dimanche, 21 janvier 2018
French Arabic Chinese (Simplified) English Turkish
Flash Infos
........ ....... ....... ........ ....... ....... ...... ........ ....... .......

Lutte Traditionnelle 900X375px

Chefs village Tibiri Nassaraoua

M. Boubacar Marafa

Vous ne me connaissez certainement pas et c’est réciproque. Pour cause, c’est M. Marafa Kiassa (que son âme repose en paix), votre défunt père m’a ton dit, une personne que j’ai eu à côtoyer puisqu’il venait régulièrement me rendre visite à domicile. Celui-là même dont votre communauté a  remis en cause l’élection regroupant les communautés Arawa et Goubawa, puis la nomination en 1980 comme chef de canton de Tibiri, en disant que c’est « une fraude » organisée par le Président Kountché (PSA). Je crois savoir que vous êtes candidat au poste de chef de canton de Tibiri dont le contentieux est en cours d’instruction au Conseil d’Etat.

C’est pourquoi je vous écris demander pour quelle raison, le mercredi 6 septembre 2017, autour de 13 h, en compagnie de huit (8) autres personnes, vous vous êtes permis de vous introduire, sans rendez-vous et contre son gré, au domicile sis à Dogondoutchi de l’Honorable El hadj KHANE Seini Moussa, mon grand–frère, candidat comme vous au poste de Chef de canton de TIBIRI.

Le seul motif que vous aviez avancé à l’intéressé, après avoir violé son domicile, est que vous êtes venu pour négocier. Mais négocier quoi ? Puisque vous avez accepté que l’un des vôtres ait osé traiter tous les Arawa de « Kaikai » (galeux) et que ses excuses publiques sont toujours attendues.

Après vous avoir poliment éconduit, l’Honorable Khané Seyni vous a sagement indiqué la voie à suivre et les personnes à contacter pour exprimer vos doléances. Apparemment vous semblez vous complaire dans la diversion et le dilatoire puisque vous connaissez les préalables à toute rencontre avec les ayants droit à  la chefferie précoloniale Sarkin Arewa.

Je dois vous rappeler, comme vous semblez ignorer la loi et donc le code pénal,  qui dispose en son article 271 que « Tout individu qui se sera introduit, à l’aide de menaces, violences, dans le domicile d’une personne, sera puni d’un emprisonnement de trois (3) mois à deux (2) ans et d’une amende de 10.000 à 100.000 francs ou de l’une de ces deux peines seulement. »

Pour ce délit, le code prévoit à l’article 114, les mêmes peines pour « Tout fonctionnaire de l’ordre administratif ou judiciaire, tout agent de la force   publique …. ».

Vous aviez, le mois dernier, en complicité avec un de vos proches, menacé des chefs de villages Arawa et Alliés de destitution sans en avoir le pouvoir. Suite à notre intervention le mardi 22 août 2017, vous aviez été rappelé à l’ordre par le Gouverneur de Dosso, à qui vous aviez promis de vous amender. Mais il semble que ce ne soit pas le cas puisque vous semblez vous croire tout permis.

C’est pourquoi, prenant une fois de plus à témoin l’opinion nationale, régionale et internationale du désir de la Communauté Arawa et Alliés de vivre en paix, je vous prie de croire que nous laissons encore passer cette énième bévue, pour des raisons d’apaisement d’une situation déjà délicate dans le canton de Tibiri. Mais nous vous garantissons qu’à la prochaine agression contre un de nos parents ou alliés ou toute violation de domicile caractérisée suivie de menaces, nous commettrons un huissier qui constatera et porterons plainte contre vous et vos complices. Ne perdez pas de vue La loi fondamentale qui dispose à son article 10 « Tous les Nigériens naissent et demeurent libres et égaux en droits et en devoirs. » et à l’article 27, « Le domicile est inviolable… ».

C’est dire que nul ne peut alors vous soustraire de la loi

Ne l’oubliez surtout pas, les hommes passeront…..les institutions demeureront.

C’est le cours de l’histoire.

