mercredi, 16 avril 2014
French Arabic Chinese (Simplified) English Italian Russian Spanish Turkish
Partager
ecole_pm

Le Premier ministre, Chef du gouvernement, SEM. Brigi Rafini, s'est rendu, hier après midi, dans les locaux du CES Lazaret, où il a visité un bloc de trois classes neuves, construites avec des matériaux locaux, notamment le banco, en combinaison avec des matériaux importés. Ce qui a eu  une incidence sensible sur le coût de des classes.  Le Premier ministre était accompagné dans cette  visite, des membres du gouvernement ayant en charge le secteur de l'éducation, du Gouverneur de la région de Niamey, et des cadres centraux des ministères concernés.

Après avoir visité les trois classes, et reçu d'amples explications de la part des concepteurs de ce nouveau type de classe, SEM. Brigi Rafini, a indiqué que le gouvernement est en train de chercher la solution au problème de classes en paillote.

«  Nous venons de voir un modèle à l'initiative du Ministère des Enseignements Moyen et Supérieur et de la Recherche Scientifique, sur la base de matériaux locaux, du banco et du ciment, et des matériaux importés comme les tôles, et les planches. Ce bloc de trois classes que nous venons de visiter est aux normes. En lieu et place d'un coût d'environ 24 ou 22 millions de FCFA, nous sommes ici à une estimation de 11 à 12 millions de FCFA. Donc vous voyez que nous sommes en train de nous acheminer vers un   modèle qui va être supportable par nos ressources locales, et c'est ce qui va nous permettre de pouvoir nous engager résolument dans le remplacement de toutes les classes en paillote ; et vous savez qu'on en a un gros paquet, plusieurs milliers de dizaines de classes. C'est un vaste programme qui va être engagé pour remplacer ces classes en paillote. Là, c'est vraiment un test, nous allons certainement voir d'autres tests qui vont nous permettre de trouver la bonne solution à ce problème de classe sous paillote, qui, comme vous le savez ont une durée de vie d'à peine 5 à 6 mois.  Sans compter qu'elles finissent toujours sous les cendres ; il ya des incendies partout. C'est ce que nous voulons éviter en faisant en sorte que désormais toutes les classes soient en matériaux définitifs ou semi définitifs », a indiqué SEM. Brigi Rafini.

Il a ajouté que l'idéal, pour le gouvernement, aurait été de s'acheminer progressivement vers la généralisation des matériaux définitifs. «  En tout cas, ce problème de classes en paillote est une grosse épine que nous avons dans les pieds, et nous sommes en train de chercher toutes les solutions possibles. Je pense que la volonté y est. Les moyens suivront. Au cours de ce mandat, vous verrez Incha-Allah, ce qui va se passer. Nous allons réaliser des progrès énormes dans ce secteur. Nous ne pouvons pas vous dire à l'instant le chronogramme ou le volume de travail des chantiers qui vont être engagés, mais nous sommes là-dessus. Nous sommes en train de réunir tous les moyens pour y parvenir » a conclu le Premier ministre, Chef du gouvernement.

OUMAROU MOUSSA

Le Sahel

Partager

Commentaires   

 
0 #1 Hali 2012-04-13 16:28
C'est du n'importe quoi! 11 millions pour 3 classes en banco?vous nous prenez pour des cons ou quoi, mr le ministre? Pendant que d'autres pays passent à des écoles avec nouvelles technologies, leNiger en est encoreaux classes en banco dans la capitale!!!
Quelle honte! tout ça pourquoi? que certains se remplissent les poches, c'est tout!

Franchement, revoyez votre système de gestion, pour le bien du peuple, SVP.
citer
 

Ajouter un commentaire

Security code
Refresh

JCNigerMAroc

SWF file not found. Please check the path.

radio online

facebook ANtwitter AN

 // Ecouter de la musique moderne nigerienne \\ 
Ecouter de la musique moderne Nigerienne

Santé-Education Récent

Fièvre hémorragique à virus Ebola : le Niger se prépare pour y faire face

Fièvre hémorragique à virus Ebola : le N...

1/04/14

Depuis la première décade du mois de mars 2...

Ebola: l'inquiétude grandit en Afrique de l'Ouest

Ebola: l'inquiétude grandit en Afrique d...

26/03/14

Des cas suspects pouvant être des cas de fièv...

Commune de Liboré : Réception d'une maternité construite par le Groupe Total Niger

Commune de Liboré : Réception d'une mate...

12/03/14

Le ministre de la Santé Publique, M. Mano Agh...

L'OMS annonce l'éradication définitive du "ver de Guinée" au Niger

L'OMS annonce l'éradication définitive d...

20/02/14

La dracunculose ou "ver de Guinée",...

M. Mano Aghali, ministre de la Santé Publique : ''Le Niger envisage, en 2014, l'introduction de 3 nouveaux vaccins''

M. Mano Aghali, ministre de la Santé Pub...

14/02/14

Monsieur le ministre, il y a quelques mois, d...

CR