jeudi, 19 avril 2018
French Arabic Chinese (Simplified) English Turkish
Flash Infos
Manifestation interdite de la société civile du dimanche 15 avril: Diori Ibrahim (AEC) est déféré à la maison d'arrêt de Kollo et Maikoul Zodi (Tournons La Page Niger) à la prison civile de Say.| Abdourahamane Idé (JENOME) a lui bénéficié d’une liberté provisoire.| ........ ....... ....... ........ ....... ....... ...... ........ ....... .......

burkina rackette gendarmes min

Les gendarmes burkinabés qui ont racketté des voyageurs nigériens à la frontière entre nos deux pays ont été identifiés et sanctionnés selon le chef d’Etat-major de la gendarmerie nationale, le colonel Marie Omer Bruno Tapsoba,  cité ce lundi  par l’Agence officielle d’information du Burkina (AIB).

Les faits remontent à fin décembre 2017 avec la publication sur les réseaux sociaux, particulièrement au Niger, de vidéos montrant des gendarmes burkinabè soutirant de l’argent à des passagers nigériens.

Dans la description faite par l’AIB, il est fait cas de l’une des vidéos qui « présente un gendarme burkinabè, confortablement assis dans une voiture avec une portière servant de guichet où des passagers viennent remettre de l’argent en échange de documents ». « La seconde montre trois gendarmes sous un arbre en face d’une dizaine de passagers en file indienne. Pendant que deux pandores remettent les documents d’identité, le troisième encaisse les billets dans un sac » détaillent la même source.  

Les contrôles d’identité au niveau des routes burkinabè ont repris de plus belle, à la suite de la multiplication des attaques terroristes, rappellent l’agence. Ce qui ne constitue point un prétexte pour racketter les voyageurs. La décision des autorités burkinabés a été très bien accueillie au Niger et dans la sous-région où on espère qu’elle fera des émules. Alors que la libre-circulation des biens et des personnes est sensé être effective dans l’espace CEDEAO depuis belle lurette, les entraves sur les différents axes routiers sont légions. La multiplication des barrages où des voyageurs sont régulièrement rançonnés le plus souvent par les services de contrôle (police, gendarmerie et douanes) remet en cause cette quête d’intégration sous-régionale tant promis par les responsables politiques mais encore attendue par les citoyens.

Actuniger.com

Commentaires   

+1 #1 Aboubacar Adamou Hamidou 09-01-2018 02:13
Je pense que ça va servir de leçon pour les autres y compris les nigériens qui font la même chose aussi.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #2 TMM 09-01-2018 02:52
C`est pas seulement les gendarmes burkinabes qui agissent de la sorte, c est egalement pareil du cote des autres pays, et tres certainement ca ne s arretera pas avec les sanctions appliquees a ces gendrames burkinabes, on a tout juste deplace le probleme ou tout au plus endormi la pratique pour un temps, ca va reprendre de toute belle d ici peu
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #3 Issoufou PETITOT 09-01-2018 04:15
Vraiment Dieu merci car ces forces burkinabé fatiguent trrop les passagers le long de la traverse de leur pays .sans compter l'humiliation et le manque de respect de la dignite de la personne humaine.alhamdou lilah.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #4 #niams 09-01-2018 06:51
Vraiment c'est lamentable !
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #5 Yacouba Sadou 09-01-2018 07:34
Sa c'est n'es rien pour les nigérien vivant de la diaspora parce que ici c'est par le Niger c'est le Burkina. Au Niger tu nigérien tu a carte tu paye a la frontière tu n'a carte tu paye alors que si tu voyage avec les béninois et togolais arrive à leurs frontière tu sort ta carte il ne regarde même pas
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #6 Nicolas Nazotin 09-01-2018 07:46
Il reste du côté du Niger ! A Makolondi la situation est pire ! Si sur ta carte d'identité la mention ménagère ou cultivateur marqué, payera ! Les raquettes se situent à deux niveaux !
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #7 Nicolas Nazotin 09-01-2018 08:06
Citation en provenance du commentaire précédent de Yacouba Sadou :
Sa c'est n'es rien pour les nigérien vivant de la diaspora parce que ici c'est par le Niger c'est le Burkina. Au Niger tu nigérien tu a carte tu paye a la frontière tu n'a carte tu paye alors que si tu voyage avec les béninois et togolais arrive à leurs frontière tu sort ta carte il ne regarde même pas


