mercredi, 21 février 2018
French Arabic Chinese (Simplified) English Turkish
Flash Infos
........ ....... ....... ........ ....... ....... ...... ........ ....... .......

St VALENTIN 851X315px min

villa a louer KK min

Issoufou Mahamadou dicours CICLS min

Excellence Monsieur Ibrahim Boubacar KEÏTA, Président de la République du Mali, Président en Exercice de la Conférence des Chefs d’État et de Gouvernement du CILSS,

Excellences Messieurs les Chefs d’État et de Gouvernement, Chers Frères,
Monsieur le Président de l’Assemblée Nationale,
Monsieur le Premier Ministre,
Monsieur le Haut Représentant,
Messieurs les Responsables des Institutions de la République,
Mesdames et Messieurs les Ministres,
Honorables Députés,
Monsieur le Secrétaire Exécutif du CILSS,

Mesdames et Messieurs les membres du corps diplomatiques et représentants des organisations internationales,
Mesdames, Messieurs,

Le Niger est heureux d’accueillir la présente édition de la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement des Etats membres du Comité Permanent Inter-Etats de Lutte contre la Sécheresse dans le Sahel. Au nom de son peuple, je salue et remercie mes frères et amis chefs d’Etat qui ont fait le déplacement de Niamey. Leur présence parmi nous, conforte notre engagement commun à poursuivre les objectifs de lutte contre la sècheresse et la désertification dans notre espace.
Je voudrais aussi saluer les chefs de délégation et les représentants des pays amis et organisations internationales, avec lesquels nous sommes engagés dans un partenariat fécond.
Mesdames et Messieurs,

Aujourd’hui, il est clairement établi que l’une des principales causes de l’aggravation des déséquilibres sociaux, économiques et environnementaux, est la désertification dont la principale conséquence est la dégradation des seuls moyens de survie de milliards de personnes à l’échelle planétaire en général et au Sahel en particulier. Nos pays subissent aujourd’hui de plein fouet les effets pervers de ce phénomène, exacerbés par une forte croissance démographique et une pression de plus en plus insupportables sur les ressources naturelles.

Lors de notre dix-septième conférence au Sommet de Bamako, nous avons adopté des mesures visant à garantir la sécurité alimentaire et à lutter contre les effets de la sècheresse et de la désertification. Nous nous sommes engagés à promouvoir un nouvel équilibre écologique au Sahel à travers notamment la coordination et l’harmonisation des stratégies, le renforcement de la coopération scientifique et technique, la capitalisation des expériences, la diffusion des informations et le renforcement des capacités des différents acteurs.

Depuis notre dernier sommet des avancées significatives ont été accomplies sous la clairvoyance et l’engagement de notre frère et ami, Son Excellence Monsieur Ibrahim Boubacar KEITA, président de la République du Mali et Président en Exercice du CILSS.

Permettez moi de lui adresser mes félicitations fraternelles pour son leadership de qualité à la tête de notre organisation commune. La rencontre d’aujourd’hui se présente comme une opportunité supplémentaire pour évaluer les progrès enregistrés et donner les impulsions nécessaires pour la réalisation effective de ces différentes directives.

Mesdames et Messieurs,

S’agissant de la capitalisation et de la diffusion des expériences et acquis, chacun de nos pays a certainement une expérience à communiquer, des résultats partager. Permettez-moi de vous faire part brièvement de l’expérience nigérienne de ces sept dernières années, expérience relative à la mise en œuvre de l’initiative « 3 N », les « Nigériens Nourrissent les Nigériens », notre politique agricole.
L’initiative « 3 N » est l’une des huit priorités du programme de renaissance du Niger. Elle vise l’accroissement et la diversification des productions agro-sylvo-pastorales et halieutiques à travers notamment l’accroissement des rendements des cultures sous pluie, la promotion des cultures irriguées et la modernisation de l’élevage. Elle vise également l’approvisionnement des marchés, la conservation, la transformation et la commercialisation des produits agropastoraux et halieutiques, la résilience des groupes vulnérables, la protection de l’environnement notamment la restauration des terres dégradées, la lutte contre la malnutrition, la sensibilisation et l’animation du monde rural.

