mercredi, 25 avril 2018
French Arabic Chinese (Simplified) English Turkish
Flash Infos
DIFFA : Mahamadou Bakabé (RDP Jama’a) nommé gouverneur de la région (Conseil des ministres). | Le Comité directeur de l’Union des scolaires nigériens (CD/USN) lance un mot d’ordre illimité de suspension de toutes les activités académiques à partir de ce vendredi 20 avril 2018 et sur toute l’étendue du territoire national.| Abdourahamane Idé (JENOME) a lui bénéficié d’une liberté provisoire.| ........ ....... ....... ........ ....... ....... ...... ........ ....... .......

agence hadjara copie.jpg

jac11marszdr

Les manifestations de la rue à Zinder se suivent et semblent se ressembler mis à part le degré de mobilisation qui ne baisse pas d’un iota! C'est le moins que l’on puisse dire avec cette véritable démonstration de force de la société civile locale, ce dimanche 11 mars. Les manifestants sont en effet massivement sorties dans les principales artères de la capitale du Damagaram en réponse à l’appel du collectif des organisations de la société civile qui poursuit ainsi sa contestation contre la loi des finances 2018.

Ce n’est pas la première fois que Zinder manifeste mais cette fois, la mobilisation était plus des plus impressionnantes. D’autant qu’elle intervient 24H après celle des partis de la mouvance présidentielle qui, la veille,  a également et aussi surprenant que cela puisse paraitre, enregistrée une participation massive.

« Ba aro, Ba haya » : «sans prêt, ni location »

C’est donc une réponse du berger à la bergère que la société civile a voulu adresser aux partis de la majorité. Et il faut reconnaitre que la mobilisation était à la taille durant tout le nouvel itinéraire de la manifestation. De la Place des martyrs en passant par la route « ex assemblée », Kassuwa Kouda, embranchement RTT Zinder ou l’école Aissata Kondo, la Pharmacie N'wala rue et enfin à la Tribune officielle où s’est tenu un imposant meeting, c'est une véritable marrée humaine qui a convergé pour suivre les différentes interventions des leaders du collectif locale. Au passage, les manifestants scandaient des slogans hostiles au régime et brandissaient des pancartes sur lesquels on peut lire des textes acerbes contre les gouvernants et surtout la loi des finances.

Le slogan qui a exceptionnellement fait feu pour ce dimanche, c’est « Ba aro, ba haya », autrement dit « sans prêt, ni location », une expression populaire pour signifier que la participation massive des citoyens était « citoyenne et surtout désintéressée ». Un coup de pied à la manifestation de la veille où les accusations font état de participants « soudoyés et transportés » pour grossir la mobilisation de soutien au régime.

 Au cours du meeting, plusieurs interventions ont été enregistrées notamment celle des représentants des fronts de l'opposition (FRDDR et FOI), ainsi que ceux des partis non affiliés et surtout la déclaration du cadre de concertation et d'actions citoyennes de Zinder. Le représentant du cadre Illiya Dan Malam a rappeler en premier lieur que  ces journées d'actions citoyennes qui sont organisées depuis le mois de décembre ont été l'occasion,  « pour les organisations de la société civile de faire une démonstration de force à travers leur capacité de mobiliser librement les nigériens, sans aucun kopecks, ni location de consciences pour dire non à la corruption, non au clientélisme et arrogance qui caractérisent la gestion actuelle de notre pays ».  Aux revendications nationales contre la loi des finances et la gouvernance, le cadre des OSC de Zinder a largement évoqué certains maux qui minent le développement de la région, notamment la question de la redevance au titre de la région où depuis 6 ans de mise en service de la raffinerie aucun rond n'a été versé aux comptes des communes bénéficiaires et la région. C’est aussi la même situation pour les expropriés qui attendent encore d’être indemnisés ou encore le projet  « Zinder Saboua »  dont le montant du budget a été jugé « insignifiant et ambiguë » par la société civile zinderoise. A la fin de la manif, des engagements ont été pris pour la poursuite de la mobilisation jusqu’à satisfaction des revendications portées par les organisations de la société civile et les citoyens qui s’approprient de plus en plus le mouvement.