Il faut féliciter les forces de l'ordre du Burkina, sinon, je ne vois le mali, le niger et le bénin réagir ! Les policiers déambulant en tapettes à Makonlodi raquettent et menacent
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #8 Kabako 09-01-2018 08:30
L etat nigerien a ton tour a makalondi envoyé une délégation pour voir la réalité c est le pure raket du monde entier
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #9 bagague 09-01-2018 09:54
Au Niger c'est pire.J"ai vu de mes propres yeux des policiers prendre 10.000FCFA à chaque passager étranger aux postes de police d'Agadez et d4Arlit il y a quelques années,et ce malgré la libre circulation des personnes et des biens en Afrique de l'Ouest.
Des sanctions doivent également être prises contre ces genres de policiers cupides.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #10 nigerien 09-01-2018 12:48
Un pas important vers la lutte contre le terrorisme ! La porosité de nos frontières et la corruption de nos gardiens à ces frontières, laissent passer du n'importe quoi : des armes, de la drogue, etc. tout ce dont les terroristes ont besoin ! Vous voulez détruire une société ? Laissez la drogue et les armes circuler facilement ! Un agent qu'on peut corrompre avec 10 mille cfa ou moins, se mettrait en quatre pour 100 mille d'un terroriste qu'il ne prendra pas la peine de contrôler. La même vigilance doit être de mise à l'intérieur de nos Etats, pas seulement aux frontières !
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #11 djibo issoufou nigerien 09-01-2018 16:37
vraiment dommage ce raquette nous sommes bien fatigué de ce fenomaine que nous aide sinon payé 12000f si tu veu a
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #12 Abdel fattah 09-01-2018 17:19
Bonsoir,
Si dans ton propres pays on vous raquettes ,c'est pas ailleurs ils vont vous laissés.
Punissez les raquetteurs du niger aussi.
Ces signes montrent à quel point les burkinabè sont juste.
Merci
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #13 aboubacar 09-01-2018 18:45
les forces de l'ordre nigérienne racket les nigériens ça pas les forces burkinabé qui vont pas les racketté. corrige ton défaut avant de corrigé pour ton ami
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #14 Très lamentable pour les acteurs 09-01-2018 18:50
Lamentable pour ces fds qui ternissent l'image de la tenue. Peut ils ignorent les textes ou tout simplement c'est la recherche du gain facile. Chers des soyez nobles et donnons le bon exemple de vous. L'argent mal acquis ne profite jamais
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #15 Le racket sa commence au makalandi 09-01-2018 20:21
:zzz
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #16 nigerien 09-01-2018 23:18
arretez ça .dans la sous région toute leur corps habillé respect leur citoyen à un poste de contrôle. sauf au Niger où citoyen égal à étranger ces une honte de parler à ce qu'ont nous a l'étranger.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #17 Hré 10-01-2018 01:02
La mise en circulation d'une monnaie unique engendrera des machines à faussaire ; ces cas de rackettage aux frontières et même auprès des taxis de ville sont partie courante,au point que certains flics préfèrent demeurer au bas de l'echee >ne veulent pas d'avancement hiérarchique => la rue rapportant PLUS...Allez voir au Bénin... c'est UNE tradition royalement LUCRATIVE...
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #18 Hré 10-01-2018 01:02
La mise en circulation d'une monnaie unique engendrera des machines à faussaire ; ces cas de rackettage aux frontières et même auprès des taxis de ville sont partie courante,au point que certains flics préfèrent demeurer au bas de l'echee >ne veulent pas d'avancement hiérarchique => la rue rapportant PLUS...Allez voir au Bénin... c'est UNE tradition royalement LUCRATIVE...
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #19 Hré 10-01-2018 01:02
La mise en circulation d'une monnaie unique engendrera des machines à faussaire ; ces cas de rackettage aux frontières et même auprès des taxis de ville sont partie courante,au point que certains flics préfèrent demeurer au bas de l'echee >ne veulent pas d'avancement hiérarchique => la rue rapportant PLUS...Allez voir au Bénin... c'est UNE tradition royalement LUCRATIVE...
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #20 Hré 10-01-2018 01:02
La mise en circulation d'une monnaie unique engendrera des machines à faussaire ; ces cas de rackettage aux frontières et même auprès des taxis de ville sont partie courante,au point que certains flics préfèrent demeurer au bas de l'echee >ne veulent pas d'avancement hiérarchique => la rue rapportant PLUS...Allez voir au Bénin... c'est UNE tradition royalement LUCRATIVE...
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #21 Boubacar seidou 10-01-2018 06:39
La vigilance doit etre de mise car du Côte du Niger la police et la gendarmerie font la meme chose , quelque fois ils prennent 20000f sur les personnes non member de la cdeao, alors amateurs de scoops à vos apareils portables, car ses par des acted pareils qu' changers beaucoup de choses.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #22 Co 10-01-2018 06:51
Au niger sest pareille.cest parce que on a mis la main sur ces gendarmes sinon la raquette est pareille les nigeriens dans le territoire burkinabé et le burkinabé dans le territoire nigerien
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #23 Aouta 10-01-2018 12:39
Il faut étendre les contrôles aux autres postes notamment à Makalondi et a l'entrée du Mali.
Il faut que les voyageurs continuent de les filmer et de les dénoncer
C'est aussi valable pour les douaniers avec eux c'est pire. Ils taxes mêmes les effets personnels.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #24 Youssouf 10-01-2018 15:23
Effectivement c'est une réalité k nous voyageurs nous vivons le jour au jour. Comment peut on prendre d l'argent a un voyageur Togo., Burkina, Mali, Ghana....lorsque ce dernier présente ses pièces d'identité en validité au poste d contrôle de Makalondi.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #25 Abdourahamane 10-01-2018 19:05
J'ai été victime de ces raquettes Maccabres. De la frontière burkinabè en passant par Mali jusqu'à Dakar ces vermines m'ont soutiré à moi seul plus de 15000fCfa. A peine ça m'a resté de quoi prendre taxi. Entre le Mali et le Sénégal y'avait un des passagers (nigérien) qui n'avait plus de quoi payer mais avait tout de même sa carte d'identité, son BECEAO, sa vaccination etc malgré tout ces gendarmes pourris ont fait descendre ces bagages et le bus est parti sans lui. C'était un véritable calvaire, ces flics et gendarmes frontalières font honte à l'Afrique je parle même pas de tous ces politiciens veureux qui laissent faire!
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #26 laouali mahamadou dafawa illela gr 11-01-2018 07:45
:dieu merci
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #27 Ouss 13-01-2018 07:50
Les nigériens restés a la maison pour travailler l'exode aujourd'hui n'apporte rien.
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

