mercredi, 25 avril 2018
French Arabic Chinese (Simplified) English Turkish
Flash Infos
DIFFA : Mahamadou Bakabé (RDP Jama’a) nommé gouverneur de la région (Conseil des ministres). | Le Comité directeur de l’Union des scolaires nigériens (CD/USN) lance un mot d’ordre illimité de suspension de toutes les activités académiques à partir de ce vendredi 20 avril 2018 et sur toute l’étendue du territoire national.| Abdourahamane Idé (JENOME) a lui bénéficié d’une liberté provisoire.| ........ ....... ....... ........ ....... ....... ...... ........ ....... .......

agence hadjara copie.jpg

Hama Amadou Meeting Lumana Bxl

DÉCLARATION DE LA COORDINATION REGIONALE DE NIAMEY DU MOUVEMENT DEMOCRATIQUE NIGERIEN POUR UNE FEDERATION AFRICAINE (MODEN-FA) LUMANA AFRICA, A L’OCCASION DE SON ASSEMBLEE GENERALE DU 09 MARS 2018

 

Nigériennes, Nigériens,
Chers Concitoyens de la Région de Niamey,

La Coordination Régionale de Niamey du Mouvement Démocratique Nigérien pour une Fédération Africaine (MODEN FA) LUMANA AFRICA, réunie en Assemblée Générale ce jour, Vendredi 09 mars 2018, fait la déclaration dont la teneur suit.

Depuis le 22 août 2013, date du retrait du MODEN-FA Lumana Africa de la MRN, le monde entier a été témoin de la chasse aux sorcières dont ses militants sont victimes, parce que voués aux gémonies par l’usurpateur Issoufou Mahamadou.

Nous ne le répèterons jamais assez car ce fut le cas :

✓Quand le pouvoir du PNDS TARAYYA annonçait sans vergogne que des dignitaires du régime étaient menacés de mort dans l’affaire Ben Omar Mohamed qui a vu l’arrestation de certains militants du MODEN FA LUMANA AFRICA ;

✓Quand le pouvoir du PNDS TARAYYA annonçait honteusement que le MODEN-FA LUMANA AFRICA collaborait avec BOKO HARAM ;

✓Quand Mohamed BAZOUM annonçait qu’il restait un petit noyau d’officiers ethnicistes et marginaux à neutraliser, il y a eu l’affaire du vrai-faux coup d’Etat et, là aussi, s’en est suivi l’arrestation de certains responsables du MODEN-FA LUMANA AFRICA ;

✓Lorsque Issoufou MAHAMADOU s’était proclamé Charlie et que le peuple nigérien l’avait désapprouvé ; il s’en est suivi l’arrestation des cadres du MODEN-FA LUMUNA AFRICA ;

✓Lorsque le PNDS TARAYYA estime que tout ce qui ne correspond pas à sa politique d’asservissement a été planifié à partir du Forum d’Abidjan, c'est encore et toujours les militants de LUMANA qui sont directement visés ;

✓Avec la fausse affaire de la cellule crise alimentaire dans la quelle nos camarades Bakari Seydou, Idé Kalilou et Ari Malla gardent prison depuis 22 mois ;

Malgré toutes ces provocations délibérées, le monde entier aura également été témoin que, par esprit de responsabilité et par souci de cohésion sociale, la Direction de notre parti,  sur instruction expresse de notre Leader Hama Amadou, a toujours évité tout écart en inscrivant la lutte politique dans les limites républicaines.

Cela ne doit cependant en aucun cas être perçu par le pouvoir usurpateur de Issoufou MAHAMADOU comme étant un signe de faiblesse, encore moins comme une absolution.

Nigériennes, Nigériens,

Chers Concitoyens de la Région de Niamey,
Militantes, Militants,

✓Combien de fois notre parti a- t- il été accusé à tort de menées subversives ?

✓Combien de fois ses militants ont t- ils été malmenés ou même incarcérés ?

✓Combien de fois nos militantes et militants ont-ils été nommément cités, sans le moindre indice, à fortiori preuve, dans des affaires cousues de fil blanc dont ils sont totalement étrangers ?