Il fut un temps où, au Niger, la sécheresse se transformait en famine. Grace à la mise en œuvre de l’initiative « 3 N », ce temps est désormais un lointain souvenir. La mise en œuvre de l’initiative « 3 N » a été un réel succès mais il reste beaucoup à faire surtout que le nouvel objectif que nous nous sommes fixé est la « faim zéro » en 2021. Ce nouvel objectif est à notre portée ; pour ce faire, nous mettons davantage l’accent sur la maitrise de l’eau, à travers la réalisation des ouvrages de mobilisation des eaux, sur l’opérationnalisation de la maison du paysan qui permet l’approvisionnement des producteurs en intrants et sur la restauration et la défense des terres avec un objectif de 200 000 hectares chaque année.

L’initiative 3N est un puissant instrument de lutte contre la pauvreté. Au Niger comme dans nombre de nos pays, la pauvreté est rurale et féminine. La transformation du monde rural, sa modernisation grâce entre autres à l’initiative 3 N contribuera à réduire le taux de pauvreté d’ici 2021 avec un objectif de 31% de personnes vivant sous le seuil de pauvreté contre 45% en 2016.

Mesdames et Messieurs,

Pour optimiser nos actions au sein du CILLS, il est indispensable de développer davantage de synergies avec les initiatives que nous prenons au niveau des autres organisations d’intégration sous régionale.
Nous avons pour cela des programmes phares que nous partageons au sein de la Communauté Économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), de l’Union Économique et Monétaire Ouest-Africaine (UEMOA), du Groupe des cinq États du Sahel (G5 Sahel) notamment dans le domaine de la résilience, de l’Autorité du Bassin du Niger (ABN) et de la Commission du Bassin du Lac Tchad CBLT).

Nous avions, au Sommet Africain de l’Action en faveur d’une co-émergence continentale, tenu, à l’initiative de sa Majesté, le Roi du Maroc, en marge de la 22ème Conférence des Parties à la Convention des Nations Unies sur les Changements Climatiques CCNUCC, (COP 22, Marrakech - 07 au 18 Novembre 2016), créé trois commissions régionales chargée chacune, de la coordination et du suivi des initiatives prioritaires dans le domaine de la lutte contre les changements climatiques et du développement durable ainsi que de la mobilisation des partenaires bilatéraux et multilatéraux du continent pour un soutien plus accru et concret aux initiatives et actions retenues.

La commission chargée de la région Sahel, présidée par le Niger a élaboré sa feuille de route qui doit nous conduire rapidement à l’adoption d’un Plan d’Investissement Climatique pour la Région du Sahel et à l’organisation d’une Table Ronde pour son financement.
Très fortement engagé dans la lutte contre le changement climatique dont il connait et subit les méfaits, le Niger est résolu à n’épargner aucun effort pour honorer les engagements pris dans le cadre de l’Accord de Paris et des réunions subséquentes et se fait un point d’honneur à mener à bien les activités inscrites dans cette feuille de route.

Par ailleurs notre pays compte accueillir très prochainement une Conférence Internationale sur la Désertification et l’Économie Verte, avec l’appui de diverses organisations régionales et internationales. Cette conférence précèdera la Table Ronde sur le financement du Plan d’Investissement Climatique pour la Région du Sahel prévue pour Octobre 2018.

De plus en partenariat avec les autres pays du bassin du Lac Tchad, il sera organisé une conférence internationale sur la réhabilitation du Lac Tchad, à Abuja fin février 2018. Aussi invitons-nous tous nos partenaires à manifester leur solidarité avec nous en nous faisant l’honneur de leur présence à ces rendez-vous importants sur le changement climatique.
Le Niger est convaincu qu’une synergie appropriée des activités que nous menons au niveau du CILLS avec celles des institutions communes que je viens de citer, nous permettra de faire face plus efficacement aux défis multiformes qui sont les nôtres.