 

CFEVRIER2018Niger 1 bell

 // Ecouter de la musique moderne nigerienne \\ 
actuzik1 min

Dans la même Rubrique

Agadez : un policier lâchement assassiné par des individus armés

19 avril 2018
Agadez : un policier lâchement assassiné par des individus armés

La Police Nationale est en deuil ! Le 17 Avril 2018 aux environs de 18 Heures, des individus armés de fusils  AK 47 ont froidement abattu le gardien de paix Ismael Seydou, en service à...

Accès à l’eau potable : lancement officiel des travaux du Projet Goudel IV par le Chef de l’Etat

19 avril 2018
Accès à l’eau potable : lancement officiel des travaux du Projet Goudel IV par le Chef de l’Etat

Le Président de la République, Chef de l’État SEM Issoufou Mahamadou a procédé, ce Mercredi 18 avril, au lancement officiel des travaux du Projet Goudel IV de renforcement du système...

Université de Niamey : le campus de nouveau fermé par les autorités

18 avril 2018
Université de Niamey : le campus de nouveau fermé par les autorités

A la suite des violentes échauffourées ayant opposées les étudiants et les forces de l’ordre ce mercredi 18 avril à Niamey, le gouvernement a décidé de fermer le campus universitaire...

Crise de l’éducation : violents affrontements entre scolaires et forces de l’ordre à Niamey

18 avril 2018
Crise de l’éducation : violents affrontements entre scolaires et forces de l’ordre à Niamey

De violents affrontements ont éclaté ce matin à Niamey entre les scolaires et les forces de l’ordre au niveau de plusieurs endroits de la capitale. La situation était déjà tendue...

Société civile : le Cadre de concertation fait le point et prévoit une 10e Journée d’action pour le dimanche 22 avril

17 avril 2018
Société civile : le Cadre de concertation fait le  point et prévoit une 10e Journée d’action pour le dimanche 22 avril

Le cadre de concertation et d'actions citoyennes (CCAC) a animé un point de presse ce mardi 17 avril 2018 à l'espace Frantz Fanon de Alternative Espaces Citoyens (AEC) devant un...

Criminalité : Deux bandes de malfrats mis hors d’état de nuire par la Police judiciaire

17 avril 2018
Criminalité :  Deux bandes de malfrats mis hors d’état de nuire par la Police judiciaire

Les éléments de la Direction de la Police Judiciaire (DPJ) ont mis la main sur deux Bandes de malfaiteurs qui opèrent à Niamey : La Première bande est composée de Trois...