Salutations

Ampliations : ACTN - Honorable Sultan de Dosso - Gouverneur de Dosso – Ministre Chargé de l’Intérieur – Conseil d’Etat

CNDH –

Niamey, le 11 septembre 2017

Djibril Baré

Ayant droit à la Chefferie Sarkin Arewa du Katarma actuel canton de Tibiri

 

Commentaires   

+3 #1 Hamed 12-09-2017 16:52
Y a vraiment des moment où il faut savoir se taire!!!
Apres avoir étalé vos differents internes RDP, maintenant c'est votre famille (de sang) qui vous venez déshabiller en public!!!
De Grâce, trouvez vous une occupation, un psy, ou une religion et laissez vos proches tant politiques que de sang en paix, et laver leur linge sale entre eux.

Votre frère est mort, Dieu ait son âme, nous sommes nombreux à le regretter, mais il ne reviendra pas.

Il faut tourner la page et demander pardon à Dieu, si vous avez des choses sur la conscience, mais de grâce, laissez les gens en paix.

Qu'Allah vous vienne en aide, qu'il vous enlève haine et amertume et vous guide sur la voie de l'islam et qu'il nous guide tous.
Amen
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #2 Wone 12-09-2017 19:07
Bien dit Monsieur Hamed.
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #3 dossolais 12-09-2017 22:08
Monsieur djibril Bare, sache que les nigeriens sont tres occupes en ce moment pour accorder de l'interet a vos rancoeurs qui, decidemment, ne finissent jamais. Nous avons des innondations a gerer, une rentree scolaire problematique a preparer, un hyvernage dont il faut anticiper le rendement au vue de la quantite d'eau tombee, etc. Tu ne trouves pas que c'est deja assez de problemes comme ca pour en rajouter d'autres plus personnels?
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #4 Hama Halirou Sidibé 13-09-2017 01:19
De fois il faut se taire même si on a raison. J'appelle tout les Goubawa et Maouri ds tt Doutchi et Tibiri de chercher la paix si cela dépend de vous. Que Dieu bénisse votre Canton et qu'Il bénisse le Niger en général. Merci
Citer | Signaler à l’administrateur
-2 #5 RABI 13-09-2017 08:23
Ahmed, si tu as compris, la conduite de Djibrill est de ne pas parler aux lâches qui se cachent derrière des pseudo pour insulter. C'est trop bas. Si tu es garçon prend ta plume et réponds .....à visage découvert. Sinon c.aches toi et portes un pagne. Tu t’appelleras désormais Hadjara ou Tarana pas Ahmed
Citer | Signaler à l’administrateur
-3 #6 ASKAR 13-09-2017 08:29
Que Dieu verse de l'eau froide sur le coeur du satan AHMED qui au lieu de parler de la vraie question en débat profère des insultes
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #7 Ousmane Madawaki 13-09-2017 12:15
Tonton Djibril, la haine et la rancune ne forgent pas la carrière politique d'un homme mais conduisent tout simplement à sa destruction.
Dans tout le cas nul ne peut modifier le passé.
Citer | Signaler à l’administrateur
-3 #8 ASKAR 13-09-2017 13:28
Ahmed tu as la mémoire sélective. Le RDP a eu au moins 10 crises qui a provoqué le départs de tous les fondateurs et autres militants importants. Et tu sais qu'un parti sans candidat est voué à la mort. Alors c'est ça qui te gênes. Vous croyez toi et tes semblables qu'un parti politique est un tube digestif.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #9 ABDOULAYE M. 13-09-2017 14:48
Djibrile, a travers tes écrits sur tel ou tel aspect de la vie du Niger, on comprend que tu es agité et je crois que tu dois consulter un psychologue pour régler ta diarrhée verbale. Sur la question de la chefferie de Tibiri tu fais trop de bruit pensant que tu es le seul et unique intellectuelle maouri qui connaît les lois et les règlements. ton article n'a aucun sens. Laisse la communauté Maouri s'exprimer, tu t'es auto proclamé leur porte parole alors que même chez toi a Douméga tu ne fais aucun poids a plus fortes raisons dans le canton de Tibiri. Les Maouris et les Goubés ont tjrs vécus ensemble sans problème majeur et on comprend aisément ton problème c'est cet accalmi qui te gène et pousser les autres a cultiver la haine contre leurs frères de sang. Au Niger, nous prions la paix et l'accalmi, alrs ne te fatigue pas, nous vivrons et resterons en paix. la religion islamique a enseigné aussi ceci "malheur a tout celui qui veut réveiller la tension" vive la paix pour 1 Niger uni
Citer | Signaler à l’administrateur
-2 #10 TONTON 13-09-2017 19:55
ABDOULAYE M. sois raisonnable. Je ne sais si ce n'est toi par hasard plutôt toi qui doit aller voir un psychiatre.puisque tu ne sembles même pas connaître ce qu'est une diarrhée verbale que tu confonds à des écrits. Revoies ta copie pauvre con !Ce sont les goubawa qui ont décidé d'écarter leurs cousins arawa et pas l'inverse donc les pyromanes ce sont eux. Pas Djibril !
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #11 Arifa 14-09-2017 14:08
Goubawa ,arawa pour moi vous êtes les même et quand je regarde les pages de l'histoire, je me dis que c'est vraiment une honte pour une entité comme le département de Doutchi d’être divisé par des politicailles en quette de popularité, restez unis, et Saraounia ,Baoura Kabarin - kabara et Zabia ta guimba
dormiront tranquillement dans leur tombe. Abat la politique divisionniste dans toutes les communautés de notre pays
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #12 TONTON 15-09-2017 15:10
ALI tu as raison puisque les goubawa ne devaient pas les politiciens du pouvoir pour leur demander de les les séparer de leurs cousins arawa
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

