jeudi, 18 janvier 2018
French Arabic Chinese (Simplified) English Turkish
Flash Infos
........ ....... ....... ........ ....... ....... ...... ........ ....... .......

Lutte Traditionnelle 900X375px

lieutenant Awal Hambali

Mesdames et Messieurs chers compatriotes avant tout propos 

Nous voudrions remercier l’organisation Alternative mais surtout vous remerciez d’avoir répondu à cet appel citoyen pour écouter cette déclaration que nous mettons sous le sceau des dispositions imprescriptibles de l’article 19 de la Déclaration universelle des droits de l'homme du 10 décembre 1948,

Déclaration stipulant:

(Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit),

Des Dispositions dont nous faisons usage à l’occasion ici de la rédaction et la lecture de cette solennelle déclaration de presse.

Nigériennes, Nigériens, chers compatriotes épris de justice et de liberté !

Depuis le 15 Décembre 2015, jour de l’arrestation de nos époux et pères, alors même que la plupart d’entre eux ne se connaissaient même pas et n’avaient pour seul lien en dehors de celui du devoir républicain; depuis ce jour sombre la tristesse et l’angoisse se sont installées dans nos foyers respectif.

Tristesse ! Oui Tristesse !
Tristesse, 
car Nous pensons en ce moment même aux autres familles Nigérienne et Américaines, femmes et enfants dont les fils, frères et maris sont tombés sous les feux des ennemis terroristes Paix aux âmes des disparus.

Nigériennes, Nigériens, 
chers compatriotes épris 
de justice et de liberté

Le 15 Décembre 2015 ! 
24 personnes ont été arrêtées et mises en causes dans une présumée opération de coup d’état.
-12 militaires, 
-03 paramilitaires et 
-09 civils dont 3 parlementaires. 
Les avocats tout en doutant fortement des ces allégations invraisemblables pour le commun des Nigériens, nous ont relevé plusieurs irrégularités qui ont émaillé la procédure, de l'interpellation au stade actuel de l'information.

A la date d’aujourd’hui seuls 11 personnes restent en détention dont 
10 militaires dignes fils de l’Armée Républicaine Nigérienne et un respectable civil.

Nous saluons ici les inlassables efforts des avocats conseils pour leur ténacité dans l’exercice de leurs fonctions, mais aussi remercions au passage les honnêtes citoyens et organisation de sociétés civiles qui se préoccupent de la situation.

Nigériennes, Nigériens, 
chers compatriotes épris de justice et de liberté !

Parmi les personnes restantes en détention, certains sont alitées de maladies constatées cliniquement et d’autres maltraités moralement, tous font l’objets d’une souffrance intense du fait des cette injuste situation. 
Nous nous attardons ici sur le cas 
du Lieutenant HAMBALI détenu à la prison de Téra et dont les conditions de détention se sont brusquement détériorées car ayant risqué de perdre la vie dans une mystérieuse opération, c’est le lieu ici de condamner puis de dénoncer de manière vigoureuse ces méthodes d’un autre temps rappelant celui des régimes de terreur absolue.

Nigériennes, Nigériens, chers compatriotes épris de justice et de liberté !

Malgré les consignes de rigueur que les autorités imposent à tous les détenus, et malgré les affres de la prison pour tout les prisonniers injustement détenus, un cap extraordinaire a été franchi dans les méthodes de détention irrégulières s’agissant du cas du lieutenant HAMBALI.

En effet lieutenant HAMBALI nous le rappelons encore a récemment fait l’objet de multiples acharnements subites mais réguliers et ayant faillis lui coûter la Vie dans son lieu de détention.

Parmi les quelques exemples,
Il faudrait noter pour son cas:
-Affectation et remplacement des tous les gardes de la prison en poste le jour de son transfert à la prison de Téra,
-Isolement dans un coin le privant de tout contact avec les autres détenus,
-Condition de vie dégradée et humiliante,
-Une mise en garde par le surveillant Chef lui faisant des menaces d’une vie d’enfer et

cela de manière à peine voilées,
-Des visites nocturnes pour l’épier et perturber ses rares moments de sommeil,
-Mépris de tout genre de la part du régisseur et de son surveillant chef.
-Intimidations des visiteurs,
-Coupure d’électricité dans sa cellule le laissant sans électricité ni ventilation.
- Refus catégorique de visite de ses parents, amis et connaissances depuis l’opération ratée des tirs à balles réelles sur ca cellule, des tirs en rafale à presque bout portant.

Nigériennes, Nigériens, chers compatriotes épris de justice et de liberté !

Ces harcèlements ne se sont pas estompés malgré cette tentative 
que nous qualifierons ici de tentative d’homicide préméditée,

Prémédité car des indices comme 
- le voyage inexpliqué du Régisseur de prison dans la semaine ou l'incident allait se produire.
- la fuite du tireur et la non ouverture d’enquête ou même de demande d’explication sur la grave situation, 
nous conforte dans cette hypothèse.

Pour cela, la famille du lieutenant HAMBALI ont écrit à la CNDH, à l’ANDDH, à la presse, à la société civile, aux ambassades des USA, Espagne, France, et Allemagne pour leurs transmettre leurs inquiétudes et leurs vives émotions.

Aussi à cette occasion nous invitons toutes les organisations nationales et internationales à procéder par des visites à une véritable vérification des conditions physiques et juridiques de détention des ces détenus injustement à notre sens.

Nigériennes, Nigériens, 
chers compatriotes épris de justice et de liberté !

