier, un point de presse, relativement à une ténébreuse affaire de traitre des êtres humains.


Au moment du point de presse, l'affaire en question était encore en cours d'instruction à la direction régionale de la police nationale de Maradi. Cette affaire qui, selon le Procureur de la République, M. Chaibou Moussa, est liée à la traite des êtres humains, a commencé avec la mise à la disposition du commissariat spécial de la police de la localité frontalière de Dan Issa, par des autorités du Nigéria, d'une vieille femme de 70 ans qui avait avec elle 13 jeunes filles dont l'âge varie de 6 à 14 ans.

Interpellée, la vieille femme a expliqué en ce qui concerne la provenance de ces filles ainsi que leur destination que celles-ci sont de Matameye dans la région de Zinder, et que c'est avec le consentement de leurs parents qu'elle les a prises pour les amener à Abuja au Nigeria, pour les placer dans des familles pour servir de travailleurs domestiques, à l'approche du Ramadan. « Dès que nous avons reçu l'information nous avons tout naturellement informé notre hiérarchie, et sans désemparer, nous avons ouvert une enquête au niveau de la direction régionale de la police nationale, parce que, nous estimons qu'il y a à ce niveau des indices graves et concordants de traite des êtres humains », a expliqué le procureur de la République. En effet, il semble que ces enfants vont travailler pour que les parents bénéficient des retombées. « Actuellement l'affaire est en instruction au niveau de la section judicaire de la direction régionale de la police nationale. Des auditions ont été effectuées, et, dans les 24 heures qui suivent, les concernés seront déférés au niveau du parquet du tribunal de Maradi », a annoncé M. Chaibou Moussa.
Concernant les filles mineures dont l'âge est compris entre 6 et 14 ans, qui sont touchées par cette affaire, le Procureur de la République a indiqué qu'en marge de la procédure qui est engagée, des dispositions ont été prises pour les sécuriser. Dans ce sens l'appui et le concours de la direction régionale de la protection de l'enfant, d'ONG, et autres partenaires notamment EPAD Niger, qui œuvrent dans le domaine de la protection de l'enfant, ont été sollicités pour que les enfants ne restent pas dans les locaux de la police, le temps que l'enquête soit terminée. Les mesures ainsi prises visent à nourrir les enfants, à les mettre dans toutes les conditions conformes à leur statut de mineurs, de vulnérables. Au terme de la procédure, des dispositions seront prises pour que ces enfants soient reconduits chez eux, a assuré le procureur de la République, qui a également souhaité que la population soit suffisamment sensibilisée sur les graves dangers que comportent certaines pratiques qui touchent aux droits des enfants.

Le Sahel

Ajouter un commentaire

Security code
Refresh

728x90

Synergie GROUPE

baniere300x250

SWF file not found. Please check the path.

radio online

facebook ANtwitter AN

 // Ecouter de la musique moderne nigerienne \\ 
Ecouter de la musique moderne Nigerienne

Société Récent

Trafic de bébés : On se penche vers le test ADN

Trafic de bébés : On se penche vers le t...

24/07/14

Le traitement judiciaire de l’affaire dite ...

Le Niger renforce les capacités d’intervention de la Garde nationale

Le Niger renforce les capacités d’interv...

23/07/14

Le Haut Commandement de la Garde National d...

Inquiétude des éleveurs de la région d’Agadez

Inquiétude des éleveurs de la région d’A...

22/07/14

Les éleveurs sont en crise dans le nord du ...

Séance de rupture collective de jeûne au Palais de la Présidence : Le Chef de l'Etat rompt le jeûne avec les membres des organisations de la société civile

Séance de rupture collective de jeûne au...

22/07/14

Depuis son accession au pouvoir, le Préside...

Inauguration par le Chef de l'Etat de la route bitumée Say-Tapoa : Renforcement des activités économiques et touristiques dans la zone du parc

Inauguration par le Chef de l'Etat de la...

22/07/14

Le Président de la République, Chef de l'Et...

CR