mercredi, 25 avril 2018
French Arabic Chinese (Simplified) English Turkish
Flash Infos
DIFFA : Mahamadou Bakabé (RDP Jama’a) nommé gouverneur de la région (Conseil des ministres). | Le Comité directeur de l’Union des scolaires nigériens (CD/USN) lance un mot d’ordre illimité de suspension de toutes les activités académiques à partir de ce vendredi 20 avril 2018 et sur toute l’étendue du territoire national.| Abdourahamane Idé (JENOME) a lui bénéficié d’une liberté provisoire.| ........ ....... ....... ........ ....... ....... ...... ........ ....... .......

agence hadjara copie.jpg

Prison de Koutoukale au Niger

Un Marocain dénommé Mehdi Regragui, capturé en Lybie en 2015 par les services français, a été condamné à 10 ans de prison au Niger et écroué à la prison de Koutoukalé, à une cinquantaine de kilomètres de Niamey. 

Dans ce lieu de détention de haute sécurité sont détenus les principaux chefs jihadistes arrêtés au Niger, mais aussi au Mali ou au Nigeria. Selon une source proche du dossier, le Marocain originaire de la ville de Beni-Mellal,  avait  quitté sa famille en 2012 pour chercher un travail.

Il  a été perdu de vue jusqu’à ce que le CICR contacte sa famille en 2015, leur annonçant que leur fils avait été capturé par les forces françaises en Lybie et transféré en 2014 au Niger à la prison de Koutoukalé. Selon la même source, le Marocain a été condamné, le mois de mars 2017,  par un tribunal à Niamey à 10 ans de prison ferme pour terrorisme.

Tout ce qu’on sait pour l’instant de cette affaire est que la mère du détenu au Niger, Halima Cherkaoui, a déposé récemment au ministère de la Justice, à Rabat, une demande d’extradition vers le Maroc, à l’instar des demandes formulées par les familles des détenus Marocains en Iraq.

En octobre 2016 une tentative de libération des détenus jihadistes de la prison de haute sécurité de Koutoukalé avait échoué. Les assaillants, une douzaine de terroristes venus de la frontière du Mali, avaient fui laissant derrière eux un des leurs, tué par la garde nationale avant qu’il ne puisse actionner sa ceinture.

Koutoukalé, cible potentielle des groupes terroristes

Situé entre le fleuve Niger et la route qui conduit à Tillabéri, la prison de Koutoukalé est présentée comme une prison de haute sécurité, la seule du pays. Koutoukalé est actuellement l'une des quatre prisons nigériennes qui accueillent les 1 200 individus impliqués dans des affaires de terrorisme. La plupart des suspects de Koutoukalé ont été transférés de la région de Diffa, où ils étaient accusés de soutenir Boko Haram, mais la prison compte aussi des membres présumés de groupes maliens.

 

Mohamed El Hamraoui

Le Courrier de L’Atlas

Commentaires   

-2 #1 ghayim 21-04-2017 02:36
un marocain tu doit être extradé chez luis pourquoi condamné au Niger,,, Hama acheter les BB il a fuit, Isoufou a vendu Niger qui va nous sauver ? merde bandes des traîtres
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #2 TOTO A DIT 21-04-2017 03:09
:-) arreté en Libye et pouquoi vos dits amis les frenchiais ne l'ont pas emprisonné la bas en France, ou que les libyens acceptent de le mettre en prison en Libye.... Ou l'envoyer au Maroc comme il est dit au Maroc..... pourquoi l'incarcerer au Niger s'il a pas été arrêté au Niger ?

