vendredi, 17 novembre 2017

Nous avons 51431 invités et aucun membre en ligne

French Arabic Chinese (Simplified) English Turkish
Flash Infos
........ ....... ....... ........ ....... ....... ...... ........ ....... .......

Forfait-Albarka 1200X500px-min

hassoumi massaoudou ministre explique

Selon des sources crédibles prés de la société civile ayant porté plainte, avec constitution de partie  civile, les 20 millions requis par le doyen des juges d'instruction seraient bientôt déposé sur son bureau, rendant ainsi possible l'ouverture tant redoutée par Hassoumi Massoudou et ses complices, d’une information judiciaire sur le transfert des 200 milliards de francs CFA transférés par ce dernier d un compte public de l‘Etat vers un compte privé à  Dubai..

Une affaire qui mobilise les Nigériens qui deTera à Bilma et au sein de la diaspora, sont en train de réunir leurs contributions afin de répondre à l'exigence du doyen des juges d'instruction. Une séance générale de collecte de ces contributions aura d'ailleurs lieu le samedi 20 mai 2017, jour prévu par la société civile nigérienne pour une marche suivie de meeting a Niamey.

La nieme qu‘elle organise pour demander justice par rapport a un certain nombre de dossiers ou les responsabilités, bien qu'indiscutables, sont restés sans suite.

L'uraniumgate et les 200 milliards en particulier reste une affaire que les Nigériens ne sont pas prêts de laisser tomber. C'est donc un grand combat qu‘ils ont engagé pour la manifestation de la vérité ; chose dont, manifestement, le pouvoir en place ne veut pas entendre parler.

Commentaires   

+3 #1 Verdatre 19-05-2017 17:12
C'est la voie la mieux indiquée. Nous allons tous contribuer pour que justice se fasse et se renforce. 'Un zurr on chasseur, un autre on est la bisss" , monsieur Massoudou.
Répondre | Signaler à l’administrateur
+10 #2 Villageoi 19-05-2017 19:57
Quelqu´un qui connait le fonctionnement de la justice peut- il me dire pourquoi le doyen de juges reclame une somme de 20 millions avant d´ouvrir une information judiciaire?
comment cet argent sera utilise´?
Enfin dans quelle condition un juge reclame de l´argent avant d´ouvrir une information judiciaire?

NB: SVP je demande une explication judiciaire de la part de quelqu´un qui connait ce domaine et non une explication politique.
Merci d´avance.
Répondre | Signaler à l’administrateur
-6 #3 Nigérien 20-05-2017 09:10
Les nigériens ne consomme rien avec moderation. En 1990 il ya la démcratie, les nigériens ont confondu cette démocratie à l'anarchie, résultat: désordre. Au jourd'hui Issoufou a donné gracieusement un boulevard de liberté, résultat: la désinformation, les insultes des personnalités, l'expérience publique des propos qui il y a quelques c'est impensable. Ou va le Niger ?
Ayez quand même la modestie de remercier le Président Issoufou pour avoir donner ce champ de liberté d'expression au Niger. C'est du jamais vu depuis l'indépendance du Niger, il faut le dire.
Répondre | Signaler à l’administrateur
+1 #4 Daouda Barkire 20-05-2017 10:18
Mon frere le Nigerien nous sommes tous contre les insultes et voire les caricatures honteuses de nos superieurs mais il faut aussi que la justice soit independante et que tous les fils du pays soient egaux devant la loi ces deux poids deux mesures poussent certains a l'extremisme et ces multitudes d'arrestations arbitre devraient s'arreter pour garantir la paix sociale
Répondre | Signaler à l’administrateur
-3 #5 vision 20-05-2017 12:41
Réponse en provenance du commentaire précédent de Nigérien :
Les nigériens ne consomme rien avec moderation. En 1990 il ya la démcratie, les nigériens ont confondu cette démocratie à l'anarchie, résultat: désordre. Au jourd'hui Issoufou a donné gracieusement un boulevard de liberté, résultat: la désinformation, les insultes des personnalités, l'expérience publique des propos qui il y a quelques c'est impensable. Ou va le Niger ?
Ayez quand même la modestie de remercier le Président Issoufou pour avoir donner ce champ de liberté d'expression au Niger. C'est du jamais vu depuis l'indépendance du Niger, il faut le dire.

