mercredi, 25 avril 2018
French Arabic Chinese (Simplified) English Turkish
Flash Infos
DIFFA : Mahamadou Bakabé (RDP Jama’a) nommé gouverneur de la région (Conseil des ministres). | Le Comité directeur de l’Union des scolaires nigériens (CD/USN) lance un mot d’ordre illimité de suspension de toutes les activités académiques à partir de ce vendredi 20 avril 2018 et sur toute l’étendue du territoire national.| Abdourahamane Idé (JENOME) a lui bénéficié d’une liberté provisoire.| ........ ....... ....... ........ ....... ....... ...... ........ ....... .......

agence hadjara copie.jpg

koubraissa

La ministre de la Communication Mme Sani Hadiza Koubra et son homologue de la Renaissance Culturelle, des Arts et de la Modernisation Sociale, Porte parole du gouvernement Assoumana Mallan Issa ont eu une rencontre d’échanger avec les responsables des médias le samedi 17 février 2018 dans la salle de réunion du ministère.

La rencontre s’inscrit dans le cadre des mesures qu’entend mettre en œuvre le gouvernement, sur instruction du président de la république, pour mettre fin aux discours de haine et des propagandes à caractère ethno-régionaliste. Des propos qui ont été ces derniers temps tenus par de responsables politiques et qui se sont amplifiés sur les médias sociaux et même diffusés par certains médias de la place. « Ces comportements, nous devons, tous, les fustiger, car ils portent atteinte à la cohésion sociale et  à ce qui nous est le plus cher, à savoir la paix et l’unité nationale » a rappelé, lors de la réunion, la ministre de la Communication qui a tenu également à souligner que « la dépénalisation des délits par voie de presse, n’est pas licence à tout faire ». Selon la ministre, la modernisation sociale prôné par l’Etat ne peut s’accommoder de ces contre-valeurs qu’entend combattre le Plan de la renaissance dont l’axe un n’est autre que la question fondamentale de la renaissance culturelle. « Nous devons définitivement tourner le dos à ces contre-valeurs et promouvoir des valeurs essentielles comme le patriotisme, la cohésion nationale et l’unité nationale » a plaidé Hadiza Koubra Sani qui a précisé que désormais, « l’Etat appliquera la loi avec encore plus de  rigueur et de fermeté. La justice s’appliquera sans faiblesse contre les auteurs et complices de tous actes attentatoires à l’unité et à l’intégrité de notre pays ».

A l’endroit des responsables des médias, la ministre de la Communication a appelé à leur  sens de responsabilités pour que les valeurs de progrès et  les contre-valeurs rétrogrades, puissent faire, l’objet de véritables campagnes de sensibilisation et d’éducation. « Les médias dont vous avez la charge constituent aujourd’hui de puissants vecteurs au moyen desquels nous pouvons promouvoir les valeurs et combattre  les contre-valeurs  qui caractérisent notre société » a réitéré la ministre Koubra plaidant pour qu’ils accompagnent « le gouvernement qui a décidé, de mener une guerre sans merci, contre le tribalisme, le régionalisme, les replis identitaires, le terrorisme mais aussi contre le népotisme, la corruption, l’incivisme fiscal, le clientélisme, l’injustice, etc ».

Après l’intervention des deux ministres, la rencontre s’est terminée avec des échanges entre les responsables des médias et les représentants du gouvernement sur les voies et moyens qui permettront aux organes de presse de jouer leur rôle afin de clamer les tensions.

Le ministre de la Renaissance Culturelle, des Arts et de la Modernisation Sociale, Porte-parole du Gouvernement, a également abondé dans le même sens. Assoumana Mallam Issa a déploré le contexte actuel marqué par des velléités de remise en cause de l’unité nationale en s’attaquant même aux valeurs fondamentales de notre société. Ce qui est aux antipodes des valeurs prônées par la Renaissance culturelle et la modernisation sociale et qui tiennent à cœur au président de la république. « En faisant recours à des propos malsains, nous mettons à rude épreuve la cohésion nationale » a estimé le porte-parole du gouvernement qui a aussi rappelé les instructions fermes données au gouvernement par le président Issoufou pour  que « tout soit mis en œuvre pour que les auteurs, co-auteurs ou complices de tels agissements soient recherchés, identifiés, poursuivis et réprimés conformément à la loi ».

