mercredi, 21 février 2018
French Arabic Chinese (Simplified) English Turkish
Flash Infos
........ ....... ....... ........ ....... ....... ...... ........ ....... .......

St VALENTIN 851X315px min

villa a louer KK min

femme viol par homme

Quatre suspects ont été arrêtés à Bamako après l’agression sexuelle d’une jeune fille de 14 ans. Les associations militent pour que le pays sorte de l’omerta.

Au Mali, une vidéo diffusée sur Internet suscite l’indignation depuis samedi 3 février. On y voit quatre jeunes en train de violer, l’un après l’autre, une jeune fille de 14 ans qui pleure et se débat, sous les insultes de ses agresseurs. Les quatre auteurs présumés de ce viol collectif ont été arrêtés mercredi par la brigade des mœurs de Bamako sur la rive gauche du fleuve Niger. Le plus jeune a 16 ans, le plus âgé 25 et les deux autres 18.

Dès mardi, une dizaine d’associations de défense des droits humains avaient saisi le procureur général de Bamako pour l’ouverture d’une enquête. Dans un communiqué conjoint, jeudi, elles ont encouragé « les autorités judiciaires à poursuivre avec célérité les enquêtes, à juger les suspects et à les condamner le cas échéant pour non seulement rendre justice à la victime, mais aussi faire de ce cas un exemple pouvant prévenir la commission d’autres actes de viol et de violences sexuelles ».

« C’est l’occasion de frapper un grand coup pour éviter la récurrence de ces actes commis par des individus qui ne mesurent pas l’ampleur des sanctions qui les attendent », affirme Drissa Traoré, coordinateur de projet à l’Association malienne des droits de l’homme (AMDH), l’une des organisations qui entendent se constituer partie civile dans la procédure judiciaire ouverte au tribunal de la commune III du district de Bamako.

Esclavage sexuel

Cette affaire, qui rappelle le viol collectif et filmé de Zouhoura Mahamat Yosko, en février 2016 au Tchad (sept hommes avaient été condamnés pour avoir séquestré et violé une adolescente de 16 ans pendant plusieurs jours), n’est pas un cas isolé. Mercredi également, un homme de 73 ans a été arrêté pour des attouchements sexuels sur une fillette de 3 ans dans un quartier populaire de Bamako. Et dans son communiqué, le collectif d’associations rappelle que, depuis le début de l’année, il y a déjà eu au moins deux autres cas de viol dans la capitale et dans les quartiers périphériques.

En janvier 2017, une étude menée par Wildaf-Mali, l’antenne locale du réseau Women in Law and Development in Africa, révélait qu’environ 300 femmes sont violées chaque année au Mali. Selon Bouaré Bintou Founé Samaké, présidente de Wildaf-Mali, le phénomène a pris de l’ampleur à la faveur de la crise de 2012, notamment dans le nord du pays, où, sous l’occupation des groupes djihadistes et rebelles armés, des femmes et des jeunes filles ont été victimes de viols, d’esclavage sexuel et d’autres violences.

Dans un rapport publié en décembre 2017, l’AMDH tire la sonnette d’alarme quant au flou juridique concernant les plaintes pour crimes sexuels qu’elle avait introduite avec d’autres organisations, au nom de plus 100 femmes, devant le tribunal de grande instance de la commune III de Bamako. En 2015, la Cour suprême avait restitué aux juridictions du nord du Mali leurs compétences, sans préciser si le tribunal de la commune III était dessaisi des plaintes ou pas.

« L’Etat contribue à instaurer l’impunité, estime Mme Founé Samaké. Il ne veut pas en parler au nom de la paix sociale. » Au Mali, le viol est tabou, et rares sont les victimes qui sortent du silence. « Une affaire de viol ne doit pas être prise à la légère », conclut Drissa Traoré, qui ajoute que c’est l’occasion pour la justice malienne, très décriée, de redorer son blason. Au Mali, le viol est puni de cinq à vingt ans de prison.

Le Monde

Commentaires   

-1 #1 gazere 10-02-2018 09:09
C'est triste. Il faut aussi r\ajouter que les nigeriens sont aussi victimes du viol collectif de issoufou et ses 54 ministres sans que le monde ne s'en emeuve.
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

ALM web 302x534px min

 

CFEVRIER2018Niger 1 bell

St VALENTIN 960X960px min

 // Ecouter de la musique moderne nigerienne \\ 
actuzik1 min

Dans la même Rubrique

Nord-est du Nigeria: un attentat suicide dans un marché fait 19 morts

17 février 2018
Nord-est du Nigeria: un attentat suicide dans un marché fait 19 morts

Au Nigeria, trois kamikazes se sont fait exploser sur un marché dans la ville de Konduga, à une trentaine de kilomètres de Maiduguri, capitale de l'Etat de Borno, dans le...

La justice turque condamne trois journalistes renommés à la prison à vie

17 février 2018
La justice turque condamne trois journalistes renommés à la prison à vie

La Turquie a condamné à la prison à vie trois journalistes très connus, accusés d'être impliqués dans la tentative de coup d'Etat de 2016. Le verdict, ainsi que le déroulement...

Afrique du Sud : le président Jacob Zuma démissionne avec « effet immédiat »

14 février 2018
Afrique du Sud : le président Jacob Zuma démissionne avec « effet immédiat »

« Même si je ne suis pas d’accord avec la décision des leaders de mon parti, j’ai toujours été un membre discipliné », a-t-il lancé lors d’une allocution retransmise en direct à...

Burkina Faso: des policiers désertent une commune après une attaque

14 février 2018
Burkina Faso: des policiers désertent une commune après une attaque

Les policiers de la commune rurale de Déou, située dans la région du Sahel, ont déserté leur commissariat. Le commissaire et ses hommes expliquent qu'ils n'ont pas le matériel nécessaire...

Vidéo d’un viol collectif au Mali : les auteurs présumés arrêtés

10 février 2018
Vidéo d’un viol collectif au Mali : les auteurs présumés arrêtés

Quatre jeunes hommes ont été interpellés et sont entendus dans les locaux de la brigade des mœurs, à Bamako. Ils sont soupçonnés d'être les auteurs du viol d'une jeune fille,...

Le Mali sous le choc d’une vidéo de viol collectif

9 février 2018
Le Mali sous le choc d’une vidéo de viol collectif

Quatre suspects ont été arrêtés à Bamako après l’agression sexuelle d’une jeune fille de 14 ans. Les associations militent pour que le pays sorte de l’omerta. Au Mali, une vidéo diffusée...