En effet, à chaque fois que le pouvoir de l’usurpateur Issoufou MAHAMADOU a des comptes à régler avec des groupes sociaux civils ou militaires, ce sont les militantes et militants de Lumana qui en font les frais.

Lorsque, face aux effets dévastateurs de leur gouvernance, des catégories socioprofessionnelles protestent, le pouvoir y voit là également, les mains de Lumana Africa.

Aussi, sous de fallacieux prétextes, les militants de notre parti sont traqués, humiliés et considérés en traitres et ennemis de la nation.

Tous les responsables de notre parti sont systématiquement fichés, traqués et tenus sous surveillance policière permanente et ce, jusque dans leur intimité ;

Si le traitement haineux, en dehors de toute considération du sens humain, infligé au Président de notre parti Son Excellence Hama Amadou, est connu de tous ; la communauté nationale et internationale ne connait pas l’ampleur des injustices, des tracasseries, des discriminations et autres vexations vécues au quotidien par les militants de Lumana dans leurs lieux de travail et dans l’accès aux services publics.

En somme, et disons le tout haut, les militants de Lumana sont considérés comme des citoyens de seconde zone pour qui tout est mis en œuvre pour les pousser hors des frontières nationales.

Leur extermination serait même « une option envisageable désormais » comme le suggèrent certains milieux du pouvoir.

Pour votre gouverne, Mesdames et Messieurs du pouvoir de l’usurpateur Issoufou Mahamadou, même si c’est cela votre volonté, vous n’en aurez pas les moyens car nous sommes aussi des nigériens à part entière et, nous comptons le demeurer.

L’on comprend dès lors, aisément, que les éléments de BOKO HARAM à qui Mohamed Bazoum tend la main, les groupes armés, qui sont en réalité de grands bandits qui écument nos campagnes lorsqu’ils se décident à rendre quelques armes d’ailleurs souvent hors d’usage, les trafiquants en tous genres recyclés en hommes politiques sont, sous le régime de Issoufou Mahamadou, mieux acceptés et considérés que les militants du MODEN-FA Lumana Africa.

Nigériennes, Nigériens, 
Chers Concitoyens de la Région de Niamey,

De nature, une marche de soutien revêt un caractère spontané et désintéressé. Les nigériens et tous les observateurs extérieurs ont remarqué que le 04 mars 2018 le pouvoir a dû faire recours de nouveau aux billets de banque et autres moyens de l’Etat pour acheminer des contrées lointaines des compatriotes sous contrat journalier à la Place de la Concertation. Cet exercice honteux ne saurait en aucun cas être la réplique à la vague de contestation populaire qui a déferlé sur notre pays où par la seule arme qui constitue leur engagement, les nigériens se sont mobilisés pour faire face à l’imposture érigée en mode de gouvernance.

La mise en œuvre de la loi des finances 2018 satanique et anti sociale depuis 2 mois, confirme malheureusement les craintes de l’opposition, et tous nos compatriotes en sont désormais convaincus car le vivant quotidiennement dans leur chair.

Notre devoir est donc de contraindre le super ministre Hassoumi MASSAOUDOU à reculer malgré sa promesse faite aux partenaires techniques et financiers, d’imposer au peuple nigérien, contre sa volonté, ces mesures assassines.

Nigériennes, Nigériens,
Chers Concitoyens de la Région de Niamey,

Comme tout le monde le sait, désormais, le régime de l’Usurpateur Issoufou Mahamadou a lamentablement échoué.

Et tout se passe comme si c’est Lumana qui est à la base du chaos dans lequel leur gouvernance irresponsable a fini de plonger le Niger.

Aussi, devant la récurrence de ces actes gratuits, le MODEN-FA Lumana Africa met en garde Issoufou Mahamadou et son pouvoir sur les risques graves qu’ils font ainsi courir à notre pays.

Les propos mensongers développés à l’encontre de l’opposition politique et de la société civile lors de la marche achetée du 04 mars dernier en sont, si besoin est, la preuve que le pouvoir de Issoufou MAHAMADOU a atteint ses limites objectives et qu’il vit désormais dans la peur et l’illusion.