Il s’agit de construire une vision commune entre pays sahéliens et les autres, entre les différentes catégories d’acteurs pour assurer notre sécurité alimentaire, faciliter le commerce des produits agropastoraux et renforcer la résilience de nos populations.
C’est en travaillant à cela que nous bâtirons une stratégie intégrée à l’échelle de la région.
Mesdames et Messieurs,

Les pays de notre espace regorgent de richesses et sont dotés d’énormes potentialités qui ont besoin d’être mises en valeur pour satisfaire les immenses besoins de nos populations. Il nous revient en tant que dirigeants, de créer les conditions de la mobilisation et de l’exploitation diligente et efficiente de ces ressources pour les mettre au service de la croissance et du développement.
Nous devrons saisir les opportunités multiformes qu’offre le processus de transformation politique et économique de l’Afrique incarné par l’élan de l’Agenda 2063, et notamment le projet de création de la Zone de Libre-échange Continentale Africaine pour mettre nos pays en position de tirer le meilleur parti de ces initiatives.
Nous devrons créer les conditions d’une insertion avantageuse des secteurs de l’Agriculture et de l’élevage dans l’économie Africaine et mondiale, conformément au programme Détaillée pour le Développement de l’Agriculture en Afrique (PDDAA), et au Programme de Développement des Infrastructures en Afrique (PIDA), qui font partie des programmes majeurs de l’Union Africaine.
Je voudrais enfin, Mesdames et Messieurs, vous rappeler l’importance et la pertinence de cet instrument de coopération original dédié à la lutte contre la sècheresse et la désertification qu’est le CILLS. Les objectifs que nous poursuivons à travers cette institution sont au cœur des politiques publiques des gouvernements des pays du Sahel, tant il est vrai que la sécurité alimentaire et nutritionnelle, la gestion des ressources naturelles et la résilience de nos communautés rurales au changement climatique, constituent une préoccupation permanente.
Il est donc indispensable que nous lui apportions le soutien politique nécessaire, dont la meilleure traduction serait sa dotation en ressources adéquates pour son fonctionnement optimal, à travers notamment le paiement des contributions statutaires.
En souhaitant plein succès à nos travaux, je souhaite un bon séjour à Niamey à tous les chefs d’État et de Gouvernement ainsi qu’à tous les autres participants à ce 18eme sommet.

Je vous remercie .