A.K.M (Actuniger.com)

Commentaires   

+4 #1 hs 19-02-2018 07:51
si je comprend sanoussi et bazoum seront traduit en justice?
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #2 chefu 19-02-2018 09:07
riducule
Citer | Signaler à l’administrateur
-2 #3 vigilance 19-02-2018 19:28
Citation en provenance du commentaire précédent de hs :
si je comprend sanoussi et bazoum seront traduit en justice?

Uniquement quand le peuple souverain du Niger aura chasse cette bande de renegat tapis dans les institutions du pays.
Citer | Signaler à l’administrateur
+9 #4 NA SKANE DA BAGOKALL HANKOURAWA 19-02-2018 19:46
Dans un régime démocratique-multipartite; il est difficile pour une faute, à tout Président de la République installé au fauteuil suprême au Niger (pays des hommes croyants et reconnaissants des bonnes relations sociales) de décider de punir ceux qui l'ont aidé à parvenir au pouvoir; d'une seule voix, soit-elle.Citation en provenance du commentaire précédent de chefu :
riducule
À sa manière quand il était Dir/PCMS de Kountché; par son égoïsme, régionalisme et racisme qui ont franchi le rubicond rouge de l'Alliance Guri; seul le fuyard extériorisant sa nature d'user de la personnalité de SEM le Pdt Issoufou Mahamadou et la popularité du grand parti PNDS TARAYYA, pour effacer quiconque lui barrerait la voie d'accession à la PRN. Face à des hommes clairvoyants et visionnaires; l'H+ypocrote fut effacé de Guri pour sauver l'Unité Nationale et la Paix au Niger. Avec des hommes politiquement aguerris aux commandes de la Renaissance Culturelle & Cultuelle, c'est au Colloque National de dégager la décision applicable sur quiconque va à l'encontre des intérêts du peuple où SEM le Président Issoufou Mahamadou ne fera qu'entériner les conclusions communes sans qu'on n'en veuille à sa responsabilité. N'est-ce pas plus sage?
Citer | Signaler à l’administrateur
+10 #5 Mirez vous y en bons croyants 20-02-2018 01:44
Et CGT se joint aussi au mangeoire mis à la disposition des serviteurs de la force du mal qui tient à allumer les mèches aux foyers de tension nous entourant et d'insécurité externe et interne sous la folle opposition et les débiles acteurs de la Société Civile. Cette force de mal tapie en Europe, veut aussi poser ses fesses sur le fauteuil présidentiel du Niger? Par les prières des fidèles croyantes et croyants musulmans, chrétiens ou même juifs (s'il en existe parmi nous); incha Allhou Ta'ala, les Anges de Dieu au service des fidèles serviteurs du Niger, descendront à la manière des Oiseaux de la Sourate 105 sur les hommes de l’éléphant. "S’il naît un différend entre les fidèles, pacifiez-le. Les fidèles croyants sont frères les uns les autres. Conservez entre vous, la concorde…Ne vous moquez point de vos frères…Soyez circonspects dans vos jugements…Mortels, nous vous avons formés d’un homme et d’une femme, nous vous avons partagés en peuples, en tribus afin que l’humanisme règne au milieu de vous. Le plus digne aux yeux de l’Éternel, est celui qui Le craint..." =>Sourate XLIX /Versets 9~13 du St Coran. Le jour de la conquête de la Mecque, pendant que des musulmans...
Citer | Signaler à l’administrateur
+10 #6 Mirez vous y en bons croyants 20-02-2018 01:45
...brandissaient dix mille épées sur les collines, leurs ennemis d'hier se rendaient en masse pour déposer leurs armes et, l’Envoyé Mohamed (SAW) marchant dans le cortège, la tête baissée, les joues trempées des larmes de joie pour avoir retrouvé sa Terre natale. Le St Prophète Mohamed (SAW) va jusqu’à se priver de ses droits en marchant dans le cortège, répétant en secret avec émotion, les invocations de reconnaissance envers le Seigneur pour sa patrie, la Sainte Ka’aba, la ville dans laquelle il est né, sa TERRE NATALE (son pays). Le Prophète Mohamed Rassouloullah dit à ses ennemis d'hier devenus misérablement soumis: "Disposez de votre liberté, rentrez en paix dans vos familles". Celui qui n'aime pas le Niger, n'est pas de nous. Dieu a dit: Sourate II/ Verset 170 «…Il ne suffit pas, pour se justifier, de tourner le visage vers l’Orient ou l’Occident; il faut encore croire en Dieu, au Jour Dernier, Aux Anges, au St Coran, aux Prophètes et Envoyés ; il faut, pour l’Amour d’Allah, secourir ses proches, les orphelins, les pauvres, les voyageurs, les prisonniers (captifs) …faire la prière, tenir sa parole, supporter patiemment l’adversité…Tels sont les devoirs des vrais croyants».
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