Nigériennes, Nigériens, 
Chers Concitoyens de la Région de Niamey,
Militantes, Militants, du MODEN-FA Lumana Africa

Vous avez suivi, le mercredi 28 février dernier, le renvoi du délibéré de la Cour de Cassation à une date ultérieure dans l’affaire concernant notre Président.
Cependant, nous nous devons de rester vigilants et déterminés au regard des propos-instructions de Mohamed Bazoum, lorsqu’il déclarait, je cite : « je ne vois pas comment Hama peut échapper à une condamnation ».

La Coordination Régionale de Niamey du MODEN-FA LUMUANA AFRICA fait sienne la déclaration du Bureau Politique National en date du 28 février 2018.

✓Quelle que soit l’issue de cette affaire au niveau de la Cour, le MODEN-FA Lumana Africa proclame Son Excellence Monsieur HAMA AMADOU, son candidat aux prochaines élections présidentielles !

✓A la suite du Bureau Politique National, la Coordination Régionale de Niamey fait solennellement le serment que Son Excellence Hama AMADOU sera son candidat et competira quel qu’en soit le prix ! In Shaa Allah !!!

C’est pourquoi, la Coordination Régionale de Niamey du MODEN-FA LUMANA AFRICA :

✓ Sollicite d’ores et déjà, du Bureau Politique National, l’organisation du Congrès d’investiture de Son Excellence Hama AMADOU, le moment venu ;*
✓ Se battra pour la défense du parti, de ses idéaux et pour l’accession à la magistrature suprême de son Président, seul et unique candidat du MODEN-FA LUMANA AFRICA ;
✓Se battra pour l’égalité entre les citoyens ;
✓Se battra pour la restauration de la démocratie et pour la défense de la république au Niger ;
✓Se battra pour le règne de la liberté, de la justice et du progrès pour tous.

La gravité de la situation commande l'Union Sacrée de toutes les forces vives de la Nation pour sauver ce qui reste de notre cher pays.

La Coordination Régionale de Niamey assure le Bureau Politique National et le FRDDR de la disponibilité permanente de ses militantes et militants, sympathisantes et sympathisants ainsi que de toutes les Nigériennes et de tous les Nigériens épris de paix et de progrès, pour le combat ultime.

Désormais, le MODEN-FA Lumana Africa n’acceptera ni les menaces, ni les intimidations et/ou toute forme de provocation émanant du pouvoir de l’usurpateur Issoufou Mahamadou.

Le MODEN-FA Lumana Africa répondra favorablement à l’appel de Mohamed Bazoum lorsqu’il déclarait et, je cite : « Si l’Opposition veut être écoutée, qu’elle fasse comme au Togo : créer les rapports de force nécessaires ».

La Coordination Régionale de Niamey s’engage à traduire en acte concret, sur le terrain, les directives du Bureau Politique National, avec comme point de mire la stratégie proposée par le Ministre de l’Intérieur Mohamed Bazoum pour imposer par la rue au pouvoir de Issoufou MAHAMADOU le respect du peuple nigérien et de sa volonté.

Nous sommes prêts au MODEN-FA LUMANA AFRICA à visage découvert et non en nous cachant derrière une quelconque structure, à faire mieux que les pays auxquels le président Kamamini du PNDS Tarayya fait régulièrement référence, car, comme vous le savez très bien, nous n’avons jamais eu peur de vous, même si le contraire est évident sans l’utilisation abusive de la force publique républicaine dans le combat politique qui nous oppose.

Le MODEN FA LUMANA AFRICA refuse d’être le souffre-douleur d’un parti-Etat qui a par lui-même réussi à faire l’unanimité contre lui.

La Coordination Régionale de Niamey apporte son soutien moral à la camarade Isham Hamed, Présidente des femmes de la Coordination LUMANA AFRICA d’Arlit, détenue à la prison civile d'Arlit.

Enfin, la Coordination Régionale de Niamey apporte son soutien indéfectible à la déclaration du Bureau Politique National.