Commentaires   

+7 #1 GAZAOUA GUIDAN IDDAR & BATASSAYÉ 08-02-2018 22:35
Quand l'explorateur vint, il avait trouvé nos peuples cultiver avec la technique léguée aux Pharaons où des bœufs tiraient des charrues inventées (à défaut de métal réservé à fabriquer d'outils de défense et de chasse) à base de tronc d'arbre "KIRYA" à racine taillée en forme de lame racleuse. Nos ancêtres mangeaient dans de "AKOUCHI" avec "KOCHYA" en bois (moins dangereux que les métalliques, très nuisibles à la santé). Chaque famille avait son "MAGOURJI", moulin manuel. Après copiage et expropriation de nos techniques de développement, exportés et ré-inventés, il revint nous les imposés afin de nous dominer. Algèbre était l'invention de "Al JABR/Al Jaber" (mathématicien de la Hte Égypte Antique/Soudan); l'Arithmétique était posée par un certain ARI MAÏ TOUKUWA du Bornou; la Chimie ou "TCHIMÉE" était la science des Haoussas, utilisée à la préparation des flèches empoisonnées ou médicalement administré aux nouveau-nés contre des maladies. Étant Agent Postier, le défunt Pdt Sékou Touréde Guinée (en service colonial à Maradi) n'a dit "Non" à De Gaule, qu'après avoir pris conseil d'un sage indigène qui lui recommanda l'auto-suffisante alimentaire pour cntourner des conspiration...
Citer | Signaler à l’administrateur
+6 #2 GAZAOUA GUIDAN IDDAR & BATASSAYÉ 08-02-2018 22:53
...apparemment très belles, ne sont que souvent des maux graves et puis, venir donner le remède dans le but de convaincre de sa suprématie. Notre Maitre ZAKHS Kab nous expliquant ce qu'est le "SHIRK", rappelé comme étant le moyen d’égarement sur la voie menant les croyants au Royaume du Créateur de la création, il disait que le "SHIRK" n'est rien d'autre que le sens donné au mot "CIRQUE" ou "L'ART DE TROMPER" pour avoir ce qu'on désire. D’excellents détails ont été donnés au JIHÂD en Islam que chacun et nous tous devions comprendre le vrai sens qui ne consiste pas à prendre des armes ou entrer dans les Mosquées, Églises ou Synagogues et déclencher la bombe de sa ceinture explosive afin de tuer un maximum de paisibles croyants. Le JIHÄD est ce sens que donne SEM le Président Issoufou Mahamadou du Niger (à travers les 3N) et ses pairs des pays membres du CILSS pour assurer l'autosuffisance alimentaire à leurs peuples respectifs. TOUTE BATAILLE POUR ASSURER LE DÉVELOPPEMENT DES HOMMES ET LEUR ENVIRONNEMENT SOCIAL, RESTAURER LA PAIX ENTRE DES COMMUNAUTÉS, PEUPLES, NATIONS ET L’HUMANITÉ ENTIÈRE, C'EST EN EFFET ÇÀ LE J - Î - H - Â - D qu'instaurent et restaurent, vaille que vaille...
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #3 bagague 09-02-2018 08:46
Je suis désolé M.le Président mais l'initiative 3N n'a encore rien donné de tangible.L'agriculture comme l'élevage ne sont pas modernisés jusqu'ici,et la famine existe toujours au Niger.Alors de quel bilan satisfaisant parlez-vous?
D'ailleurs pour truquer les évaluations des campagnes agro-sylvo pastorales,vous envoyez sur le terrain vos ministres en lieu et place des vrais techniciens de l'agriculture et de l'élevage.
Citer | Signaler à l’administrateur
+6 #4 Maï Hankali Kéganéwa 09-02-2018 16:35
Ne nous désole pas cher visiteur régulier du site d'Actuniger.Citation en provenance du commentaire précédent de bagague :
Je suis désolé M.le Président mais l'initiative 3N n'a encore rien donné de tangible.L'agriculture comme l'élevage ne sont pas modernisés jusqu'ici,et la famine existe toujours au Niger.Alors de quel bilan satisfaisant parlez-vous? D'ailleurs pour truquer les évaluations des campagnes agro-sylvo pastorales,vous envoyez sur le terrain vos ministres en lieu et place des vrais techniciens de l'agriculture et de l'élevage.
Dis-toi que seuls les inconséquents pensent qu'on récolte le soir, ce qu'on a semé le matin. Il y a des gens qui investissent, toi par exemple, pensant que l'école publique que blasonne dignement le Ministre Mallam Marthé de l’Éducation de Base et de l'Alphabétisation. D'aucun ne dira que l’École Publique est aujourd'hui assainie pour voir sa situation rétablie. Attendons quelques années et l'on verra les enfants des Pdts de nos Institutions, quitter le privé pour brasser les cours de récréation avec ceux de pauvres tel qu'au temps du défunt Pdt Diori Hamani. Un entrepreneur investit pour commencer à rafler des marchés et commandes, cinq ans plus tard. Ne te presse donc pas!
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #5 hs 11-02-2018 18:59
comment m issoufou, bazoum et hassoumi ont on Thu la nnationalite nigerienne dans la mesure ou ils disent que celle de baba Alfa east illegale
Citer | Signaler à l’administrateur
+4 #6 Birgbirg Salar Koura 13-02-2018 15:09
La haine aveugle est plus dangereuse à celui qui la développe.Citation en provenance du commentaire précédent de hs :
comment m issoufou, bazoum et hassoumi ont on Thu la nationalite nigerienne dans la mesure ou ils disent que celle de baba Alfa east illegale