jaczdr4

jac11marszdr1

Actuniger avec notre correspondant à Zinder, Mahamaman Moutari Magagi

Commentaires   

+8 #1 Rabiou Dady 12-03-2018 08:14
Les vrais citoyens marchent ayant la conscience que cette loi de finance est sanguinaire, malheur à ceux qui marchent pour un dix mille franc dont l'inconséquence butera sur la génération futur!
Citer | Signaler à l’administrateur
+5 #2 Basildrah 12-03-2018 08:21
Si les prédateurs honnis par le peuple organisent une “ nouvelle marche payée “, aller prendre votre part de votre argent volée. Une marche sans âme des tenants du pouvoir ne vaudra jamais celle désintéressée de la société civile et de l opposition.
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #3 Muhamed Keitaville 12-03-2018 11:03
"Ba aro ,ba haya" " in ba rame me ya kawo rame " commune dit in proverbe haussa
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #4 Digne fils 12-03-2018 12:10
La marche à été totale où personne n est achetée 2000f
La marche anti sociale
Vive le Niger !
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #5 Gorzo 12-03-2018 16:06
La marche des ingrats. s'il n'y a pas d'impots et taxes, comment l'Etat va les offrir de l'eau, du marché dernier cri et bientôt Zinder Sabouli. Tout le Niger peut marcher, sauf les nigériens de Zinder. s'ils sont conséquents avec eux mêmes. leur cœur noir va les tuer. Zaki, tchigaba da aiki. Dieu est reconnaissant.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #6 Patriote 13-03-2018 08:33
Si on sait pas parler vos mieux apprendre à se taire parce que l'impôt et les taxes dont vous parlez son exhorbitant vue le poids économique de ce pays malheureux qui manque de bonne gouvernance
Citer | Signaler à l’administrateur
-2 #7 dogo 13-03-2018 08:50
dan adam ho, issoufou mahamadou vous a résolu le problème d' eau , ce que votre type n' a pas fait .gaskiya kubani kumya
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #8 Koré Mai Batchi 13-03-2018 09:44
Citation en provenance du commentaire précédent de Patriote :
Si on sait pas parler vos mieux apprendre à se taire parce que l'impôt et les taxes dont vous parlez son exhorbitant vue le poids économique de ce pays malheureux qui manque de bonne gouvernance


Ce n'est pas seulement que les imposts sont exorbitants. Il faut se demander ou vont les impots. Pourquoi devons-nous payer des impots pour que cela aille dans leurs poches a eux?
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #9 TOTO A DIT 13-03-2018 11:03
:-) :-| Quand les organisations de la société clament et fort ..... Ba aro, Ba haya » : «sans prêt, ni location . a travers leur marche citoyennes .....les autres deux repondent ....... MOU ... MOUNA HARA......MOUNA HARO....MOUNA BADA KOUDI..... 2000 voire 10000+ cfa.. :eek:

Et ne vous genez pas a prendre cet AZAN....qui vous revient de droit ...... Ou bien? :D :lol:
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #10 TOTO A DIT 13-03-2018 11:03
:-) :-| Quand les organisations de la société clament et fort ..... Ba aro, Ba haya » : «sans prêt, ni location . a travers leur marche citoyennes .....les autres deux repondent ....... MOU ... MOUNA HARA......MOUNA HARO....MOUNA BADA KOUDI..... 2000 voire 10000+ cfa.. :eek:

Et ne vous genez pas a prendre cet AZAN....qui vous revient de droit ...... Ou bien? :D :lol:
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

 

CFEVRIER2018Niger 1 bell

 // Ecouter de la musique moderne nigerienne \\ 
actuzik1 min

Dans la même Rubrique

Quand Me Lirwana Abdourahamane opte pour la grève de respiration entrée-coupée

24 avril 2018
Quand Me Lirwana Abdourahamane opte pour la grève de respiration entrée-coupée

Maître Lirwana Abdourahamane, avocat, arrêté depuis le 25 mars 2018 et détenu à la maison d'arrêt de Daïkaïna pour son combat citoyen contre les mesures antisociales et impopulaires contenues dans la...

Ibrahim Diori et Maikoul Zodi membres de la société civile nigérienne placés sous mandat de dépôt

20 avril 2018
Ibrahim Diori et Maikoul Zodi membres de la société civile nigérienne placés sous mandat de dépôt

Deux militants de la société civile nigérienne arrêtés la semaine dernière après une manifestation interdite contre la loi de finances, ont été inculpés et écroués. "Ibrahim Diori et Maikoul Zodi,...

Agadez : un policier lâchement assassiné par des individus armés

19 avril 2018
Agadez : un policier lâchement assassiné par des individus armés

La Police Nationale est en deuil ! Le 17 Avril 2018 aux environs de 18 Heures, des individus armés de fusils  AK 47 ont froidement abattu le gardien de paix Ismael Seydou, en service à...

Accès à l’eau potable : lancement officiel des travaux du Projet Goudel IV par le Chef de l’Etat

19 avril 2018
Accès à l’eau potable : lancement officiel des travaux du Projet Goudel IV par le Chef de l’Etat

Le Président de la République, Chef de l’État SEM Issoufou Mahamadou a procédé, ce Mercredi 18 avril, au lancement officiel des travaux du Projet Goudel IV de renforcement du système...

Université de Niamey : le campus de nouveau fermé par les autorités

18 avril 2018
Université de Niamey : le campus de nouveau fermé par les autorités

A la suite des violentes échauffourées ayant opposées les étudiants et les forces de l’ordre ce mercredi 18 avril à Niamey, le gouvernement a décidé de fermer le campus universitaire...

Crise de l’éducation : violents affrontements entre scolaires et forces de l’ordre à Niamey

18 avril 2018
Crise de l’éducation : violents affrontements entre scolaires et forces de l’ordre à Niamey

De violents affrontements ont éclaté ce matin à Niamey entre les scolaires et les forces de l’ordre au niveau de plusieurs endroits de la capitale. La situation était déjà tendue...