VIVE LA COORDINATION REGIONALE DE NIAMEY

VIVE LE MODEN FA LUMANA AFRICA

VIVE LE FRDDR

VIVE LE NIGER

JE VOUS REMERCIE

Commentaires   

+5 #1 Moi 10-03-2018 06:49
Vous n'exagérez pas, mesdames et messieurs de Lumana ? On se croirait dans un univers digne d'un Sony Labou Tansi.
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #2 Hrez 10-03-2018 07:30
C'est vous qu'on entend dey ! Vous ne réfléchissez plus, vos méninges sont hors usage ou quoi ?
Chez nous au pnds tout militants est susceptible et peut oser réclamer la présidence du parti. Nous sommes tous égaux, nous sommes tous compétant et suffisamment aguerris dans la politique.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #3 Dandize 10-03-2018 10:39
Aussi têtus qu'une mule sachez que Hama ne sera jamais changé il faut qu'il vienne vous remettre la monnaie de votre pièce.Vous feriez pitié ce jour là. On verra bien si vous etes des hommes ou des femmelletes .Seul Feu Gare à votre remède les touristes à entendre son nom vous tremblez comme des feuilles et lisses dans vos pantalons.
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #4 Dandize 10-03-2018 10:42
Entendre Feu Gare et non Gare
Citer | Signaler à l’administrateur
-2 #5 Dandize 10-03-2018 10:49
Aussi têtus qu'une mule sachez que Hama ne sera jamais changé il faut qu'il vienne vous remettre la monnaie de votre pièce.Vous feriez pitié ce jour là. On verra bien si vous etes des hommes ou des femmelletes .Seul Feu Bare à votre remède à entendre son nom vous tremblez comme des feuilles et pissez dans vos pantalons.
Citer | Signaler à l’administrateur
+7 #6 GASKYA RABAGARDAMA 10-03-2018 23:04
Le thermomètre est un appareil qui indique la température du milieu. Le meilleur thermomètre (dis-je, le psychomètre) d'une personne est sa langue quand elle se délie. Suivez attentivement la conduite d'un conducteur auto-moto, a été immanquablement formé par un imprudent chauffeur. Mauvais maitre, mauvais élève pour dire tel père tel fils! Chez Lumana, tous les sympathisants, militants et leurs barons, ont la pensée d'une personne et qu'en dehors de cette personne; ils ne réfléchissent pas hors du centre de sa réflexion. N'y a-t-il pas une autre personne qui puisse remplacer un Hama Amadou? Et si Dieu prend sa forme d'homme normal? ne peut-il pas avoir un problème de santé qui puisse l'empêcher de se présenter candidat? Est-ce vous de Lumana qui lui a accordé l'existence pour empêcher Allah (swt) de reprendre ce qu'Il lui a prêté, la vie? Croyez en Dieu, soyez raisonnables et respectez Hama Amadou en tant qu'être humain comme tout être humain. Hama Amadou n'est ni saint encore moins un prophète des lumanistes. Si Lumana n'a pas un agenda caché, qu'elle se rappelle; Wallahi Tallahi, quand Pharaon qui s'est autoproclamé dieu a vu de quoi Allah (swt) le Tout puissant est capable.
Citer | Signaler à l’administrateur
+7 #7 GAZAOUA GUIDAN IDDAR 11-03-2018 00:27
Ces lumanistes sont pires têtus qu'une mule. Dès qu'il s'agisse de Hama, il ne respirent que sa volonté. Au nom de Dieu, de deux choses, une: si c'était au temps de la Jahiliya, ces gens-là, penseront qu'H+ est un dieu. Sinon, c'en aurait pas été dicté par Hama Amadou lui-même à partir de son refuge en France où il a un agenda caché nuisible au Niger et les nigériens; ces grosses têtes de démon, n'aiment pratiquement pas Hama Amadou et veulent le mettre en conflit avec Allah (swt).Citation en provenance du commentaire précédent de GASKYA RABAGARDAMA :
...Est-ce vous de Lumana qui lui avez accordé l'existence pour empêcher Allah (swt) de reprendre ce qu'Il lui a prêté, la vie? Croyez en Dieu, soyez raisonnables et respectez Hama Amadou en tant qu'être humain comme tout être humain. Hama Amadou n'est ni un saint encore moins un prophète sauf chez les lumanistes...Wallahi Tallahi, quand Pharaon s'était autoproclamé dieu, il a vu de quoi Allah (swt) le Tout puissant est capable.
Personnellement, j'ai pitié de Hama Amadou qui risque de se trouver au croisement de chemin avec l'ange Gabriel qui lui tordra le cou pour sa mécréance à Allah (swt) pour son hypocrisie qui atteignit le niveau de non-retour de repentance.
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #8 Arewa gida 11-03-2018 12:01
Chers loumanistes désormais prennent le risque c'est pas les gens de pnds qui à fait quitter Hama au niger non ce sa faute.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #9 nigeriens 11-03-2018 20:28
Aouzou billahi minal chetani rajim.je ne comprends plus le MoDem fa lumana qui conteste les organes du processus électoral et en même temps parle de la candidature de Hama en 2021. C'est un paradoxe.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #10 Mirriah gida 12-03-2018 16:34
S'il Dieu t'a plaît le 2021ce nous au pouvoir.
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #11 Mirriah gida 12-03-2018 16:40
Nous le lumaniste. Ont va faire la bonne gérance par la grâce de Dieu. Et ont né pas rancunier. Ont va faire une bonne gouvernance incha Allah. Gouri tire a sa fin
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #12 Labize 13-03-2018 08:52
Espérons que leur seul et unique candidat pour revenir et honorer leur parole
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