la liberté d'expression a débuté depuis l'arrivée de la démocratie au Niger. Meme au tant de Tandja, quelqu'un a tenu ces mêmes propos.Si tu veux aujourd'hui c'est les canaux d'expression qui ont évolué grâce aux NTIC. On peut remercier Issoufou pour autre chose mais pas sur ce que tu dis cher Nigerien.
Répondre | Signaler à l’administrateur
-2 #6 Opportuniste 20-05-2017 12:44
En tant que miltant de Lumana, je suis deçu, hyperdeçus de voir des gens avec grandes resposabilité mais immatures. Il faut voir comment Rabani profère des mensonges, des délires au nom du partis. Toutes les informations distillées par certains journaux et certaines personnes sont à prendre avec reserve. Je ne sais pas pourquoi Hama a donné la communication à un frustré de PNDS comme Rabani. Rabani a quitté le PNDS juste parce que n'est pas réglementaire pour avoir le marché public. Ce sont ces rejtons qui ternisse l'image du partis
Répondre | Signaler à l’administrateur
+6 #7 Tkimo 20-05-2017 13:22
Réponse en provenance du commentaire précédent de Villageoi :
Quelqu´un qui connait le fonctionnement de la justice peut- il me dire pourquoi le doyen de juges reclame une somme de 20 millions avant d´ouvrir une information judiciaire?
comment cet argent sera utilise´?
Enfin dans quelle condition un juge reclame de l´argent avant d´ouvrir une information judiciaire?

NB: SVP je demande une explication judiciaire de la part de quelqu´un qui connait ce domaine et non une explication politique.
Merci d´avance.

Voici des questions dignes et responsables auxquelles nous aurions souhaité une réponse d'un Juriste. Cela aurait éclairé nous tous les Non-juristes patriotes qui consultent cette page.
Répondre | Signaler à l’administrateur
-3 #8 rien 22-05-2017 10:07
perte de temps et d'argent. Laissez le temps au temps et à l'histoire. Ainsi la solution viendra sans aucun doute du bon Dieu
Répondre | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

 

265x285_C_NollEp-NIGER_-_actuniger.jpg

Forfait-Albarka 600X600px -min

EcoStartup-min

android_actuniger_copie.jpg

 // Ecouter de la musique moderne nigerienne \\ 
actuzik1

Dans la même Rubrique

Projet de loi de finances 2018 : La société civile appelle à la mobilisation générale

16 novembre 2017
Projet de loi de finances 2018 : La société civile appelle à la mobilisation générale

Point de presse sur la mobilisation autour du projet de loi de finances 2018 Depuis bientôt six (6) semaines, toute l’attention des citoyennes et citoyens de notre pays, et particulièrement...

Retrait du Niger de l’ITIE : « Les autorités ne veulent plus de la transparence », selon Ali Idrissa

15 novembre 2017
Retrait du Niger de l’ITIE : « Les autorités ne veulent plus de la transparence », selon Ali Idrissa

Le coordinateur du Réseau des organisations pour la transparence et l’analyse budgétaire juge que l'État nigérien, en se retirant officiellement de l’Initiative pour la transparence des industries extractives (ITIE), jette...

NÉCROLOGIE : Décès de l'inventeur nigérien Abdou Barmini

15 novembre 2017
NÉCROLOGIE : Décès de l'inventeur nigérien Abdou Barmini

Le Niger vient de perdre un de ses inventeurs. Abdou Barmini, la quarantaine, est décédé il y a deux semaines. Il avait mis au point un purificateur de fumée industrielle...

FAN : Le chef d’Etat major des armées Seyni Garba désormais général 5 étoiles

15 novembre 2017
FAN : Le chef d’Etat major des armées Seyni Garba désormais général 5 étoiles

Communiqué du Secrétariat Général du Gouvernement Le Président de la République, Chef de l'Etat, Son Excellence Monsieur Issoufou Mahamadou a signé, mardi 14 novembre  un (1) décret, portant inscription et...

Industrie extractives: l'ITIE regrette le retrait du Niger

14 novembre 2017
Industrie extractives: l'ITIE regrette le retrait du Niger

L'Initiative pour la transparence des industries extractives regrette que le Niger ait décidé de se retirer de cet organisme de certification. Fin octobre l'ITIE, avait décidé de suspendre le pays...

30ème anniversaire du décès du Président Seyni Kounché : Instants de recueillement et de communion à la mémoire du Général à Fandou, son village natal

13 novembre 2017
30ème anniversaire du décès du Président Seyni Kounché : Instants de recueillement et de communion à la mémoire du Général à Fandou, son village natal

Dans le cadre de la commémoration du 30ème anniversaire de la disparition du Président Seyni Kountché, une Fatiha a été dite à la mémoire de l'illustre disparu. C'était au cours...