mercredi, 21 février 2018
French Arabic Chinese (Simplified) English Turkish
Flash Infos
........ ....... ....... ........ ....... ....... ...... ........ ....... .......

St VALENTIN 851X315px min

villa a louer KK min

Front opposition independante1

Au Niger, des militants de l’opposition ayant organisé un « sit-in », à Niamey, dimanche 4 février, ont été placés sous mandat de dépôt. Ils devraient être jugés, en début de semaine prochaine, pour trouble à l'ordre public.

Après quatre jours de garde à vue dans les locaux de la police judiciaire, sept des dix militants de l’opposition sont déférés à la prison civile de Niamey. Parmi eux, figurent Alhassane Intinicar, président du parti Akal-kassa et Ibrahim Bana, un activiste et militant du parti Lumana FA.

Attroupement

Ils sont tous accusés d’avoir organisé un attroupement non armé qui trouble l’ordre public ainsi qu’une manifestation non déclarée, ce qui est passible, dit-on, d’un emprisonnement d’un an.

C’est à l’appel de la présidente du nouveau Front de l’opposition indépendante (FOI), Mme Bayard Mariama Gamatié, que les militants ont organisé un sit-in, sur la place Toumo de Niamey, pour exiger, notamment, le retrait de la loi de finances 2018 et le départ de toutes les forces étrangères du Niger.

Sont-ils tombés dans le piège de la police en dépassant l’horaire fixé sur leur autorisation de manifester le dimanche 4 février ? Toujours est-il que la police a organisé une descente sur la place Toumo, à 00h35, le 5 février, pour arrêter les dix militants. Placés sous mandat de dépôt, ils seront jugés en flagrant délit, en début de semaine prochaine.

Meetings de protestation

Mariama Gamatié Bayard dit ne pas comprendre qu’après quatre jours de garde à vue, ces militants soient envoyés en prison, sans passer par la justice. Depuis le vote de la loi de finances 2018, les partis politiques de l’opposition et la société civile ne cessent de dénoncer cette loi. Des marches suivies de meetings de protestation sont organisés chaque deux semaines.

RFI

Commentaires   

+2 #1 Bachir Adamou 10-02-2018 15:10
Laissons ses arrestations inutiles l pays souffre wly
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #2 Karimou Moumouni Madougou 10-02-2018 15:33
Est ce qu'il y a une opposition au Niger?
Citer | Signaler à l’administrateur
-6 #3 Matiere Maman 10-02-2018 15:51
Les opposent nigériens ont la chance que le ministre de l intérieur a la foi d'humaniste partout en Afrique les opposants na pas eu cette chance mais s il voit pas cela, on change le ministre de l' intérieur pour kon passe la loi de talion dent pour dent
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #4 Hum 10-02-2018 20:17
Leurs seul péché c est d avoir insulter Sanoussi Jakou,la matière grise du Gouristan Zakien , le père fondateur de l ethno-régionalisme au Niger , le terroriste politique, la poisse qui finit tout régime( AFC ,Bare, Tazartche, et maintenant le Guri système)
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #5 TMM 11-02-2018 02:21
Elle devrait se joindre a eux par solidarite, tu ne peux pas pousser tes militants a agir et ensuite les laisser croupir seul en prison
la responsabilite c est pas seulement quand on est au pouvoir, meme a l opposition le devoir de responsabilite s impose
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #6 Kubari 13-02-2018 08:14
7 manifestants à 00h 35!
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

ALM web 302x534px min

 

CFEVRIER2018Niger 1 bell

St VALENTIN 960X960px min

 // Ecouter de la musique moderne nigerienne \\ 
actuzik1 min

Dans la même Rubrique

Discours « ethnique » chez les hommes politiques : Le retour des manipulateurs de conscience !

18 février 2018
Discours « ethnique » chez les hommes politiques : Le retour des manipulateurs de conscience !

La dernière « sortie ratée » de Hama Amadou sur Vox Africa le vendredi 2 février passé et celle plutôt pathétique et burlesque du « vieux » Sanoussi Jakou sur Anfani Niamey quelques temps...

CEDEAO : la nouvelle feuille de route pour la monnaie unique bientôt examinée

17 février 2018
CEDEAO : la nouvelle feuille de route pour la monnaie unique bientôt examinée

Le 21 février prochain, les chefs d'Etat ivoirien, ghanéen, nigérien et nigérian examineront ensemble le programme de la mise en œuvre du programme de la monnaie unique de la Communauté...

COLLECTIVITÉS LOCALES : plusieurs maires révoqués pour mauvaise gestion

17 février 2018
COLLECTIVITÉS LOCALES : plusieurs maires révoqués pour mauvaise gestion

Le Conseil des ministres du vendredi 16 février a pris plusieurs décisions relatives aux collectives locales et qui se sont traduites par la révocation de certains maires pour mauvaise gestion.

185 milliards de FCFA recherchés pour assister environs 1,8 million de personnes en 2018 au Niger

16 février 2018
185 milliards de FCFA recherchés pour assister environs 1,8 million de personnes en 2018 au Niger

Le Premier Ministre, Brigi Rafini a lancé officiellement ce jeudi, le plan de réponse humanitaire 2018 pour le Niger. La cérémonie s’est déroulée en présence des membres du gouvernement, des...

BAZOUM MOHAMED : « Le 4 mars, on va leur montrer qu’on est plus nombreux qu’eux » (vidéo)

16 février 2018
BAZOUM MOHAMED : « Le 4 mars, on va leur montrer qu’on est plus nombreux qu’eux » (vidéo)

Les partis politiques membres de la Majorité présidentielle (MRN et APR) ont rendu public une déclaration le mercredi 14 février. A cette occasion, le président du PNDS Tarayya, Mohamed Bazoum,...

COMMUNIQUÉ DU CONSEIL DES MINISTRES DU VENDREDI 16 FÉVRIER 2018

16 février 2018
COMMUNIQUÉ DU CONSEIL DES MINISTRES DU VENDREDI 16 FÉVRIER 2018

Le Conseil des Ministres s’est réuni ce jour, vendredi 16 février 2018, dans la salle habituelle des délibérations, sous la présidence de Son Excellence, Monsieur ISSOUFOU MAHAMADOU, Président de la...