Pour tout les détenus dans cette inimaginable affaire ayant transcendée nos frontières par son incroyable scénario, nous enfants et femmes des différents détenus lançons au Président Issoufou MAHAMADOU le message suivant :

Monsieur le Président, lorsque vous avez pris le pouvoir de notre cher pays le Niger, vous avez choisi d’être le père d’une Nation d’un peu plus de 17 millions de personnes qui attendent énormément de vous en ce qui concerne le respect des Droits et Libertés mais aussi de l’interdiction de toute Injustice. Mais aujourd’hui, nous sommes en situation ou le doute guette nos esprits.

Nous voulons donc ici affirmer en votre direction, que le sentiment de fierté qu’un enfant éprouve généralement envers ses parents, Nous l’éprouvons sans honte envers nos maris et pères malgré qu’ ils sont à nos yeux injustement privés de leur liberté.

Injustement parce qu’ils portent l’uniforme, l’uniforme qu’ils portent s’est pour défendre et protéger leur chère patrie car ils ont l’amour de cette dernière et nous sommes fières de cette noble fonction choisie au prix du sacrifice suprême qui est celui de leur vie.
Nous sommes également fiers d'eux car ce sont des hommes de Dieu, pieux, qui possèdent une foi énorme, inébranlable qui remettent toute situation entre les mains de leur Seigneur et c’est d’ailleurs pourquoi, même si nous sommes si tristes de la situation actuelle et que nous sommes désarmés nous pauvres femmes et enfants.

Nous pouvons ici vous assurer que nous n’avons aucunement peur pour eux. 
Nous sommes sereins car comme on le dit : Les voies du Seigneur sont impénétrables).

Nigériennes, Nigériens, 
chers compatriotes épris de justice et de liberté

Par cette Déclaration de presse traduisant aujourd’hui notre sentiment de Tristesse mais de Combativité,
Nous voudrions témoigner aux yeux du monde entier notre Amour et notre Soutien impérissables à nos Pères et Époux, qu’ils en soient rassurés qu’ils ne perdent aucun gramme de leur Honneur de Patriote de fait de cette injuste situation.
Mieux, La Nation et la situation inquiétante de l’insécurité nécessite leur présence aux côtés des leurs vaillants frères d’armes du Niger.

Nous continuons donc à croire en la justice tant chantée pour un Niger que nous voulons meilleur.

Nous vous remercions.

Que Dieu en soit leur Témoin 
et leur Garant Suprême.

Amine.

Niamey, le 7 Octobre 2017

 

Commentaires   

-2 #1 maito 09-10-2017 13:06
que la juste s'applique dans toute sa rigueur.le coq qui appelle la pluie sera celui qui recevra la plus forte ondée
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

 

280x300Canal Janvier

Lutte Traditionnelle 600X600px

EcoStartup-min

 // Ecouter de la musique moderne nigerienne \\ 
actuzik1 min

Dans la même Rubrique

Toumour : Le camp des forces armées attaqué par des terroristes

18 janvier 2018
Toumour : Le camp des forces armées attaqué par des terroristes

Des hommes lourdement armés probablement des combattants du groupe terroriste Boko Haram, ont attaqué mercredi soir le camp des forces armées nigériennes, à Toumour, à environ 10 km de Diffa...

Contentieux de la chefferie du canton de Tibiri : Les candidats Sarkin Arewa saisissent officiellement la Cour de justice de la CEDEAO

18 janvier 2018
Contentieux de la chefferie du canton de Tibiri : Les candidats Sarkin Arewa saisissent officiellement la Cour de justice de la CEDEAO

Sur le contentieux de la chefferie du canton de Tibiri (Département deTibiri), les candidats Sarkin Arewa viennent de saisir officiellement, depuis ce lundi 16 janvier 2018, la cour de justice...

SOCIÉTÉ CIVILE : A Zinder aussi, des revendications sociales et une fronde contre la mauvaise gouvernance

16 janvier 2018
SOCIÉTÉ CIVILE : A Zinder aussi, des revendications sociales et une fronde contre la mauvaise gouvernance

Les Organisations de la société civile (OSC) de Zinder ont également répondu à la marche suivie de meeting du 14 janvier 2018. Les manifestants étaient venus en nombre pour protester...

MÉDIAS : Des journalistes maltraités par les forces de l'ordre et leur matériel de reportage confisqué

15 janvier 2018
MÉDIAS : Des journalistes maltraités par les forces de l'ordre et leur matériel de reportage confisqué

Des équipes des groupes privés de presse Ténéré (RTT) et Labari (RTL) en reportage ont vu leur matériel confisqué puis saccagé ce matin par des éléments de la Garde nationale...

Marche de la société civile : Bazoum estime le nombre de manifestants à 1500 à Niamey, 600 à Zinder et 400 à Dosso

15 janvier 2018
Marche de la société civile : Bazoum estime le nombre de manifestants à 1500  à Niamey, 600 à Zinder et 400 à Dosso

Le ministre d’Etat en charge de l’Intérieur Bazoum Mohamed a confié à l’AFP qu’environ 1500 personnes ont manifesté dimanche 14 janvier à Niamey, 600 personnes à Zinder et près de...

DÉFENSE : Les nouveaux responsables militaires de l’Etat-major

15 janvier 2018
DÉFENSE : Les nouveaux responsables militaires de l’Etat-major

Le président Issoufou Mahamadou a procédé à la nomination de nouveaux responsables militaires à l’Etat-major des Forces armées nigériennes (FAN). Ces nominations font suite au départ en retraite, en début...