. Va à Dandadji demander quelles sont les origines ancestrales de SEM le Pdt Issoufou Mahamadou. Là, ce sont des autochtones de l'Ader qui te répondront. Quand vous voulez détruire l'honneur et la notoriété de SEM le Pdt Baba Tandja Mamadou à cause d'un intrus à trente deux (32) vint tout gaillard du Burkina sans un signe + sur ses joue. En vrai coureur de femmes depuis sa tendre jeunesse, c'est dans le village où il fut accueilli avec sa génitrice et commença ses études primaires sur le dos des impôts de nos parents, qu'il fut épris du charme d'une fille aux signes plus sur les joues qui lui exigea, pour des raisons de conformité, s'il l'aime, il n'a qu'à se faire les mêmes signes qu'elle sur les joues. ET, CE FUT FAIT. Point. Revenons à SE le pdt Bazoum Mohamed MI/Décentralisation & Affaires Religieuses. Allez-y au village de Ben Omar Mohamed Ministre de l'Emploi qui est son cousin direct; et, t'auras la réponse à ta question. Quant à l'indomptable...
Citer | Signaler à l’administrateur
+4 #7 Birgbirg Salar Koura 13-02-2018 15:12
...Ministre des Finances Massaoudou, son vaillant père Hassoumi (décédé en service commandé à Konni - qu'Allah (swt) ait son âme honorable au Paradis Firdaouss) a servi notre pays certainement plus que tes pères et ancêtres réunis depuis le temps de "France Câbles & Radio" au temps colonial avant de devenir Chef d'équipe des planteurs de poteaux et tireurs des câbles téléphoniques à la création des lignes interurbaines aux PTT du Niger indépendant remplaçant la radio coloniale; ce, de Kantchari (Haute Volta/Burkina Faso) à Niamey, Niamey~Zinder, Konni~Tahoua et les bretelles Niamey~Filingué, Niamey~Ouallam; Zinder~Magaria, Zinder~Matamèye; Madaoua~Bouza~Keïta~Tahoua. le Niger dénommé OPT avant de devenir Sonitel puis Niger-Télécoms que dirige courageusement l'intrépide Abdou Harouna. Si tu veux d'ample information sur ce défunt sage père de Massaoudou, je t'oriente vers celui (aujourd'hui à la retraite) qui nous a largement dit de la personne du sage Hassoumi considéré comme son père quand il était Adjoint au Chef de Zone Niger Est/FH-Multiplex et Courant Porteur (1978-81) pour avoir dignement accepté de conduire la délégation amenant la dote de son 1er mariage à Koré Méroua...
Citer | Signaler à l’administrateur
+4 #8 Birgbirg Salar Koura 13-02-2018 15:35
...De tous ces compagnons de SEM le Pdt issoufou Mahamadou, ceux-là dont tu incrimines, étaient dans ce pays l'Afrique Occidentale Française (AOF). D'autres dignes familles s'y étaient fixées et ont servi notre Mère-patrie/Niger, tels les Sidibé, Keïta, Kaziendé, Touré, Demba, Dembélé, Diallo Awdi...etc. Vous autres élèves du prédateur fuyard; écrasez votre nature raciste. Allah (swt) a dit: "LE MEILLEUR D'ENTRE LES HOMMES EST CELUI QUI ME CRAINT, RESPECTE MES LOIS ET M'ADORE D'UN CULTE PUR - AL IHKLASS". Quand vous entendez la lecture des Versets du St Coran, vous descendez en profondeur puiser la quintessence de sa pureté. Dans ce bas-monde, le St Prophète Mohamed (rsaws) a dit: "Chacun a un démon qui le guide". Ses Compagnons lui dirent: "Même toi". Il répondit: "Oui; même moi; mais j'ai islamisé le mien". Après tant de questions débattues, l'incomparable journaliste Antoine Glazer DP de "la Lettre du Continent, dit au Gd Maitre de la Loge Franc-maçonnique de France: "NOUS SOMMES DONC TOUS FRANC-MAÇONS?". Il lui répondit: "Bien sûr, mais à des degrés différents". Aimes-tu le Niger et son peuple? Alors, tu es le meilleur auprès de notre Mère-patrie. Autrement, tu es apatride.
Citer | Signaler à l’administrateur
+4 #9 Birgbirg Salar Koura 13-02-2018 16:18
Mais, il est inconcevable et assez moqueur de notre nigérienneté, de voir un Baba Alpha portant ses trente deux dents peut-être avec une barbe comme un jeune bouc et son père (que je respecte pour son âge); et, parce qu'il est insolent appuyé par son fuyard patron qui l'utilisait pour se moquer de nos véritables patriotes dirigeants, il prostitua la nationalité de notre Mère-patrie pour avoir des pièces d'état civil sur la base desquels il est devenu journaliste mercenaire qui se sert de son micro sur Bonférèye pour réussir la guerre qui emmènerait son tuteur au fauteuil présidentiel. S'il en est ainsi, combien serons-nous à aller dans d'autres pays nous naturaliser pour devenir des mercenaires médiatiques capables d'assassiner moralement, quiconque se placerait sur le chemin d'accession au pouvoir contre nos recruteurs? DES RECELEURS N'ACCEPTERONS JAMAIS CE QUI CONDUIRAIT LEURS FOURNISSEURS (dilapidateurs volontiers) de Fonds d'Aide à la Presse, l'argent de l’Éducation de Base (Affaire MEBA), Sonitel...etc. Tout sbire de l'espion collabo que Blaise a fabriqué de toutes les pièces pour arnaquer notre riche pays en toutes ressources intellectuelle, minière...nous n'en voulons pas!
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