 

CFEVRIER2018Niger 1 bell

 // Ecouter de la musique moderne nigerienne \\ 
actuzik1 min

Dans la même Rubrique

Quand Me Lirwana Abdourahamane opte pour la grève de respiration entrée-coupée

24 avril 2018
Quand Me Lirwana Abdourahamane opte pour la grève de respiration entrée-coupée

Maître Lirwana Abdourahamane, avocat, arrêté depuis le 25 mars 2018 et détenu à la maison d'arrêt de Daïkaïna pour son combat citoyen contre les mesures antisociales et impopulaires contenues dans la...

Ibrahim Diori et Maikoul Zodi membres de la société civile nigérienne placés sous mandat de dépôt

20 avril 2018
Ibrahim Diori et Maikoul Zodi membres de la société civile nigérienne placés sous mandat de dépôt

Deux militants de la société civile nigérienne arrêtés la semaine dernière après une manifestation interdite contre la loi de finances, ont été inculpés et écroués. "Ibrahim Diori et Maikoul Zodi,...

Agadez : un policier lâchement assassiné par des individus armés

19 avril 2018
Agadez : un policier lâchement assassiné par des individus armés

La Police Nationale est en deuil ! Le 17 Avril 2018 aux environs de 18 Heures, des individus armés de fusils  AK 47 ont froidement abattu le gardien de paix Ismael Seydou, en service à...

Accès à l’eau potable : lancement officiel des travaux du Projet Goudel IV par le Chef de l’Etat

19 avril 2018
Accès à l’eau potable : lancement officiel des travaux du Projet Goudel IV par le Chef de l’Etat

Le Président de la République, Chef de l’État SEM Issoufou Mahamadou a procédé, ce Mercredi 18 avril, au lancement officiel des travaux du Projet Goudel IV de renforcement du système...

Université de Niamey : le campus de nouveau fermé par les autorités

18 avril 2018
Université de Niamey : le campus de nouveau fermé par les autorités

A la suite des violentes échauffourées ayant opposées les étudiants et les forces de l’ordre ce mercredi 18 avril à Niamey, le gouvernement a décidé de fermer le campus universitaire...

Crise de l’éducation : violents affrontements entre scolaires et forces de l’ordre à Niamey

18 avril 2018
Crise de l’éducation : violents affrontements entre scolaires et forces de l’ordre à Niamey

De violents affrontements ont éclaté ce matin à Niamey entre les scolaires et les forces de l’ordre au niveau de plusieurs endroits de la capitale. La situation était déjà tendue...