Ou bien sous ces socialistes milliardaires, le Niger est devenu un département français ou bien ces faux hypocrites de français veulent aussi brouiller les frères nigériens et marocains ...
Pourquoi le Niger ne va t il pas aussi envoyé un de ces fous de DIEU de boco haram arreté à Diffa t l'envoyer en France purger Sa peine...
Mais ce marocain la même, il est nourri au frais de qui la même ici au Niger vu qu'il soit arrête en Libye ?
Tout ce que la France dit de faire ces couillons de dits intellectuels sont prêts à dire WI PATRON ET QUOI D'AUTRE PATRON PAPA HOLLANDE :P
Citer | Signaler à l’administrateur
+4 #3 BRS 21-04-2017 08:55
un marocain arrêté en Libye par les français purge une peine de dix au Niger, je n'arrive à comprendre cela
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #4 Le Nigerien precaire 21-04-2017 09:51
Mon pauvre precaire pays que Dieu nous garde contre les francais et nos soient disant dirigeants nigeriens avec un petit coeur francais.Si vous etes dupes au point d'attirer delibrement des terroristes dans vos natales vous etes aussi mauvais qu'iblis...Allah wadarai naka ya lalace
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #5 Gaya gaskiya 21-04-2017 10:29
Extradez le vers son pays. Dan Allah, Issoufou il faut éviter tout incident diplomatique entre le Maroc et la Niger. Les Marocains sont bons et très accueillants chez eux(surtout quant on est nigériens et musulmans)
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #6 article louche 21-04-2017 11:07
Cet article est louche et n'a pour finalité que d'ouvrir des débats à venir sur l'extradition de ce terroriste puisqu'il est condamné. Ce monsieur n'aurait pu être condamné gratuitement par notre justice sans aucune raison valable. Je veux bien que nous critiquions toutes les décisions, mais, comme le dit le sage, ce n'est pas le doute qui rend fou, c'est cette fichue certitude.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #7 Umm 22-04-2017 19:51
Vous donnez toutes les info aux ennemis, ailleurs on divulgue pas ces genres d'information.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #8 Alheri 23-04-2017 17:47
un marocain qui defent un prisonnier marocain et o'n trouve des tares nigerien qui condamnent a justice nigerienne. Voila combien de fois votre haine.envers u'n seul homme vous rend aveugle. Un ennemi de la paix au Sahara reste un e'nemi de la.paix au Niger quelque soit sa nationalite et son centre d'operation dans l'espace du Saharal. Il revient aux auyoriyes marocaine de faire une demande d'extradition et de donner les garanties de son jugement. Meme le maroc a ete victime du terrorisme.
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

 

CFEVRIER2018Niger 1 bell

 // Ecouter de la musique moderne nigerienne \\ 
actuzik1 min

Dans la même Rubrique

Quand Me Lirwana Abdourahamane opte pour la grève de respiration entrée-coupée

24 avril 2018
Quand Me Lirwana Abdourahamane opte pour la grève de respiration entrée-coupée

Maître Lirwana Abdourahamane, avocat, arrêté depuis le 25 mars 2018 et détenu à la maison d'arrêt de Daïkaïna pour son combat citoyen contre les mesures antisociales et impopulaires contenues dans la...

Ibrahim Diori et Maikoul Zodi membres de la société civile nigérienne placés sous mandat de dépôt

20 avril 2018
Ibrahim Diori et Maikoul Zodi membres de la société civile nigérienne placés sous mandat de dépôt

Deux militants de la société civile nigérienne arrêtés la semaine dernière après une manifestation interdite contre la loi de finances, ont été inculpés et écroués. "Ibrahim Diori et Maikoul Zodi,...

Agadez : un policier lâchement assassiné par des individus armés

19 avril 2018
Agadez : un policier lâchement assassiné par des individus armés

La Police Nationale est en deuil ! Le 17 Avril 2018 aux environs de 18 Heures, des individus armés de fusils  AK 47 ont froidement abattu le gardien de paix Ismael Seydou, en service à...

Accès à l’eau potable : lancement officiel des travaux du Projet Goudel IV par le Chef de l’Etat

19 avril 2018
Accès à l’eau potable : lancement officiel des travaux du Projet Goudel IV par le Chef de l’Etat

Le Président de la République, Chef de l’État SEM Issoufou Mahamadou a procédé, ce Mercredi 18 avril, au lancement officiel des travaux du Projet Goudel IV de renforcement du système...

Université de Niamey : le campus de nouveau fermé par les autorités

18 avril 2018
Université de Niamey : le campus de nouveau fermé par les autorités

A la suite des violentes échauffourées ayant opposées les étudiants et les forces de l’ordre ce mercredi 18 avril à Niamey, le gouvernement a décidé de fermer le campus universitaire...

Crise de l’éducation : violents affrontements entre scolaires et forces de l’ordre à Niamey

18 avril 2018
Crise de l’éducation : violents affrontements entre scolaires et forces de l’ordre à Niamey

De violents affrontements ont éclaté ce matin à Niamey entre les scolaires et les forces de l’ordre au niveau de plusieurs endroits de la capitale. La situation était déjà tendue...