ALM web 302x534px min

 

CFEVRIER2018Niger 1 bell

St VALENTIN 960X960px min

 // Ecouter de la musique moderne nigerienne \\ 
actuzik1 min

Dans la même Rubrique

Discours « ethnique » chez les hommes politiques : Le retour des manipulateurs de conscience !

18 février 2018
Discours « ethnique » chez les hommes politiques : Le retour des manipulateurs de conscience !

La dernière « sortie ratée » de Hama Amadou sur Vox Africa le vendredi 2 février passé et celle plutôt pathétique et burlesque du « vieux » Sanoussi Jakou sur Anfani Niamey quelques temps...

CEDEAO : la nouvelle feuille de route pour la monnaie unique bientôt examinée

17 février 2018
CEDEAO : la nouvelle feuille de route pour la monnaie unique bientôt examinée

Le 21 février prochain, les chefs d'Etat ivoirien, ghanéen, nigérien et nigérian examineront ensemble le programme de la mise en œuvre du programme de la monnaie unique de la Communauté...

COLLECTIVITÉS LOCALES : plusieurs maires révoqués pour mauvaise gestion

17 février 2018
COLLECTIVITÉS LOCALES : plusieurs maires révoqués pour mauvaise gestion

Le Conseil des ministres du vendredi 16 février a pris plusieurs décisions relatives aux collectives locales et qui se sont traduites par la révocation de certains maires pour mauvaise gestion.

185 milliards de FCFA recherchés pour assister environs 1,8 million de personnes en 2018 au Niger

16 février 2018
185 milliards de FCFA recherchés pour assister environs 1,8 million de personnes en 2018 au Niger

Le Premier Ministre, Brigi Rafini a lancé officiellement ce jeudi, le plan de réponse humanitaire 2018 pour le Niger. La cérémonie s’est déroulée en présence des membres du gouvernement, des...

BAZOUM MOHAMED : « Le 4 mars, on va leur montrer qu’on est plus nombreux qu’eux » (vidéo)

16 février 2018
BAZOUM MOHAMED : « Le 4 mars, on va leur montrer qu’on est plus nombreux qu’eux » (vidéo)

Les partis politiques membres de la Majorité présidentielle (MRN et APR) ont rendu public une déclaration le mercredi 14 février. A cette occasion, le président du PNDS Tarayya, Mohamed Bazoum,...

COMMUNIQUÉ DU CONSEIL DES MINISTRES DU VENDREDI 16 FÉVRIER 2018

16 février 2018
COMMUNIQUÉ DU CONSEIL DES MINISTRES DU VENDREDI 16 FÉVRIER 2018

Le Conseil des Ministres s’est réuni ce jour, vendredi 16 février 2018, dans la salle habituelle des délibérations, sous la présidence de Son Excellence, Monsieur ISSOUFOU MAHAMADOU, Président de la...