 

CFEVRIER2018Niger 1 bell

 // Ecouter de la musique moderne nigerienne \\ 
actuzik1 min

Dans la même Rubrique

COMMUNIQUÉ DU CONSEIL DES MINISTRES DU LUNDI 23 AVRIL 2018

23 avril 2018
COMMUNIQUÉ DU CONSEIL DES MINISTRES DU LUNDI 23 AVRIL 2018

Le Conseil des Ministres s’est réuni ce jour, Lundi 23 avril 2018, dans la salle habituelle des délibérations, sous la présidence de Son Excellence, Monsieur ISSOUFOU MAHAMADOU, Président de la République,...

27e Anniversaire du MNSD Nassara : Seyni Oumarou réaffirme la loyauté du parti envers le Président Issoufou

23 avril 2018
27e Anniversaire du MNSD Nassara : Seyni Oumarou réaffirme la loyauté du parti envers le Président Issoufou

Allocution du président du MNSD-Nassara Elhadj Seini Oumarou, à la cérémonie commémorative du 27èmeanniversaire du parti et d’ouverture du Forum national des jeunes et des Amazones Nassara.

Crise politique et sociale : la jeunesse de l’opposition monte au front

22 avril 2018
Crise politique et sociale : la jeunesse de l’opposition monte au front

Communiqué de presse de Coordination nationale de la jeunesse du Front pour la Restauration de la Démocratie et la Défense de la République (FRDDR) La coordination nationale de la jeunesse...

COMMUNIQUÉ DU CONSEIL DES MINISTRES DU VENDREDI 20 AVRIL 2018

20 avril 2018
COMMUNIQUÉ DU CONSEIL DES MINISTRES DU VENDREDI 20 AVRIL 2018

Le Conseil des Ministres s’est réuni ce jour, vendredi 20 avril 2018, dans la salle habituelle des délibérations, sous la présidence de Son Excellence, Monsieur ISSOUFOU MAHAMADOU, Président de la République,...

Assemblée nationale : la députée Ali Mariama Elhaj Ibrahim élue présidente de la Haute Cour de Justice

20 avril 2018
Assemblée nationale : la députée Ali Mariama Elhaj Ibrahim élue présidente de la Haute Cour de Justice

L’Assemblée nationale a procédé, ce jeudi 20 avril, à l’élection partielle des de ses deux sièges vacants à la Haute Cour de Justice (HCJ). A l’issue du scrutin qui s’est...

DÉCLARATION DES BIENS : en 2018, le président Issoufou déclare un patrimoine estimé à 1.224.545.817 francs CFA

20 avril 2018
DÉCLARATION DES BIENS : en 2018, le président Issoufou déclare un patrimoine estimé à 1.224.545.817 francs CFA

Le Président de la République n'a pas dérogé à la règle. Pour sa 8ème déclaration des biens depuis qu'il est pouvoir, le Chef de l'Etat affirme sur l'honneur avoir un...