mercredi, 25 avril 2018
French Arabic Chinese (Simplified) English Turkish
Flash Infos
DIFFA : Mahamadou Bakabé (RDP Jama’a) nommé gouverneur de la région (Conseil des ministres). | Le Comité directeur de l’Union des scolaires nigériens (CD/USN) lance un mot d’ordre illimité de suspension de toutes les activités académiques à partir de ce vendredi 20 avril 2018 et sur toute l’étendue du territoire national.| Abdourahamane Idé (JENOME) a lui bénéficié d’une liberté provisoire.| ........ ....... ....... ........ ....... ....... ...... ........ ....... .......

agence hadjara copie.jpg

attaque de ouagadougou

Au Burkina Faso, dans la nuit de samedi à ce dimanche 4 mars, vers 2h du matin, à Ouagadougou, un groupe a tenté de forcer un barrage vers Ouaga 2000. Deux des assaillants se sont enfuis et un troisième a été capturé avant d’être finalement abattu, suite à une tentative d’évasion. Cet évènement intervient moins de 48 heures après l’attentat de l'état-major et de l’ambassade de France.

Il est 2h quand les trois individus arrivent au carrefour de la télévision BF1, situé dans le quartier huppé de Ouaga 2000. Ils tentent un passage en force au barrage du Groupement de sécurité et de protection républicain, la garde présidentielle, poste avancé situé à environ 500 mètres de l'entrée du palais présidentiel.

Les gardes en faction arrêtent l'un des trois assaillants quand les deux autres réussissent à prendre la fuite. Ils décident alors de le maintenir et attendre l'arrivée des éléments de la police judiciaire.

Quelques heures plus tard, vers 4h au petit matin, l'individu interpellé tente de fuir, en essayant de s'emparer de l'arme de l'un des gardes. Dans cette tentative d'évasion, ce dernier est abattu à quelques pas du poste. La police judiciaire procède aux constats d'usage et à l'enlèvement du corps.

Cette tentative de passage en force à un poste avancé de la garde présidentielle intervient quelques 48 heures après la double attaque contre l'ambassade de France et l'état-major général des armées. On ne sait pas encore si les événements de la nuit dernière sont en lien avec la double attaque du vendredi dernier. En tout cas, les forces de défense et de sécurité sont sur les dents.

Le fait que la majorité des assaillants du vendredi dernier soit majoritairement des burkinabè, les mesures de sécurité sont renforcées et les patrouilles sont de plus en plus visibles.

RFI

Commentaires   

+1 #1 Maï Hankali Kéganéwa 04-03-2018 19:56
Quand les yeux ne sont pas bandés, les oreilles ne sont pas bouchées, les cœurs ne sont pas de pierres, les esprits ne sont pas bornés; il est clair à n'en point douter d'être facile de tout comprendre quant aux mobiles de toutes les turbulences sociopolitiques de la Sous Région ouest africaine en remontant de la chasse par la rue du fuyard réfugié chez le voisin tout près en passant aux évènements de tentative du coup d’État des hommes de Diendéré et arriver à leur jugement. Ces criminels pourraient bien être des soldats de fortune à la solde de l'insatiable du pouvoir. Suffit-il alors de descendre de la récente et dernière assise au jugement de ces instigateurs pour comprendre qu'ils n'ont jamais voulu de la nation sœur du Burkina Faso épanouie tant qu'ils ne sont pas au pouvoir? Pourquoi aucun média n'en évoque la nuance de tous ces évènements? Comme dit l'autre: "AU JEU DE CACHE-CACHE, L'AVEUGLE SE CROYANT BIEN RECROQUEVILLÉ DANS UNE CACHETTE SÛRE, IGNORE QU'IL EST AU CLAIR DE LUNE; ET, QU'IL FAILLE LE TOUCHER POUR S'EN CONVAINCRE D'ÊTRE DÉCOUVERT". Pour qui travaillent-ils ces africides et apatrides de nos pays, pour rester librement de se mouvoir et agir si nuisiblement?
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

 

CFEVRIER2018Niger 1 bell

 // Ecouter de la musique moderne nigerienne \\ 
actuzik1 min

Dans la même Rubrique

Concessions des ports de Conakry et de Lomé : Vincent Bolloré en garde à vue

24 avril 2018
Concessions des ports de Conakry et de Lomé : Vincent Bolloré en garde à vue

Vincent Bolloré et Gilles Alix, directeur général du groupe Bolloré depuis 2006, ont été placés en garde à vue, ce mardi 24 avril, dans le cadre d’une information judiciaire portant...

Mali: nouveaux tirs d'obus à Tombouctou

23 avril 2018
Mali: nouveaux tirs d'obus à Tombouctou

Une semaine après l'attaque jihadiste contre les camps de la Minusma et de la force française Barkhane à Tombouctou, de nouveaux tirs d'obus ce dimanche ont été tirés en direction...

Sénégal : plusieurs leaders de l’opposition arrêtés en marge du vote d’une loi controversée

20 avril 2018
Sénégal : plusieurs leaders de l’opposition arrêtés en marge du vote d’une loi controversée

Les leaders de l'opposition Idrissa Seck et Malick Gakou ont été interpellés ce matin par les forces de l'ordre. Ils se rendaient à un rassemblement interdit devant l'Assemblée nationale, où...

Etats-Unis: 7 morts et 17 blessés dans une mutinerie dans une prison de Caroline du Sud

16 avril 2018
Etats-Unis: 7 morts et 17 blessés dans une mutinerie dans une prison de Caroline du Sud

Sept détenus sont morts et 17 autres ont été blessés dans une mutinerie survenue dans une prison de haute sécurité de Caroline du Sud, ont indiqué lundi les services de l'administration pénitentiaire...

Mali : La MINUSMA et Barkhane repoussent des attaques terroristes de grande ampleur à Tombouctou

16 avril 2018
Mali : La MINUSMA et Barkhane repoussent des attaques terroristes de grande ampleur à Tombouctou

Le 14 avril, les forces de la MINUSMA et les forces françaises à Tombouctou ont contré une attaque particulièrement complexe et sournoise de la part des groupes armés terroristes.

Nigeria : le président Buhari briguera un second mandat en 2019

9 avril 2018
Nigeria : le président Buhari briguera un second mandat en 2019

Le président nigérian Muhammadu Buhari a annoncé lundi son intention de se présenter pour un second mandat lors des élections générales prévues en février 2019. Âgé de 75 ans, il...