ALM_web_302x534px.jpg

 

280x300Canal Janvier

EcoStartup-min

Lutte Traditionnelle 600X600px

 // Ecouter de la musique moderne nigerienne \\ 
actuzik1 min

Dans la même Rubrique

DIFFA : sept soldats tués dans l’attaque du poste militaire de Toumour (GOUVERNEMENT)

20 janvier 2018
DIFFA : sept soldats tués dans l’attaque du poste militaire de Toumour (GOUVERNEMENT)

Sept soldats nigériens ont été tués et dix-sept autres blessés mercredi dans une attaque "terroriste" attribuée à Boko Haram dans le sud-est du Niger, proche du Nigeria, a annoncé le...

DIFFA : le bilan de l'attaque du poste militaire de Toumour s'alourdit

20 janvier 2018
DIFFA : le bilan de l'attaque du poste militaire de Toumour s'alourdit

Au moins sept éléments des Forces de défense et de sécurité (FDS) nigériennes ont été tués dans l'attaque terroriste menée mercredi soir par le groupe Boko Haram contre leur compagnie...

Attaque de Toumour/Diffa : 3 morts et huit blessés côté forces de sécurité du Niger

18 janvier 2018
Attaque de Toumour/Diffa : 3 morts et huit blessés côté forces de sécurité du Niger

Les dernières informations non encore officielles font état de trois (3) morts et huit (8) blessés côté forces de sécurité du Niger. D'autres militaires seraient aussi portés disparus. 

Toumour : Le camp des forces armées attaqué par des terroristes

18 janvier 2018
Toumour : Le camp des forces armées attaqué par des terroristes

Des hommes lourdement armés probablement des combattants du groupe terroriste Boko Haram, ont attaqué mercredi soir le camp des forces armées nigériennes, à Toumour, à environ 10 km de Diffa...

Contentieux de la chefferie du canton de Tibiri : Les candidats Sarkin Arewa saisissent officiellement la Cour de justice de la CEDEAO

18 janvier 2018
Contentieux de la chefferie du canton de Tibiri : Les candidats Sarkin Arewa saisissent officiellement la Cour de justice de la CEDEAO

Sur le contentieux de la chefferie du canton de Tibiri (Département deTibiri), les candidats Sarkin Arewa viennent de saisir officiellement, depuis ce lundi 16 janvier 2018, la cour de justice...

SOCIÉTÉ CIVILE : A Zinder aussi, des revendications sociales et une fronde contre la mauvaise gouvernance

16 janvier 2018
SOCIÉTÉ CIVILE : A Zinder aussi, des revendications sociales et une fronde contre la mauvaise gouvernance

Les Organisations de la société civile (OSC) de Zinder ont également répondu à la marche suivie de meeting du 14 janvier 2018. Les manifestants étaient venus en nombre pour protester...